Le totalitarisme

Le totalitarisme est construit sur quatre piliers :

Une idée simple, annoncée comme la solution, captée par des ambitieux

Une propagande incessante autour de cette idée, allant jusqu’à la transformer en vérité absolue.

Un groupe d’initiés s’auto-déclarant les garants de cette idée, hyperactifs, entrainant l’ensemble de la population dans une spirale activiste au service de cette idée au moyen de la loi et de ses outils (législation, police, tribunaux).

Un bouc émissaire, tenu pour responsable de la difficulté de la mise en œuvre de cette idée simple qui pourtant règlerait tous les problèmes.

Les exemples étudiés par Hannah Arendt en 1951 se limitaient au Nazisme et au Bolchevisme. Elle serait probablement fort étonnée de voir l’ampleur intellectuelle prise par le phénomène totalitaire.

La France est aujourd’hui un mille-feuille de totalitarismes.

Par exemple, une idée simple, l’architecture :

-Nous devons protéger la France des bâtisseurs qui la défigurent.

-La propagande s’installe, tout le monde est convaincu.

-L’acte constructif est confié à un groupe d’initiés, les architectes et les administrations au service de l’urbanisme. Il faut noter qu’au moment où cette idée est lancée, l’agression architecturale qui lui sert de rampe de lancement est constituée principalement de barres urbaines comme Sarcelles ou Vénissieux. Or, ces barres sont dues aux architectes et aux services d’urbanisme de l’Etat, à qui, paradoxalement, on va confier la garde de la qualité architecturale !!! L’activisme de ce groupe de protection auto-proclamé n’est pas à démontrer, tout le monde le subit.

-Le bouc-émissaire, montré du doigt, est le propriétaire. Toutes ses prérogatives doivent lui être enlevées, sans quoi, disent les initiés, malheur à notre environnement, il va édifier des horreurs.

Résultat : Une architecture indigente, uniforme sur tout le territoire, accompagnée d’une pénurie artificielle de construction générant des prix de foncier ou de plancher inaccessibles. Bravo.

Une autre idée simple, l’automobile :

-La vitesse est la responsable des accidents.

-La propagande s’installe.

-Les services de l’Etat traquent la vitesse. Lui-même en profite pour se désengager des investissements routiers. De ce fait, le réseau routier n’est plus adapté au flot de circulation.

-Le bouc émissaire est « l’autre » conducteur, la dénonciation collective est recommandée.

Résultat : Un réseau routier dépassé, des bouchons journaliers invivables, une paralysie des déplacements qui bloque l’activité économique. Et, cerise sur le gâteau, un évident dégout pour l’automobile qui s’installe et entraine vers la ruine son industrie.

Une idée encore plus simple : les émissions de dioxyde de carbone.

-L’homme est le responsable du réchauffement de la planète du fait de ses émissions de dioxyde de carbone.

-Inutile d’évoquer la propagande, elle s’impose à nous tous.

-Les initiés de tout poil envahissent tous les espaces de la société.

-Le bouc émissaire est l’homme, ni plus ni moins. Toujours « l’autre », évidemment.

Résultat : Tous coupables. Cela donne le pouvoir absolu aux initiés, personne n’a la légitimité pour s’opposer à eux. Là, il faut reconnaître que c’est très fort, sans doute parti pour longtemps et pour de lourds dégâts.

Enfin, la dernière idée la plus simple de toutes : le partage des richesses

            -Chacun à droit à tout, ça c’est l’idée.

-Ici la propagande est encore plus présente qu’ailleurs, tout le monde est convaincu.

-Les initiés sont aux manettes. Ils se nomment députés, sénateurs, penseurs, journalistes, etc… Ils sont très actifs, bien que peu partageurs eux-mêmes.

-Le bouc émissaire est le riche. Qui est-il ? Il est indéfini. Il est traqué par Bercy, il n’a droit à aucune pitié.

Résultat : Sachant que le riche, tout comme la fourmi, est un socle indispensable à l’économie, son éradication, nécessaire à la bonne santé de ce totalitarisme, ne peut qu’entraîner la déconfiture de l’économie, donc la fin du droit à tout pour tous. Comme pour tous les totalitarismes, le résultat ne fait pas de doute, le ridicule de la situation non plus.

Conclusion

Hannah Arendt fait part du fait que les américains, arrivés en Allemagne, souhaitaient rencontrer des nazis pour comprendre comment ils avaient pu être séduits par cette idée. Ils n’en trouvèrent aucun, personne ne se rappelait avoir adhéré à cette idéologie. Pas mal non ?

Le totalitarisme abuse les individus, viole leur consentement, au point qu’ils ne se rappellent même plus avoir été consentants.

Comment la France peut-elle être devenue, aujourd’hui, un foyer de multi-totalitarisme qui étouffe nos enfants, anéantit nos libertés individuelles ? Comment la patrie des droits de l’homme peut-elle ainsi les bafouer en tolérant, en souhaitant, en favorisant une foultitude de totalitarismes, qui la rongent ?

Pour moi qui suis resté attaché à la valeur individuelle, au sens des responsabilités, à la recherche de la vérité, c’est une immense souffrance en même temps qu’une profonde énigme.

Bien amicalement. H. Dumas

RAPPEL :  MOBILISONS NOUS.  SIGNEZ LA PETITION.  (colonne à droite)

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « Le totalitarisme »

  1. Henri,
    Je vous lis depuis longtemps. Je savoure même vos videos.
    Vous avez tout mon soutien pour votre dissidence!!
    MAIS je suis surpris de votre nombre de lecteurs. Je vous engage à trouver un moyen informatique pour permettre de transférer votre blogs à nos contacts.
    C’est le seul moyen de faire boule de neige.
    Amicalement.

  2. Bsr,

    les francais sont meme amnesiques ou le cerveau en lambeaux puisqu’ils votent pour des voleurs condamnés.

    Il manque en France des vrais agitateurs come vous Henri 🙂

    @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *