La folle perquisition (vidéo)

Un juge d’instruction, (sans doute) en mal de notoriété, autorise une perquisition chez un innocent.

Une perquisition c’est du lourd, un viol de domicile. Dans cette affaire tous les biens de M. De Jésus seront embarqués, sans inventaire sur place.

Au final : non-lieu. Les accusations de blanchiment en bande organisée tombent, complètement. C’était un fantasme judiciaire.

Résultat, pour sauver la face et conserver les biens soustraits par les perquisiteurs, le fisc est mis sur le coup. Il prononce un redressement complètement dément, sans commune mesure avec les faits reprochés. Mais ici pas de justice, pas de magistrat, pas de non-lieu possible, nous sommes en matière fiscale. La folle perquisition échouant se transforme en escroquerie fiscale habituelle. Les biens saisis sont conservés par l’Etat ou par X. Trop fort.

Une vie détruite, une foule avide qui applaudit, nous sommes retournés en 1940, l’Etat se met du côté des pillards étant lui-même devenu le chef pillard. La masse croit bénéficier du pillage, elle applaudit. La suite sera aussi triste et dévastatrice que toutes celles qui ont eu lieu sur le même concept dans le passé.

Cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « La folle perquisition (vidéo) »

  1. Il n’y a aucun doute sur le fait que l’état français , comme l’Union Européenne, sont devenus un repaire de mafieux totalitaires, une structure sectaire sur le plan social, sociétal, philosophique, politique économique , une dictature doucereuse , servant les intérêts d’une bande de fripouilles, de charognards usant de façon arbitraire d’une législation interprétée à leur discrétion !
    .

  2. Histoire très révélatrice de l’état d’esprit qui règne au sein de l’administration.

    une observation : la mise en garde à vue ne constitue pas une faute de la part de la justice, il s’agit d’une simple mesure conservatoire pour s’assurer que, dans le cadre d’une enquète judiciaire, le suspect (M de Jesus) ne puisse pas disparaître ou faire disparaître des preuves.

    donc, fort logiquement, pas de possibilité d’indemnisation à ce propos.
    il faut savoir que n’importe qui peut se trouver en garde à vue.

    en la matière : règle numéro UN ne rien dire, ne rien avouer
    règle numéro DEUX c’est à la police ou gendarmerie d’apporter la preuve de ce qu’elle avance; pas au suspect de prouver son innocence !

    Par contre, il me parait tout à fait anormal qu’il n’y ait pas eu un inventaire contradictoire de tout ce qui est saisi (avec photos) car rien de plus facile que de faire disparaitre des bijoux.

    Les suites fiscales ne sont pas non plus surprenantes.
    l’Etat fait en l’occurrence du ratissage fiscal !

    Il manque d’ailleurs dans la vidéo la fin de l’histoire : le résultat fiscal
    car j’espère que M de Jesus n’a pas accepté le redressement en signant quoique ce soit car signer c’est reconnaître et donc avouer la faute avec sanctions et pénalités.

    La encore c’est à l’administration de prouver ce qu’elle avance.

  3. Maintenant, grâce à l’excuse du terrorisme, le fisc peut « diligenter » des perquisitions tous azimuts, juste en disant le mot magique: « TERRORISME ».
    Voyez les stats des perquisitions et leur résultat. C’est la Stasi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *