Activisme et libéralisme

Il est des concepts plus faciles d’accès par la réflexion que par les actes.

Prenons « l’amour de son prochain ».

Pas de problème pour souscrire à cette idée, dans son jardin, au soleil, avec un bon bouquin et un frigidaire bien rempli.

C’est beaucoup plus compliqué à une heure de pointe, dans le métro, sur la ligne  13 Montrouge-Saint Denis, quand il commence à faire vraiment chaud.

Pour le libéralisme c’est pareil.

Mais, d’un autre côté, il n’est pas cohérant de réclamer le libéralisme à cor et à cri tout en ne s’engageant nullement par les actes.

C’est pourquoi, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, j’ai accepté des responsabilités nationales dans le bureau de l’association « Contre-Attaque ».

J’y défendrai notamment la lutte nécessaire contre la zone de non droit que sont les contrôles fiscaux.

La présentation publique de cette association aura lieu le 18 Juin à Paris, si vous êtes disponible, n’hésitez pas à venir.

Voici la vidéo de présentation: 
link

Vous remarquerez le logo de l’association et notamment la présence de l’illusion de Müller-Lyer :

Capture-2

Il s’agit d’un signe fort, essentiel. La devise de Contre-Attaque pourrait être : « Contre-Attaque traque l’illusion ».

N’est-ce pas le questionnement essentiel du libéral à chaque instant de sa vie, de ses actions: « Ne sommes-nous pas victime d’une illusion ? »

Cette association me plait, j’espère qu’un long chemin lui sera accordé et qu’elle saura gérer l’action pour ne pas sortir des limites du libéralisme, qu’elle participera efficacement à apporter au libéralisme la place qu’il mérite dans notre société.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *