IGNOMINIE

Ce matin, j’étais à Nîmes en Inter-locution avec Mme LEGER Administratrice des finances publiques pour des clients .

Cette fois-ci, je n’ai pas peur de citer des noms car j’ai des témoins qui ont eux même été outrés par les propos qui suivent dignes de la « Stasi » ou des « soviets ».
Quelle n’a pas été ma stupeur et ma colère lorsque cette dame a osé, en fin de débat, me faire le reproche suivant……….. « l’administration vous a nourri et taratata sur le fait de m’opposer au fisc » et cela en présence de deux témoins, mes clients Mr. et Mme GAUTERON .

Ce n’est pas la 1ère fois que ces « gens là »,  dont mon dernier Directeur du Vaucluse , Mr. PONS, me font cette remarque .
J’ai donc répondu à cette idiotie dans les termes suivants qui sont maintenant bien « rodés » :
NON , l’administration m’a payé, et mal, pour MON travail et je ne lui dois rien.
Par contre je « jouis » au sens propre et figuré ,  tous les jours en percevant, à rien foutre, une pension de l’administration. Et j’espère en profiter des décennies !!!Histoire de les faire baver encore plus !
Cette remarque immonde déshonore son auteur .
Imaginez un patron du privé qui oserait dit à son salarié , je vous nourri et ce que je vous donne n’est pas fonction de votre mérite et des MES obligations , mais résulte de ma grande bienveillance et en contrepartie vous m’êtes lié jusqu’à la mort .
En deux mots : autrefois vous étiez esclave et maintenant on vous nourri. 
Vous me devez tout.
La réalité est en fait que l’administration a horreur que les contribuables puissent être défendus efficacement, et hélas pour elle,  elle a beaucoup de fil à retordre lorsque la défense est assurée par un ancien du fisc. Les avocats fiscaux n’en étant pas issus, étant plus nuls les uns que les autres.

Il faut donc évacuer les « anciens » de l’assistance aux contribuables .

La vérité est que le fisc ne veut pas que le contribuable puisse être défendu par un conseil de son choix .
Pourquoi pas bientôt un texte qui interdise aux « anciens » de cette boîte infâme de devenir conseillers fiscaux ?
Ces « gens là » perdent la tête et se retrouvent en face d’une vindicte populaires (rejet de l’impôt de plus en plus marqué)  dont ils sont la cause et n’acceptent pas la contradiction et surtout le droit des gens d’être sérieusement assistés.

Cette dame prétendait en sus qu’à ce titre (un  ancien) je lui devais le respect demandé à tout fonctionnaire à l’égard de SA hiérarchie mais elle oublie que le « respect se mérite et qu’il n’est pas du en vertu de la fonction , mais en fonction de la vertu »

En l’espèce le dossier de mon client est caractéristique d’un massacre fiscal , dont le cheminement est constellé de nombreuses erreurs reconnues par le fisc et qu’il a corrigé à maintes reprises en changeant de motifs pour maintenir à tout prix un impôt indu .

CONCLUSION :

OUI JE L’AVOUE JE HAIS LE FISC SURTOUT LORSQU’IL se comporte ainsi de façon peu recommandable et ne cherche que satisfaire les appétits statistiques de la clique des totalitaires au pouvoir sans humanité ni considération du citoyen QUI LUI NOURRI CES GENS LA !!!! mais qui ne reste qu’un « cochon de payant » comme me disait un de mes anciens chef abruti par l’alcool tant il « exclusait » au café d’à côté

Francis Le Poizat

A propos Francis Le Poizat

Bonjour , Cela fait un certain temps que j'interviens sur ce site . Certain veulent connaître mon historique. SIMPLE : Issu d'une famille très modeste ( père breton mousse à 12 ans et d'une mère Polonaise immigrée en 1938 pour bosser dans les fermes ) , 3 enfants son nés . Moi, le 2ème en 1950 . Pas de viande à table, seulement du poulet et du lapin production maison , pauvreté des années 50 obligeait. Donc, ces bons citoyens ne croyaient qu'en l'éducation et en l'espoir d'une vie meilleure pour leurs enfants suite à des études. Les bretons et les Polonais sont un mélange détonnant qui abouti à créer des être doublement entêtés et attachés à la parole donnée . J'ai donc commencé à travailler à 15 ans dans des petits boulots divers en continuant mes études secondaires et supérieures ( parfois 3 job en même temps et 3 heures de sommeil par jour ) et surtout aidé par mes parents pour le logement et les autres questions de simples contingences Vers l'âge de 24 ans, bac plus 5 en sciences économiques et droit je commence une activité dans le privé ( boursicotage) avec grand succès et pour m'éloigner de PARIS où une femme me "collait un peu trop", je vais à CLERMONT FERRAND en ayant appris ma réussite au concours d'inspecteur des impôts ( payés nourris et logés pendant un an) Le rêve.Et en plus des femmes à foisons ... je m'arrête sur une , je l'épouse et nous sommes encore ensemble 40 ans après . Elle me convainc de rester dans cet univers . N'ayant qu'un salaire modeste mais ayant réussi des opérations de bourse assez intéressantes , ce job n'était qu'une occupation dans laquelle je continuais à agir avec ma personnalité forte et nous avons obtenu un statut financier assez aisé, très envié par mes collègues et ma hiérarchie elle même . Inutile de vous dire le nombre de heurts que j'ai eu avec celle-ci qui me considérait comme un excellent technicien mais comme un mauvais fonctionnaire, car je n'obéissais pas . Moi, je répondais qu'ayant prêté serment de probité je ne pouvais me parjurer et que je ne pouvais faire mon travail qu'honnêtement. Ils n'ont donc jamais pu me prendre en défaut de faute professionnelle mais me reprochaient mon entêtement et le respect de l'honneur . L’OBÉISSANCE AVANT TOUT ! C'est ainsi. J'étais en fait indépendant et je n'ai jamais été à l'origine du dépôt de bilan d'une entreprise car je gardais secret par devers moi , mes rapports avec les administrés et à la fin, un accord de "gentleman agrément" était toujours trouvé honorablement . J'ai donc quitté ce "milieu" mafieux" in fine il y a 10 ANS, car fatigué de cette course à la "fiche statistiques" et écœuré par ces olibrius obnubilés par leur carrière de "petits fonctionnaires" le doigt sur la couture du pantalon . Cela fait donc un temps certain qu'après avoir acquis des "connaissances" parfaites dans le domaine fiscal, je les utilisent contre mes anciens "congénères" qui sont restés toujours des singes . Mon dernier Directeur, quand j'ai quitté le fisc m'avait demandé ce que je ferais ensuite et lorsque je lui ai annoncé ma reconversion en avocat fiscal, a été soudainement outré en hurlant "ON VOUS A NOURRI" et maintenant vous allez nous attaquer avec tout ce qu'on vous a appris ? J'ai répondu que j'avais été payé ( mal) et non nourri pour faire du bon travail et que maintenant j'allais travailler aussi bien pour un meilleur rendement EH OUI MONSIEUR. ET AVEC UN PLAISIR IMMENSE ET INCOMMENSURABLE Un petit plus ! Je connais ces gens là car je les ai pratiqué de nombreuses années et ils savent que je sais tout d'eux. Ils vous font croire qu'ils sont vertueux , donneurs de leçons et respectueux des lois ? C'est tout le contraire . J'ai fais une liste pendant tout le temps que j'y étais et j'ai des noms et des faits, hélas, prescrit tel qu'un directeur divisionnaire chargé du contrôle fiscal qui ne payait pas ses impôts parce qu'il ne déposait pas de déclaration . Tout simple et tranquille! De même, un Directeur chargé des succession et de l'ISF qui dépassait les limites de 10 fois, et qui bien entendu, se désempressait de déclarer. Un autre qui ne déclarait que la moitié de ce qu'il touchait au nom d'une prétendue exonération pour frais de mission inexistante . Ces gens là ? INTOUCHABLES! ET CE SONT EUX QUI VOUS ASSIGNENT EN JUSTICE POUR VOUS SAISIR ET MONTER DE GRADE AVEC (50 % de leurs rémunérations non soumises aux charges sociales - PRIMES hors salaires ! - ) CONCLUSION : Y a t-il une morale publique ? Vu de l'intérieur je suis témoin que NON ! Et ils n'osent pas m'affronter par crainte de divulgation des réalités sordides de ce milieu . Croyez en mon expérience au sein du "saint graal" ces gens là sont malhonnêtes et se foutent de l'HUMAIN . Ce qui compte n'a rien à voir avec ce qu'ils annoncent , leur carrière , leurs résultats statistiques , la compétition interne et surtout le VASE CLÔT dans lequel ils évoluent ensemble sans voir l'extérieur : équité ; morale ? etc ...........? ils s'en foutent ? ILS SONT ENTRE EUX, ET VOUS N'EXISTEZ PAS AUTREMENT QU'EN TERME DE DOSSIER ! Et l'être vivant derrière ? rien à foutre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,89 sur 5)
Loading...

10 réflexions au sujet de « IGNOMINIE »

  1. Pourquoi plus rien ne me surprend chez ces gens là……. plus on en apprend, plus on se rend compte qu’ils n ont pas de limites…..
    Lorsque la roue tournera, leur vie changera….

  2. Cher Francis,
    Vous citez Pons.
    Est-ce Pierre-Jean Pons?
    Si oui, je crois qu’il est parti à la retraite.
    Vous avez raison, c’était un super prédateur, ce qui lui a procuré un avancement important. Il a fini, si ma mémoire est bonne, responsable du pôle recouvrement DNVSF à Paris.
    Il est archi faux de dire que le crime ne paye pas, Pierre-Jean Pons en est l’exemple type!

  3. Monsieur Poizat,
    je suis vos articles avec grand intérêt, et vous avez tout mon respect et mon admiration pour le travail que vous accomplissez avec une grande honnêteté.
    Il y a cependant une phrase qui m’ a rappelé de mauvais souvenirs:
    « Les avocats fiscaux n’en étant pas issus du fisc, étant plus nuls les uns que les autres. »
    j’ai eu à faire au fisc il y a quelques années, et me suis adressé à un avocat ancien du fisc… Je m’en suis mordu les doigts…
    Non seulement il était incompétent, mais de plus, il était malhonnête…
    j’ai préféré négocier directement un plan d’apurement avec le fisc pour des sommes que je ne devais pas, plutôt que de continuer à lui faire confiance…
    Il m’a facturé plus que ce que le fisc me réclamait… Et tout ça pour rien…

    1. Ça arrive ! Cet avocat ancien du fisc a
      Continuer ds le sens inverse en défendant les contribuables avec l’esprit tordu d’un contrôleur .

  4. L’argent public n’existe pas il n’y a que de l’argent public . La France pauvre pays , un pays dirigé par des politiques de combines et des comportements dignes de la maffia qui rendent aveugles les citoyens. En France l’injustice est un métier.
    La France ?; si l’on se dit que c’est simplement un pays dans lequel, en un peu plus d’un an, on a tiré sur la rédaction d’une revue , d’un magasin et les passagers d’un train, fait exploser une usine et décapité son directeur et, finalement, tiré sur des passants dans la rue, dans un café, dans un restaurant, dans un stade et dans une salle de concert, on peut facilement penser qu’il s’agit d’un pays la France ,situé du côté obscur de la planète mentale. (…).En effet il faut que certaines démocraties occidentales sortent du côté obscur dont la France est tombée.. La France ne fait plus rêver..

      1. Il est vrai que ça fait fuir….à l’étranger.

        Après avoir eu affaire à ces soviets, la plupart de mes amis, moi-même, sommes expatriés.

        La France en crève de ces gens du « camps du bien », moralisateurs à outrance, à l’instar des kapos de la Stasi, qui n’ont aucune réflexion quant aux conséquences de leurs actions : ils s’en foutent; la France est morte a jamais.

        Tous les gens concernés en sont conscients, surtout après avoir justement vécu dans des pays respectueux des citoyens.

        Le moindre petit artisan peut trouver son bonheur ailleurs, ce que ne comprend pas la plupart des gens, malheureusement.

        La décision est dure à prendre, mais elle est ensuite irréversible tant l’ évidence factuelle est visible.

        Je vous plaint sincèrement

  5. Francis,

    vous auriez pu répondre à ce chefaillon en jupons que c’est le contribuable qui l’a nourrie, elle!

    Le même contribuable qu’elle prend à parti alors qu’il la gave!

    Ces kapos n’ont aucune reconnaissance car quel animal attaquerait la main qui le nourrit?

    Aucun si ce n’est que ces traîtres d’agents fiscaux!

    1. Oui elle aussi est nourrie par l’administration . Doit on être reconnaissant d’être nourries par son travail ou par son boss .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *