BERCY : ENFIN 30.000 TORTIONNAIRES APPELÉS A DISPARAÎTRE.

 

L’annonce de la disparition de 30 000 séides employés par Bercy ne peut que nous réjouir.
ET LE MOT EST FAIBLE.

30% en moins des effectifs de cette administration toute puissante, habituée des abus contre les contribuables ne peut que nous enchanter.
Il va, malheureusement, en rester plus de 100 000, ce qui veut dire que la justice fiscale n’est pas encore pour demain.
Il n’empêche le compte à rebours va être lancé.

Ce « plan » de suppression « d’emploi » fait suite à la progressive robotisation des services de Bercy.
Devons nous nous en réjouir ?
Oui, trois fois oui.
Un algorithme, un robot ne peuvent mentir – ce qui était la spécialité des inspecteurs assermentés- sauf si on les programme dans ce but. Ce qui finirait par se savoir (il ne faut pas oublier les lanceurs d’alerte même dans ce secteur de haute terreur) et ferait exploser la machine de destruction massive, Bercy.
Donc, un algorithme bien programmé pour appliquer honnêtement le code des impôts, cela ne pourra n’être que bénéfique à tous les contribuables.
On peut aussi rêver: Fini les inspecteurs assermentés qui trichent pour obtenir de l’avancement ou (et) remplir leurs quotas à tout prix.
Vous serez dans les clous ou pas !
Fini les interprétations cauchemardesques qui servent de preuves et qui ne servent qu’à vous aligner!
Ces algorithmes vont sauver des milliers de gens chaque année en rétablissant enfin le droit, et rien que le droit, dans les contrôles fiscaux.

Il faudrait généraliser ces algorithmes pour les tribunaux administratifs qui rendent une fausse justice fiscale par trop favorable (90%) à Bercy.
Grâce à eux nous aurions une vraie justice administrative qui rendrait enfin ses jugements uniquement en fonction du droit. 
De plus, plus personne fiscalement, n’aurait besoin de celui-ci puisque l’algorithme de Bercy n’aurait pas triché.
Adieu donc ces tribunaux de « l’Inquisition fiscale » dont on peut connaître le résultat avant d’y passer.

A quand la création d’algorithme remplaçant les avocats ?
Vous envoyez votre dossier avec vos preuves et celui-ci vous dit ce qui en théorie vous attend au tribunal.
Vous prendrez donc un avocat en toute connaissance de cause. Quelle économie et d’argent et de temps !

Commençons donc par Bercy…

Emmanuel Bolling

A lire:  https://www.lesechos.fr/economie-france/social/0301886167647-fisc-le-scenario-choc-qui-evoque-30000-suppressions-de-postes-2187997.php

et:  https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0301925258046-darmanin-va-engager-des-coupes-massives-dans-les-effectifs-du-fisc-2190618.php

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 3,78 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « BERCY : ENFIN 30.000 TORTIONNAIRES APPELÉS A DISPARAÎTRE. »

  1. Selon le figaro qui cite M DARMANIN

    Les «petites taxes» sont dans le viseur de Bercy. Pour alléger la charge de travail des fonctionnaires, Bercy a décidé de supprimer 25 petites taxes d’ici à 2020, «dont une vingtaine l’année prochaine», pour un montant total de 400 millions d’euros, a annoncé le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin. Ces taxes sont celles qui ont «moins de 150 millions d’euros de rendement», a-t-il déclaré lors d’une rencontre à Bercy avec plusieurs centaines de cadres de son administration ce mercredi;

    Mais est-ce là possibilité se supprimer 50.000 agents ?

  2. Tous les agents du fisc ne sont pas des tortionnaires, loin de là.

    Sans une grande simplification de l’impôt, les réductions fort douteuses du nombre de ces agents n’auront aucun intérêt.

    Ils requalifiés dans la fonction publique, y compris les innocents, voire dans une fonction encore plus prédatrice.

    Seuls une petite partie des vérificateurs devraient être mis à pied sur plaintes répétitives des contribuables. C’est pas demain la veille.

    L’impôt ne devrait pas être spoliateur mais investisseur.

  3. 152.400 – 30.00= 123.000 environ
    après les promesses et histoires de tonton, chichi, sarko, blamby …vous croyez vraiment ce que raconte manu1er !!

    question président « ALEXA » … qui est le plus grand menteur ?
    réponse .. ( bug) ….je ne suis qu’un robot mais je dirait que c’est vous maitre 🙂

    chers amis , vous croyais moins crédule !

  4. Je relativise la baisse des agents de bercy, la baisse si elle était décidé, se ferait probablement sur de nombreuses années, ceux qui ne seraient pas « renouvelé », serait surement les « petites mains », les « ingénieurs », eux risquent d’exploser;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *