La politique macronienne deviendrait-elle une affaire de famille ?

Nous connaissons tous la propension de notre cher président à brandir régulièrement le spectre d’une terrible menace qui pèserait sur la vieille démocratie qu’est la France et dont il serait l’ultime rempart !

Moi ou le chaos,

Moi ou le populisme,

Moi ou le désordre,

Cette vision à la fois prétentieuse et narcissique de soi-même, associée à des petites phrases assassines qui ont fini par vexer le gouvernement italien après avoir tout de même déclenché le mouvement des gilets jaunes qui ressemble bien au désordre, n’a pas pu vous échapper.

Par contre, peut-être avez-vous manqué l’information de ces derniers jours ?

https://www.ouest-france.fr/politique/grand-debat-national/grand-debat-national-la-fille-de-brigitte-macron-va-animer-une-soiree-dans-le-pas-de-calais-6213658

Bien entendu, on ne peut pas reprocher à la belle-fille d’E Macron de vouloir soutenir son beau-père.

Néanmoins, cela laisse une impression de déjà vu … l’effet Le Pen dont il est notoire que la politique est une affaire de famille !

Bis repetita ?

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ?

Il est quand même un peu curieux de reprocher leur comportement à certains pour ensuite faire la même chose …

Certes, certes, mais on vous expliquera qu’il y a une grande différence ….

Emmanuel, Brigitte et les leurs sont dans le camp du bien et c’est pour vous sauver de la bête immonde qu’ils le font.

S’ils le disent, c’est que ça doit être vrai, n’est-ce pas ?

Bien cordialement à tous !

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, intransigeant sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 4,63 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « La politique macronienne deviendrait-elle une affaire de famille ? »

  1. J’ai assisté à deux réunions libellées « Grand Débat », organisées par les mairies et drivées par des élus municipaux. Il y avait une tribune en face du petit peuple, entre 60 et 70 personnes à Dijon ville-agglomération de 250.000 habitants ! Quelle performance de présence 0,028 %, quelle démocratie, quelle citoyenneté ? Si l’on fait la somme des doléances nationales on arrivera à tout ce qui a été dit à la TV, car il y a que des inspirations conditionnées par le poste de TV aucune analyse ni critique sur le gestion des finances publiques puisqu’il en faut encore plus.
    Les élus nous ont briffé/cadré pour que tout se passe bien. Ils posent les questions prévues dans les quatre kits envoyés par le gouvernement et le petit peuple doit faire sa demande/réclamation/doléance/argent des autres, mais pas de débat, ce n’est pas le but m’a t’on répondu lors des deux réunions. Alors pourquoi appeler cela un débat. Il existe pour ce faire des cahiers de doléances donc nul besoin d’organiser des réunions inutiles.

    1. 2 débats, vous êtes courageux !

      Il est évident que le débat est cadré, comme au bon vieux temps de l’URSS et du parti communiste : on appelait ça « le centralisme démocratique ».

      A la fin, une seule idée ressort : celle du chef !

      Concernant les cahiers de doléances, il y a un site dédié sur internet.

      Mme Simone Wapler a fait part de son expérience en la matière sur le site Business Bourse …

      https://www.businessbourse.com/

      Elle a battu en retraite pour des raisons qui méritent d’être lues …

      Quand les pitreries seront finies, peut-être pourra-t-on s’attaquer aux vrais problèmes …. ?

  2. Dans un monde où il faut penser global et agir local le comportement est plus important que les objectifs. La France a tous les atouts pour être un pays d’excellence démocratique et économique. Alors pourquoi ne l’est-elle pas ?

    Mais quel exemple nous ont donné les élus qui ont dirigé la France depuis 1970 . Continuons à réfléchir , car pour ces politiques réfléchir pour le pays est très difficile , impossible , c’est pour cela qu’ils n’ont regardé que leur intérêt à court terme et ils agissent par conséquence hâtivement .
    Mais donner l’exemple n’est pas le principal moyen d’influencer les autres , c’est le seul moyen . Et quel exemple nous montre ceux qui dirigent la France et ceux qui veulent la diriger. On ne peut demander des efforts à ses concitoyens que si l’on est exemplaire et si l’on a le goût de l’absolu.
    Le populisme que certains dénoncent n’est pas une génération spontanée. Il nait de l’impuissance du système politique existant à satisfaire aux besoins exprimés par le peuple.
    Il y a une vision globale à intégrer . La France est le pays où il y a le plus de taxes au monde , les prélèvements dépassent en 2018 les 1000 milliards d’€ par an et la dette française est de + de 2100 milliard d’€ qui augmente chaque année. En 1970 la situation était 3 à 4 foins moins taxée et très peu de déficit voir pas du tout.

    Les Politiques continuent à dépenser sans compter , ils ne veulent pas réduire non seulement les privilèges mais les déficits. Trop de gabegie pas la peine de vous les rappeler..

    Comme disait Mr Nelson MANDELA que j’ai rencontré : »Je ne perds jamais. Soit je gagne , soit j’apprends » et j’ai beaucoup appris.
    La Société française est devenue si malhonnête que la vérité offense réellement certains citoyens mais pas les politiques du passé et surtout pas la presse . car Le vrai désordre en France c’est la justice .
    Il faut une nouvelle politique , et l’espoir de justice, la vraie justice.
    Syndrome auto-immune , corporatisme, esprit partisan, connivences , arrangements entre amis, … etc, sont trop souvent de mise .

    1. Je ne connais que trois ou quatre chiffres : PIB 2.267 Mrds, Dettes publiques (Etat, Territoriale, Santé, EPIC…)2.322 Mrds, déficit public 76,1 Mrs (2018), prévu 2019 : 98.7 Mrds, dépenses 425,4 Mrds et recettes 306,8 Mrds , nombre de foyers fiscaux 37.889.181,
      Déjà faire cesser l’escroquerie de présentation du ratio déficit sur PIB celui-ci ne peut que le rapport entre dépenses et recettes soit (306,8-45,4)/306,8/100 = 39%
      Pour le reste si nous faisions des moyennes nous aurions par foyer fiscal 61.283 € de dettes publiques; 2.605 € de déficit public.

  3. Bonjour pas d accord. De quoi elle se mêle d autant que le grand débat c est pour endormir la population et les gilets jaunes c est de la poudre aux yeux çe qu ils demandent c est le ric ét l augmentation du pouvoir d achat! Nous savons très bien que tout cela ne sert à rien si çe n est Macron veut gagner du temps pour les européennes mais avec Mediapart et la rumeur ou il a place de l argent volé aux francais en Suisse Genève ét hsbc il est fichu.
    Mediapart finira avec fabriçe Arfi par « casser la baraque »la chef de Philippe a démissionné et tour à tour ils vont avoir peur et ils lâcheront macron. Lire aussi le grand scandale des retraites Claude Reichman mlps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *