ET POUR L’INTÉGRISME FISCAL, ON FAIT QUOI?

 

 

L’intégrisme fiscal, en France, ruine des milliers de familles chaque année.
Il envoie au suicide (comme mamie loto) quelques personnes aussi.
On appelle cela des dommages collatéraux.
Cette violence fiscale n’émeut personne, car Bercy l’habille de la légalité des tribunaux administratifs.
Ces tribunaux, en matière fiscale, suivent aveuglément la conclusion du fameux Rapporteur Public.
Celui-ci, ne représente pas le public, comme son nom l’indique mais uniquement le fisc.
Comme en son temps, Fouquier-Tinville, accusateur public du tribunal révolutionnaire, n’avait qu’un mot à la bouche : la mort, notre rapporteur public, cuvée 20 ème siècle, n’en connait, semble-t-il, qu’un aussi : rejet.
Les dictatures, fascistes ou communistes, avaient elles aussi des tribunaux à leurs bottes pour légaliser leurs exactions.

La dictature de Bercy a donc son tribunal (administratif), pour juger ou plutôt pour expédier celui qu’elle a officiellement étiqueté « fraudeur » vers la mort lente, la mort sociale.
Rejet, rejet, rejet…
Et le bon peuple, lobotomisé par des décennies de propagande, d’applaudir !
Disons plutôt qu’il applaudissait.
Sentant l’appétit fiscal se diriger vers lui, ses mains se figent et son sourire devient jaune.

La machine à broyer est devenue folle.
Pour nourrir nos « élites » et leurs séides toujours plus avides de pouvoir et d’argent, elle est dans l’obligation d’avaler toujours plus de « fraudeurs ».
Cette tuerie insensée devra un jour s’arrêter.
Toutes les dictatures finissent par s’écrouler, ce n’est qu’une question de temps.
Les jours de nos ayatollahs/contrôleurs fiscaux sont donc comptés.
Ils ne le savent pas encore, figés qu’ils sont dans leurs certitudes.

Les fermiers généraux n’avaient pas vu venir 1789 !

Emmanuel Bolling

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « ET POUR L’INTÉGRISME FISCAL, ON FAIT QUOI? »

  1. Bjr,

    Voilà un bon billet prémonitoire: j’applaudis!

    Si tous les aveugles de ces manifestations de « Charlot » étaient descendus contre l’oppression fiscale, peut-être que nos politocards….
    @+

  2. « Toutes les dictatures finissent par s’écrouler. »
    Certes, mais dans les mois qui précèdent leur chute, en général elles dérapent dans la folie. Avec pas mal de dégâts humains.

    La dictature qui vient, fiscalo-bureaucratique, n’y fera pas exception. Elle spoliera avec encore plus de sauvagerie au fur et à mesure de son blocage inéluctable.

    Ceci n’est pas une tournure de style, mais un grave avertissement destiné à faire froid dans le dos à celui qui le lit :

    D’ICI QUELQUES MOIS, LA FRANCE VA SOMBRER EN DICTATURE.

    Un régime à peu près aussi répressif et contre-productif que le Cuba de Castro, le Venezuela de Chavez, le Zimbabwe voire la Corée du Nord. Nous en sommes à ce niveau de danger. En France. En 2015. Hélas !

    La Loi ne vous protègera plus, au contraire. L’Etat est désormais votre principal ennemi.

    Il faut sérieusement envisager de « sauver les meubles » dès aujourd’hui, quitte à y perdre des plumes. Tout comme un juif allemand avait intérêt à brader sa boutique dans les années 30 plutôt que d’insister à bénéficier de ses « droits ».

    Alors souriez hypocritement et planquez en dur ce que vous pouvez qui ne pourra vous être confisqué.

    Sauve qui peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *