La diagonale du fou

L’année qui se présente, 2018/2019, après cet été de folie climatique sanctifiant l’idée de vacances, de bonheur, va être déterminante. Probablement pour tout le monde. Assurément pour moi.

Permettez-moi, à partir de ma vie somme toute très ordinaire, de tirer des conclusions que je crois générales, nous concernant tous, à divers degrés. Mon imprudence les ayant grossies démesurément dans mon cas.

Résumé général succinct.

L’essentiel de ma vie professionnelle s’est déroulé de 1965 à 2005, soit pendant quarante ans. De mes 21 ans à mes 61 ans.

A cette époque la priorité était donnée à l’action, à l’imagination, à l’intelligence. Ceux qui entreprenaient, quelque soit le but, économique, culturel, scientifique, sociologique ou politique, étaient respectés. Les hiérarchies étaient à leur écoute.

Je veux dire par là que le chef de service borné était contenu par son supérieur hiérarchique. Qu’il suffisait de saisir ce supérieur des situations stupides, évidemment générées par le dit chef de service intellectuellement limité, pour qu’elles soient réglées intelligemment par le supérieur.

Pour des raisons pour lesquelles je n’ai pas encore d’explication satisfaisante, quelques pistes rien de plus, après l’an 2000 tout a changé.

Les hiérarchies, au lieu de passer outre les errements des chefs de service bornés les ont au contraire couverts, à n’importe quel prix.

En clair, soudain, la connerie a pris le pouvoir. Au point que, sauf revirement salvateur, chacun de nous et nous tous ensemble pourrions être étouffés par la connerie et nous retrouver dans le mur, au même titre que le Venezuela, l’Urss en son temps, etc… D’aucuns appellent cela la bureaucratie, le centralisme, l’Etatisme, la technocratie, des noms inutilement compliqués pour designer la simple et navrante connerie.

Résumé personnel

Ma vie a basculé à la suite deux réflexions sans importance, cruellement anodines.

La première réflexion visait une employée très subalterne des Services Fiscaux de Sète à qui je faisais remarquer que son insistance, à prétendre que j’avais transféré des fonds de ma mère sur mon compte personnel avant son décès, était stupide. Ma mère était à ma charge depuis vingt ans, sans aucun revenu, aucune retraite, aucune assurance maladie, hors ce que je finançais personnellement pour elle depuis ces vingt ans.

Les fonds transférés étaient à moi, se trouvant déposés par moi sur le compte de ma mère pour éviter leur pillage par la MACIF, avec qui j’étais alors en conflit dur, solutionné ultérieurement à l’amiable.

La hiérarchie de cette fonctionnaire subalterne et bornée, au lieu de mettre fin à cette stupidité, est montée au créneau pour défendre cette thèse indéfendable, et bien plus.

Sa chef, une dénommée Jourdes, a établi alors une fausse déclaration d’évaluation de la succession de ma mère, prétendant constructibles des terrains qui ne l’étaient pas.

Tous les faux établis par cette Jourdes ont été couverts par la hiérarchie la plus haute de Bercy, par les Tribunaux et Cour d’Appel, jusqu’à la Cour de Cassation qui a remis les pendules à l’heure, mais au prix d’un détail de forme, sans dénoncer la pourriture du fond, et au bout de vingt ans….

Bien plus, le Directeur des Services Fiscaux de l’Hérault, lui-même, a intrigué pour que la DNVSF vienne monter un contrôle fiscal artificiel et délirant sur une SARL m’appartenant dans l’île de Ré, puis pour que les Services Fiscaux du département de l’Hérault viennent aussi abattre la SCI Mirabeau qui m’appartient.

Tout cela couvert par Bercy soi-même, et évidemment les différents Tribunaux Administratifs et Cour d’Appel Administratives concernés.

Donc, une simple remarque appuyée, faite à une fonctionnaire incompétente et peu ouverte à la compréhension, m’a valu et me vaut encore quinze ans de ruine, de torture économique et fiscale, d’humiliation.

Tout cela mis en perspective avec ce que j’ai apporté à la société pendant 40 ans d’activité et de bénévolat divers, laisse songeur.

La deuxième réflexion visait le Directeur Juridique de la Communauté d’Agglomération de La Rochelle. J’avais, en 2003, pris des promesses de vente sur cent hectares de terrains libres, très bien placés à La Rochelle.

Dès le lendemain des signatures de ces promesses, M. Aubert, puisque c’est de lui qu’il s’agit, me convoquait dans ses bureaux, me disant que j’aurais dû le voir avant de signer ces promesses de vente. « Pourquoi », lui demandais-je ? « Parce que je vous aurais dit de ne pas le faire » m’a-t-il alors répondu.

J’ai éclaté de rire en lui répondant que j’avais bien fait de ne pas venir. Il n’a pas aimé.

Je payais ces terrains 30 € le m², la CDA qu’il représentait les voulait pour 1€. Depuis, la guerre qu’il a alors déclenchée n’a jamais cessé.

Toute la hiérarchie politique, préfectorale, les Tribunaux et Cours d’Appel Administratives ont couvert les intrigues de ce monsieur et de son administration pour tout simplement voler ces terrains, sans aucun projet en face, bien au contraire.

Pourquoi, pour moi, 2018/2019 est l’année de la diagonale du fou ?

Parce que depuis 15 à 20 ans je recule, comme napoléon à Austerlitz. Je recule sans rien céder sur le fond, et l’heure de la contre-attaque a sonné.

Cette année la guerre totale s’engage.

D’abord fiscalement, les prédateurs se découvrent. Ils réclament le droit de vendre tous mes biens, de me ruiner totalement. Mais, devant la justice civile où je les attends de pied ferme. Je vais aussi poursuivre pour concussion, par citation directe, tout ce petit monde de crapules.

Puis à La Rochelle où, stupidement, pour montrer ses muscles, la CDA a tenté de réaliser un boulevard dont l’imbécillité saute aux yeux de tous. Le lien.

Pour vous tous, cette année, il en sera de même, ce sera l’heure de la contre-attaque.

Comment imaginer que Macron puisse continuer à couvrir la connerie, la bureaucratie, sans qu’il se ramasse une gamelle hors du commun.

Il a eu sa chance, il l’a gâchée. Rien n’est changé. Les cons sont toujours au pouvoir, qu’ils aient réussi à l’ENA ne change rien.

La France a défait des ennemis autrement plus coriaces, les cons actuellement au pouvoir ne vont pas faire long feu. Ils sont au bout de leurs possibilités. Demain nous appartient.

Bien à vous. H. Dumas

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

8 réflexions au sujet de « La diagonale du fou »

  1. Malheureusement, je crois qu’il n’y a pas beaucoup de solutions. Les 2 solutions sont :
    – moins travailler et être insolvable. Se contenter du RSA même si on dispose de compétences ayant de la valeur.
    – partir vivre dans un autre pays avec moins d’État.

    Faire changer la France est impossible. M Dumas nous démontre qu’un combat juridique acharné ne mène qu’à plus de problèmes. Les fonctionnaires et les politiciens ne changeront jamais ce système.

  2. Les administrations en particulier le fisc sont le bras armé de personnes épris de pouvoir et dominés par l’argent , mais à mes yeux ils sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent . Arrêtons d’être naïf , nous avons acquis une grande expérience Cher Henri et pour ma part familiale des résistants de 1940 à 1945 , je connais parfaitement ce que les administrations sont capables , elles l’ont démontré avec les NAZI.
    En France les administrations sont utilisées par certains non pas pour le bien du peuple mais pour nuire à d’honnêtes citoyens qui veulent changer la France et apporter le progrès aux concitoyens . Ces administrations fonctionnent comme la mafia , un pandémonium et ce n’est pas un euphémisme , il y a de la grande corruption dans ces administrations .

  3. Réfléchir C’est difficile pour les fonctionnaires , car ils n’en ont pas besoin , ils ont le pouvoir de nuire , c’est pourquoi la plupart des jugent hâtivement !
    Un rappel d’une Réflexion personnelle donc non exempte de critiques, d’un homme de terrain comme vous Cher Henri : J’en ai entendu et vu des mensonges mais la France et son administration sont une synthèse =
    La France est un pays de rentiers et de privilégiés qui ont besoin d’esclaves comme le feu empire Romain et Grec.
    La France souffre de son administration, du nombre d’élus, d’un système démocratique, d’un gouvernement et de ses collectivités territoriales gargantuesques . Cela empêche le progrès et le développement économique , ceux qui créent sont étouffés par la massification de l’ETAT. Cette massification de l’ETAT guide le pays dans la haine, la jalousie de l’autre qui travaille dans l’économie mondiale et qui crée les richesses .
    L’ETAT est devenu une entreprise qui comme les Shadocks grignotent les Gibis . l’ETAT Français devrait aider les TPE-PME au développement économique mais il tue à petit feu ces TPE-PME en pensant s’enrichir et favorise les multinationales. Les Taxes et impôts sont devenus le chiffre d’affaire de l’ETAT Français et non une valeur de solidarité .. l’ETAT Français fait du Marketing et de la communication par les jeux et amusements divers ( JO , coupe du Monde…etc) ,démonstration d’un pays en déclin économique. La France est devenu un grand restaurant et terrain de jeux de l’Europe mais en + le service laisse à désirer. L’injustice est devenue un métier , une justice classée 37eme / 43 par la commission Européenne pour l’évaluation de la justice en Europe pénalisant le développement économique , des services régaliens à la dérive , ce pays la France n’a plus le goût de l’absolu .
    En conclusion La France est un Pandémonium et ce n’est pas un euphémisme. A la ville de Paris il y a 20% de + de fonctionnaires en 10 ans (suivant article du POINT) , mais toutes les Grandes villes ou villes moyennes sont aussi en sureffectif . Car Les partis Politiques se nourrissent de nos impôts et nourrissent leurs adhérents . Du vécu de 1989 à 1995 nous avions réduit l’effectif de la ville de Marseille de 3000 , mais le successeur les a augmentés de + de 3000 et les augmentations des taxes municipales ont suivies..
    Je vous invite à lire cet article titré ‘Monsieur Le Président de La République Emmanuel MACRON et La France’, Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
    http://www.temoignagefiscal.com/monsieur-le-president-de-la-republique-emmanuel-macron-et-la-france/

  4. Nous ne sommes pas de taille pour lutter contre de tels escrocs.

    Par contre, une grande réforme fiscale simplificatrice pourrait bien être adoptée par une nouvelle génération d’hommes d’Etat qui pourrait anéantir tous ces malfaisants. Vous n’y croyez pas Gérard?

    Vous avez raison dans un horizon tout proche. Mais cela pourrait bien se produire, comme en 1789, où tous les fermiers généraux ont été guillotinés y compris malheureusement le grand chimiste LAVOISIER.

  5. Écoutez sur résistance francaise Le pastiche de LEUMAS sur la chanson de Patrick Bruel Alors regarde tres émouvant devant la détresse de nous tous
    Pour la france notre france.

  6. Bonsoir,
    Votre histoire me laisse songeur. En fait, j’ai l’impression que des personnes bien intentionnées ont utilisées le fisc pour vous couler
    N’avez vous pas marcher sur quelques pieds sensibles, quelques réseaux qui ont décidés de vous écarter ?
    La manœuvre est facile, vous prenez une fonctionnaire disons limitée et vous faites en sorte qu’elle aille dans le sens souhaité, sachant qu’elle est couverte, elle y va à fond
    A mon avis, les fisc n’a été que l’instrument
    D’où l’acharnement contre vous
    C’est parfaitement ignoble et sincèrement je suis de tout cœur avec vous

  7. Non il sera obligé de partir croyons et agissons rejoignez les associations Qui
    Veulent qu ils parte?! Je suis comme mr Dumas j ai travaillé tout ma vie pour arriver à subir çes escrocs de tous bords et c est insupportable mais je tiendrai car je veux le changement et la victoire pour la france et pour nous tous gardons l espoir macron c est fini pour lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *