COMMENT PEUVENT-ILS S’EN SORTIR ?

COMMENT PEUVENT-ILS S’EN SORTIR ? (et nous avec)

L’économie de notre pays s’enfonce chaque jour un peu plus dans le puit sans fond par la bêtise de nos dirigeants.
Ceux-ci, dans une fuite en avant effrénée, grâce à des lunettes spéciales « hommes politiques français » (made in France),ne semblent  plus distinguer le rouge du vert des voyants économiques qui clignotent à tout va.
Eux, qui sortent de la fameuse ENA, ont oublié les règles les plus simples, le BA BA du calcul élémentaire que l’on apprend avant d’entrer au collège : 1 + 1 font 2 et la suite.
Nos politiques ressemblent, de plus en plus, à un troupeau d’autruches la tête enfoncée dans le sable.
Devant tout qui se casse la gueule, ils se réfugient dans la communication spectacle en lançant des « idées » à tour de bras, et sans mollir.
Pour soi-disant redresser le pays.
Ah,ah,ah!

Ils vont bientôt essayer la poudre de perlin pimpin…

Les entrepreneurs sensés ont foutu le camp, seuls restent ceux qui ne peuvent pas, et qui tombent les uns après les autres. Et l’emploi avec !
Combien survivront  aux mesures qui s’ajoutent aux contre-mesures des mesures, qui elles-mêmes  s’ajoutent aux etc…
Notre Président, qui commémore à tout va ces derniers temps, finira par commémorer l’Entreprise Survivante à la guerre fiscale entreprise par Bercy et consorts.
Voilà de nombreuses années que l’on s’enfonce, mais là, nos têtes pensantes ont, depuis plusieurs mois, mit le turbo.
L’attrait du vide, du précipice ?
Même dans les chaumières on commence à murmurer.

C’est pas bon signe !
Quand le frigo a du mal à se remplir c’est que la Révolution (ou le bordel) n’est plus très loin.
Pourquoi ne partent-ils pas planter leurs choux ailleurs et ne laissent-ils pas de vrais entrepreneurs, ceux qui sont habitués aux vraies difficultés, prendre leurs places.

Mais peut-être seraient-ils incapables, aussi, de planter des choux ?

Emmanuel Bolling

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *