La dictature fiscale (vidéo)

Nouveauté sur temoignagefiscal.

Nous avons pensé, Emmanuel Bolling et moi-même que nous pourrions peut-être nous inviter chez vous de temps en temps pour bavarder.

Ceci est notre premier essai. S’il vous convient, nous nous retrouverons une fois ou deux par mois.

Aujourd’hui : La dictature fiscale

Bien cordialement. Henri Dumas et  Emmanuel Bolling

RAPPEL :  MOBILISONS NOUS.  SIGNEZ LA PETITION.  (colonne à droite)

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Une réflexion au sujet de « La dictature fiscale (vidéo) »

  1. Bravo à tous les deux! Surtout pour un premier essai.
    Je trouve Henri parfois très juste, parfois, soyons franc, très excessif quand je lis ses articles sur ObjectifEco.
    J’ai le plaisir aujourd’hui de découvrir l’homme qui est, au naturel (hors contexte fiscal aliénant), tout-à-fait agréable.
    Cela m’a permis de faire aussi la connaissance d’Emmanuel dont je ne connaissais pas jusqu’alors les contributions.
    Continuez dans ce registre de simplicité et de bonne humeur et vous allez communiquer très efficacement, j’en suis sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *