L’ELUTAXE

Ils ne sont pas raisonnables. Franchement, « l’écotaxe » est parfaitement normale, justifiée. Qui peut en douter ? Car enfin, qui peut s’insurger contre une taxe qui touche les pollueurs, les destructeurs de routes, les camions.

Bon d’accord, au départ c’est surtout pour eux qu’ont été faites les routes, pour transporter d’un point à un autre les marchandises, pas pour que les « bidochons » puissent aller à la mer ou à la montagne à la queue leu-leu.

Mais les temps ont bien changé : « marchandises et transporteurs nous emmerdent, nous les « bidochons » sommes les plus nombreux, c’est nous qui votons, qui avons le pouvoir, alors taisez-vous et casquez » en gros c’est le discours écologiste.

Entrepreneurs et camionneurs se révoltent, ils crament les bornes écotaxes, ce sont des terroristes. Ils abusent de la crédulité des indépendantistes bretons, des « mélenchonistes-léninistes », des suceurs de subventions « capitalos et salarios-socialistes », ce n’est pas bien.

Valls les a en ligne de mire, il a bien compris qu’il est face à des « poujadistes » probablement« fraudeurs fiscaux ». Il a donné l’ordre aux préfets d’être fermes, donc de les arrêter, de les incarcérer : « sabre au clair, chargez ».

De tout ce fatras, de cette diarrhée journalistique, il restera que, les quelques agitateurs sincères, étouffés par les taxes, écrasés par un labeur sans retour, par des prises de risques inutiles, ont été abusés. La notoriété qu’ils ont cru pouvoir maitriser, utiliser, pour faire entendre leur désespoir, s’est déjà retournée contre eux. Ils sont fautifs de ne pas accepter de crever sans bruit. Ils ont été récupérés par ceux qui font métier de vivre à l’ombre de la subvention, eux qui croyaient se battre pour diminuer le poids de la taxe qui les tue.

Je leur propose de changer leur fusil d’épaule, de manifester à leur tour pour la mise en place d’une nouvelle taxe. Toujours à partir de cette règle magique : pollueur – payeur (on notera au passage que celui qui ne fait rien ne pollue pas, il ne doit donc rien…).

Je m’explique : chacun s’accorde à penser que nos élus sont dépensiers, très dépensiers, une véritable pollution pour notre économie. Pour enrayer cette pollution, il serait souhaitable de créer une taxe liée à leurs dépenses.

Nous pourrions mettre en place des portails « élutaxe » à l’entrée de tous les grands restaurants à Paris et en province. Ces portails auraient en mémoire le trombinoscope de nos 601.132 élus, chaque mois la taxe prélevée serait débitée de leurs indemnités diverses et variées.

Ces portails devraient aussi être mis à l’entrée de tout ce dont ils profitent gratuitement, train, avion, théâtre etc… Aussi de leurs voyages d’études, de leurs luxueuses publications « auto-déifiantes », etc…

En plus des élus, ces portails auraient aussi en mémoire tous ceux qui fricotent avec eux sur notre dos avec l’argent public.

L’ordre et la justice par la taxe, le crédo de nos élus. Qui pourrait s’insurger contre la taxation des déplacements inutiles de nos élus, contre ces portails « élutaxe » ? Mélenchon bien sûr, pour une fois il aurait tous ses copains qui défileraient avec lui.

Comme quoi, tout n’est qu’une question d’angle de vue.

 

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *