il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark (William Shakespeare. Hamlet)

Arrogance administrative ET agressivité contre la VACHE A LAIT ( vous)   .

Je connais le fonctionnement des administrations fiscales en Europe et notamment GB , RFA , Italie , Suisse .
Nulle part ailleurs les qualificatifs ci-dessus ne sont attribuables à ces administrations qui pratiquent l’éducatif plus que le répressif .
La venue du contrôle fiscal n’est nulle par ailleurs ressentie avec tant d’angoisses , tant les victimes potentielles en France savent les débordements excessifs et le manque de tempérance de cette administration , conduisant inéluctablement à la volonté de détruire.
Soit dit en passant , cette administration qui a un fonctionnement fort stupide ne fonctionne que conformément aux directives venues d’en haut et plus spécialement des ces ÉNARQUES idiots qui ne savent rien et n’ont rien compris au fond , à la réalité humaine. .
CE NE SONT QUE DES MACHINES A ADMINISTRER.
Cette tendance de longue date va crescendo , et s’est amplifiée surtout avec cet olibrius incompétent de SARKOZY et sa fameuse « loi du chiffre et de la statistique« .

Avec les socialistes cela s’est encore amplifié à l’extrême ( esprit marxiste totalitariste  et manichéen oblige ) .
Le fisc s’est ainsi enfermé dans une doctrine de répression,  d’oppression et de « massacre » des citoyen .
Il a perdu de vue qu’en tuant la vache, elle ne peut plus donner de lait .
Peu importe, en attendant on fait du chiffre!
Le citoyen contributeur est considéré comme un ennemi qu’il faut vaincre à tout prix et par tous les moyens .
Comme vous le savez,  j’ai longtemps vécu au sein de cette administration et je ne peux que vous confirmer que le but est essentiellement statistique aux fins de favoriser les carrières des « responsables » ( chefs de services ) qui n’en ont rien à foutre du service public .
Leur récompense , (la progression hiérarchique) , est essentiellement liée à leurs résultats  LES CHOSES SONT AINSI FAITES ET CONÇUES.

Quand aux inspecteurs , cadre A ( vérifications ) et aux contrôleurs cadre B , de même , le but est en premier de faire plaisir au chef pour obtenir une promotion et en second de satisfaire leur jalousie vis à vis de ceux qui possèdent ou qui sont riches.
Imaginez ces pauvres gens, un inspecteur de 40 ans ( 15 ans de service) gagne à peine 2000 € net par mois et 3000 € en fin de carrière. Un contrôleur environ 30 % de moins .
Autant dire la haine qu’ils ont vis à vis de « ceux qui possèdent » et qu’ils pensent mieux lotis .
Le fonctionnement du fisc est ainsi fait qu’il est devenu un fossoyeur d’entreprises et  tueur de contribuables .
BIEN !!!
Mais ils ont tout faux !
Le résultat est éloquent .
L’impôt accepté est un impôt payé volontairement .
Dans toutes les démocraties l’impôt est payé sur la base du système déclaratif.
Aujourd’hui le climat général est au refus de l’impôt, qui n’est plus payé ( de plus en plus mal) que contraint et forcé de crainte de représailles.

L’impôt n’est plus consenti , il est devenu un mal que l’on supporte de gré mais surtout  de force . *
Jamais aucune société humaine n’a pu perdurer par la force ou la crainte .
Tous les systèmes oppressifs se sont un jour effondrés .
CE N’EST PAS VIABLE .
Certes, (hélas) l’impôt existe , mais sa justification et sa nécessité sont refusées .
Comment voulez vous que le citoyen accepte des taxes dont le contrôle revêt plus de l’action de services de style gestapo que de services éducatifs et se traduit par des rappels indus et incompris  .
Le contrôle : corollaire du système déclaratif se passerait bien ou mieux s’il avait pour but de donner des « leçons » et non d’infliger essentiellement des sanctions disproportionnées.

Cela ne passe pas .

La réalité que j’ai constaté et que je constate encore est que la répression étant le but unique , seuls comptent les statistiques , qu’elles soient fondées ou non .
A chaque réunion de brigade de vérificateurs auxquelles je participais, le seul sujet ( une fois tous les 15 jours ) était LE CHIFFRE .
Les questions de droit et de fond ? pas important !

Sachez chers contribuables que vous êtes le GIBIER et que dorénavant le fisc entend vous prendre plutôt mort que vif et ce n’est pas grave si vous disparaissez du circuit économique et ne contribuez plus à l’enrichissement et à la croissance de la nation .
Un contrôle fiscal = 100 % de chance d’être redressé

Francis Le Poizat

A propos Francis Le Poizat

Bonjour , Cela fait un certain temps que j'interviens sur ce site . Certain veulent connaître mon historique. SIMPLE : Issu d'une famille très modeste ( père breton mousse à 12 ans et d'une mère Polonaise immigrée en 1938 pour bosser dans les fermes ) , 3 enfants son nés . Moi, le 2ème en 1950 . Pas de viande à table, seulement du poulet et du lapin production maison , pauvreté des années 50 obligeait. Donc, ces bons citoyens ne croyaient qu'en l'éducation et en l'espoir d'une vie meilleure pour leurs enfants suite à des études. Les bretons et les Polonais sont un mélange détonnant qui abouti à créer des être doublement entêtés et attachés à la parole donnée . J'ai donc commencé à travailler à 15 ans dans des petits boulots divers en continuant mes études secondaires et supérieures ( parfois 3 job en même temps et 3 heures de sommeil par jour ) et surtout aidé par mes parents pour le logement et les autres questions de simples contingences Vers l'âge de 24 ans, bac plus 5 en sciences économiques et droit je commence une activité dans le privé ( boursicotage) avec grand succès et pour m'éloigner de PARIS où une femme me "collait un peu trop", je vais à CLERMONT FERRAND en ayant appris ma réussite au concours d'inspecteur des impôts ( payés nourris et logés pendant un an) Le rêve.Et en plus des femmes à foisons ... je m'arrête sur une , je l'épouse et nous sommes encore ensemble 40 ans après . Elle me convainc de rester dans cet univers . N'ayant qu'un salaire modeste mais ayant réussi des opérations de bourse assez intéressantes , ce job n'était qu'une occupation dans laquelle je continuais à agir avec ma personnalité forte et nous avons obtenu un statut financier assez aisé, très envié par mes collègues et ma hiérarchie elle même . Inutile de vous dire le nombre de heurts que j'ai eu avec celle-ci qui me considérait comme un excellent technicien mais comme un mauvais fonctionnaire, car je n'obéissais pas . Moi, je répondais qu'ayant prêté serment de probité je ne pouvais me parjurer et que je ne pouvais faire mon travail qu'honnêtement. Ils n'ont donc jamais pu me prendre en défaut de faute professionnelle mais me reprochaient mon entêtement et le respect de l'honneur . L’OBÉISSANCE AVANT TOUT ! C'est ainsi. J'étais en fait indépendant et je n'ai jamais été à l'origine du dépôt de bilan d'une entreprise car je gardais secret par devers moi , mes rapports avec les administrés et à la fin, un accord de "gentleman agrément" était toujours trouvé honorablement . J'ai donc quitté ce "milieu" mafieux" in fine il y a 10 ANS, car fatigué de cette course à la "fiche statistiques" et écœuré par ces olibrius obnubilés par leur carrière de "petits fonctionnaires" le doigt sur la couture du pantalon . Cela fait donc un temps certain qu'après avoir acquis des "connaissances" parfaites dans le domaine fiscal, je les utilisent contre mes anciens "congénères" qui sont restés toujours des singes . Mon dernier Directeur, quand j'ai quitté le fisc m'avait demandé ce que je ferais ensuite et lorsque je lui ai annoncé ma reconversion en avocat fiscal, a été soudainement outré en hurlant "ON VOUS A NOURRI" et maintenant vous allez nous attaquer avec tout ce qu'on vous a appris ? J'ai répondu que j'avais été payé ( mal) et non nourri pour faire du bon travail et que maintenant j'allais travailler aussi bien pour un meilleur rendement EH OUI MONSIEUR. ET AVEC UN PLAISIR IMMENSE ET INCOMMENSURABLE Un petit plus ! Je connais ces gens là car je les ai pratiqué de nombreuses années et ils savent que je sais tout d'eux. Ils vous font croire qu'ils sont vertueux , donneurs de leçons et respectueux des lois ? C'est tout le contraire . J'ai fais une liste pendant tout le temps que j'y étais et j'ai des noms et des faits, hélas, prescrit tel qu'un directeur divisionnaire chargé du contrôle fiscal qui ne payait pas ses impôts parce qu'il ne déposait pas de déclaration . Tout simple et tranquille! De même, un Directeur chargé des succession et de l'ISF qui dépassait les limites de 10 fois, et qui bien entendu, se désempressait de déclarer. Un autre qui ne déclarait que la moitié de ce qu'il touchait au nom d'une prétendue exonération pour frais de mission inexistante . Ces gens là ? INTOUCHABLES! ET CE SONT EUX QUI VOUS ASSIGNENT EN JUSTICE POUR VOUS SAISIR ET MONTER DE GRADE AVEC (50 % de leurs rémunérations non soumises aux charges sociales - PRIMES hors salaires ! - ) CONCLUSION : Y a t-il une morale publique ? Vu de l'intérieur je suis témoin que NON ! Et ils n'osent pas m'affronter par crainte de divulgation des réalités sordides de ce milieu . Croyez en mon expérience au sein du "saint graal" ces gens là sont malhonnêtes et se foutent de l'HUMAIN . Ce qui compte n'a rien à voir avec ce qu'ils annoncent , leur carrière , leurs résultats statistiques , la compétition interne et surtout le VASE CLÔT dans lequel ils évoluent ensemble sans voir l'extérieur : équité ; morale ? etc ...........? ils s'en foutent ? ILS SONT ENTRE EUX, ET VOUS N'EXISTEZ PAS AUTREMENT QU'EN TERME DE DOSSIER ! Et l'être vivant derrière ? rien à foutre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark (William Shakespeare. Hamlet) »

  1. Merci à vous monsieur Le Poizat. Grâce à vous, nous comprenons bien mieux les rouages de cette administration.
    Pendant des années, je me suis dit : mais ils sont fous !! ils coulent des boites qui fonctionnent très bien, et avec de nombreux employés…mais pourquoi faire ? quel est le but ?
    Je me disais bêtement….. ils auraient gagné 100 fois plus si ils nous avaient laissé travaillé…

    Toutes ces injustices, contresens et inepties qui sont pratiquées contre nous, contribuables, ( honnête je le précise) sont contre l intérêt des employés, de notre entreprise, mais aussi de la france….

    Combien de redressements et liquidations injustes ? tout ca pour quoi ? il est évident que le calcul est stupide ! cette méthode mène la france droit dans le mur !!

    Mais maintenant, je cromprends…et avec une tristesse infinie !! ces gens sont payés par nos impots…mais à force, nous sommes de moins en moins nombreux … la logique veut donc, qu ils scient la branche sur laquelle ils ont assis….

    Bref…je pourrai en faire des pages et des pages, comme chacun de nous ici…

    Merci encore monsieur Le Poizat . Même si c’est difficile de l entendre, au moins, cela nous aide à comprendre.

  2. Bonjour Monsieur Le Poizat.
    d’abord merci pour tous les conseils que vous avez la gentillesse de nous donner.
    Un autre grand merci pour nous dévoiler les secrets, inavouables (on comprend pourquoi) de tous ces inspecteurs « assermentés » qui croit-on travaillent, sans relâche, pour le bien publique, ou plutôt en réalité pour le bien de leur carrière au détriment des contribuables naïfs qui croient bêtement en leur honnêteté.
    Vos propos, francs et sincères, nous changent du bourrage de crâne de Bercy.
    Vous nous montrez la face très obscure et même pourrie d’une administration qui ne devrait pas en avoir et devrait être au-dessus de tout soupçon.
    Continuez Monsieur le Poizat, votre devoir de lanceur d’alerte est d’avertir vos concitoyens du danger que représente le fisc français pour tous. Sans exception.
    Vous êtes à ma connaissance, le seul ancien de cette administration (malfaisante) à oser parler de ce que vous avez vu et vécu.
    Bravo et merci.
    Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *