INÉNARRABLES BANQUIERS, SOMBRES CRAPULES…

Nos banquiers précédemment amis et confidents de nos petits secrets, de notre vie privé, proches partenaires de nos espoirs, de nos entreprises, sont devenus de zélés et méprisables délateurs entièrement dévoués au fisc. Mais pas que….

Ce sont aussi une sacrée bande de cons, inconséquents et gratuitement méchants.

Regarder la lettre ci-dessous. Pour 4,30 €, ils ont le culot de refuser le paiement d’un chèque de 240 €, d’interdire à leur client de faire des chèques pendant cinq ans. Ceci pour toutes les banques, avec obligation pour lui de rendre tous ses chéquiers. Donc de l’exclure de la société.

Le plus : ce sont eux qui ont mis ce compte en découvert de 4,30 € par le prélèvement de leurs frais aussi exorbitants qu’injustifiés.

Mais, grands seigneurs, ils ont une solution. Juste il va falloir que vous y consacriez une petite semaine de boulot et de patience.

C’est où papa l’Allemagne de l’Est ? C’est quoi la Stasi ? Ça n’existe plus, c’était comme ici maintenant mon fils, travaille et ferme là.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 4,27 sur 5)
Loading...

9 réflexions au sujet de « INÉNARRABLES BANQUIERS, SOMBRES CRAPULES… »

  1. Pas besoin d’être à découvert pour se faire jeter par sa banque…
    Le crédit agricole centrest m’a signifié la fermeture de TOUS mes comptes parce que j’ai refusé:
    1) de leur fournir mon avis d’imposition ( je ne leur demandais rien… ni autorisation de découvert, ni prêt)
    2) de leur fournir les statuts de ma société qui n’a aucun compte chez eux, et avec laquelle ils n’ont rien à voir…
    J’étais client depuis 35 ans… mes comptes étaient bien garnis (compte courant et épargne), et ne n’ai jamais été à découvert…
    Ils ont prétexté que la nouvelle réglementation leur impose de connaître de leurs clients ( revenus, patrimoine, et opérations) que le non respect de cette obligation les expose à une sanction disciplinaire, voire pénale…

    1. Oui, j’ai connu ça aussi, comme vous je peux en témoigner.
      Le confident et ami qu’était le banquier est devenu un agent du fisc, un délateur épouvantable.
      Cette trahison est impardonnable.
      Par contre, le net va nous débarrasser des banquiers, leurs jours sont comptés. Dans ces conditions, qui s’en plaindra ?

  2. bouton 1 –> j’active le découvert autorise qui même s’il est de 200e la banque quoique zèle aurait pu passer le chéque en paiement

    bouton 2 –> reponse a clochard , il y a un fichier FICOBA dont ils ont accès ( pas l’agent d’accueil bien sur …) afin d’avoir d’un click l’ensemble des comptes d’une personne. On ne peux rien leur cacher 🙂

    1. Certes il y a le fichier Ficoba, mais il faut qu’ils se donnent la peine de le consulter. Mais même s’ils le consultent, ils ne connaissent que l’existence des comptes que vous possédez dans d’autres banques en france mais pas leurs montants. De plus en cas de blocage de compte intempestif dans une banque pour raison X ou Y, il vous reste toujours l’accès aux comptes que vous détenez dans d’autres banques. Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Ne pas donner le bâton pour se faire battre.

  3. L’hypocrisie bancaire exacerbée comme jamais, donneuse de leçon, bourreau cagoulé, avec une certaine dose de cruauté, vivant de ces petites rapines si nombreuses qu’elles font sa richesse et qui plus est additionnée aux comptes de personnes âgées qu’elles « conseillent » pour leurs placements à très hauts rendements (parce que c’est vous, ça reste entre nous…) sans risque et éventuellement couvert par notre banque, mais sans l’écrire… )

  4. Bonjour Mr Dumas comme je suis d accord avec vous en ce qui me concerne
    Mon entreprise a été mise en cessation de paiement volontairement pour me nuire et me detruire par le conseiller bancaire de la Bred 18 quai de la Rapée Paris 12ème Pascal Guillemin j ai travaillé la question et je suis arrivee
    À avoir la preuve de cela probablement en complicité avec le mandataire et juge commissaire une vielle femme veuve vous comprenez que c est une proie facile
    J ai pu obtenir de services supérieurs un écrit qui indique qu il faut conduire cet homme devant le tribunal car il a mis mon entreprise en cessation de paiement en violant la loi donc j en suis la quel conflit d intérêts probable entre banquier et tribunal de commerce mais aujourdhui hui j ai la preuve écrite de ce que je pensais c est fou dans ce pays tous ces escrocs si vous avez le temps lisez l escroquerie à creteil de Mme Yvette Michaud il y a quelques années c est à peu près ce que nous disons avec hsbc dons vous ce moi Bred et y Michaud creteil hsbc et caisse des dépôts!!!?? Voilà

    1. Ne jamais se mettre en situation de dépendance vis à vis d’une seule banque. Une banque pour les revenus professionnels, une autre pour l’épargne et même encore une autre. Ainsi aucun banquier ne saura à la fois ce que vous gagnez et ce que vous possédez. Et en cas d’anicroche de compte indûment bloqué dans une banque, il vous saura plus facile de déguerpir puisque vous n’aurez pas à ouvrir au préalable un autre compte dans une autre banque puisque ce sera déjà fait. Et n’oubliez pas que tous les petits cravatés diplômés de sup de co que vous voyez derrière leur comptoir ne sont pas la pour faire votre fortune quelque soit les termes dont ont les a affublés : conseillers en clientèle, en gestion de patrimoine ou autre, car pour commencer ils ne sont pas capables de faire la leur.

  5. Le genre de lettre débile que les banquiers envoient en grand nombre grâce à leurs systèmes informatiques. Il fût une époque où dans les banques il n’y avait pas de conseillers financiers mais seulement de simples guichetiers et le service était meilleur. Un conseil à ceux qui sont enquiquinés avec des pique-sous en tout genre, ouvrez un compte à l’étranger surtout si vous êtes frontaliers mais pas que, avec internet la gestion à distance est possible. C’est parfaitement légal, il suffit juste de le déclarer au fisc… Et pour l’urssaf, le rsi , le fisc lui-même et consorts, ce sera beaucoup plus difficile de vous ponctionner impunément avec des ATD sans jugement préalable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *