Entrefilets de la Charte des Gilets Jaunes

La charte des Gilets Jaunes que l’on trouve ici – https://www.lelibrepenseur.org/la-charte-officielle-des-25-revendications-des-gilets-jaunes/ – comporte  25 propositions. Il peut être tentant de les passer toutes en revue, mais cela ferait un trop long billet.

La proposition n° 2 stipule « l’augmentation immédiate du SMIC, des retraites et des minimas sociaux de 40% ».

Quand on connaît déjà les problèmes de financement des retraites actuelles et le poids qu’elles représentent sur le dos des actifs. Une simple lecture de notre courbe démographique en regard de notre taux d’actifs par rapport à la population française laisse songeur. Je ne vois absolument pas comment on pourrait financer une telle proposition par notre agenda de la répartition tel qu’il est exploité à moins de le réformer complètement. Un processus par capitalisation est aussi une piste envisageable mais il faudrait faire comprendre à une bonne partie de nos concitoyens que de jouer à la Française des Jeux a beaucoup moins de probabilités de réussite que de s’investir pour eux à mêmes sommes via des professionnels des marchés financiers. Mais cela ne fait pas rêver …

Augmenter les minimas sociaux de 40% ouvre la porte à la subjection vers le revenu universel. Vaste débat philosophique qui consiste à toucher un revenu décent sans la moindre contrepartie. Milton Friedman, dont les thèses ne sont pas parmi les plus étudiées dans l’Education Nationale, nous disait ceci : « Il n’y a pas de repas gratuit. » La solidarité est tout à fait concevable et supportable sauf quand elle se traduit par déshabiller Pierre, le productif, pour habiller Paul, l’oisif.

Le SMIC à +40%, pourquoi pas ? Mais il y a trois manières de le faire :

  • La première est de l’augmenter de facto avec le cortège de taxes aux taux inchangés qui figurent sur la fiche de paie ;
  • La seconde est de valider l’augmentation avec des retenues sociales constantes ;
  • Enfin, c’est aussi possible de le faire à coût complet redistribué aux salariés à proportion de la réduction des cotisations sociales qui financerait ladite augmentation.

Les deux premières modalités poseront inévitablement un coût insupportable pour bon nombre d’entreprises qui seront forcément obligées de le reporter sur leurs prix de ventes versus la sauvegarde de leurs marges et continuer à progresser ou tout du moins survivre. Nous entrons ainsi dans le cycle de l’inflation. Qui dit inflation dit progression des taux d’intérêts du crédit à brève échéance.  Quid du respect des canons de la Zone Euro ? La France n’aura pas d’autre choix que de quitter ladite zone – Ce qui rejoint la proposition n° 9 de la charte – Sortie de l’UE … Pourquoi pas encore, mais il y aura un prix là aussi …

La dernière solution par un coût complet redonné en partie aux salariés est probablement la meilleure option. Mais elle implique là aussi de revoir complètement notre modèle de société. Celui que tout le monde nous envie mais qu’aucun n’importe chez lui. Nous choisissons bien nos polices d’assurances à titre privé ou professionnel. Pourquoi pas alors pour notre risque santé à la carte en fonction de nos risques et de nos désirs ? Quitte à conserver une CSG telle qu’elle existe actuellement pour couvrir une population qui n’en aurait pas les ressources.

Mais quand on lit la proposition n° 3 – Embauche massive de fonctionnaires, cela laisse à penser qu’une majorité de notre population n’est pas prête à revoir le fonctionnement de notre modèle social. En fait, il s’agit plus pour elle de revisiter les pistes de son financement avec pour corolaire de continuer à dépouiller un peu plus ceux qui le soutiennent déjà. C’est en partie l’explication de la fronde contre les taxes écologiques et la CSG qui viennent en plus de la TVA, vues comme des « Flat Tax » qui touchent le portefeuille de chacun.  Les français dans l’ensemble sont plutôt attachés aux impôts traditionnels qui permettent de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

La compétence de nos hauts fonctionnaires est recherchée à l’extérieur de nos frontières comme nous l’exposent les Arvernes sur Atlantico – https://www.atlantico.fr/decryptage/3562199/macron-otage-des-technocrates–plus-c-est-gros-plus-ca-passe–les-arvernes . Même si lesdits Arvernes semblent s’émouvoir qu’une partie croissante de nos brillants sujets voient leur avenir d’une autre manière que celle servile de l’Etat tout puissant avec une rémunération somme toute limitée. L’article est aussi intéressant dans l’ambivalence de subordination ou de connivence qui demeure entre l’Etat administratif et l’Etat politique. Les GJs voudraient certes y poser un coin avec le RIC – Référendum d’Initiative Citoyenne.  Mais pour quoi faire ? Les mêmes choses ? Autant laisser les traders du Trésor et de la Cades négocier avec les SVT – Spécialistes en Valeurs du Trésor – afin d’assurer nos fins de mois, comme ils le font déjà depuis quelques décennies, du fait de nos déficits publiques systématiques et récurrents depuis de trop nombreuses décennies.

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

9 réflexions au sujet de « Entrefilets de la Charte des Gilets Jaunes »

  1. « La compétence de nos hauts fonctionnaires est recherchée à l’extérieur de nos frontières comme nous l’exposent les Arvernes sur Atlantico » : Vraiment à se tordre de rire, s’ils étaient si valeureux que cela à défendre la France ils ne chercheraient à pantoufler dans les administrations et les entreprises publiques. La vraie valeur de la France, ce sont ceux qui se lèvent tôt le matin, créent des entreprises à partir de pas grand chose et à la force de leurs tripes et avec des risques inconsidérés, certainement pas les hauts fonctionnaires dont les compétences, l’instruction et l’intelligence sont beaucoup plus réduites qu’ils aiment à le faire croire. Juste bon qu’à mettre des bâtons dans les roues des vrais créateurs de richesse, cela oui, ils en sont très capables.

    1. Ce qu’il fallait comprendre est que nous avons un génie français qui se traduit aussi dans les corps de l’Etat. Vous ne les aimez pas parce qu’ils vous font du mal, soit. Je ne les aime pas non plus, rassurez-vous. Et nous avons tous ici envie de nous en libérer.

      1. Je les méprise, ils me font penser aux mandarins qui entouraient l’empereur de Chine avant l’arrivée de Mao au pouvoir ou aux zélotes qui entouraient Erich Honecker au bon temps de la RDA et je ne donne pas cher de leur avenir et de toute la technostructure qu’ils ont créé afin de parasiter la société à leur profit.

        Si le génie de ces gens-là consiste à empiler les prélèvements les plus divers sur l’argent gagné alors je dis qu’ils sont surtout parfaitement nuisibles et doivent être éliminés et ils seront éliminés parce que résultat du web, leur propagande perd en efficacité, ils perdu le contrôle absolu de l’information, ils perdront donc le pouvoir, c’est inéluctable.

        La seule chose qu’ils sont capables de dire est qu’ils ont passé un concours difficile dans leur jeunesse, celui de l’ENA et de là ils estiment qu’ils n’ont plus rien à démontrer et que tout doit leur être acquis à vie même s’ils font preuve par la suite dans leurs carrières d’une totale incompétence professionnelle.

        D’ailleurs je crois qu’il serait grand temps de démythifier l’ENA qui n’est rien d’autre qu’une école aux programmes ineptes dont le seul objectif est la note de synthèse, on n’y recrute, on n’y forme pas des visionnaires, des créatifs, des entrepreneurs, même pas des gestionnaires, mais juste des esprits étriqués et misonéistes.

        Faire illusion c’est leur seule façon d’agir : la situation sera meilleure demain, nous allons faire des réformes, nous avons déjà commencé avec le choc de simplification administrative. Juste un exemple de notre bon travail : avant le silence gardé à une demande par l’administration pendant deux mois valait refus, maintenant il vaut acceptation, il y a juste une petite liste longue comme le bras d’exceptions que vous pourrez dénicher en consultant l’article L.23456-6 duodecies paragraphe AO-1 alinéa 22 qui fait référence au décret 456-3 qui sera pris en conseil des ministres prochainement. Puisqu’on vous dit qu’on oeuvre pour votre bien, madame Michu.

  2. J’ignore quels Gilets Jaunes publieraient cette charte.
    Certainement pas ceux qui sont descendus dans la rue pour casser ce système étouffant et ruineux, ils étaient la majorité.
    Cette charte me gêne, je la ressens comme une caricature destinée à ridiculiser une émotion majoritaire dans ce pays qui refuse le tout-Etat-Administratif et espère la liberté.
    Il est toujours délicat d’apporter une tentative de réflexion à partir d’un fait dont on ne connait ni l’origine ni le motif de son existence.
    Pour moi cette charte me parait être une manœuvre récupération assez maladroite, sans avenir évidemment, comme cela est expliqué dans le corps du billet.

  3. Un rappel historique intéressant le Traité des devoirs de Cicéron Il y a + de 2000 ans= Tous ceux qui seront à la tête de l’Etat doivent se souvenir des deux préceptes de Platon: veiller aux intérêts des citoyens en y rapportant tous leurs actes et en oubliant les leurs propres; avoir souci du corps entier de l’Etat en ne favorisant pas une partie aux dépens du reste. ….Ceux qui s’occupent d’une partie des citoyens en négligeant les autres introduisent dans la cité un mal qui doit la perdre, la sédition et la discorde; il arrive que les uns se dévouent pour le peuple; d’autres n’ont de zèle que pour les grands; bien peu songent à tous; de là sont nés à Athènes de grands conflits, et, dans notre république, non seulement des séditions mais des guerres civiles désastreuses.
    « Date et lieu de naissance de Ciceron : Auteur latin et homme d’État romain né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie, Cicéron fut assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. à Gaète, ville située en Italie. Il meurt à l’âge de 62 ans, sa tête et ses mains furent exposées à la vue du peuple sur ordre de Marc-Antoine. »
    Veritas Thesaurus est ! La vérité est un trésor,
    « Ad augusta per angusta » signifie en français : « Vers les sommets par des chemins étroits ». Il faut comprendre que la gloire ne s’acquiert …

    En conclusion La France est devenue peu à peu un pandémonium , ce n’est pas un euphémisme et Certains sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent.

  4. Comme le dira le Général De Gaulle – écœuré par le nombre de polytechniciens qui auront collaboré avec les nazis pendant la seconde guerre mondiale et qu’un valeureux d’Estienne d’Orves rachètera de justesse – :  » Le tout n’est pas de sortir de polytechnique , mais de sortir de l’ordinaire ! »
    A Bercy, l’ENA et dérivés ils ne savent pas sortir de l’ordinaire, ils apprennent que les finances publiques doivent être malsaines, Le budget doit être non équilibré, la dette publique doit être augmentée, L’arrogance de l’Administration doit être développée et son effectif doit croitre et non contrôlé bien sûr au détriment des services régaliens, l’aide aux pays étrangers doit être augmentée, tout cela afin de mettre en faillite la FRANCE et les Français. La population du secteur privé doit encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre .
    Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.
    Les Gilets Jaunes sont le dernier espoir pour sauver la France du déclin

  5. On peut augmenter le pouvoir d’achat des français en réduisant les dépenses publiques massivement et en arrêtant de dépenser sans compter. Il y a des dizaine de milliards à économiser. Certaines Administrations mais pas seulement qui n’en ont jamais assez pour nous ruiner avec les Multinationales Française qui sont aidées par milliards d’€ suite à des déficits et mauvaises gestions accumulées ( exemple prêt garanti par l’état de plusieurs milliards à taux zéro à Peugeot , comblement par milliards d’€ des pertes d’Air France , Renault, EDF, SNCF….etc, etc , sauvées de la faillite) , des milliardaires par copinages qui n’ont jamais créé d’entreprise. Les Politiques continuent à dépenser sans compter , ils ne veulent pas réduire non seulement les privilèges mais les déficits. Trop de gabegie pas la peine de vous les rappeler..

    La France souffre de son administration, du nombre d’élus, d’un système démocratique, d’un gouvernement et de ses collectivités territoriales gargantuesques au détriment des services Régaliens . Cela empêche le progrès et le développement économique , ceux qui créent sont étouffés par la massification de l’ETAT. Cette massification de l’ETAT guide le pays dans la haine, la jalousie de l’autre qui travaille dans l’économie mondiale et qui crée les richesses . L’ETAT est devenu une entreprise qui comme les Shadocks grignotent les Gibis . l’ETAT Français devrait aider les TPE-PME au développement économique mais il tue à petit feu ces TPE-PME en pensant s’enrichir et favorise les multinationales. Les Taxes et impôts sont devenus le chiffre d’affaire de l’ETAT Français et non une valeur de solidarité .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *