CONSEILS FISCAUX GRATIS suite OU COMMENT ne surtout pas « tricher »

Aïe Aïe Aïe !!!
Ce que je vais dire risque de me porter préjudice , mais je préviens dès l’abord je rigole ,et surtout ne me suivez pas 

C’est une plaisanterie et de grâce je vous conjure de ne pas écouter ou suivre les « mauvais conseils » qui suivent . *
La vie est tellement triste alors pourquoi pas se marrer parfois ?

1er DONC ……. , le fisc est fort et puissant et « MAMADOU lui aussi et résout tous vos problèmes » et son arme privilégiée est le rejet de comptabilité.

POURQUOI ?
Aucun des entrepreneurs que j’ai connu et qui a subi cette sanction , n’a vraiment compris pourquoi ces « gens là » prennent-ils tant de temps pour casser votre comptabilité et en sus exposent si longuement dans un langage ésotériques sur des dizaines de pages dans une proposition de rectification , les « pseudos » motifs de rejet de ladite comptabilité.
La réponse est simple .
Ces « mecs » sont inaptes et incompétents en comptabilité et pour redresser vos chiffres d’affaires en les écartant et en les remplaçant par des chiffres de leur invention ;il faut et il suffit que votre compta soit rejetée et jugée impropre et irrégulière .

En ce domaine ils sont juges et partie !!!
2ème DONC ………partant de là on vous invente une comptabilité artificielle et vous ne pouvez pratiquement rien espérer car aucun expert comptable ou avocaillon merdique ne prendra la peine de critiquer sérieusement les « cheminements » absconds » de l’administration .

3ème DONC : ……………aujourd’hui je donne quelque conseils aux restaurateurs, dancings ; et bars etc …car ils sont la cible privilégiée du fisc en ce domaine de rejet .

On verra après pour d’autres professions

1er conseil : Toujours garder un détail journalier des recettes qui de toute façon ne vous empêchera pas de faire comme d’habitude .
En effet imaginez si vous avez décidé , ce qui est légal , de ne pas avoir de caisse enregistreuse normée , vous tapez sur une bande de caisse ( bars) tous les « encaissements officiels » ( les autres out ) ; pour un resto vous utilisez un carnet à souche non numéroté et vous ne comptabilisez en fin de journée que l’argent chèque et CB . Vous reportez à ce moment là les n° de table et la séquence ininterrompue ( sauf le cash) des paiements « normaux » car il n’y a plus que ça maintenant , ( c’est-y pas vrai ?) mais en cas de contrôle , « missieur lispector voicy my daitil, cy ni ki kelkle milliés  de jistificatifs i »

Personne n’est capable d’analyser si le tout y est une telle quantité surtout si elle n’est pas en mémoire informatique  !!!

Surtout pas de caisse informatique ou de gestion commerciale informatique , juste une machine à calculer à bande et en fin de journée ; le total ,  et à l’appui les détails pour le montant égal au total.
DERNIER CONSEIL : faire attention aux achats en quantité et veiller à ce qu’ils correspondent aux ventes comptabilisées .
Après cela vous êtes tranquille ou à minima TRES FORTS COMMME MAMADOU

Francis Le Poizat

A propos Francis Le Poizat

Bonjour , Cela fait un certain temps que j'interviens sur ce site . Certain veulent connaître mon historique. SIMPLE : Issu d'une famille très modeste ( père breton mousse à 12 ans et d'une mère Polonaise immigrée en 1938 pour bosser dans les fermes ) , 3 enfants son nés . Moi, le 2ème en 1950 . Pas de viande à table, seulement du poulet et du lapin production maison , pauvreté des années 50 obligeait. Donc, ces bons citoyens ne croyaient qu'en l'éducation et en l'espoir d'une vie meilleure pour leurs enfants suite à des études. Les bretons et les Polonais sont un mélange détonnant qui abouti à créer des être doublement entêtés et attachés à la parole donnée . J'ai donc commencé à travailler à 15 ans dans des petits boulots divers en continuant mes études secondaires et supérieures ( parfois 3 job en même temps et 3 heures de sommeil par jour ) et surtout aidé par mes parents pour le logement et les autres questions de simples contingences Vers l'âge de 24 ans, bac plus 5 en sciences économiques et droit je commence une activité dans le privé ( boursicotage) avec grand succès et pour m'éloigner de PARIS où une femme me "collait un peu trop", je vais à CLERMONT FERRAND en ayant appris ma réussite au concours d'inspecteur des impôts ( payés nourris et logés pendant un an) Le rêve.Et en plus des femmes à foisons ... je m'arrête sur une , je l'épouse et nous sommes encore ensemble 40 ans après . Elle me convainc de rester dans cet univers . N'ayant qu'un salaire modeste mais ayant réussi des opérations de bourse assez intéressantes , ce job n'était qu'une occupation dans laquelle je continuais à agir avec ma personnalité forte et nous avons obtenu un statut financier assez aisé, très envié par mes collègues et ma hiérarchie elle même . Inutile de vous dire le nombre de heurts que j'ai eu avec celle-ci qui me considérait comme un excellent technicien mais comme un mauvais fonctionnaire, car je n'obéissais pas . Moi, je répondais qu'ayant prêté serment de probité je ne pouvais me parjurer et que je ne pouvais faire mon travail qu'honnêtement. Ils n'ont donc jamais pu me prendre en défaut de faute professionnelle mais me reprochaient mon entêtement et le respect de l'honneur . L’OBÉISSANCE AVANT TOUT ! C'est ainsi. J'étais en fait indépendant et je n'ai jamais été à l'origine du dépôt de bilan d'une entreprise car je gardais secret par devers moi , mes rapports avec les administrés et à la fin, un accord de "gentleman agrément" était toujours trouvé honorablement . J'ai donc quitté ce "milieu" mafieux" in fine il y a 10 ANS, car fatigué de cette course à la "fiche statistiques" et écœuré par ces olibrius obnubilés par leur carrière de "petits fonctionnaires" le doigt sur la couture du pantalon . Cela fait donc un temps certain qu'après avoir acquis des "connaissances" parfaites dans le domaine fiscal, je les utilisent contre mes anciens "congénères" qui sont restés toujours des singes . Mon dernier Directeur, quand j'ai quitté le fisc m'avait demandé ce que je ferais ensuite et lorsque je lui ai annoncé ma reconversion en avocat fiscal, a été soudainement outré en hurlant "ON VOUS A NOURRI" et maintenant vous allez nous attaquer avec tout ce qu'on vous a appris ? J'ai répondu que j'avais été payé ( mal) et non nourri pour faire du bon travail et que maintenant j'allais travailler aussi bien pour un meilleur rendement EH OUI MONSIEUR. ET AVEC UN PLAISIR IMMENSE ET INCOMMENSURABLE Un petit plus ! Je connais ces gens là car je les ai pratiqué de nombreuses années et ils savent que je sais tout d'eux. Ils vous font croire qu'ils sont vertueux , donneurs de leçons et respectueux des lois ? C'est tout le contraire . J'ai fais une liste pendant tout le temps que j'y étais et j'ai des noms et des faits, hélas, prescrit tel qu'un directeur divisionnaire chargé du contrôle fiscal qui ne payait pas ses impôts parce qu'il ne déposait pas de déclaration . Tout simple et tranquille! De même, un Directeur chargé des succession et de l'ISF qui dépassait les limites de 10 fois, et qui bien entendu, se désempressait de déclarer. Un autre qui ne déclarait que la moitié de ce qu'il touchait au nom d'une prétendue exonération pour frais de mission inexistante . Ces gens là ? INTOUCHABLES! ET CE SONT EUX QUI VOUS ASSIGNENT EN JUSTICE POUR VOUS SAISIR ET MONTER DE GRADE AVEC (50 % de leurs rémunérations non soumises aux charges sociales - PRIMES hors salaires ! - ) CONCLUSION : Y a t-il une morale publique ? Vu de l'intérieur je suis témoin que NON ! Et ils n'osent pas m'affronter par crainte de divulgation des réalités sordides de ce milieu . Croyez en mon expérience au sein du "saint graal" ces gens là sont malhonnêtes et se foutent de l'HUMAIN . Ce qui compte n'a rien à voir avec ce qu'ils annoncent , leur carrière , leurs résultats statistiques , la compétition interne et surtout le VASE CLÔT dans lequel ils évoluent ensemble sans voir l'extérieur : équité ; morale ? etc ...........? ils s'en foutent ? ILS SONT ENTRE EUX, ET VOUS N'EXISTEZ PAS AUTREMENT QU'EN TERME DE DOSSIER ! Et l'être vivant derrière ? rien à foutre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « CONSEILS FISCAUX GRATIS suite OU COMMENT ne surtout pas « tricher » »

  1. Bravo et merci. J ai effectivement été victime d’un rejet de comptabilité, malgré un expert comptable, commissaire aux comptes…. étonnant non ? 🙂

  2. ouais c’est comme quand on leur portait en sacs de pièces et cts .. le paiements des impôts ou TH/TF;;
    Ils ont eu rapidement la réplique .. « on refuse de s’emmerder a compter » demerdez vous a nous faire une cheque sinon on vous envoie la majoration pour non paiement .

    quand , ils ne SAVENT PAS ou NE VEULENT PAS faire quelque chose .. rien ne les y oblige et on se retrouve toujours avec 5000e pour rejet ou comptabilité non conforme aux réglés informatiques de la DGFIP .

    mais MAMADOU peux toujours espérer, c’est vrai que le MARRE a BOUT , ca marche mais dans les échoppes de la jungle syrienne de calais , mais dans nos contrées RURALES, le chasseurs finis toujours par tomber sur sa proie !!

    bon après .. je ne suis pas non + la science INFUSES ou DIS- FUSSES .

    j’adoptera plutôt la psychologie YAKUSA mais de toute façon ils ne savent pas compter et a quoi bon leur couper les doigts..

    peux être alors la technique HANNIBAL LECTER ….. on les trépanes mais ont t’ils un cerveau !!! – That Is the question ?

    1. Bonjour Frédéric,
      Vous dégainez plus vite que votre ombre, jamais sous le même nom.
      Souvent avec un humour ésotérique.
      Qui êtes-vous ?
      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *