La guerre : ce démon de l’Europe

En 1914, une aristocratie de noblions à la pensée décalée de la réalité soumettait la Serbie à un ultimatum inacceptable qui déclencha une boucherie en une guerre que personne ne pouvait alors concevoir aussi destructrice.

En 1939, des socialistes, nationalistes et populistes comme il se doit, désespérés par une dette abyssale, déclenchèrent à leur tour une guerre, dont eux non plus n’avaient pas très bien réalisé le carnage qu’elle occasionnerait.

Hier, Dimanche 12 Juillet 2015, l’Europe remet ça.

Analyse de la situation

La Grèce, tricheuse invétérée, a profité, avec un humour malheureusement mal apprécié, des largesses stupides d’une aristocratie technocratique qui se croit capable de gérer la vie des individus, de contenir leur aspiration vitale de liberté, de gérer leur potentialité de richesse « équitablement ».

Serfs de naissance, les européens du nord, par ailleurs dévorés par la jalousie qui leur sert de morale, ont accepté la domination de cette aristocratie de technocrates qui les abusent en leur faisant croire que leur soumission aura pour contrepartie la sécurité et l’égalité.

Ce marché de dupe les amène évidemment droit à la faillite. Mais, alors qu’elle est déjà en partie consommée, ils refusent de l’accepter.

Les grecs, farceurs et joyeux, leur ont fait un bras d’honneur la semaine dernière.

Il eut fallu alors, si ces techno-aristocrates avaient été surs d’eux et chevaleresques, effacer une partie de la dette, mettons 50%, et montrer la porte aux grecs facétieux, les laisser s’expliquer entre eux, leurs dettes et leur monnaie.

Au lieu de cela, aveuglés par leur déni de réalité, obsédés par leur logique interventionniste, réactionnaires affiliés à une idée socialiste étatique qui n’a plus cours, les techno-aristocrates ont cru devoir s’affirmer et soumettre la Grèce et les grecs.

A cela il y a deux raisons :

– Eux-mêmes n’ont pas les moyens des prêts qu’ils accordent. Est-il plus sot que de prêter un argent que l’on ne possède pas, ce qui vous mettra à terre en même temps que votre créancier si ce dernier fait défaut ? Non évidemment, et pourtant c’est le cas de nos prétentieux et incompétents techno-aristocrates.

– Leur prétention n’a aucune limite. Elle est adossée à la richesse de ceux qui ont donné leur vie à l’accumulation que les techno-aristocrates ont détournée à leur profit et perdue à la roulette de la démagogie politique, l’avouer serait pour eux physiquement dangereux. Pourtant il va bien le falloir…

Regardons les choses en face

L’humour grec va très rapidement se transformer en violence, c’est inéluctable.

Comment un peuple qui a voté à plus de 60% le refus de contraintes qui ne correspondent pas à sa façon de voir la vie pourrait-il rester impassible à l’annonce que ces contraintes vont finalement lui être imposées, amplifiées ?

Il est fatal qu’une partie des grecs transforment en violence l’incompréhension qu’ils vont ressentir de la situation. Pourra-t-on le leur reprocher ? Non.

Pourra-t-on l’accepter ? Non. La boucle est bouclée. Nos techno-aristocrates sont au bout du chemin.

Ils vont rencontrer leur destin : l’effondrement. L’inconvénient tient au fait que nous allons être engloutis avec eux.

Il y a ce qui est dit et ce qui n’est pas dit

En politique, comme l’a dit Bastiat pour l’économie, il faut prendre en compte ce qui ne se voit pas et qui sous-tend ce qui se voit.

La réalité que je viens de vous décrire serait un moindre mal si c’est elle qui s’exposait. Mais, ce n’est pas le cas.

Ce serait trop simple et peu conforme à la nature humaine qui se plait dans le non-dit et l’apparence, au point que la réalité finit par être invisible pour ceux qui ont d’autres chats à fouetter que d’éplucher déclarations et pas de danse des politiques et autres techno-aristocrates.

Alors ce qui nous est vendu :

– les méchants grecs boulottent nos économies (au lieu de : on leur a prêté votre fric pour rouler les mécaniques et nous gaver).

– Notre confiance a été trahie et du même coup la votre (au lieu de : ces salauds  avec qui on a partagé le bénéfice avant de l’avoir encaissé, ont rien branlé parce qu’il fait trop beau et trop chaud chez eux, on a perdu votre fric).

– Ce qu’ils font met en péril votre avenir économique (au lieu de : on a la pétoche de vous avouer que finalement c’est marginal, parce que vous pourriez comprendre que nos combines sont intégralement foireuses, ce n’est pas le défaut des grecs qui met en danger votre avenir financier, mais bien notre prétention et l’incurie de l’Etat, c’est-à-dire de nous-mêmes).

            – Mais ne vous inquiétez pas, nous sommes là et nous allons leur faire rendre gorge. (au lieu de : foutez-vous sur la gueule avec eux, pendant ce temps vous n’analyserez pas comment nous vous avons escroqué, vous continuerez à nous croire indispensable).

La suite sera implacable. La violence amène la violence.

Celle qui va se déchainer en Grèce, du fait de ces informations tronquées, va convaincre de sa nécessité d’autres « baisés » du système socialo-collectiviste inventé par nos techno-aristocrates.

Ainsi, au moment ou le reste du monde plonge dans la vraie liberté individuelle que nous promet internet, nos techno-aristocrates déclenchent la guerre de trop, la guerre ringarde, si ringarde que très vite plus personne ne saura pourquoi elle s’est installée, ce sont ces guerres là les plus dures à circonscrire.

Gémissons, gémissons, il n’y rien d’autre à faire.

Bien amicalement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « La guerre : ce démon de l’Europe »

  1. Effectivement la solution c était de sortir de l euro. Un grec a la terrasse. D un café
    L a clairement dit hier soir reprenons la drachme on se débrouillera tout seul mais
    on se relèvera Dupont Aignant même chose. Marine Le Pen même chose ie les
    Citoyens de bon sens j ai fait sciences po paris mais ce n est pas ce qui me sert
    dans ma réflexion aujourd’hui simplement bon sens pourquoi Giscard et Chirac
    ont menti pour faire entrer la grece dans l euro les autres ont fermé les yeux Raffarin lui même disait récemment les pays n étaient pas prêts même la France
    A masque certains chiffres mais aujourd’hui la grece sortant de l euro elle se relève elle prouverait qu elle peut s en sortir que se passerait il? D autres membres de l union voudraient quitter l euro et retrouver leur souveraineté et
    Probablement une économie plus saine comme certains membres de l UE qui
    Aujourd’hui ne sont pas dans l euro et fonctionnent au moins aussi bien que nous
    Mais le pb est autre ce sont effectivement tous ces technocrates et l Allemagne
    Qui ne veulent pas lâcher leur cote dominateur alors avec US bien sur qui craignent tellement que l Europe s en sorte ??!!!! Et puis tout ce qu il y a encore
    Derrière tout ça avec le troisième ordre mondial pour diriger la planète au détriment des pauvres peuples qui ne pourront jamais émerger réellement devant
    Les force économiques des multinationales. Qui s en foutent que l on perde tout
    Que l on,crève peu importe eux vivront nos dirigeants font partie de tout ça
    Combien le président et le 1 er ministre tenaient a garder la grece dans l asservissement pas pour les grecs??!! Mais pour eux regardez les associations
    Dont font partie tous ceux qui nous dirigent …??!!! Donc ils sont a l abri y compris
    Des chemtrails et des guerres nucléaires ou bactériologiques. Quand vous voyez
    Le chantage et la plainte contre le Pr joyeux a qui on a supprimé une fonction
    Ou il rencontrait des patients et pouvait conseiller les familles pour les vaccins!!!
    C est assez stupéfiant la puissance de l industrie pharmaceutique qui se sent vise
    Si on demande le retour des vaccins les plus simples les plus inoffensifs et les
    Moins chers??!!!! C est ça qui dérange..??!! Tout se tient??!! Hélas il n y a que les
    Peuples qui ne se donnent pas la main dommage il nous faut encore comme dit
    Anonymous attendre??!!!

  2. Bonsoir encore tout a fait d accord serf du 21 e siècle je me sents c est d ailleurs
    Insoluble car ce qui est prévu demain est intéressant mais que vont ils arriver a faire chez vous y a t il ce mouvement du 14 juillet ? Ici a paris tout est quasiment
    boucle afin que l on ne puisse pas accéder a la place de la Concorde c est un comble !!?? On est en France chez nous ceux qui nous dirigent ne sont pas plus français que nous même moins et ils nous empêchent d aller sur certains espaces
    Il y a eu fuites des rg qui ont informé c est pas possible !!! Ils doivent très bien sentir que ça gronde..??!!!! Jusqu ou irons nous??? Les français au lieu de se plaindre au lieu de se suicider tous ensemble a certaines périodes de notre histoire nous l avons montre mais il faut sortir de cet état de moutons et internet
    En ce sens nous le permet. Nous verrons bien demain peut être la veille. D un grand soir ??!!! Bonne soirée a vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *