L’A.J.F.

Un nouveau sigle ? Un de plus ? Oui et Non.

Oui, il n’est pas douteux qu’il s’agit d’un nouveau sigle.

Non ce n’est pas un de plus, c’est le premier.

C’est la première étape d’une longue marche que nous allons entamer ensemble.

C’est la première fois qu’une telle volonté s’exprime et a la prétention, avec vous, de faire bouger démocratiquement les choses.

Ce sigle est celui du parti politique que nous allons créer, vous et nous, les bannis de la société, les boucs-émissaires, en gros tous les français. Il signifie :

Le parti pour l’Amnistie et la Justice Fiscales

Les problèmes économiques de notre pays, qui risquent de l’emporter comme ils emportent actuellement la Grèce, sont structurels.

Ils ne sont pas humains comme voudraient nous le faire croire nos énarques, qui vivent de nos divisions et ne pensent qu’à nous dresser les uns contre les autres.

En clair, les français ne sont pas des abrutis incapables, justes bons à téter aux pis de l’Etat, à être les esclaves de leurs administratifs et de leurs élus, des hommes de l’Etat et de leurs petits chefs.

Non, ils sont des hommes qui ne souhaitent que liberté et responsabilité, ils l’ont prouvé dans le passé et sont prêts à le prouver encore, mais il faut pour cela qu’ils puissent se libérer des jougs qui les lient et les écrasent.

Il n’est pas douteux, chacun en a conscience, que le bras armé qui les oppresse est Bercy, qu’ils sont maintenus dans la dépendance par la fiscalité.

Nous aurons largement le temps d’en faire la démonstration, à tous les niveaux, qu’ils soient pratiques, théoriques ou philosophiques.

Aujourd’hui synthétisons le problème.

L’Amnistie fiscale

Nous savons, de façon formelle, que 70% des redressements fiscaux sont abusifs, ne correspondent à aucune fraude avérée, touchent donc des innocents.

Nous savons que si une partie non négligeable de ces innocents finit par obtenir gain de cause, c’est au prix de luttes épiques, ruineuses, prenant plusieurs années de leur vie et de leur énergie, aux conséquences la plupart du temps destructrices pour eux et leurs biens.

Que dirait-on d’une justice qui embastillerait et condamnerait plus de deux innocents pour un coupable ?

Alors que le principe de toute justice qui se respecte est de dire : « mieux vaut un coupable en liberté qu’un innocent en prison ». C’est sur ce principe fondamental que la peine de mort a été abolie.

Il est donc clair que, même si quelques fraudeurs sont à l’occasion élargis, l’amnistie fiscale s’impose comme préalable à la rupture structurelle dont le pays a besoin.

C’est notre première exigence, notre premier engagement.

Cela concerne des millions de français, prend en compte les petites sommes réclamées indûment par le fisc qui gâchent la vie des gens modestes et les grosses sommes qui tuent les entrepreneurs et la vie économique du pays.

La Justice fiscale

Elle consiste à prélever exclusivement un impôt consenti, pour des prestations nécessaires, à l’exclusion de toute autre interférence de l’Etat dans l’économie des individus et des entreprises.

Mécaniquement, cela débouche sur un impôt auquel tous participent, au même pourcentage, prévisible et négocié en amont, et non instable et susceptible de requalifications ultérieures comme c’est le cas aujourd’hui.

Cet impôt doit évidemment favoriser l’entreprenariat, qui, en tout premier lieu doit être débarrassé de la mainmise de l’Etat sur toutes les formes d’assurances personnelles de maladie ou de retraite.

Il faut que le rêve d’un jeune français ne soit plus de devenir un fonctionnaire protégé, mais un entrepreneur ambitieux et heureux. Il faut que ce rêve soit objectivement accessible et devienne la norme et non l’exception comme aujourd’hui.

Nous reviendrons sur les aspects pratiques de la juste imposition et de sa traduction en méthodes et en chiffres.

Notre but aujourd’hui, dans ce billet, pour les animateurs de ce blog, est de jeter les bases d’un combat concret, possible, susceptible de débarrasser La France de sa maladie structurelle mortelle et de lui donner les moyens de ses potentialités pour retrouver son rôle dans le monde. Cela à partir d’un parti politique que nous allons, ici, créer ensemble.

Ce parti politique l’A.J.F. doit être capable, sur la base de ce programme qui sera évidemment précisé, construit démocratiquement entre nous, de présenter aux français sa vision de la France aux élections Présidentielles et législatives de 2017.

Il ne tient qu’à vous d’aboutir, rejoignez-nous, par mail, par téléphone, par courrier, de toutes les façons, laissez vos coordonnées, alertez vos amis, regroupez-les, rien n’est impossible, au contraire, tout est possible, c’est un problème de volonté.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

9 réflexions au sujet de « L’A.J.F. »

  1. Je suis intéressée pour adhérer mais il ne faut pas se contenter du fisc car
    Les institutions actuelles et les politiques qui nous dirigent ne correspondent
    Plus a ce que demandent les citoyens. Nous désirons je crois qutre chose pour
    Notre pays que des gens qui prétendent tout savoir et qui sont bien médiocres
    Et qui traitent lorsqu on est pas d accord avec leur programme souvent orients
    Et mal orientes de pseudos intellectuels. Qui ne font rien pour rétablir la justice
    Dans ce pays qui ne bougent pas devant les juges faillis qui n interviennent en
    Rien pour sauver les petites entreprises en difficultés et les laissent sur le bord
    De la route. Qui osent augmenter les impots a des personnes de plus de 90 ans
    Qui ont reconstruit la France qui ont souffert de la guerre a qui on a vole leur
    Jeunesse et on ne peut même pas leur laisser la possibilité de se faire quelques
    Plaisirs avant de partir pour l éternité et si je dis cela c est que tout simplement
    Je connais des personnes qui m ont montre leur feuille d impots du temps Sarko
    L augmentation était minime mais elle était quand même et avec hollande c est
    Une horreur une dame 97 ans est allée réclamer il lui a été répondu que c était
    Le bon calcul …. Ça aussi comment elle a été reçue. C est insoutenable car
    Certaines personnes se croient immortels et ne mesurent pas que ça leur arrivera
    Plus tôt que prévu. ?!!!!! Enfin si c’est pour ré envisager une organisation de société
    Différente avec démocratie et non représentative je serais assez d accord.
    Car la représentation pas les elections ne correspond plus a ce que nous attendons. Les députés nous représentent tellement qu ils se mettent a l abri pour
    Pouvoir avoir un pouvoir et une remuneration financiere et qu ils seraient le plus
    Souven exercer une profession quelle quelle soit?!!! Et de plus ils sont élus
    Pour un mandat trop long donc confortablement installes dans un hémicycle
    Qu ils désertent le plus souvent suivez mon regard sur LCP ??!!!! Ils ne répondent même pas aux courriers que vous adressez??!!!! En fait c est la parade rien de plus ils ont tout simplement oublie qui les a élus??!! De plus quand exceptionnellement
    Un vous répond ou une on vous écrit de faire confiance aux politiques ??!!! Vous êtes en plein désarroi. Le réconfort ……….. Faites nous confiance. Continuez a être
    Les sans dents??!!!! C est vraiment au dessous de tout c est a croire qu ils n ont
    Jamais réfléchi et qu ils se prennent pour des êtres supérieurs ??!!donc même
    Le mode de gouvernance devra changer je dirais que la constitution devra être
    Modifiée car cela ne pourra pas durer??!!! J arrêté car je suis très rapidement
    Intarrissable? !! Avant de parler ou d écrire j ai commencé a apprendre des autres ou de mes maîtres et ensuite j ai accepté diverses fonctions. !! ?? Aujourd hui
    C est l inverse on prend les postes après on verra . Comme PH. Pascot le dit
    Dans son livre des élus municipaux analphabètes par exemple aux finances de
    La commune??!!! Et tout a l avenant encore une fois…..

  2. Je veux bien adhérer aussi , si vous êtes de vrai acteur de demain et pas seulement une vitrine … car clairement vous demandez abolition de système qui se pretend égalitaire, alors même qu’il est profondément totalitarisme !!

    1. Ce n’est pas nous, c’est vous qui devez être les vrais acteurs de demain. Nous ne vous proposons que le moyen. Pour nous rejoindre réunissez vos amis et donnez le moyen de vous contacter

      1. J’entends, mais tout seul, nous ne pouvons rien faire … il faut fonder un alliance d’homme pour partir au « front ». Et les acteurs de demain sur le terrain, il est plus que certain qu’ils vont se faire massacrer au début .

        Sinon aucun changement à l’horizon …

        (moi a titre personnel, j’affronte déjà la puissance pénale et la Dircofi. Je vous assure que cela est fatiguant moralement et intellectuellement ! Il faut que tout le monde soit responsable par que le petit privé )

  3. Les grandes révoltes ne se font jamais sur la base de programme de partis politiques. Ils se constituent d’hommes aux intérêts divergents, piétinant sur place, faisant de simples taupinières des montagnes infranchissables, paralysés par leurs divergences misérables.

    Les révolutions en FRANCE se font à force d’idées nouvelles dans des situations graves.

    Ainsi quand LOUIS XVI ne sait plus comment régler la dette énorme de la FRANCE, il en est réduit, quitte à risquer d’en perdre la tête, à demander à ses sujets d’écrire, en mars 1789, leurs DOLÉANCES en cahiers et ceci pour les trois Ordres.

    Il en sortira en MAI 1789, sous la plume du principal agitateur d’idées MIRABEAU, un seul principe déjà entrevu par TURGOT et que : « LA THÉORIE DE L’IMPÔT est la véritable législation du peuple. »

    Que disaient déjà les cahiers de doléance des trois ordres en 1789 s’ils sont bien rédigés, surtout ceux du TIERS ETAT ? Que le peuple est asphyxié d’impôts de toutes sortes, un mille-feuille administratif alors que l’impôt devrait être une véritable science, une théorie, qui favorise l’économie au lieu de la garrotter.

    Dans l’ANCIEN REGIME ET LA REVOLUTION, TOCQUEVILLE, quoique légitimiste, en donne la liste aussi amusante qu’un poème de TREVERT et les raisons de son échec ; l’absence de théorie.

    MAURICE ALLAIS en a fait la démonstration et un livre qui lui a valu le NOBEL.

    Les cahiers de doléance disaient que tous les impôts cumulés (parfois en doublons) sur la production, sur la circulation, sur la consommation, détruisent les entreprises.

    Que faire désormais chez nous dans une situation proche de celle de 1789 ? Il faut abolir tous les impôts qui conduisent à la paralysie voire à l’austérité et les remplacer par un seul impôt : le vingtième (5 % ou moins) appliqué aux seules richesses foncières, et au capital fixe, sou pour sou au niveau de la collecte.

    MENIER a bien défini ce que cela signifie ce qui est inscrit au cadastre. Surtout il bien défini le capital fixé au sol qui ne change pas avec la production. C’est celui qui doit payer parce que lui seul est le seul vrai protégé grâce à l’impôt.

    Il faut mettre de côté voire exonérer totalement le capital circulant, celui dont les entrepreneurs ont besoin, celui qui réanime l’économie, celui qui étanche la dette, qui encourage celui qui travaille, celui décourage le rentier qui ne transforme pas ses revenus non-gagnés en richesses pour tous.

    Cela ne se terminera pas comme il aurait fallu en 1792 avec la RÉQUISITION des bien visés. Mais les fermiers généraux, même LAVOISIER le chimiste en ont perdu la tête précédant même LE ROI !

  4. REDRESSEMENTS AUSSI POUR LES ABUS ADMINISTRATIFS

    Un exemple actuel pour se mettre en bouche

    ZINFOS 974

    « La liste des griefs reprochés par le personnel au directeur de la CGSS.  »

    Impressionnant ! Lisez

    http://www.zinfos974.com/La-liste-des-griefs-reproches-par-le-personnel-au-directeur-de-la-CGSS-Impressionnant-_a88507.html

    Ce courrier des lecteurs, bien que très long, nous semble particulièrement intéressant et permet, pour la première fois de découvrir ce qui est réellement reproché au nouveau directeur de la CGSS à la Réunion, et l’ampleur du malaise existant au sein de cet organisme.

    Que ce soit un tiers payant ou un tiers garant, c’est un tiers avec tout ce que cela implique: erreurs sur les personnes, fichiers non à jour, retards de règlements, indiscrétions sur le secret médical, records d’absentéisme du personnel, recrutement non soumis au contrôle de DRH pour créer des économies.

    Et nous apprenons, ici mais on s’en doutait depuis bien longtemps, que ce tiers (créé en 1945) qui déjà s’interpose avec des retards préjudiciables entre le médecin et son malade, commet des abus en grande quantité de toutes sortes et pas seulement ceux-là.

    Ces divers et innombrables abus ne sont jamais cités dans les discussions ayant pour but de réduire les déficits de l’Assurance Maladie avec les syndicats médicaux. Tabou !

    Or ces abus sont des poids qui pèsent lourd en définitive sur la fiscalité de nous tous, de chacun de nous, quoique certains y échappent.

    Je propose que la Sixième République qui va bientôt se mettre en place –n’en doutons pas-mette à son programme que BERCY ait pour mission supplémentaire de se pencher sur les innombrables abus administratifs de ce type.

    Et que les nouveaux vérificateurs fiscaux formés ad hoc dans une nouvelle école fassent payer aux indélicats de toutes ces administrations, y compris à ceux de leurs services fiscaux, des redressements sur leurs impôts comme tout un chacun doit le faire même.

    Alors que les deux tiers des redressements actuels sont mal fondés, mal calculés, quand ce ne sont pas de pures inventions qui font fermer des entreprises!

    Des gros redressements avec les pénalités qui vont avec !

  5. Bonne idée la création d’un parti politique !…

    J’en profite pour « amener de l’eau à votre moulin » en faisant un petit rappel sur un impensable détournement de fonds publics de 7 milliards d’euros, en valeur actuelle !…

    Le dossier a été déposé à la BCR du Havre en janvier 1998 et une prime d’aviseur a été demandée en 2000. Elle lève la prescription des 10 ans !…

    Le dossier monte chez les anciens combattants et vous trouverez ci-dessous une lettre d’un ancien des OPEX au « Défenseur des Droits » :

    Le 31 juillet 2015

    M. Atama TEUGASIALE
    à
    Monsieur Jacques TOUBON
    Le Défenseur des Droits
    7 rue Saint-Florentin
    75409 Paris Cedex 08

    Lettre Recommandée avec AR

    Objet : enquête

    PJ : Lettre au Président de la République (4)
    Lettre au Premier Ministre
    Lettre au Ministre des finances

    Monsieur le Ministre,

    En me référant à l’ouvrage édité le 06 janvier 2015 par Jean-Charles DUBOC intitulé « Les Milliards Disparus de la Division DAGUET », j’ai l’honneur de solliciter vos services pour instruire ce dossier très sensible, en l’honneur de tous les vétérans de la Guerre du Golfe qui ont donné leurs vies pour la Patrie. Vous trouverez ci-joint les divers courriers transmis par mes soins au Président de la République, au Premier Ministre et au Ministre des Finances.

    Etant un ancien vétéran de la 1ère compagnie du 2ème RIMA, j’ai participé à cette opération. Je pense en particulier à tous ceux qui sont décédés ou qui souffrent du syndrome du Golfe. C’est pour cette raison que je porte à votre connaissance cette affaire qui nécessite un examen plus approfondi, car, malgré les diverses actions menées par mes amis, nous sommes toujours à l’heure actuelle, dans l’expectative.

    Malgré les divers discours et commentaires patriotiques entendus lors du défilé du 14 juillet 2015 concernant nos armées, le Ministère de la Défense reste muet à nos doléances. Quelles en sont les raisons ?

    Devant l’ampleur que commence à prendre ce dossier, sachez que l’ensemble des vétérans engagera une procédure devant les juridictions compétentes avec constitution partie civile. Cette démarche nuira forcément aux valeurs républicaines.

    Notre détermination sera à la hauteur de l’enjeu. Un de nos prochains défis sera donc celui-là : faire en sorte que les militaires ayant servi durant la Guerre du Golfe ou servant dans les Armées soient considérés comme des citoyens exemplaires et qu’ils puissent bénéficier de droits correspondants exactement à leurs engagements pour la défense de la Nation.

    Il est impératif que tous les vétérans de la Guerre du Golfe profitent des futures échéances électorales pour sensibiliser à nouveau l’opinion publique, les élus, les soldats et les différentes associations d’anciens combattants. Je pense également le rappeler à nos dirigeants prétendants à l’élection présidentielle 2017.

    Au nom de tous mes compagnons d’armes, je continuerai à me battre afin que la vérité soit connue de tous et obtenir la reconnaissance que nous méritons.

    Enfin, pour terminer ce courrier, j’espère obtenir votre soutien dans ce combat pour la régularisation de cette indemnité et la reconnaissance du syndrome de la Guerre du Golfe.

    Comptant sur votre bienveillance, dans l’attente d’une réponse de votre part,
    Veuillez croire, Monsieur le Ministre, en l’expression de mon profond respect.

    M. TEUGASIALE

    http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2015/07/guerre-du-golfe-1991-lettre-dun-ancien-du-2e-rima-%C3%A0-jacques-toubon-d%C3%A9fenseur-des-droits.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *