Les robocops sont fatigués ? Moi aussi.

Et pourtant, ils sont au chaud dans leurs casernes puis dans leurs camionnettes, bien protégés par leurs panoplies, nourris comme des coqs en pâte. Ils se défoulent en tapant comme des fous, en arrêtant massivement, en hurlant violemment, le tout sans limite et dans une totale impunité. Jeunes et vieux, pas de distinguo pour eux, c’est la même bidoche sous la matraque qu’ils gazent et aspergent avec la joie intérieure de la satisfaction béate. Ils sont la loi.

En face les Gilets Jaunes. Ils se gèlent sur les ronds-points, allument des feux de palettes pour se réchauffer, grignotent des casse-croûtes. Ils cassent tout une fois par semaine. C’est parce qu’ils cassent qu’ils existent, c’est parce qu’ils cassent qu’ils vont disparaître. Ils resteront le souvenir d’un groupe de clodos allumés, alors qu’ils sont la vie.

Le combat est inégal. Les français vont-ils longtemps encore soutenir les révoltés ?

C’est la question que tout le monde se pose, ce n’est pas la bonne question.

Les Gilets Jaunes étouffent. Nous étouffons tous. J’étouffe depuis vingt ans.

La bureaucratie de notre Etat bienveillant nous ment du soir au matin, sans qu’elle ait à en répondre. Elle est un édredon géant, attirant, paraissant protecteur, qui amortit toutes nos passions et étouffe notre vie, jusqu’à nous tuer pour de vrai.

Cette bureaucratie est d’une bêtise hors du commun, insondable, sans antidote. Soutenue par une justice autoproclamée à l’électroencéphalogramme plat, dont la tâche unique est de culpabiliser les acteurs de la vie au profit des figurants bureaucratiques de la mort.

Le drame est que cette bureaucratie n’a pas de chef, ne roule pour personne. Elle est là, elle s’impose à ses servants et aux autres, pour rien, par rien. Elle est juste là, comme le brouillard elle absorbe tout sans être pour autant. Elle transforme notre société en une armée d’ombres silencieuses, aveugles, errant sans but et sans fin.

Prenons un exemple

Elle affirme, droit dans ses bottes, qu’elle nous procure gratuitement la meilleure couverture sociale du monde. Comment peut-elle mentir à ce point et convaincre 90% de la population ?

Car enfin, le cumul de ce que nous versons, patronnât et salariés, pour cette couverture sociale gratuite est l’équivalant du budget global de l’Etat, soit la plus grosse facture mondiale pour ce type d’assurance, environ trois fois son prix de marché. Pour une prestation dont tout le monde s’accorde à dire qu’assez souvent il vaudrait mieux pouvoir s’en passer.

Pourquoi personne ne se révolte ? Parce que la bureaucratie qui gère ce monstre est parfaite d’irresponsabilité et de cynisme. Le malade ou l’indigent meurent parce que c’est leur destin de malade et d’indigent. Ils n’avaient qu’à pas être malades ou indigents. Ils sont probablement responsables, si ce ne sont eux, ce sont évidemment les gènes transmis par leurs familles. Ce n’est pas le système de couverture sociale qui a failli, puisqu’en son sein personne ne décide rien, personne n’est responsable de rien.

Nous sommes victimes de l’irresponsabilité de notre bureaucratie, mais bien plus.

Car, pour que l’asphyxie soit totale, l’irresponsabilité des fonctionnaires n’est pas suffisante, il faut en plus que nous soyons coupables.

Donc, tout responsable dans notre pays est par définition un intriguant ambitieux et indélicat. Qu’il soit politique, entrepreneur ou salarié zélé, s’il est actif, s’il essaie d’agir, il gigote et accélère sa future mort par étouffement.

Un exemple personnel.

Il y a vingt ans une salope du nom de Jourdes, inspectrice des impôts en la ville de Sète, réputée dans sa boutique, dont la méchanceté fait l’admiration de ses pairs, me colle un redressement fiscal à l’aide d’un énorme mensonge. Mensonge que le premier couillon venu peut comprendre tellement il est énorme.

Vingt ans plus tard, ce même mensonge ne gêne ni la Jourdes ni sa communauté fiscale irresponsable. Le 15 Janvier qui vient, La Cour d’Appel de Montpellier va avoir à rejuger de ce mensonge que La Cour de Cassation a dû casser car tous les juges l’avaient couvert.

En tordant du nez, les magistrats de la Cour d’Appel vont peut-être me donner raison du bout des lèvres, mais ce n’est pas sûr et cela les rendra malade. Ils le prendront de très haut, me faisant bien comprendre que je ne suis qu’un fraudeur fiscal malin qui a réussi à emberlificoter tout le monde, mais que je paierai un jour tout cela.

Quant à imaginer de me dédommager de ces vingt ans irrémédiablement perdus, de juger aussi des autres redressements, aussi irréalistes que celui-ci, que la Jourdes a su me coller sur le dos en appelant à l’aide sa confrérie, il ne faut pas y compter.

La Jourdes et sa bande de branquignoles m’ont effectivement étouffé, ruiné, sans retour à bonne fortune possible. Et la foule applaudit….

Conclusion

La bureaucratie de notre Etat bienveillant est inaccessible, comme l’était celle de la RDA. Les Gilets Jaunes n’ont aucune chance de déchirer l’édredon. Peut-être vont-ils réussir à se noyer en son sein, à être absorbés et acceptés par elle, ce qui est sans doute l’ultime objectif de certains d’entre eux, peut-être même de leur plus grand nombre.

Les Gilets Jaunes vont disparaître par étouffement ou noyade, il ne peut pas en être autrement. Notre bureaucratie ne peut mourir que de sa propre embolie, à l’exclusion de toute révolte extérieure à elle, comme en RDA.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,78 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Les robocops sont fatigués ? Moi aussi. »

  1. Henri,

    J’ai pas mal lu de vos avatars avec Bercy. Ce qui vous est arrivé est terrible, Henri, car vous avez eu à faire au terrorisme d’une Matrice qui nous dépasse tous et qui ne fera jamais la une des journaux. Vous l’avez vécu en plus à l’âge où vous pouviez capitaliser sur une vie de labeur et de preneur de risques.

    Si vous voulez recevoir mon opinion sur le sujet, mais pour vous c’est trop tard, car vous les avez braqué.

    Vous connaissez les couleuvres ? Avec ces gens, il faut être couleuvre, c’est-à-dire épouser leurs contours pour mieux les mordre plus tard quand nous sommes devenus en sécurité, par des faits prescrits, quitte à laisser une phalange plutôt que le doigt ou la main.

    Comment dire ? Parce que je n’ai pas trop envie de développer ma situation personnelle ici, étant que j’imagine bien que votre Blog est surveillé, là-bas, là-haut.

    Simplement à vous dire que j’ai acté avec eux le fait de passer sous leurs radars, avec leur plein gré et que quand ils vont se réveiller, je me couperai une phalange mais ni li le doigt, ni la main.

    L’inverse aurait été comme l’invitait Mr POIZAT, mais je ne crois pas du tout à cette stratégie quand on n’est pas du bon côté du revolver.

    Henri, vous n’avez plus qu’à continuer à vous battre. Vous avez peut-être espéré les GJs pour renverser la table, mais gardez confiance.

    Comme le disait Mr LEGENDRE qui a pris la tête de LREM après notre actuel Ministre de l’Intérieur, « On cherche à gagner du temps » …..

    Après nous n’en savons rien, mais c’est à écrire ….

    Bien à vous

  2. Personne n’a obligé (condamné, contraint, violé?) les CRS, flics et autres forces de l’ordre ainsi que les juges et autres bercyens sans compter la foultitude des autres fonctionnaires à embrasser ces professions !

  3. de votre propre désespoir .. de notre propre désarroi .
    ils font et défont les roi ce sont ceux de l’ombre , ils sont légions !
    qui suis je ?
    tic tac …. tic tac ..tic tac

    et ce n’est pas le zèle Bertillon qui a fait condamner DREYFUS plus tard , TROP TARD réhabilité qui est soucis si le système était faillible.

    le murs des CONS devrait revoir son affichage.

    les politiques (enfin leur personne) n’est pas sacrée comme certains voudraient le clamer ou alors ce sont de sacrés CONS.

    et ne vous y trompez pas ce ne sont pas les diners de CONS Matignonnes , Elysées ou les plateaux télé que nous servent aux heures des repas des suppos de journalistes qui vont changer la donne .
    –>On est toujours le CONS de quelqu’un d’autre

    le monde est ainsi fait , le diable ( le père & le fisc) se cache derrières les canailles et vous ..nous , n’y pourrons rien changer !

    AMEN

  4. Cher Henri , que de vérité dans ce message. Je pense à ma famille des résistants de 1940 à 1945 qui s’est battue et à donner sa vie à ce pays la France devenue le pays du mensonge et la médiocratie.
    J’ajoute que Les politiques n’ont de cesse de féliciter cette administration , les Multinationales qui nous ruinent , et pas un mot à ceux du secteur privé TPE-PME , travailleurs pauvres ..etc , et qui tous les jours se lèvent très tôt pour payer des taxes et impôts gargantuesques.

    Certaines Administrations mais pas seulement qui n’en ont jamais assez pour nous ruiner avec les Multinationales Française qui sont aidées par milliards d’€ suite à des déficits et mauvaises gestions accumulées ( exemple prêt garanti par l’état de plusieurs milliards à taux zéro à Peugeot , comblement par milliards d’€ des pertes d’Air France , Renault, EDF, SNCF….etc, etc , sauvées de la faillite) , des milliardaires par copinages qui n’ont jamais créé d’entreprise ,

    Soyons des Battants ou mourons lentement, en effet nous mourrons lentement mais grâce à Bercy la vitesse pour aller vers le cimetière de la faillite de la France s’accélère. Le déclin est inévitable .

    La France est un pandémonium , ce n’est pas un euphémisme et Certains sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent.
    La France a besoin « de contre-pouvoir » que nous n’arrivons pas, nous citoyens du secteur privé dotés de réflexions, et bon sens à créer ; c’est hélas navrant et très grave pour ce Pays. Pour ma part, il y a longtemps que j’avais pris la décision de dénoncer TOUS LES TRAVERS DE LA SOCIÉTÉ POLITIQUE, de DROITE OU DE GAUCHE d’où mon engagement en 1989 comme élu à la ville de Marseille …
    « PEUT ON ENCORE SAUVER LA France RAPIDEMENT  » NON ! Il faudra 5 à 6 générations en ayant un brin d’optimisme.

    Je vous invite à écouter ces vidéos en lien ci-dessous qui démontrent le mensonge permanent de cette petite classe de minables qui ont détruit la France=
    Une réflexion = »Union Européenne = 4ème Reich ? Fascisme ? Néo-nazisme ? » sur YouTube cliquez = https://youtu.be/QVvmg3GQYFE
    Regardez , écoutez « GERARD FAURE L’EX DEALER BALANCE SEC LA FACE CACHÉE DE nos gouvernants ET IDOLES » sur YouTube =
    https://www.youtube.com/watch?v=XxGvFBfO2FI&feature=youtu.be
    La pollution à Paris ? encore un enfumage de l’Etat (n’y aurait-il pas des lobbys derrière cela?!)
    Zoom complet – Christian Gerondeau : « Il n’y a pas de pollution à Paris » cliquez pour écouter = https://www.youtube.com/watch?v=uaPbeRDxHGE
    Escroquerie politique ?? « ÉNERGIES RENOUVELABLES, LE CASSE DU SIÈCLE – GILLES BALBASTRE  » sur YouTube= https://www.youtube.com/watch?v=hPy4qWJwUkA&feature=youtu.be

    Bien Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *