BIG BROTHER

 

Ce n’est pas un poisson d’Avril !

Ce titre est celui du maître du monde d’un roman d’anticipation de Georges ORWELL : « 1984 » que je vous invite à lire pour comparer avec la situation actuelle en France notamment

Nous y sommes .

TROP C’EST TROP, et cette pauvre idiotie d’invention de « commission  informatiques et libertés  » a laissé faire.

INFORMATIQUE OUI !

LIBERTÉ NON  mais SUPPRESSION de celle-ci.

JE NE SAIS RIEN MAIS JE DIRAIS TOUT ( pas la peine , ils savent déjà tout)
Vous vous souvenez peut être de ce film comique Français .
Je traduis en fonction de l’actualité :
ILS SAVENT TOUT SUR VOUS ET NE DISENT RIEN TANT QU’ILS NE VOUS TOMBENT PAS DESSUS ( Bien entendu après avoir compilé toutes les informations sur vous .)

Le contrôle fiscal dispose d’armes terribles que vous ne pouvez pas imaginer .

Ils vous font croire par exemple au début d’un ESFP , qu’ils ne savent que peu de choses sur vous et vous posant donc des questions insidieuses et inutiles sur votre patrimoine , vos comptes , vos avoirs et participations dans des entreprises etc ….

 Foutaises ! Ils ont déjà la réponse depuis longtemps d’un « simple clic » en temps réel et immédiatement en utilisant leurs ordinateur .

OUTILS DU CONTRÔLE FISCAL à disposition des inspecteurs en immédiat ET TRADUCTION:

ADONIS (compte fiscal des particuliers) : Cet outil de consultation permet depuis 2003 l’accès à l’ensemble des données déclaratives et de paiements des particuliers, ainsi que des données des tiers déclarants.
Il offre ainsi au fisc , la liste et l’origine de tous les honoraires et commissions perçus portés sur DAS2 ainsi que les données des DAS1.  Il prétend offrir au contribuable des services MAIS C’est SURTOUT LE FISC qui en est bénéficiaire car POUR, EN N’IMPORTE QUEL LIEU D’AFFECTATION D’UN AGENT ( En poste à Paris , Lyon , Marseille , Lille etc …et immédiatement) il a  une vision consolidée de VOTRE  situation fiscale, composante essentielle du nouveau service au profit de l’usager..

Ce service est donc destiné principalement au FISC !!!

SYCOFI : cette synthèse du compte fiscal des particuliers offre aux agents une vision de l’ensemble des « occurrences » fiscales ( toutes les adresses ou vous possédez un bien en France ou exercez une activité etc ..vos dates d’héritages , de cessions de titres etc…de tous les contribuables particuliers (sauf les dossiers sensibles), et enrichit notablement la connaissance et la perception de la situation fiscale des foyers fiscaux SAUF LES DOSSIERS SENSIBLES .

Qu’est-ce qu’un dossier SENSIBLE ? Ah ! Vous n’imaginez pas !

En France il y a deux catégories de citoyens , VOUS et les « autres » …..ceux qui vous dirigent.
Les dossiers de TOUS LES POLITIQUES et ÉLUS , DE LA HIÉRARCHIE FISCALE SONT MIS DE CÔTE EN DEHORS DE TOUTE POSSIBILITÉ DE CONSULTATION PAR LES AGENTS « NORMAUX ».

C’est ainsi que les informations sur FILLON et tant d’autres ne peuvent transpirer que par le biais de ceux qui ont seul accès à ces informations ….LES CHEFS ET LES DIRIGEANTS POLITIQUES.
Vive l’égalité et conservons le secret.

ADELIE (compte fiscal des professionnels) : cette application de consultation ouvert aux agents du fisc principalement prétend offrir des services aux usagers entreprises , mais en fait  surtout les agents.
Ceux-ci ont ainsi une vision globale et partagée de la situation fiscale de l’entreprise, et permet ainsi le décloisonnement de l’information entre les services. Le territoire de la France entière leur appartient .

GESPRO ( GUESTAPO) : cette application permet de « suivre » la population ( pister mieux qu’un sioux) professionnelle et de traiter l’ensemble de leurs obligations fiscales ; elle offre une vision nationale et partagée des dossiers des professionnels. TRAÇABILITÉ , vous ne pouvez leur échapper.

BNDP (Base Nationale des Données Patrimoniales) : C’est là le plus grave !
Le fisc sait tout sur vous .
Successions , propriété immobilières ( achats cessions ) ; participations dans des sociétés partout.
Cet outil de consultation EN TEMPS RÉEL « simple clic » des données patrimoniales, déployé en 2005, a contribué à diminuer notablement les charges de saisie dans les centres des impôts fonciers (CDIF), par le transfert des informations depuis les conservations des hypothèques, et a permis « d’améliorer » (?) la mission de contrôle.

MAJIC c’est magique  (Mise à jour des Informations Cadastrales) : Cette application de gestion des impôts fonciers s’intègre au Portail agent et s’appuie sur des bases départementales. Le caractère géographique des informations traitées ne rendait pas indispensable une base nationale.

Télé@ctes : Complicité notariale :Cet outil permet aux notaires depuis 2006 d’effectuer la transmission en temps réel  des demandes de renseignements et des actes par voie dématérialisée, et facilite les rapports des professionnels de l’immobilier avec l’administration fiscale.

RSP (Refonte des Systèmes de Paiement) : Projet d’application né du besoin de refondre l’ensemble des outils du recouvrement (impôts des particuliers et des professionnels). Ce projet est en retard sur le calendrier initialement prévu ….aïe aïe aïe , ça fera mal quand cela sera fini !  L’application se substituera à terme aux applications existantes.

SIRIUS REC : Outil d’aide à l’analyse, au ciblage des dossier à contrôler et à la prise de décision, il a été conçu pour les chefs de poste dans les trésoreries. Cette application complète utilement l’application RAR (application préexistante gérant les Restes à Recouvrer dans les trésoreries) par les nouvelles fonctions qu’elle permet : croisement des données, historique des actions menées.

Domaine spécifique du CONTRÔLE FISCAL

L’analyse de la valeur ajoutée produite par la mise à la disposition des agents d’une information organisée selon la logique du compte fiscal .
Leurs spécifications ont abouti au déploiement de la plupart des outils entrant dans le périmètre du domaine Contrôle fiscal.

TSE (Transparence Structure Écran) : Cet outil permet depuis l’année 2002 de faire le lien entre les personnes physiques et morales ( En tapant votre nom , immédiatement le fisc sait tout sur vous en rapport avec les entreprises ou SCI dans lesquelles vous avez des intérêts ). Cela améliore notablement les activités de programmation et de contrôle fiscal de la DGFiP.

SIRIUS PART / SIRIUS PRO : Ces outils d’aide à la programmation du contrôle fiscal concernent à la fois le contrôle des particuliers et celui des professionnels. Les nouvelles possibilités de requêtes sur les déclarations déposées (pour certaines livrées avec l’application) ainsi que leurs mutualisations contribuent non seulement à améliorer la mission de contrôle mais aussi à la « normaliser » ? brrr , brrr.

FICOBA (Fichier des Comptes Bancaires) : cette application permet aux agents, à partir de leurs postes de travail, de connaître la liste des comptes bancaires des contribuables.  EN TEMPS RÉEL particuliers et entreprises (nature des comptes, date d’ouverture, de clôture, noms et adresses des personnes physiques gérant les comptes des entreprises personnes morales). Cette application est utile notamment aux agents en charge du contrôle et du recouvrement de l’impôt.

Et voilà et c’est pas tout ! Il y d’autres applications , mais la liste serait trop longue .
Bientôt le fisc saura la couleur de votre slip et quand vous en avez changé pour la dernière fois

VIVE LA LIBERTÉ ET LE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE , les exigences du « bien public » passent avant et sans limite et surtout protégeons les copains (dossiers sensibles donc écartés du lot commun ) .

Francis Le Poizat

A propos Francis Le Poizat

Bonjour , Cela fait un certain temps que j'interviens sur ce site . Certain veulent connaître mon historique. SIMPLE : Issu d'une famille très modeste ( père breton mousse à 12 ans et d'une mère Polonaise immigrée en 1938 pour bosser dans les fermes ) , 3 enfants son nés . Moi, le 2ème en 1950 . Pas de viande à table, seulement du poulet et du lapin production maison , pauvreté des années 50 obligeait. Donc, ces bons citoyens ne croyaient qu'en l'éducation et en l'espoir d'une vie meilleure pour leurs enfants suite à des études. Les bretons et les Polonais sont un mélange détonnant qui abouti à créer des être doublement entêtés et attachés à la parole donnée . J'ai donc commencé à travailler à 15 ans dans des petits boulots divers en continuant mes études secondaires et supérieures ( parfois 3 job en même temps et 3 heures de sommeil par jour ) et surtout aidé par mes parents pour le logement et les autres questions de simples contingences Vers l'âge de 24 ans, bac plus 5 en sciences économiques et droit je commence une activité dans le privé ( boursicotage) avec grand succès et pour m'éloigner de PARIS où une femme me "collait un peu trop", je vais à CLERMONT FERRAND en ayant appris ma réussite au concours d'inspecteur des impôts ( payés nourris et logés pendant un an) Le rêve.Et en plus des femmes à foisons ... je m'arrête sur une , je l'épouse et nous sommes encore ensemble 40 ans après . Elle me convainc de rester dans cet univers . N'ayant qu'un salaire modeste mais ayant réussi des opérations de bourse assez intéressantes , ce job n'était qu'une occupation dans laquelle je continuais à agir avec ma personnalité forte et nous avons obtenu un statut financier assez aisé, très envié par mes collègues et ma hiérarchie elle même . Inutile de vous dire le nombre de heurts que j'ai eu avec celle-ci qui me considérait comme un excellent technicien mais comme un mauvais fonctionnaire, car je n'obéissais pas . Moi, je répondais qu'ayant prêté serment de probité je ne pouvais me parjurer et que je ne pouvais faire mon travail qu'honnêtement. Ils n'ont donc jamais pu me prendre en défaut de faute professionnelle mais me reprochaient mon entêtement et le respect de l'honneur . L’OBÉISSANCE AVANT TOUT ! C'est ainsi. J'étais en fait indépendant et je n'ai jamais été à l'origine du dépôt de bilan d'une entreprise car je gardais secret par devers moi , mes rapports avec les administrés et à la fin, un accord de "gentleman agrément" était toujours trouvé honorablement . J'ai donc quitté ce "milieu" mafieux" in fine il y a 10 ANS, car fatigué de cette course à la "fiche statistiques" et écœuré par ces olibrius obnubilés par leur carrière de "petits fonctionnaires" le doigt sur la couture du pantalon . Cela fait donc un temps certain qu'après avoir acquis des "connaissances" parfaites dans le domaine fiscal, je les utilisent contre mes anciens "congénères" qui sont restés toujours des singes . Mon dernier Directeur, quand j'ai quitté le fisc m'avait demandé ce que je ferais ensuite et lorsque je lui ai annoncé ma reconversion en avocat fiscal, a été soudainement outré en hurlant "ON VOUS A NOURRI" et maintenant vous allez nous attaquer avec tout ce qu'on vous a appris ? J'ai répondu que j'avais été payé ( mal) et non nourri pour faire du bon travail et que maintenant j'allais travailler aussi bien pour un meilleur rendement EH OUI MONSIEUR. ET AVEC UN PLAISIR IMMENSE ET INCOMMENSURABLE Un petit plus ! Je connais ces gens là car je les ai pratiqué de nombreuses années et ils savent que je sais tout d'eux. Ils vous font croire qu'ils sont vertueux , donneurs de leçons et respectueux des lois ? C'est tout le contraire . J'ai fais une liste pendant tout le temps que j'y étais et j'ai des noms et des faits, hélas, prescrit tel qu'un directeur divisionnaire chargé du contrôle fiscal qui ne payait pas ses impôts parce qu'il ne déposait pas de déclaration . Tout simple et tranquille! De même, un Directeur chargé des succession et de l'ISF qui dépassait les limites de 10 fois, et qui bien entendu, se désempressait de déclarer. Un autre qui ne déclarait que la moitié de ce qu'il touchait au nom d'une prétendue exonération pour frais de mission inexistante . Ces gens là ? INTOUCHABLES! ET CE SONT EUX QUI VOUS ASSIGNENT EN JUSTICE POUR VOUS SAISIR ET MONTER DE GRADE AVEC (50 % de leurs rémunérations non soumises aux charges sociales - PRIMES hors salaires ! - ) CONCLUSION : Y a t-il une morale publique ? Vu de l'intérieur je suis témoin que NON ! Et ils n'osent pas m'affronter par crainte de divulgation des réalités sordides de ce milieu . Croyez en mon expérience au sein du "saint graal" ces gens là sont malhonnêtes et se foutent de l'HUMAIN . Ce qui compte n'a rien à voir avec ce qu'ils annoncent , leur carrière , leurs résultats statistiques , la compétition interne et surtout le VASE CLÔT dans lequel ils évoluent ensemble sans voir l'extérieur : équité ; morale ? etc ...........? ils s'en foutent ? ILS SONT ENTRE EUX, ET VOUS N'EXISTEZ PAS AUTREMENT QU'EN TERME DE DOSSIER ! Et l'être vivant derrière ? rien à foutre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

7 réflexions au sujet de « BIG BROTHER »

    1. Alors ça c’est facile . Je peux vous assurer qu’en tant « qu’ancien » TOUS LES ANS mes chefs me « convoquaient « sans procédure et garantie » pour m’expliquer .
      Pas intérêt à ne pas être « clean »

      Un jour au début de ma carrière ( il y a longtemps ) j’étais un « p’ it jeune » en Direction du 9 – 3 et mon dirlo qui m’aimait bien , lorsque je lui demandais pourquoi nous les inspecteur on payait des impôts alors qu’à l’époque les agents d’EDf , télécom etc ….ne payaient pas leurs factures …..Il m’a répondu …….. » ça fait mal de faire des chèques au Trésor ? Donc en AH ! ………Jalousie , quel moteur de hargne !

  1. çà me fait froid dans le dos…..autant de c….s avec de si beaux outils…..c’est à se demander comment font ceux, qui trichent vraiment…..

  2. je pense finalement que malgré ce que je sais , je reste idiot de penser ce que je pense et ne demande qu’a voir .

    bon ,c’est vrai , j’ai déjà donné et donc entraperçu , l’étendu de leur pouvoir ..Pfiuuuuu ca fait froid dans le patrimoine !!!
    merci monsieur Le POIZAT , il a quand même 2 ou 3 dont je ne connaissait pas l’existence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *