Les carences de Monsieur Hulot

Les carences de Monsieur Hulot ne m’ont pas inspiré.

Issu d’une famille de paysans du plateau des mille-vaches, l’écologie appliquée , c’est à dire le respect de la nature et des autres hommes — et non l’admiration béate du parisien pour tout ce qui sent le crottin — m’a été inculqué dès mon enfance.

C’est dire que les gesticulations des écolos me laissent froid et perplexe. La vanité qui leur fait croire que l’homme aurait une prise sur l’univers me sidère. Leur soif de pouvoir et leur folie morale de modification de l’homme me rappelle trop de souvenirs mortifères de l’histoire des hommes.

Yves Marchand, ancien maire de Sète, a écrit sur l’affaire Hulot un billet que je trouve parfait, je le reproduis ci-dessous.

Il l’a intitulé « Relaps », je vous laisse chercher sur Wikipédia…

« L’environnement est au cœur de la vie. Nous le savons depuis toujours. Mais ce que nous ne savons pas, ou pas bien, c’est la manière de le sauvegarder. La difficulté s’est accentuée depuis que des gens ont fait profession – de foi – de dire ce qui en la matière était bien ou mal, à la manière de grands prêtres d’une religion de mystères, d’exigences et d’interdits.

  1. Hulot était l’un d’eux. Son ralliement à une équipe gouvernementale laissait augurer d’un changement profond de son appréhension de la réalité du monde. Tout laissait espérer que l’écologie allait, sous son impulsion, devenir constructive. M. Hulot avait accepté d’entamer sa rédemption, de ne plus intenter de procès en sorcellerie et de reléguer les ordalies spécistes au rang des pratiques vaudou.

Mais le mal était profond. Pratiquer durant des décennies la chasse aux infidèles ne favorise pas la tolérance, le dialogue et la réforme. Procéder par affirmation sans preuve n’est pas compatible avec la responsabilité du pouvoir. Jouer les lanceurs d’alerte n’a rien à voir avec la gestion réaliste de situations complexes. Effrayer les citoyens n’est pas dans les attributions d’un gouvernement qui se doit de prévenir et de rassurer. Bref, M. Hulot n’était pas fait pour la fonction. L’y placer aurait dû signifier qu’il avait changé de camp pour rejoindre les tenants de l’écologie constructive. Mais il n’était qu’une prise de guerre. Les prises de guerre ne sont intéressantes que prisonnières. Jamais, libres. Car celui qui trahit une fois peut trahir à nouveau. C’est fait.

En matière d’écologie, les deux camps du punitif et du constructif sont irréconciliables. La preuve en est ce sondage qui révèle que si 2/3 des Français considèrent l’écologie comme une question importante, moins d’un quart en fait une priorité. Les questions de chômage, et de sécurité – le court terme – l’emportent largement sur les questions environnementales, par essence à long terme. Et l’on n’inversera jamais cet ordre de priorités.

La leçon devrait être bénéfique pour l’avenir.

Le remplacement de M. Hulot doit prendre en compte cette situation. Il faut que le ministre de l’écologie soit celui ou celle qui rende compatibles les exigences de l’environnement avec les exigences du quotidien et non pas celui ou celle qui tente – vainement d’ailleurs – d’imposer de force une manière de vivre que personne ne veut adopter.

Nous avons abordé avec le règne du principe de précaution une ère où le doute s’est insinué partout, même là où il n’a aucune place, où la doctrine de la méfiance s’est substituée au savoir et où la crainte du toujours possible a remplacé la certitude de la démonstration. Ce n’est pas le moment de permettre à ceux qui utilisent ces procédés de devenir nos maîtres à penser.

L’écologie constructive est un combat qui doit être mené avec autant de vigueur contre les atteintes portées à l’environnement que contre les faux prophètes de la religion verte, adeptes des autodafés. »

Bien à vous. H. Dumas

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,43 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Les carences de Monsieur Hulot »

  1. Hulot, l’escroc qui a mis en place la contribution CO2 sur les carburants, alors que le rôle du CO2 dans le réchauffement n’est aucunement prouvé.
    On est loin de la France de DesCartes et de Lavoisier, plutôt le moyen-âge avec ses sorcières et son inquisition climatique.

    Encore plus débile, le Jouzel qui promet 50C en 2050 ( quand il sera mort, il risque pas grand chose à pondre ses âneries ),

  2. L’écologie est utilisée pour taxer. Par exemple Certains politiques , incompétents, veulent appliquer encore une Eco taxe . L’Eco taxe était une fumisterie car nous payons déjà une taxe appelée TVA aux péages des autoroutes et une taxe à l’essieu pour les camions en + . En Allemagne les autoroutes sont gratuites donc ils ont créé une Eco taxe. Certains politiques sont des escrocs . Il faut reconnaître que les taxes sous prétextes écologiques ont bien augmenté comme jamais depuis + de vingt ans et ce depuis Mai 2017. C’est un succès indéniable . Il faut dire merci à qui ?
    Nicolas HULOT a fait augmenter les Taxes mais les taxes ne changent rien au climat , à l’excès de touristes dont l’objectif est annoncé à 120 millions soit 2 fois la population française . Le Tourisme dont nous savons les problèmes à l’excès = déchets, consommation d’eau 10 fois celle de l’autochtone …etc .
    Réfléchir C’est difficile , c’est pourquoi la plupart des gens jugent et agissent hâtivement en nous menant au désastre et à la médiocrité .

  3. Cette démission surprise de NICOLAS HULOT résulte d’une prise de conscience par ce journaliste -comme par Daniel Cohn Bendit- que les idées écologiques ne sont pas toutes compatibles avec la bonne gestion d’un pays.

    Chaque parti politique devrait avoir un article de son programme consacré à l’écologie, de la droite comme de la gauche, mais sans l’ambition de gouverner le pays avec ce seul programme. Il leur faut accepter des compromis inacceptables.

    Personne n’est opposé aux bonnes idées. Mais adopter tout un programme écologique sans aucun amendement n’est qu’une utopie.

    Pour préserver notre environnement, il faudrait rompre avec le modèle économique actuel des échanges entre nations qui organisent des voyages inutiles de produits entre des pays qui ont les mêmes ressources.

    La véritable écologie consiste à produire au pays, à acheter ce qui nous manque, à vendre ce que les autres n’ont pas et à consommer au plus près nos produits ainsi que de les retraiter au maximum sur place.

    Afin de lutter contre la précarité énergétique, faire de l’isolation de l’habitat une priorité parce que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

    Développer massivement les filières françaises des énergies renouvelables (solaire, biogaz, bois) grâce à un investissement public et privé.

    Décréter un moratoire immédiat sur l’éolien, mais chercher à produire de l’électricité avec des ressources locales comme les volcans, les minéraux magnétiques, etc.

    Pour maintenir, moderniser et sécuriser la filière nucléaire française, garder le contrôle de l’État sur EDF, en lui redonnant une mission de véritable service public.

    Refuser pour le moment la fermeture de la centrale de Fessenheim pour ne pas tomber comme les allemands dans le retour au charbon pour faire de l’électricité.

    Soutenir une filière française de l’hydrogène (énergie propre), par un appui de l’État en matière de recherche et développement, afin de réduire notre dépendance au pétrole.

  4. Bonjour je crois tres fermement que nous ne sortirons pas de cette galère
    tant que nous maintiendrons au pouvoir ce type de gouvernance pourquoi
    Ils sont tous corrompus et se battent pour garder la place mais bientot çe sera fini nous mettrons en place si le peuple est capable de se bouger un certain
    Nombre de personnes limitées et surtout désintéressées ?! Si nous continuons
    Ainsi nous en prenons pour 50 ans de plus depuis rothchild Pompidou Giscard
    Rien n a changé et de Gaulle était bien naïf d une certaines manière?! Il croyait?!
    Et bien moi je n y crois plus l homme est un loup pour l homme disait alfred
    De vigny déjà et aujourdhui c est pire je ne sais même pas comment il faut
    Qualifier ces comportements loups requins ?! Je ne sais . Çe que je sais tant
    Qu il n y aura pas un grand bouleversement des 50 millions de francais rien ne se passera?! Attali prépare 2022 mais quelle légitimité il a pour préparer 2022 ?
    Il a mis en place des gens sans vergogne toujours la même chose et le peuple
    Innocent n a pas les mains pleins comme dit l adage?! Hélas nous voilà repartis avec 10000 réfugiés ou migrants de plus avant octobre et macron obéit aux
    Ordres le bon petit élevé qui lui touche des royalties? Et voilà ca continue?! Écoutons plutôt petitdemange et Étienne Chopard ces gens qui n ont qu un désir. Que La france retrouve sa souveraineté et ses marques le reste c est
    Foutaise?! Ne comptons pas sur les politiques actuels tous des faux jetons !
    Se remplir les poches éviter que des gens comme vous et moi aient un tant doit peu de pouvoir? Se référer à La littératture c est bien mais notre action çe sera mieux comme dit Claude Reichman il nous faut une révolution! Je le crois susdit.
    Et ne suis certainement pas la seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *