Les audaces de l’Etat moralisateur

J’ai lu un article tout à fait remarquable sur la revue CONTREPOINTS dans lequel a été recensée la liberté économique des pays depuis 1950 (ici)

Les deux pays que l’on retrouve de manière constante en haut du classement sont la Suisse et Hong Kong et, sans surprise vous y apprendrez que la France n’y figure …jamais ! Autrement dit, la liberté économique ce n’est pas pour nous !

On pense en général que le système étatique français remonte à 1945 et au conseil national de la résistance. Il remonte en fait à Louis XIV qui avait compris, à la suite des évènements de la fronde, lesquels avaient failli lui coûter son trône, que s’il voulait contrôler la noblesse (qui seule comptait à l’époque)  il fallait la ruiner (en frais de cour et d’apparat) pour la rendre dépendante des subsides de l’Etat.

Nous vivons exactement la même situation puisque le gouvernement s’évertue à augmenter sans cesse la pression fiscale tout en faisant dépendre la population d’aides sociales aussi nombreuses que coûteuses !

Par ailleurs, on nous dit que nous serions en période de disette budgétaire avec des déficits constants et une dette colossale de 2.250 Md€. Mais il n’y a là rien de nouveau ; c’était déjà le cas sous Louis XIV ! L’Etat était en faillite et vivait d’expédients malgré une augmentation permanente de la pression fiscale ! Toutefois, le « roi soleil » avait fini par faire fondre sa vaisselle en argent pour essayer de payer ses dettes ce que ne fera évidemment pas notre président !

Et ce parallèle se poursuit lorsqu’on s’aperçoit que l’absolutisme royal a été remplacé par l’absolutisme de l‘Etat puisque nous avons toujours notre monarque et notre noblesse d’Etat (nos chers hauts fonctionnaires) !

Et il continue lorsque l’on se rappelle que le pouvoir royal avait imposé sa conception de l’économie dirigée avec des manufactures d’Etat, ce que l’on a appelé le colbertisme, et qu’on le retrouve avec ses nombreuses participations au capital d’entreprises ou d’établissements publics ; ce que l’on appelle aujourd’hui, de manière à la fois fort pompeuse et trompeuse, l’Etat stratège !

En fait, on s’aperçoit qu’hormis quelques très rares intermèdes (en 1790 lorsque la France s’était dotée d’une constitution anti-absolutiste, avait abandonnée l’économie dirigée et avait rétabli des impôts équitables ainsi que la garantie des libertés individuelles) et sous Napoléon III (dans la phase dite libérale au cours de laquelle la France a connu formidable développement économique au niveau de l’industrie et des chemins de fer) nous avons toujours connu un régime qui fait la part belle à la domination étatique et son corollaire l’administration !

Or, l’hyper concentration du pouvoir sans contre pouvoir est la porte ouverte à toutes les dérives et il suffit de voir l’affaire Bénalla pour s’en convaincre. Elle n’a pu connaître les développements qu’on lui connaît que grâce au fait du prince et à l’esprit de courtisanerie qui règne dans les cercles du pouvoir ; le sieur Benalla gravitant dans le premier cercle du pouvoir s’étant perçu comme tout puissant et sûr de son impunité !

Or, curieusement, malgré un Exécutif abusivement dominateur du fait des règles fixées par la Vème république, sans opposition politique ou syndicale, et disposant d’une majorité absolue à l’Assemblée nationale, le petit génie de la politique au parcours météorique est rentré dans le rang et les réformes ne se limitent plus qu’à des gesticulations médiatiques et un alourdissement de la fiscalité !

Par une espèce de fatalisme à la fois invincible et inéluctable, le président de la république est devenu conforme à ses prédécesseurs … complètement dominé par son administration et, d’année en année, de mandat présidentiel en mandat présidentiel, le système continue dans les mêmes dérives et cela fait 50 ans que cela dure !

C’est la preuve qu’il y a, malgré les annonces audacieuses de Macron alors candidat, un blocage du complexe étatique qui s’oppose clairement à toute réforme !

Faute de pouvoir faire quelque réforme que ce soit, ne reste donc qu’une seule issue qui est d’ailleurs toujours la même : le tabassage fiscal et là on peut dire que nous allons être gâtés !

Après l’augmentation de la CSG, de la fiscalité sur l’énergie (essence, gazole, fuel, gaz et électricité) au nom d’une écologie exclusivement punitive, après la suppression de l’indexation des pensions de retraites sur l’inflation alors que celle-ci accélère (ce qui revient à taxer le retraité du montant de l’inflation et sur 10 ans de cette mesure « temporaire » la perte en pouvoir d’achat va être plus que conséquente) ; Jupiter, droit dans ses bottes, maintient fermement le prélèvement à la source dont on est certain qu’il va avoir des effets collatéraux catastrophiques sans aucun bénéfice évident pour l’Etat du fait d’un taux de recouvrement de l’impôt sur le revenu de 98% !

Et, nous croulons sous les « nouveautés fiscales » avec :

– la redevance télé qui devrait s’appliquer à tous les foyers … même ceux qui n’ont pas la télé ! Pourtant Macron déclarait, en décembre 2017 : « L’audiovisuel public, c’est une honte pour nos concitoyens, c’est une honte en termes de gouvernance » mais on ne réformera pas le panier percé de l’audiovisuel public ; on tabassera une nouvelle fois le contribuable !

– la loi PACTE aux effets inconnus sur les entreprises qu’on nous a concoctée en vue de développer les entreprises car en France c’est par une loi que l’on créé des emplois !?!

C’est juste complètement aberrant et ne règle aucun des problèmes rencontrés par les entreprises : la gestion libre de leurs effectifs en fonction de l’évolution du marché !

Le drame français du chômage vient de ce que ce pays, dirigé par des fonctionnaires, n’a absolument pas tiré les conséquences de ce schéma économique ; ce qui explique les 10% de chômeurs pendant que les autres sont à 3 ! Pour ces hauts fonctionnaires, le chômage de masse et de longue durée est juste un ensemble de statistiques que l’on évoque au cours des réunions de cabinet. Rien de plus !

Or, ce n’est pas en empilant des lois, qui fatalement comprennent avant tout des contraintes de toute nature, que l’on créé des emplois ! Il faut se rappeler que les emplois sont créés par les entreprises et que le moteur de l’économie est la LIBERTE et que sans liberté il n’y a pas d’emplois !

Aujourd’hui, les contraintes administratives sont telles qu’un entrepreneur français, avant de prendre un contrat, regardera d’abord s’il peut le faire sans embaucher et s’il doit embaucher s’il va dépasser les seuils critiques qui vont alourdir ses contraintes professionnelles.

De fait, le premier interlocuteur de l’entrepreneur n’est pas le client, c’est l’administration qui l’attend au coin du bois pour le sanctionner à la moindre dérive ou erreur. Fatalement, il en vient à ne plus raisonner normalement en étant heureux d’avoir un supplément de travail mais en se désolant de ne pouvoir le prendre parce que les contraintes qui vont en résulter seront trop lourdes à supporter !

Nous constatons donc une véritable perversion de la pensée qui résulte d’une pression constante de l’administration ; laquelle fausse le comportement !

– Et les députés sont actuellement en session pour s’attaquer, encore une fois, à la fraude fiscale le « serpent de mer de la dette française » dont on nous dit qu’elle serait, au doigt mouillé faute d’une quelconque technique fiable d’évaluation, de 80 Md€ ou bien de 100 Md€ … malgré tous les logiciels de traque, les organismes dédiés et des procédures comme on n’en jamais vu dans aucun autre pays du monde !

Nous aurons donc droit à une énième loi de lutte contre la fraude fiscale cause de tous nos maux car la fraude fiscale est « un coup de poignard au pacte républicain » (on n’est pas loin de la trahison si chère aux pays marxistes) ! Alors qu’il s’agit avant tout d’un fantasme de fonctionnaire des impôts en mal de recettes pour combler des déficits insondables !

Comme l’écrit si bien NathalieMP sur son blog (ici) « Dans un complet renversement de valeur, celui qui produit (l’entrepreneur) devient le voleur tandis que celui qui ponctionne (l’Etat) sans jamais rien produire se transforme opportunément et sans aucun fondement moral en victime de la prédation du premier. »

– On chuchote dans les ministères qu’on pourrait aussi alourdir l’impôt sur les successions mais E. Macron a affirmé qu’il fallait « arrêter d’emmerder les retraités » ! M. Castaner, délégué général de La République en marche, avait pourtant déclaré vouloir « une réflexion sans tabou » sur la fiscalité des successions afin de lutter contre la « progression des inégalités de naissance » ; propos qui ne repose sur aucun élément précis autre qu’une idéologie égalitariste selon laquelle nous devrions tous naître et mourir avec un patrimoine identique ; étant entendu que le but non avoué est en fait d’alourdir l’impôt !

N’oublions pas quand même que l’Etat, même sans réforme, s’impose en tant qu’héritier et que, dans certaines successions, il en est même le principal (la ligne collatérale est taxée à 60%) alors que dans la plupart des cas les patrimoines transmis ont déjà largement subi l’impôt puisque issus des revenus du travail !

– la nouvelle Exit tax qui va remplacer celle supprimée mais qui sera destinée désormais, aux dire d’E Macron lui-même, à sanctionner l’optimisation fiscale parce que, voyez-vous en France, il est défendu de protéger son patrimoine de la rapacité de l’Etat,

– et on peut ajouter la taxe sur les GAFA. puisque E. Macron a proposé de taxer les entreprises du digital, en affirmant que « si la France veut devenir une startup-nation, elle ne sera pas pour autant un paradis fiscal pour ceux qui s’y installent ».

Il est sûr que la France ne sera pas un paradis fiscal ; c’est juste un enfer fiscal et ce n’est pas près de changer !

On peut reprocher aux GAFA de faire imposer leurs bénéfices dans des pays à faible fiscalité mais, franchement il faudrait être un parfait crétin (et je pèse mes mots), pour vouloir faire imposer ses bénéfices dans les pays les plus taxés comme la France !

Macron se déclare « business friendly » mais finalement on s’aperçoit très vite qu’il s’agit essentiellement d’une posture ! Il est dans le schéma traditionnel du haut fonctionnaire autocentré pour qui les entreprises représentent essentiellement des entités taxables et qui n’imagine pas que le monde puisse fonctionner selon un mode différent de celui qu’il a décidé !

Seulement, avec la globalisation de l’économie et avec les règles européennes qui s’imposent à la France, l’époque où l’administration pouvait impunément imposer ses contraintes aux entreprises est révolue … elles vont sous d’autres cieux plus cléments fiscalement ; elles délocalisent … au détriment des emplois et des impôts qui ne rentrent plus !

On a d’ailleurs bien compris que cette tentative était avant tout un moyen facile pour l’Etat français de récupérer des impôts afin de boucher un trou budgétaire permanent !

On assiste donc à une véritable hystérie fiscale qui donne l’impression que le gouvernement a décidé de tenter de voir jusqu’où il pourra pousser le bouchon fiscal trop loin sans se rendre compte que cette spirale infernale de l’impôt fait que la France désormais décroche des autres pays de l’UE avec une moindre croissance dont nous allons forcément payer le prix !

Alors, certes on nous promet la suppression de la Taxe d’habitation aux effets inconnus mais avec l’effet évident de soumettre les budgets des communes au contrôle de Bercy et alors qu’on est certains que cet impôt sera remplacé par un autre !

Et Macron nous annonce en plus un plan pauvreté de 8 Md€ sur 4 ans ; ce qui n’engage à rien d’ailleurs puisque les mesures prévues pourront être amendées voire carrément rapportées (supprimées) ! C’est par ailleurs la poursuite de la politique d’assistanat qui nous coûte si cher sans aucun résultat probant hormis son coté clientéliste ….

L’Etat cherche de l’argent et il fait feu de tous bois, il ratisse, manipule, fait des tours de passe-passe pour transférer aux uns les « cadeaux » faits aux autres ; surtout que la prévision initiale de 2% de croissance s’avère d’ores et déjà caduque et qu’on va très probablement s’acheminer vers un 1.5% qui pourrait bien se réduire à 1.3 … avec pour conséquence inéluctable une forte aggravation des déficits !

On ne sera pas surpris d’apprendre que la France est marquée du fer rouge de l’enfer fiscal qu’il faut absolument éviter (entrepreneurs, riches et aisés). Comment s’étonner, dans ces conditions, de l’augmentation des départs à l’étranger des contribuables ayant des revenus supérieurs à 100 000 € !

Seulement, le niveau de l’impôt finit toujours par affecter l’économie ; qu’il s’agisse de l’impôt des particuliers (en provoquant une diminution de la consommation) ou de celui des entreprises (en provoquant une diminution des investissements et des embauches).

Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la croissance française soit si faible. Le système politico social français n’est fait ni pour créer, ni pour innover, ni pour produire de la richesse ; Il est conçu pour confisquer l’argent des individus et des entreprises et le redistribuer à qui bon lui semble !

De roi en roi et de république en république, nous subissons toujours les mêmes travers de comportement et le contribuable reste le banquier du pouvoir et des personnages qui y gravitent !

Tout ça s’arrêtera le jour où le contribuable français, après avoir fait ses comptes, en aura assez de payer ou, à défaut,  sera complètement ruiné !

Mes amis étrangers m’ont expliqué que le trait le plus marquant des français est leur pessimisme ….Franchement, quand on examine de près la situation de la France avec ses cohortes de chômeurs,  ses impôts et son avenir plus que problématique, il y a de quoi !

Bien cordialement à tous !

Φιλος απο την Ελλαδα (Philos de la Grèce)

 

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, intransigeant sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

12 réflexions au sujet de « Les audaces de l’Etat moralisateur »

  1. Cher monsieur Philos, j’adore vous lire. Toutefois, votre 3°paragraphe est nullissime. Lisez Bainville, il explique l’histoire comme nul autre pareil. Merci.

    1. Pas tant que ça car c’est un fait connu que Louis XIV a organisé la cour à Versailles pour controler la noblesse et l’empêcher de comploter …. ce qu’elle faisait depuis que … la royauté existait en France.

      Quoi de mieux que de rendre les gens tributaires des aides pour les rendre plus serviles ….

  2. Tout au long du 20ème siècle (Cartel des gauches, Front Populaire, CNR, mai 68 …) et encore plus aujourd’hui, les Français ont subi un véritable lavage de cerveau par la gauche : les 200 familles, le modèle social français et j’en passe
    Même Pétain faisait l’apologie de l’État fort (pour ne pas parler de de Gaulle)
    Conclusion : les idées libérales de création d’entreprise et de juste profit lié au travail et aux prises de risques sont massivement rejetées par la population et les médias
    Nous sommes dans une société collectiviste
    De plus, la plupart des Français ne payent pas l’impôt sur le revenu et les autres impôts (TVA, essence) sont bien dissimulés
    Le seul qui faisait mal, la taxe d’habitation va être supprimée
    Donc, l’enfer fiscal c’est pour les autres : les salauds de droite
    Le grand patronat lui vit depuis fort longtemps une relation incestueuse avec l’État par le biais des commandes publiques et des fonctionnaires recasés comme patrons et il s’accommode fort bien de la situation actuelle
    Reste les artisans et les patrons de PME qui sont l’épine dorsale économique et sociale du pays
    Depuis Giscard, ils ont été lessivés par la droite et la gauche et il ne leur reste que des retraites minables et des fonds de commerce dévalorisés
    Se trouvant budgétairement coincé, L’État n’a plus d’autre choix que dans s’en prendre à ses propre obligés : retraités, chômeurs et demain fonctionnaires car il faudra bien trouver l’argent quelque part
    La prochaine crise va être sanglante socialement car s’en prendre fiscalement aux masses laborieuses va consister à faire baisser le niveau de vie de ces braves gens
    Il est en effet impossible de trop tailler dans les dépenses sociales sous peine de transformer nos chers banlieues en favelas incontrôlables
    La baisse réelle de revenus des « masses laborieuses » devra se chiffrer au final entre 30 et 50% au bas mot pour revenir dans une réalité économique de base
    Je vous laisse imaginer la bonne ambiance qui va régner en France dans les dix ans qui viennent

    1. Je vous remercie pour votre commentaire éclairé qui complète utilement l’article.
      Je suis absolument convaincu que tout ça va très mal finir …
      Disons dix ans !
      A moins que les français n’élisent aux présidentielles de 2022 un candidat populiste (ce qui est plus que probable) ; auquel cas ce sera bien avant !
      Je n’arrête pas de répéter que les français croient que l’Etat les protège … alors que c’est tout le contraire !

      1. Merci pour votre réponse mais j’apprécie vos articles qui sont très intéressants et solides intellectuellement
        En fait, l’État protège une catégorie de français : ceux qui sont à son service
        Au premier chef, les fonctionnaires (l’ancienne noblesse) puis les journalistes et les artistes qui sont en quelque sorte les nouveaux curés
        L’État ne se s’attaquera à eux qu’en toute dernière extrémité, lorsque les caisses seront vraiment vides et encore ce n’est même pas certain, peut être préférera t’il la banqueroute
        L’élection d’un candidat populiste type Dupont-Aignan en 2022 est possible à deux conditions :
        1-Qu’une crise économique appauvrisse vraiment la masse des français non protégés : baisse réelle du pouvoir d’achat, explosion de la fiscalité et baisse de l’immobilier
        2-Que Trump réussisse aux États-Unis (et déjà à rester en poste) et montre qu’une autre voie est possible
        Mais, et il y a un énorme mais, la France est totalement dans les mains des socialo-mondialistes sauce trotskyste ou Soros si vous préférez : enseignement, justice, média, artistes, politique… et même l’église
        Tout le monde sera vent debout face à ce nouveau pouvoir
        Tous les relais administratifs, politiques, etc feront barrage et tout sera bloqué
        Ils préféreront crever plutôt que de se remettre en question, d’autant que ces minorités qui ont les leviers de commande sont protégés par l’État sur un plan économique
        Mon sentiment est que le curseur est allé trop loin en France depuis mai 68 et que la seule solution passe par l’Europe et surtout par l’Allemagne
        Si les Allemands se débarrassent de Merkel et de sa clique et font un vrai virage à droite dans le style Trump (ne serait ce que pour protéger leurs économies), la France sera isolée et devra alors céder car nos élites sont lâches et au fond très soumises contrairement à des Castro, Chavez ou Maduro qui n’ont pas fait l’ENA eux (une réédition des années 40 en quelque sorte)
        A mon avis, tout va se jouer dans les cinq ans qui viennent

        1. Tout à fait d’accord avec vous !

          Un jour, l’Allemagne en aura assez de jouer le banquier pour les autres et de recevoir, en plus, des leçons de morale de la part des français !

          L’Allemagne est la seule avec 2 – 3 autres pays à pouvoir quitter l’UE sans casse catastrophique; ce qui n’est évidemment pas le cas de la France.

          Pour l’instant le pouvoir des fonctionnaires s’appuie sur les fonctionnaires !

          il n’est pas sur effectivement que celà puisse durer bien longtemps !

          Pour 2022, je verrai plutôt Mélenchon.

          Dupont-Aignan serait franchement un moindre mal mais il n’a pas d’audience et est plutôt marqué à droite. Or, les français sont à gauche pour des raisons purement financières : l’argent gratuit des aides sociales !

  3. Dans un monde où il faut penser global et agir local le comportement est plus important que les objectifs. La France a tous les atouts pour être un pays d’excellence démocratique et économique. Alors pourquoi ne l’est-elle pas ?
    Comme disait Mr Nelson MANDELA que j’ai rencontré : »Je ne perds jamais. Soit je gagne , soit j’apprends » et j’ai beaucoup appris.
    La Société française est devenue si malhonnête que la vérité offense réellement certains citoyens mais pas les politiques du passé et surtout pas la presse . car Le vrai désordre en France c’est la justice .
    Il faut une nouvelle politique , et l’espoir de justice, la vraie justice.
    Syndrome auto-immune , corporatisme, esprit partisan, connivences , arrangements entre amis, Gouvernance étatique médiocrate… etc, sont trop souvent de mise .
    Les administrations nous amènent à la ruine , et détruisent l’avenir de nos enfants. La France est un pandémonium , ce n’est pas un euphémisme et Certains sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent.
    La France a besoin « de contre-pouvoir » que nous n’arrivons pas, nous citoyens dotés de réflexions, et bon sens à créer ; c’est hélas navrant et très grave pour ce Pays. MAIS PEUT ON ENCORE SAUVER LA FRANCE » NON ! NON! NON!

    Mais Quel gâchis ! Pauvre France !

  4. Rappel d’ Une Réflexion personnelle donc non exempte de critiques, d’un homme de terrain : J’en ai entendu des mensonges mais la France c’est une synthèse =
    Les Allemands ont perdu en 1945 sur le terrain. Mais avec l’Europe ils développent la même stratégie de conquête .. Ne soyons pas naïfs .
    La France est devenue un pays de tourisme (comme Hitler l’avait prévu), de rentiers et de privilégiés qui ont besoin d’esclaves comme le feu empire Romain et Grec. La France souffre de son administration, du nombre d’élus, d’un système démocratique, d’un gouvernement et de ses collectivités territoriales gargantuesques . Cela empêche le progrès et le développement économique , ceux qui créent sont étouffés par la massification de l’ETAT. Cette massification de l’ETAT guide le pays dans la haine, la jalousie de l’autre qui travaille dans l’économie mondiale et qui crée les richesses . L’ETAT est devenu une entreprise qui comme les Shadocks grignotent les Gibis . l’ETAT Français devrait aider les TPE-PME au développement économique mais il tue à petit feu ces TPE-PME en pensant s’enrichir et favorise les multinationales. Les Taxes et impôts sont devenus le chiffre d’affaire de l’ETAT Français et non une valeur de solidarité .. l’ETAT Français fait du Marketing et de la communication par les jeux et amusements divers ( JO , coupe du Monde…etc) ,démonstration d’un pays en déclin économique. La France est devenu un grand restaurant et terrain de jeux de l’Europe mais en + le service laisse à désirer. L’injustice est devenue un métier , une justice classée 37eme / 43 par la commission Européenne pour l’évaluation de la justice en Europe pénalisant le développement économique , des services régaliens à la dérive , ce pays la France n’a plus le goût de l’absolu . En conclusion La France est un Pandémonium et ce n’est pas un euphémisme. A la ville de Paris il y a 20% de + de fonctionnaires en 10 ans (suivant article du POINT) , mais toutes les Grandes villes ou villes moyennes sont aussi en sureffectif . Car Les partis Politiques se nourrissent de nos impôts et nourrissent leurs adhérents . Du vécu de 1989 à 1995 nous avions réduit l’effectif de la ville de Marseille de 3000 , mais le successeur les a augmentés de + de 3000 et les augmentations des taxes municipales ont suivies..
    Je vous invite à lire cet article titré ‘Monsieur Le Président de La République Emmanuel MACRON et La France’, Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
    http://www.temoignagefiscal.com/monsieur-le-president-de-la-republique-emmanuel-macron-et-la-france/

  5. Les vieux sont taxés pour aider les jeunes et ensuite les jeunes sont taxés pour aider les vieux
    Mais il faut dire aussi qu’Aucun candidat à la présidence ni journalistes , ni syndicats n’ont hurlé contre ces mesures et en particulier celle de la hausse de la CSG et pour cause ,mais il est facile de le faire maintenant qu’elle s’applique. D’autant que depuis 2013 les retraites ont été gelé . Depuis dix ans, les gouvernements successifs ont pris des mesures fiscales qui réduisent le pouvoir d’achat des aînés. Dernière en date : la hausse de la CSG.= cliquez pour lire la suite : http://www.leparisien.fr/economie/fiscalite-la-colere-gronde-chez-les-retraites-04-03-2018-7590480.php#xtor=AD-1481423553#xtor=AD-1481423552

    LES GOUVERNEMENTS FRANCAIS SONT TOUJOURS PROMPTS A CITER L’ALLEMAGNE EN EXEMPLE……. ICI SILENCE RADIO .
    Curieusement, personne n’évoque plus « l’exemple allemand  » Augmentation des revenus des retraités de 3 % au mois de mais 2018 en ALLEMAGNE !!!
    Il faut envoyer nos hommes politiques faire des stages de gestion et d’économie en Allemagne… (DNA = Dernières Nouvelles d’Alsace du 21 Mars 2018) .
    Il faut aussi dire que le revenus mensuels des retraités français représentent environ 60% de leur revenus mensuels en activité . Donc les actifs finances ces revenus des retraités , mais le problèmes est que les revenus des actifs ont baissé fortement ces 30 dernières années et le chômage est massif , cela ne permet plus de financer les retraités . Les emplois industriels plus rémunérateurs ont disparus en France (5 fois moins qu’en Allemagne) , remplacés par des emplois touristiques précaires à bas salaires .

    Certains abrutis veulent appliquer une Eco taxe . L’Eco taxe était une fumisterie car nous payons déjà une taxe appelée TVA aux péages des autoroutes et une taxe à l’essieu pour les camions en + sans compter les taxes énormes sur le gasoil et essence que tout le monde paye. En Allemagne les autoroutes sont gratuites donc ils ont créé une Eco taxe. Certains politiques sont des escrocs .. Les taxes sur l’essence et le Gasoil sont pour 1,50€ le litre 1€ c’est énorme et tout le monde paye , camion auto étranger..etc . En sachant qu’un porte-conteneur pollue autant que plusieurs milliers d’automobiles ou est donc la cohérence.

    Il faut reconnaître que les taxes sous prétextes écologiques ont bien augmenté comme jamais depuis + de vingt ans et ce depuis Mai 2017. C’est un succès indéniable . Il faut dire merci à qui ?
    Nicolas HULOT a fait augmenter les Taxes mais les taxes ne changent rien au climat , à l’excès de touristes dont l’objectif est annoncé à 120 millions soit 2 fois la population française . Le Tourisme dont nous savons les problèmes à l’excès = déchets, consommation d’eau 10 fois celle de l’autochtone …etc . »En sachant qu’un porte-conteneur pollue autant que plusieurs milliers d’automobiles ou est donc la cohérence. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *