IL Y A QUAND MÊME DES GENS CORRECTS dans l’administration.

Je respecte l’anonymat des mes interlocuteurs dans l’administration car en fait ils ne sont que des instruments d’une machinerie infernale ou l’honnête homme, s’il est interne à cette administration, a bien du mal à rester droit et ne pas se compromettre pour entrer dans le moule ou avoir la paix avec la hiérarchie .

J’ai donc un interlocuteur en ce moment nommé M. B………..  inspecteur Principal à TOULOUSE qui est respectable , honnête et surtout moral tout en respectant le cadre de sa fonction .

Cela est donc possible .
J’arrive avec lui à une discussion saine et à des conclusions ou le réalisme économique prévaut et est reconnu par les 2 parties .
Soyons sérieux ! Qui peut prétendre être totalement « clean » au niveau fiscal surtout dans le milieu de la restauration.
Mes clients sont de même des braves gens et même s’ils ont « triché » quelques recettes dont l’essentiel était pour payer des salaires aux employés ayant des astreintes de travail non compatibles avec le code du travail , d’où l’obligation de fait de prendre des libertés avec les nécessités déclaratives .
Ces entreprises n’ont pas le choix .

Soit elles font bien toutes les choses et le coût de leurs prestations montent en flèche et donc le prix est répercuté au client , induisant en fonction de la concurrence une fin commerciale .

Soit elles font « mal » et boum le fisc,  l’urssaf etc …
Que faire ?
Tous les entrepreneurs sont d’accord , c’est le poids des charges qui induit l’absence de rentabilité et pour d’autres les encourage à sortir des chemins vertueux . .
le fisc lui sen fout il taxe ! sauf lorsque certains aménagent les conséquences de façon supportable.

La France a cette spécificité d’avoir créé un maillage fiscal et social exorbitant et insupportable pour qu’une entreprise soit viable

 

Et HAMON veut encore en rajouter une couche . + 300 milliards . C’est pire qu’insensé , c’est irresponsable

Francis Le Poizat

A propos Francis Le Poizat

Bonjour , Cela fait un certain temps que j'interviens sur ce site . Certain veulent connaître mon historique. SIMPLE : Issu d'une famille très modeste ( père breton mousse à 12 ans et d'une mère Polonaise immigrée en 1938 pour bosser dans les fermes ) , 3 enfants son nés . Moi, le 2ème en 1950 . Pas de viande à table, seulement du poulet et du lapin production maison , pauvreté des années 50 obligeait. Donc, ces bons citoyens ne croyaient qu'en l'éducation et en l'espoir d'une vie meilleure pour leurs enfants suite à des études. Les bretons et les Polonais sont un mélange détonnant qui abouti à créer des être doublement entêtés et attachés à la parole donnée . J'ai donc commencé à travailler à 15 ans dans des petits boulots divers en continuant mes études secondaires et supérieures ( parfois 3 job en même temps et 3 heures de sommeil par jour ) et surtout aidé par mes parents pour le logement et les autres questions de simples contingences Vers l'âge de 24 ans, bac plus 5 en sciences économiques et droit je commence une activité dans le privé ( boursicotage) avec grand succès et pour m'éloigner de PARIS où une femme me "collait un peu trop", je vais à CLERMONT FERRAND en ayant appris ma réussite au concours d'inspecteur des impôts ( payés nourris et logés pendant un an) Le rêve.Et en plus des femmes à foisons ... je m'arrête sur une , je l'épouse et nous sommes encore ensemble 40 ans après . Elle me convainc de rester dans cet univers . N'ayant qu'un salaire modeste mais ayant réussi des opérations de bourse assez intéressantes , ce job n'était qu'une occupation dans laquelle je continuais à agir avec ma personnalité forte et nous avons obtenu un statut financier assez aisé, très envié par mes collègues et ma hiérarchie elle même . Inutile de vous dire le nombre de heurts que j'ai eu avec celle-ci qui me considérait comme un excellent technicien mais comme un mauvais fonctionnaire, car je n'obéissais pas . Moi, je répondais qu'ayant prêté serment de probité je ne pouvais me parjurer et que je ne pouvais faire mon travail qu'honnêtement. Ils n'ont donc jamais pu me prendre en défaut de faute professionnelle mais me reprochaient mon entêtement et le respect de l'honneur . L’OBÉISSANCE AVANT TOUT ! C'est ainsi. J'étais en fait indépendant et je n'ai jamais été à l'origine du dépôt de bilan d'une entreprise car je gardais secret par devers moi , mes rapports avec les administrés et à la fin, un accord de "gentleman agrément" était toujours trouvé honorablement . J'ai donc quitté ce "milieu" mafieux" in fine il y a 10 ANS, car fatigué de cette course à la "fiche statistiques" et écœuré par ces olibrius obnubilés par leur carrière de "petits fonctionnaires" le doigt sur la couture du pantalon . Cela fait donc un temps certain qu'après avoir acquis des "connaissances" parfaites dans le domaine fiscal, je les utilisent contre mes anciens "congénères" qui sont restés toujours des singes . Mon dernier Directeur, quand j'ai quitté le fisc m'avait demandé ce que je ferais ensuite et lorsque je lui ai annoncé ma reconversion en avocat fiscal, a été soudainement outré en hurlant "ON VOUS A NOURRI" et maintenant vous allez nous attaquer avec tout ce qu'on vous a appris ? J'ai répondu que j'avais été payé ( mal) et non nourri pour faire du bon travail et que maintenant j'allais travailler aussi bien pour un meilleur rendement EH OUI MONSIEUR. ET AVEC UN PLAISIR IMMENSE ET INCOMMENSURABLE Un petit plus ! Je connais ces gens là car je les ai pratiqué de nombreuses années et ils savent que je sais tout d'eux. Ils vous font croire qu'ils sont vertueux , donneurs de leçons et respectueux des lois ? C'est tout le contraire . J'ai fais une liste pendant tout le temps que j'y étais et j'ai des noms et des faits, hélas, prescrit tel qu'un directeur divisionnaire chargé du contrôle fiscal qui ne payait pas ses impôts parce qu'il ne déposait pas de déclaration . Tout simple et tranquille! De même, un Directeur chargé des succession et de l'ISF qui dépassait les limites de 10 fois, et qui bien entendu, se désempressait de déclarer. Un autre qui ne déclarait que la moitié de ce qu'il touchait au nom d'une prétendue exonération pour frais de mission inexistante . Ces gens là ? INTOUCHABLES! ET CE SONT EUX QUI VOUS ASSIGNENT EN JUSTICE POUR VOUS SAISIR ET MONTER DE GRADE AVEC (50 % de leurs rémunérations non soumises aux charges sociales - PRIMES hors salaires ! - ) CONCLUSION : Y a t-il une morale publique ? Vu de l'intérieur je suis témoin que NON ! Et ils n'osent pas m'affronter par crainte de divulgation des réalités sordides de ce milieu . Croyez en mon expérience au sein du "saint graal" ces gens là sont malhonnêtes et se foutent de l'HUMAIN . Ce qui compte n'a rien à voir avec ce qu'ils annoncent , leur carrière , leurs résultats statistiques , la compétition interne et surtout le VASE CLÔT dans lequel ils évoluent ensemble sans voir l'extérieur : équité ; morale ? etc ...........? ils s'en foutent ? ILS SONT ENTRE EUX, ET VOUS N'EXISTEZ PAS AUTREMENT QU'EN TERME DE DOSSIER ! Et l'être vivant derrière ? rien à foutre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

20 réflexions au sujet de « IL Y A QUAND MÊME DES GENS CORRECTS dans l’administration. »

  1. Franchement sur un blog qui sanctionne le fonctionnement de l’administration, on pouvait s’attendre à tollé. Mais l’assimilation des personnes à la structure est moralement condamnable.
    Je peux accepter que les expériences des lecteurs de ce blog soient extrêmement négatives. Mais il est inacceptable de condamner tous les agents.
    Le fascisme n’est pas loin quand les assimilation sont grossières et les condamnations capitales.

    1. Et le fascisme de Bercy?

      « Le fascisme n’est pas loin quand les assimilation sont grossières et les condamnations capitales. »: Bercy condamne sans juger avec son Tribunal Administratif à sa botte.
      A quand une vraie justice?
      Une justice d’exception, n’est-ce pas l’apanage des dictatures donc du fascisme?

    2. Là mon pauvre monsieur , vous avez tort! Certes il y a des gens « biens » partout . Mais la DGFIP est comparable au niveau encadrement à la Wafen SS.
      Les soldats nazis qui mettaient les gens dans les chambres à gaz ont prétendu n’être que des exécutant qui obéissaient et après la guerre grand nombre se sont fondu dans la masse de leurs co nationaux et ont même été bénéficiaires de considération car ils avaient tout à coup un comportement civilisé
      La DGFIP est structurée avec une hiérarchie qui ne fonde son action non pas sur le bien fondé de celle-ci mais seulement sur les résultats statistiques de façon à bénéficier individuellement de la considération qui leur permettra de grimper dans la hiérarchie .
      VOUS MENTEZ LORSQUE VOUS INDIQUEZ QUE TOUS LES AGENTS DE CETTE ADMINISTRATION NE SONT PAS CONDAMNABLES !!!.
      même l’IP dont je parlais précédemment s’il a atteint ce niveau hiérarchique s’est plié à certains moments si ce n’est dans la généralité des cas aux pressions de l’obsession du chiffre sans considération pour l’humain . le cas de l’affaire que j’ai cité est une EXEPTIION.
      il m’a fallu force et persévérance et surtout une grande habilité si ce n’est une ruse extrême et surtout « prendre sur moi » pour ne pas m’énerver , pour aboutir au mieux au bien de mes clients . Si j’avais été seul en cause , je les aurais bouffé et laissé s’enferrer dans leur conneries insoutenables et qu’importe le temps j’aurais obtenu compte tenu de l’énormité de l’erreur leur condamnation PERSONNELLE .
      J’ai vécu dans cette administration près de 30 ans. J’ai eu la chance pendant mes 10 premières années d’être dans une structure ou j’avais une hiérarchie intelligente ( cela n’existe plus maintenant surtout depuis SAPIN) qui curieusement avait un « leit motiv « ne rappeler que l’impôt du mais rien que l’impôt du et pas plus » .
      Mes 10 dernières année j’étais en « Free lance » dans mon placard FI ou je décidais seul sans surveillance de ce que je faisais et bien entendu mes « clients étaient traités comme il se doit avec bienveillance et indulgence . résultat : jamais de querelle ni de réclamation , ni de contentieux ni de TA et …
      Savez-vous ce que me disais mes connards de chefs ? Comment faites vous pour n’être jamais contesté ? vous vous arrangez avec eux ? back schich etc ???
      Non , je répondais , moi je ne fais que du vrai pas de l’impôt fictif .
      Tous mes collègues par contre eux suivaient aveuglément les ordres .
      Un bon fonctionnaire est un fonctionnaire qui obéit et sa compétence n’a aucun intérêt .
      Il faut avoir un caractère entêté et ne pas se soucier des chefs si on veut rester honnête à la DGFIPO . Mais dans ce cas , imaginez ! J’ai été tellement sous pression que j’en ai eu une grave dépression de près de 3 ans avec enferment en psychiatrie non pas à cause des contribuables, je n’ai jamais eu à faire qu’à des braves gens , mais à cause de cette hiérarchie immonde qui ne pense qu’à broyer du redevable avec l’aide assidu de leurs suppôts tels qu’inspecteur et contrôleurs serviles qui eux aussi veulent leurs galons .
      Pour ma part ils en ont tellement eu marre de moi que mes 3 dernières années de service , je les ai passé chez moi « malade d’office  » plein traitement car mon directeur lors de la convocation à laquelle il m’a ordonné de paraître m’avait signifié texto  » ion en a marre de vous , vous ne faites pas ce qu’on veut de vous , malheureusement vous ne commettez aucun faute professionnelle donc on vous propose jusqu’à votre retraire de rester chez vous « malade d’OFFICE » . et oui un directeur des impôts est médecin semble-t-il et peut décréter que vous êtes malade sans dire de quelle maladie
      Vous parlez de fascisme sans savoir ce que c’est . Il y a pire , LE TOTALITARISME comme en France ou nous avons une administration de « soviets  » qui peut vous mettre en asile psychiatrique si vous ne vous conformez pas au moule .
      Vous avez tort , les agents qui obéissent sont tous coupables !
      J’ai eu un IP que je surnommais le « FF » par comparaison aux « SS » sauf que dans son cas la signification était le Fou fiscal , mais avec les mêmes comportements qu’un SS.
      Un jour il m’a demandé de faire un rappel illégal pas prévu par le CGI ( ce que j’ai refusé et bien entendu en contrepartie baisse de note , mais je m »en foutais) tout simplement parce que cela aurait fait PLUS GROS SUR LA FICHE ! !!! ( ils ne pensent qu’à ça . J’espère qu’il est crevé ce con !
      A d’autres occasions d’autres IP ont même fait pire et à chaque fois je disais non !
      Le seul point ou vous avez raison est donc le suivant on ne peut condamner tous les agents. Il y en a sans doute rares qui savent dire non . moi je n’ai rencontré que moi en 30 ans !

    3. Bjr,
      vu les résultats des redressements, les morts sociales comme les morts physiques, je ne peux que constater qu’ils sont, dans l’administration fiscale, à être toutes et tous véreux dans un unique but: dépouiller les contribuables pour leurs gloires et avancements!
      @+

  2. Allons Francis, reprenez vos esprits. D’avoir sans doute gagné un redressement pour un de vos clients et d’avoir rencontré à cette occasion un coquin moins coquin change votre opinion sur vos anciens collègues?

  3. Où officie cette perle rare? Dites le moi. Je déménage aussi sec. Tous ces gens la sont des jaloux. C’est le principe du fonctionnaire à qui on donne du pouvoir.
    Aucun à garder tous à jeter.

  4. Où des gens corrects?
    Tous des salopards de voleurs travaillant pour une administration bidon qui ne cherche qu’à vous tondre.
    Ne soyez pas indulgent avec ces gens là. Vous le savez, ils n’ont aucune conscience.
    Comment peut-on faire ce métier de parasites.
    Ils n’ont aucune excuse ni circonstance atténuante.
    Il ne faut pas croire leur blabla soi disant empathique.
    Chaque dictature a cultivé cette race de fonctionnaire prêt à exécuter les ordres les plus vils. Non, votre inspecteur n’aura pas un gramme de ma sympathie.
    Un salopard même bien habillé reste un salopard.

  5. Cher Monsieur le Poizat.
    J’avais enfin découvert en vous lisant un ancien inspecteur honnête et qui dénonçait ce qu’il avait vu et vécu.
    Ce sont les élections et le temps des grandes migrations.
    Vous aussi vous migrez.
    Tant pis, vous nous aviez remonter le moral…

  6. Francis je vous lis depuis le début et je ne comprends pas votre retournement de veste. Avez-vous été rattrapé et récupéré par le système.
    Dommage pour vous et surtout pour nous.

  7. Votre prochaine étape: écrire un article louant l’intégrité et l’honnêteté des inspecteurs du fisc et les bienfaits des vols de Bercy?
    Ce site est en train de changer.

  8. Mettez donc votre inspecteur dans votre palmarès, cela lui fera plaisir.
    rien de tel que de gagner une affaire pour voir les agents fiscaux en rose

  9. Cet inspecteur doit être l’exception qui confirme la règle.
    Peut-être aussi avait-il atteint son C.A?

    Vous prenez la défense d’un « STASI », c’est étonnant de votre part.
    Avez-vous rencontré Saint Bercy sur le chemin de Damas?
    Quelle conversion, bravo!

  10. Bsr,

    Francis ceux que je connais sont menteurs, roublards, voleurs, prêts à tout pour taxer, se contredisant même entre eux pour un seul fait: me voler!

    En hommage à Henri, je surnomme les agents fiscaux des « Tino » car en nous envoyant leurs rappels et majorations à gogo ils se marrent Tino!
    @+

  11. ravi de de vous voir en chantre apologue défendant un suppôt de l’apologie du fiscalisme .. ca s’arrose !!

    cette personne devait être honorable dans l’exercice de ses fonctions !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *