FACTURE EDF: UNE ESCROQUERIE OBLIGATOIRE D’ÉTAT CONCOCTÉE PAR BERCY.

Aujourd’hui, un ami m’a envoyé ce mail.
Je ne peux resister (sous sa responsabilité) à vous en faire profiter.
Vive notre belle France.
Emmanuel Bolling

« Le meilleur pour la fin

> Magré cela, EDF est àla limite du dépôt de bilan ???? dur à comprendre non ?

> Lire calmement….. si  possible.

> > Pour celles et ceux qui  n’ont pas encore renoncé à comprendre leur facture d’énergie électrique , cela nous est expliqué avec poésie!

> > C’est fascinant, une facture  EDF: belle comme une page de Verlaine, elle contient presque autant  de  lignes qu’un sonnet de Ronsard.

> > À la  base, le gros monopole d’État vend des kilowatts/heure et le client, tous  les deux mois, paye ce qu’il a consommé.
> > Exactement comme chez le  boucher : je choisis une escalope, il la pèse, je paye le prix affiché et je repars avec une «facture» en réalité un ticket – qui ne comporte qu’une  seule ligne.

> > Alors, pourquoi la facture  EDF est-elle si copieuse?
> > On y trouve le prix du  kilowatt/heure 9,09 euros pour 100 kWh, qui passera à 9,32 euros après l’augmentation estivale de 2,5 %.

> > Jusque-là, rien que de très  normal.

> > Les gâteries viennent immédiatement après.

> > D’abord, EDF facture un  abonnement! On se demande bien pourquoi!

> > Lorsque j’achète l’escalope, je ne suis abonné à rien : j’ai, en face de moi, un commerçant qui vend ce  dont j’ai besoin,nous faisons affaire et c’est tout.
> >  Non!…

> > Avec EDF, même en quasi  monopole, faut s’abonner !
> > et ce n’est pas négligeable:  11,6 euros par mois, soit 140 euros par an.
> > Depuis août 2011,  l’abonnement a augmenté de 22 %. Puis, viennent les taxes!
> > Ah! Les taxes…
> > Le mal français !!!!!!! Oh, pardon, une seule taxe et deux «contributions».

> > La contribution, c’est plus  sympa, ça fait plus «social»; pour un peu, on serait heureux de s’en  acquitter, alors que la «taxe»… Beurk!

> > Cela commence par la TCFE, la taxe sur la consommation finale d’électricité.

> > C’est quoi, la consommation finale ? Y a-t-il une consommation initiale?

> > Personne ne sait pourquoi cette taxe existe, même pas EDF, qui se borne à dire que ce prélèvement est  reversé aux collectivités territoriales et à l’État (qui détient pourtant 84,5 % du capital du mastodonte).

> Depuis août 2011, elle a augmenté de 16 %, soit 4 % par an.

Arrive ensuite la  merveilleuse CSPE, la contribution au service public  d’électricité.
Moi qui croyais ingénument  que je contribuais à ce service en me contentant d’acheter du courant électrique!

> > Eh bien, non ! En fait, cette  CSPE sert, entre autres, à compenser le coût exorbitant auquel EDF s’est  engagé à acheter l’électricité des petits malins qui se sont équipés de photovoltaïques ou d’éolien.
En août 2011, elle était de 9 % du coût de la consommation ; elle en pèse aujourd’hui 21,5 %.
À ce  rythme, elle représentera la moitié de notre facture dans trois  ans.

On est parti joyeusement sur la belle voie rectiligne tracée par les taxes sur les carburants.
Puis vient enfin,  toute menue, toute discrète, la CTAE, contribution  tarifaire d’acheminement électrique car, contrairement au boucher vendeur d’escalope, EDF vous apporte votre achat à domicile contre la modeste somme de cinquante euros par an.

> > C’est alors que surgit la TVA. Sur la consommation, au prix fort de 20 % : là aussi, c’est courant! Mais également sur les taxes !

> Chez EDF, les taxes sont taxées! À 20 % (CSPE, TFCE) ou à 5,5 % (CTAE)!
 
> > Et le meilleur pour la fin  :

> > EDF prélève un pourcentage de tout ceci, 1% , pour son CE (Comité d’entreprise) 
  

> > Elle est pas belle la vie pour certains  ?

> > Mais nous sommes dans une  république égalitaire !

> > Impigeable, mais  poétique, vous dis-je… »

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux procédures devant le T.A. Dans l'une d'elles il y sera posé une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) sur le Non Bis In Idem que n'a pas respecté Bercy, en passant outre au jugement définitif du Tribunal Correctionnel de Paris.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

7 réflexions au sujet de « FACTURE EDF: UNE ESCROQUERIE OBLIGATOIRE D’ÉTAT CONCOCTÉE PAR BERCY. »

  1. Mais vous êtes vous posé la question de savoir en quel métal précieux était donc ce fameux compteur pour lequel erdf nous taxe chaque mois pour un abonnement (ne nécessitant de surcroît aucun entretien) de 11,40€ sur des DECENNIES!!!

  2. NE PAYEZ PLUS !! La loi les interdit de vous couper Juste de vous Réduire et Achetez un petit Generateur juste pour l’eau chaude et votre cuisiniere si necessaire !! Ce sont des VOLEURS !!

  3. Hi
    EDF=Escrocs de France
    Après le fisc y a pas plus voleur que ce gros tyrannosaure fiscal.
    EDF va augmenter ses tarifs sachant qu’ils ont fait des placements à perte et donc le pigeon au final ça sera le consommateur.
    De mon coté je fais en sorte de tout économiser, de réduire ma consommation pour moins leur en donner.
    L’Etat a bien compris, que grace à Escrocs de France, il pouvait nous racketter encore plus de taxes..
    ————————-
    http://www.ifrap.org/retraite/retraites-edfgdf-les-clients-vont-encore-plus-payer

    http://fr.irefeurope.org/EDF-le-contribuable-se-fait-racketter-de-3-Milliards-d-euros,a4037

  4. Le problème c’est qu’ EDF est un bien commun c’est-à-dire une entreprise qui appartient à tous les français, en ce compris les centrales nucléaires qui nous permettent de bénéficier d’un courant stable et relativement bon marché, puisqu’elle a été entièrement financée par nos impôts et les impôts de nos parents ou grands parents pour les plus jeunes mais que sa gestion obéit, comme pratiquement toutes les entreprises publiques (voir la SNCF) à des considérations politiques et qu’on n’a pas fini d’en payer le prix.

    Conclusion : Pour s’attirer les bonnes grâces grimaçantes des écolos on implante à tout va des éoliennes et autres panneaux solaires qui n’ont de vert que l’image complaisante que l’on veut bien leur donner et dont tout le monde sait qu’ils ne servent pratiquement à rien sauf à déstabiliser le marché de l’énergie.

    EDF en fin de compte est un collecteur de taxes pour financer la retraite déficitaire, coûteuse et dérogatoire de ses agents (TCFE), les énergies intermittentes non rentables (sauf pour les « investisseurs » CSPE), les besoins de trésorerie de l’Etat (dividendes énormes versés chaque année au mépris des investissements durables) mais aussi pour assurer, en service commandé, les opérations de sauvetage des entreprises coulées par les énarques (AREVA) ou encore pour entretenir des entreprises du BTP du privé avec des contrats bien juteux lors de la construction de centrales nucléaires (Flamanville et ses dépassements de devis complètement délirants) !

    Allez va, les français accepteront bien de payer un peu plus pour sauver ce fleuron français au bord du précipice du fait de l’incurie de la caste qui dirige la France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *