Francis Le Poizat

Donc, Francis nous a quittés. Enfin, pas de confusion, il a simplement quitté ce blog.

Autant que nous le sachions, il est en parfaite santé et vit des jours que nous espérons heureux chez lui en Provence.

C’est en Avril 2015 qu’Emmanuel Bolling et moi-même avons rencontré pour la première fois Francis Le Poizat. Il nous avait contactés.

Animant lui-même un blog, il s’impatientait trouvant que l’audience n’était pas à la hauteur de ce qu’il avait à dire.

Il nous proposait de nous parler sans mensonge des services fiscaux.

Nous nous sommes déplacés, caméra à la main, avec notre curiosité et nos lacunes de cinéastes même pas amateurs.

Ce jour là nous avons été sidérés, dans le bon sens.

Tellement sidérés que j’en ai oublié de régler le son. Tout ce qui avait été dit était inaudible. Nous avons dû tout recommencer quelques jours plus tard. A la deuxième prise l’intensité des révélations n’avait pas baissé, au contraire.

Ce qu’il nous a appris confortait notre engagement, était encore plus violent et plus stupide que tous nos cauchemars réunis.

Je n’hésite pas à affirmer que c’est ce jour là que ma détermination à lutter contre Bercy est devenue ce qu’elle est aujourd’hui, c’est-à-dire légitime dans ma tête et totale dans mes actes.

Il n’était pas le premier agent des impôts nous contactant, ayant quitté la maison et désirant « être utile aux contribuables ». Il ne sera sans doute pas le dernier.

La différence tient au fait qu’il voulait vraiment casser la baraque pendant que les autres se glissent simplement dans le système, aussi nocifs après qu’ils ont pu l’être avant, puisque c’est le système qui est monstrueux.

Les révélations

Bien sûr elles n’en étaient pas complètement, nous nous doutions de tout ce que nous a dit Francis.

Mais, entre se douter et avoir la connaissance il y a un gouffre qu’il nous a fait visiter, un génocide économique dont il a démystifié les acteurs.

Il nous a apporté la preuve de leur médiocrité, de leur cupidité, de leurs limites intellectuelles. Il nous a donné du courage.

Les complications

Francis est un « publicateur précoce ».

Les pulsions qui animent son désir de faire connaître, de montrer les dessous meurtriers de Bercy, d’ouvrir les yeux du plus grand nombre sur la terreur et la torture fiscale, sur la médiocrité des acteurs de cette folie, ces pulsions il ne peut pas les refreiner.

Conclusion, ses billets arrivent à peine ébauchés, remplis de fautes d’orthographe, en langage verbal reflétant son indignation mais passant mal l’épreuve de l’écrit.

L’importance du fond, la sincérité de son engagement, les risques qu’il prend, lui font oublier la forme, beaucoup trop.

Francis n’est pas l’homme que pourrait faire croire la forme de ses écrits.

Je ne le connais que peu, mais je peux témoigner de son intelligence, de son ouverture d’esprit et de sa vraie tolérance. De son souci de ne pas détruire inutilement. De sa conscience de la nécessité du capital en économie.

En résumé, ce n’est pas un « allumé » agissant par aigreur, un fou qu’il faudrait interner, un exhibitionniste qui ne rêve que de notoriété, de célébrité à bon compte.

Pour moi, Francis est un type bien. Peut-être un peu trop sensible pour ce monde fiscal de brutes, de pillards.

Pourquoi nous a-t-il quittés brusquement, sans un mot ?

Je n’en sais rien. Je peux émettre quelques hypothèses.

La première

Très suffisamment cultivé et sensible pour mal vivre ses publications compulsives et précoces, j’imagine qu’il a pu trouver injustes les remarques qui lui ont été faites à ce sujet. Il a tort bien sûr. C’était à lui de se réfréner, de ne publier qu’après relecture et le lendemain de l’écrit par exemple.

Nous avons tous ce problème. Malgré de multiples relectures, la plupart du temps mes billets paraissent avec quelques fautes pas piquées des vers. Tout le monde n’a pas fait normale sup ou gagné la dictée de Pivot.

Disons que sa susceptibilité n’avait objectivement pas lieu de s’incruster dans nos rapports avec lui. Mais bon, il est le seul juge de ses décisions.

La seconde

Je crois qu’il a foutu un vrai bordel. Que ce bordel s’est trouvé en synergie avec une prise de conscience des français naissante face au pillage des hommes de l’Etat et à la terreur fiscale qui finit, comme toutes les terreurs, par toucher tout le monde y compris ceux qui pensaient en profiter.

Les différents organismes qui sont à la manœuvre ne peuvent pas accepter les révélations et les preuves de Francis.

Il a dû recevoir des menaces de plus en plus fortes, de plus en plus précises, notre blog encore trop confidentiel n’est pas en mesure de lui assurer une protection.

Peut-être alors la fuite qui sauve la vie ?

La troisième

Le temps et l’âge qui polissent toutes les énergies et étouffent toutes les luttes. Le temps qui momifie les comportements.

La nature qui se fout des boursouflures des hommes, elle qui fait exploser les galaxies et fondre les soleils.

Conclusion

Salut Francis, tu n’étais pas comme tout le monde, pas vraiment classable, tu nous gonflais des fois, mais on t’aimait bien, tu nous a beaucoup apporté, tu vas nous manquer… porte toi bien, amicalement.

H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

19 réflexions au sujet de « Francis Le Poizat »

  1. Je suis surpris par ces personnes qui nous casse les couilles. Ne lisez pas les articles de Francis et oui l’ensemble de ces lecteurs font les petites âmes sensibles…..foutaises c’est le ragoût des jaloux….et à vous cher chef Francis ne vous laissez pas impressionner par ces personnes ou ces menaces de courriers incognito….nous avons besoins de vos conseils,lumières,connaissances en droit fiscal pas Comme ceux qui s’y connaissent en rien et pour le mot « couille » vont faire un procès…. petites chochottes.
    Ne vous séparez pas de Francis c’est un pilier de ce site et un bouclier contre l’administration.
    Il a su nous redonner espoir et nous alléger de nos angoisses.
    Sur ce Cômme dirait chef Francis
    De grâce taisez vous et écoutez ces conseils car oui cest lui l expert en la matière…..
    Le dernier mot revient à Francis Le POIZAT courage mon ami et ne nous quittez pas svp…..

    1. Bjr,
      Bravo pour ce commentaire!
      Pan dans les « coronès » de tous les beaufs, imbéciles hurlant contre ceux apportant de leur âme dans ce combat.
      Chapeau!

  2. Bjr,

    je comprends Francis.. vu que j’ai vécu la même situation avant lui.en tant qu’auteur!

    Henri et son refus de parler d’autre que lui et la vindicte de tout les petits blaireaux tapis derrière leurs écrans.

    Une nuance: Francis est plus compétent que moi à parler de la mafia fiscale puisqu’il en sort!

    Henri et Emmanuel: remettez- vous en question avant de dire « dommage ».

    Enfin, Bravo Francis! Vous avez raison! Tant pis pour eux!

    1. Bonjour Chris,
      Ravi de vous voir toujours en forme.
      Il n’y a pas de mal à se faire du bien, même sur le dos des autres, pour ceux qui souffrent.
      Peut-être cela vous apaise-t-il, c’est bien ainsi.
      Cordialement.

    1. Françis,
      Â la suite de votre départ j’ai cloturé votre espace auteur pour qu’il ne puisse pas être piraté.
      Il va de soi que si nous avons le plaisir de vous revoir je vous réouvre immédiatement un espace auteur.
      Ne vous emportez pas.
      Amicalement.

  3. Cher Francis ,

    Vous nous manquez ,

    J’ admire votre courage et votre sincérité ,

    Je veux vous souhaitez le meilleur ,

    Prenez du temps pour vous ,

    Merci , Merci , Merci !

    pour vos précieux conseils !

    Merci à Henri pour l’ hommage qu’il vous rend !

    Recevez toute mon Amitié !

  4. Bonsoir à tous

    Je regrette comme vous tous que Francis le POIZAT ait quitté ce blog , et j’espère qu’il reviendra , car j’aimais le lire , je comprends sa rancœur et il est bien mieux placé que nous pour « bien les connaître »

    il a la rancœur que nous avons , mais il l’exprime plus violemment que nous car je pense qu’il n’a pas PEUR comme nous AVONS PEUR , alors que ce serait plutôt NOUS qui devrions répondre violemment mais on ne le fait pas parce que nous avons TOUJOURS CETTE PEUR de « les voir revenir »

    pendant que je vous écris mon curseur part dans tous les sens , sans être sur votre site , parfois mon curseur part tout seul sur les dossiers du bureau ordinateur et les ouvrent « ils nous surveillent » ,ils me surveillent » , sur mon téléphone c’est pareil , c’est étrange , mais au cours d’un de mes contrôles « ils » avaient mis des clés USB spéciales pour aller voir ce que j’avais effacé (n’oubliez pas , plus on efface plus ils peuvent récupérer des dossiers effacés )

    j’avoue faire une paranoïa,je suis devenu hypocondriaque après tout ce qu’ils m’ont fait .

    J’avoue aussi, que M.Dumas me pardonne , d’avoir refusé une interview qu’il m’avait proposée , par PEUR de représailles, je lui avais expliqué ce qui m’était arrivé et après 9 contrôles dont le dernier dont je vais juste vous narrer quelques lignes , j’ai été TRAUMATISE, d’où ma peur permanente du FISC

    Un matin à 9h, mais « ils » étaient arrivés à 8h, les bureaux n’ouvrent qu’ à 9H.
    Une des secrétaires vient me voir et me dit qu’il y a la police et les impôts , très bien , faites le venir , présentation de 7 cartes bleu blanc rouge : 2 commandants de police et 5 inspecteurs de la DNEF ,on me présente une ordonnance d’un juge qui suite à leurs demandes, car ma société « étrangère » était présumée acheter et vendre des marchandises sans factures d’achat et sans factures de ventes, je tombe des nues.j’ai toujours tout déclaré même un produit de 10€ payé en espèces ,
    mais j’étais quand même au courant que la DNEF effectuait une enquête sur ma société car des clients m’avaient transmis la copie de la demande d’information , précisant qu’ils ne seraient pas inquiétés , et leur demandant de leur transmettre les factures d’achat de marchandises de ma société , ce qu’ils ont fait et ce qui prouvait que nous facturions bien la marchandise vendue, et ce n’est pas pour cela que j’ai même caché un document
    de plus il faut savoir que le FISC français peut tout avoir en données fiscales des autres pays de l’UE
    quoiqu’il en soit , ils ont passé la journée,d’abord à ouvrir toutes les pièces de la propriété , il y en a 40 , puis ils ont voulu voir tous les coffres des voitures, et ils ont tamponné toute la journée, à 7 personnes ,tous les documents qu’ils allaient emporter.Je ne pouvais pas me déplacer seul, même pour aller aux toilettes j’étais accompagné.

    j’avais l’impression d’être un terroriste , la seule différence on ne m’a pas mis les menottes.

    Dans la soirée ils sont partis emportant tous les classeurs de documents
    je reconnais qu' »ils »(INSPECTEURS DNEF)étaient moins agressifs au départ qu’à l’arrivée.

    par contre il y eut des réflexions inconvenantes de la part des policiers
    quand ma secrétaire a dit que j’étais fatigué car j’avais roulé toute la nuit venant de l’étranger pour 3 jours en France , réponse : il aura le temps d’aller se reposer 6 mois à ( citant le nom de la ville où il y a la prison)

    et de faire 7 fois une autre réflexion : on n’aura pas assez de place pour emporter tous les dossiers il va falloir prendre la voiture de monsieur… , je lui ait souligné 7 fois qu’ils pouvaient prendre un fourgon ,qu’ils auraient plus de place que dans ma berline et qu’ils pourraient emporter encore plus de dossiers car je n’avais absolument rien à me reprocher

    encore une autre réflexion , ne pouvant pas aller déjeuner seul , ils ont demandé à une secrétaire d’aller chercher des pizzas pour tout le monde
    et comme en Italie les pâtes à la langouste ne coûtent que 23 € le plat au restaurant et quand ils contrôlaient les dossiers , dans un dossier double factures achats il y avaient un repas par mois avec des clients avec ce fameux plat et le policier n’a pu s’empêcher de dire 2 fois et pour moi ce sera une pizza à la langouste
    vous voyez à quel niveau cela se passe et je m’arrête là pour les réflexions désobligeantes

    A départ j’ai demandé au responsable de la DNEF qu’elle sera la suite , il m’a répondu que s’ils estimaient qu’il soit nécessaire qu’il y ait un contrôle , il y aura un contrôle .
    aucune réflexion désobligeante de la parts des 5 inspecteurs de la DNEF

    c’est ce qu’ils ont dû estimer car 4 mois plus tard j’avais un contrôle de la société « étrangère » en France , sur 10 ANS et un contrôle personnel par la DIRCOFI de la région.

    j’ai refusé le contrôle de la société « étrangère » car ce n’était pas un établissement stable français et qu’elle utilisait seulement une société de logistique en France , ils ont donc demandé à l’ITALE de me contrôler

    résultat du contrôle NEANT

    Contrôle personnel , l’inspectrice avait l’air gênée de me contrôler, enfin elle a contrôlé les jours que je passais en France et les jours où j’étais à l’étranger
    un conseil pour ceux qui sont résidents fiscaux étrangers , surtout tenez bien un carnet de bord avec les preuves où vous vous trouvez tel ou tel jour
    veillez surtout à ne pas passer 183 jours en France avec des alibis en béton
    à l’époque je passais entre 90 et 130 jours en France , aujourd’hui je n’y passe même pas une semaine par mois
    cette inspectrice m’a dit devant mon avocat : « ils » n’avaient pas le droit de vous faire ça , vous devriez déposer plainte , ce que je n’ai pas fait

    résultat du contrôle personnel NEANT

    Il reste une société à Paris qui a été contrôlée il y a 4 ans.
    redressement de 24000€ réduits à 16000€ suite à intervention de mon avocat
    mais on ne doit RIEN car l’inspecteur réintègre des factures clients impayées parce que nous n’aurions pas effectué une procédure complète de recouvrement
    nous faisions un rappel tous les 15 jours , au bout de 3 mois nous faisions une mise en demeure en recommandée avec AR pour avis de transmission un mois plus tard à un cabinet de recouvrement de créances , si nous n’étions pas payés ,le débiteur n’ayant rien réglé un mois après ,nous envoyons le dossier au cabinet de contentieux , celui n’ayant pu recouvrir nous renvoie les dossiers , dans la logique nous devrions remettre le dossier au tribunal de commerce pour injonction de payer puis saisir un huissier
    mais pour des créances de 50 à 100€ IL SERAIT IMPENSABLE de dépenser 3 à 7 fois le montant de la créance soit environ 40€ pour le TC et 200 à 300€ pour l’huissier
    Hélas NON pour cet inspecteur on n’a pas fait une procédure correcte ,
    pour lui dépenser 300€ pour récupérer 50€ et donc perdre 250€ c’est plus logique CAR C’EST LA PROCEDURE NORMALE

    et pour une partie du redressement , ce sont des indemnités kilométriques qui sont rejetées car j’avais vendu 10 mois avant le contrôle fiscal ,mon véhicule personnel et je n’avais pas de factures d’entretien et de contrôles techniques à lui présenter , mais j’avais heureusement une photocopie de la carte grise , je facturais 2000 KM mois POUR DES VISITES DE CLIENTS entre Nice Paris Lyon car je ne travaillais qu’une semaine par mois pour cette société
    il a rejeté les IK et ne m’a accordait que 250 KM mois alors que j’ai fourni toutes les adresses des clients que j’allais voir et que je lui ai fourni tous les relevés de péage de COFIROUTE mais il n’en tient pas compte car je n’ai pas de factures d’entretien , je lui ai dit que sur une Mercédès je ne faisais aucune réparation et que je faisais ma vidange moi même (rien de plus simple) car j’économisé 200€ au lieu de la faire dans un garage , cela ne l’a pas convaincu

    à chaque contrôle , si je ne suis pas d’accord , je vais au Tribunal Administratif , j’ai déjà perdu une fois alors que j’avais raison.

    Cette fois ci j’y retourne même si je perds car je rejoins notre AMI FRANCIS LEPOIZAT quand il dit il faut y aller, qu’on perde ou qu’on gagne
    je ne le connaissais pas à l’époque mais je rejoins son raisonnement.

    j’ai développé pour rejoindre Francis et qu’en il dit qu’on n’a pas de C….. , c’est VRAI il a raison mais il faut qu’il sache qu’ on a PEUR , surtout s’il nous reste quelques noisettes après « leurs » passages

    c’est ce qu’il faut qu’il comprenne ,on ressent ces contrôles comme l’Inquisition
    on les compare toujours à la Gestapo quand ils arrivent même s’ils vous présente la Chartre du CONtribuable!

    Personnellement j’ai PEUR mais je vais jusqu’au bout tout seul.

    et Francis a RAISON pour LE TA , il faut tous y aller

    même d’écrire ces quelques lignes me font peur , dans le cas où ils lisent ce blog et penseraient à se venger

    nous devenons des traumatisés à vie après leurs visites , quand on ne peut plus aller travailler car il faut voir comptable , avocat , faire des recherches de documents pour se justifier , et pendant ce temps notre entreprise se casse la figure et « ils » s’en foutent , on dirait que ça les fait JOUIR de nous descendre

    Bien amicalement à TOUS
    et souhaitons que Francis revienne CAR ON AIME LE LIRE même avec ses excès que nous comprenons , par contre je ne comprends pas que certains l’éliminent d’office , ceux la n’ont pas dû avoir de « véritables contrôles fiscaux » où ils étaient totalement innocents et victimes
    c’est vrai Francis s’est exprimé plus vulgairement qu’avant mais ceux qui n’ont pas compris son DEGOUT du FISC pour de nobles raisons , ne comprendront jamais rien
    je ne leur souhaite pas de subir tout ce que j’ai subi (je ne peux tout expliquer , c’est trop long) mais s’ils subissent cela un jour ILS DEVIENDRONT plus vulgaires que Francis , surtout si après un contrôle abusif ils se retrouvent sans RIEN
    alors qu’ils n’ont pas fraudé , s’ils ont fraudé ce n’est qu’un juste retour des choses
    à ce moment là on en reparlera
    Emmanuel Bolling y est passé aussi.

    pour infos si vous vous expatriez , vendez tout ce que vous avez en France car dés qu’il vous reste quelque chose « ils » seront là pour tout savoir sur vous , vos biens , votre amie, votre femme et essaieront par tous les moyens de vous reclassifier RESIDENT FISCAL FRANCAIS : David Vincent les a vus , ils sont partout

    Ils ont accès à tous les dossiers nous concernant même ce qui est de plus intime , on est complètement fiché et on nous pourchasse plus que les fichés S

    1. Ami Expat,
      J’ai vécu ce que vous décrivez.
      Ils ont mis 10 ans à couler mon entreprise qui était prospère (5 millions € H.T de C.A). Ils m’on fait vendre à l’encans celle-ci.
      J’avais la même peur que vous au ventre. Et je l’ai toujours. Rien ne peut plus être comme avant. Ils vous hantent même la nuit (ce doit être pour eux une grande satisfaction). J’étais au bord du précipice lorsque j’ai rencontré Henri Dumas. J’ai transformé mon combat personnel (qui n’intéresse personne, vous, vous le savez) en combat sociétal. Il faut se battre malgré cette peur qui ne vous quitte pas.
      Se cacher et trembler est leur plus grande victoire. Emmanuel.

      Seuls ceux qui ont vécu cette épreuve peuvent nous comprendre, mais il faut faire savoir que personne n’est à l’abri de leurs tortures et assassinat social.

      1. Bonjour Emmanuel ,
        c’est vrai que ceux qui n’y sont pas passés ne peuvent pas comprendre ,hélas pour eux la roue tourne et ils y passeront un jour

        je suis d’accord avec vous

        la peur n’évite pas le danger

        1. LETON, pourriez-vous avoir la gentillesse de nous raconter en quelques lignes cette épreuve mortelle que vous avez vécu.
          Il faut que tout le monde sache.
          Bercy préfère nous tuer en toute discrétion.
          Ne leur faîtes pas ce plaisir.
          Plus nous seront nombreux à dénoncer leus agissements abusifs…
          Emmanuel

  5. Quel dommage de partir, on en aurait aimé les raisons. J’ai tant tant apprisparmi ces témoignages déjà que nous ne sommes pas seulsmais venant d’un homme qui confirme leurs pratiques . c’était tellement de preuves de ces abus fiscaux que j’aurai fait la même chose .
    Je ne sais pas mais la pression existe sur ce qui dénonce ces gens là ,On peut croire que oui ou c’est à se demander à quoi bon de’en parler on peut rien faire

    Je pense aujourd’hui qu’ AVEC INTERNET les choses seront plus faciles .

    Ah! je me fiche d’avoir fait quelques fautes , l ‘ESSENTIEL SOIT QUE LE MESSAGE PASSE moi Je n’ai pas admis qu’on me prenne ma retraite de 440€ X(5 mois que je venais de percevoir en retard . si c’était le RSA on ne me l’aurai pas pris
    ça ne passe pas
    moi je n’ai pas admis qu’on ne me défiscalise pas mes emplois à domicile parce que j’ai loué mes chambres pour 350€ par mois donc le controleur « a juge » que je me serve des personnes pour faire l’entretien ou m’aider en informatique etc ….ect ect car la liste des ennuis de ces gens là est longue ( surtout d’un ) et quant on a pas de sous pour payer des avocats on fait rien on subit
    Leur formatage est à vomir .

  6. Je suis déçu d’apprendre que mr Poizat ne donnera plus d’exemples des escroqueries du fisc pour mieux s’en défendre.
    Merci de nous donnez des nouvelles s’il se remet à écrire ou s’il veut que je lui corrige ses textes avant publication. N’oubliez pas que nous avons tous peur d’un abus de pouvoir du fisc ou de l’état. Et le fait de nous donner la connaissance des procédures abusives est un trésor pour le contribuable et une prise de conscience pour les contrôleurs qui arrêteront (peut-être) de le faire si la combine est connue ! à bientôt

  7. Quel dommage de lire que monsieur Le Poizat a quitté notre groupe. Il nous manquera … J aimais beaucoup le lire, et il m’appris beaucoup.

    Je garde toujours l’espoir de le voir revenir…

  8. et oui …
    –>avec Bercy c’est La française des JOKE en action.
    si vous faites un mauvais billet , 1 chance au tirage mais aucune au grattage !!

    donc avec eux c’est comme en amour (sans capote) , il faut savoir retirer a temps car ca ne prendra pas 9 mois avant d’avoir le retour du bâton 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *