LA FRANCE, L’ENFER FISCAL NUMBER ONE au monde!

 » Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, qui vit au sein de la société , ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage et un code moral qui le glorifie.  Frédéric BASTIAT« 
La question qui se pose en 2017 est la suivante :
le français (qui travaille), vous, moi, veut-il vivre dans l’enfer fiscal et y être dépouillé au nom de je ne sais quel principe creux de « solidarité » qui officialise le système bien connu des vases communicants, étant bien entendu que vous faîtes partie des vases du haut, à vider.

En 2009, Le magazine Forbes Asia a cependant établi un classement intitulé « Tax Misery & Reform Index » qui se base sur le niveau d’oppression fiscale constaté dans les différents Etats. Il ressort de ce dernier que la France arrive sans surprise, toujours number one, (encore champion du monde, comme dirait mon fils de 14 ans, en parlant de Teddy Rinner. Cette réflexion s’applique très largement à la fiscalité française) qui caracole en tête depuis Philippe Le Bel!
On peut présumer avec certitude que la France est parvenue depuis lors à conserver et même à accentuer sa position de leader mondiale (devant les fameux pays nordiques dont on nous bassine, le « il y fait bon vivre » à longueur de journée) en matière d’oppression fiscale puisque les impôts n’ont fait que suivre la courbe millénaire ascendante, jusqu’à à arriver à l’enfer.
Le notre, bien franchouillard et que bien sûr,  le monde entier nous envie, au vu de sa redistribution, vision énarque.
C’est dire que cette « solidarité » s’applique en priorité à cette oligarchie qui se redistribue l’argent extorqué de vos impôts discrètement mais fermement…

Il faut dire qu’une bonne partie de la population française, celle qui ne paye pas d’impôts, applaudie à ce pillage pensant qu’elle va en profiter un max. Douces illusions.

La communication des nouveaux fermiers généraux (Bercy et ses séides) avec l’aide de tout ceux qui mangent dans la gamelle, médias de tout poils, élus etc…étant aux petits oignons, le bon peuple n’y voit, comme d’habitude, que du feu et avale goulument les miettes qu’on lui balance en étant convaincu que c’est du caviar
La fiscalité en France devrait être reconnu par l’UNESCO, comme patrimoine mondiale.

Les riches, ces salauds de riches, en plus d’être riches ne veulent pas participer à l’effort national et planquent leurs sous.
En plus d’être riches, ce sont des mauvais français qui camouflent leur fric et ne veulent pas qu’on les dépouille.
Ils voudraient garder pour eux une partie du fruit de leur travail.
Heureusement Bercy et le Tribunal Administratif veillent pour y mettre bon ordre.

Ceux qui restent sont des riches moyens, n’ayant pas, pour diverses raisons, la possibilité de fuir notre enfer fiscal,  ils peuvent donc encore être rackettés.
Les gros riches, eux, ont mis les voiles dès qu’ils ont senti que cela sentait le roussi pour eux (fiscalement parlant) et ont émigré, qui en Suisse, qui au Portugal, bref n’importe où.
Selon le rapport transmis par le gouvernement à la Commission des finances de l’Assemblée nationale, environ 30.000 contribuables aisés quittent chaque année la France pour s’installer à l’étranger.( http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/exiles-fiscaux-vrais-chiffres-732158.html)
N’importe que pays autre que la France est un paradis fiscal, quant on vit en enfer.
Il n’y a pas besoin de faire des milliers de kilomètres. Les paradis fiscaux sont à notre porte. Irlande, Hollande…

D’aucuns prétendent qu’il faudrait éradiquer les paradis fiscaux.
Ne faudrait-il pas plutôt réformer les enfers fiscaux tels que la France ? dixit Virginie Pradel dans un bel article (https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/Ces-paradis-fiscaux-qui-cachent-les-enfers-fiscaux)
Et Bercy qui s’imagine que le modèle fiscal français va faire des émules en Europe.
C’est bien une pensée d’énarque.
Encore une école, l’ENA, qui devrait aussi être reconnu par l’UNESCO.

Personnellement, si j’avais su que ce qui m’attendait c’était d’être pillé, j’aurais vendu à temps et placé vite fait mon blé dans un paradis fiscal en l’optimisant.
La moralité, rien à foutre.
Vous croyez que Bercy quand il vous spolie s’embarrasse avec la moralité ?
Il n’en n’a rien à foutre !

E.Bolling

RAPPEL : MOBILISONS NOUS.
SIGNEZ LA PÉTITION. (Colonne à droite)
Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « LA FRANCE, L’ENFER FISCAL NUMBER ONE au monde! »

  1. Bjr,

    L’impôt n’est démocratiquement justifié que si en face de ma contribution l’Etat inscrit une dépense utile.

    Il devient anticonstitutionnel si l’argent public sert à financer le gaspillage car avec l’habitude celui-ci croît sans cesse et entraîne illégitimement l’accroissement parallèle des prélèvements obligatoires.
    Jean-François Revel Le Point 11.04.1992

    Quelle est la différence entre un empailleur et un agent du fisc ? L’empailleur ne prend que la peau !» Mark Twain

  2. Si les paradis fiscaux ont autant de succès c’est la faute de pays comme la France ou les privilégiés au pouvoir n’ont comme seul objectif de taxer les citoyens qui ne peuvent s’exiler fiscalement. D’où l’intérêt de renforcer l’immigration et le flux migratoire pour avoir des futurs taxables . L’esclavage de la classe d’en bas est rétabli .
    Rappel Deux citations qui résument bien la réalité française que vous souhaitez voir changer comme moi=
    « Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, qui vit au sein de la société , ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage et un code moral qui le glorifie . « Frédéric BASTIAT

    Cette Phrase date de 1920 =
    Elle provient de la Philosophe Russe et Américaine Ayn Rand ( une juive fugitive lors de la révolution Russe qui a débarqué aux USA dans les années 20) et nous montre une vision des choses en tout état de cause :
    Quand vous vous rendez compte que pour produire , vous avez besoin de l’autorisation de quelqu’un qui ne produit rien…..
    Quand vous vous rendez compte que l’argent , c’est pour ceux qui font des affaires non pas avec des biens mais avec des faveurs…..
    Quand vous vous rendez compte que beaucoup sont devenus riches avec des pots-de-vin et une influence plus que pour leur travail , et que la loi ne nous protège pas de ces individus , mais quelle les protège à eux……
    Quand vous vous rendez compte que la corruption est récompensée et que l’honnêteté mène au sacrifice de soi-même……
    Alors vous pouvez dire , sans avoir peur de vous tromper , que la société est condamnée.

    Bien Amicalement

    1. Merci, j’ai repris votre citation:« Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, qui vit au sein de la société , ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage et un code moral qui le glorifie . « Frédéric BASTIAT.
      Cordialement.
      Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *