L’État providence repose sur la spoliation légale

Le fonctionnement de notre État providence repose sur la spoliation légale. Elle détruit les Droits naturels qui sont la Propriété, la Liberté, la Personnalité. Cette destruction des Droits naturels est justifiée par l’élaboration de droits sociaux qui sont de faux droits. Ce ne sont que des droits de tirage sur la collectivité en vue de l’achat de voix.

« La spoliation légale peut s’exercer d’une multitude infinie de manières; de là une multitude infinie de plans d’organisation: tarifs, protection, primes, subventions, encouragements, impôt progressif, instruction gratuite, Droit au travail, Droit au profit, Droit au salaire, Droit à l’assistance, Droit aux instruments de travail, gratuité du crédit, etc. »  Frédéric Bastiat La Loi.

Les Droits naturels préexistent à l’humanité, il n’est pas possible d’en créer. Par contre, il est aisé pour un politicien de créer des faux droits à chaque sollicitation d’un groupe de pression. Chacun de ces groupes espère ainsi bénéficier des largesses distribuées par la main douce de l’État

« Vous voyez que la main douce de l’État, cette bonne main qui donne et qui répand, sera fort occupée sous le gouvernement des Montagnards. Vous croyez peut-être qu’il en sera de même de la main rude, de cette main qui pénètre et puise dans nos poches? » Frédéric Bastiat L’État

Nos contemporains sont habitués à vivre depuis plusieurs générations avec un État pesant, tout puissant, en extension constante. Ils voient la main douce. Aucun ne voit la main rude.  Mais tous en subissent les effets néfastes. Ils croient sincèrement que cet État leur veut du bien. Malheureusement, quand l’État s’étend, il ne peut le faire qu’aux dépens des individus. La France est une démocratie représentative. C’est pourquoi les Français ont du mal à identifier le danger parce que pour eux démocratie et élection induisent automatiquement liberté et justice. C’est loin d’être aussi simple !

Le Cercle Frédéric Bastiat est une association culturelle dont le but est « de perpétuer la mémoire de Frédéric Bastiat et de propager sa philosophie de liberté, d’initiative et de responsabilité individuelles, face à l’Etat, « cette grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre au dépens de tout le monde. »

Nous ne sommes liés à aucun parti et nous n’en sommes pas un. C’est un avantage parce que nous pouvons nous adresser aux uns et aux autres avec la même liberté de ton. Il faut préciser que notre interlocuteur ne peut être un parti. En bons libéraux, nous croyons à l’Action humaine et nous nous adressons aux individus quels que soient leurs partis et opinions.

Les partis sont des structures collectives rigides dont les membres doivent respecter la ligne. Il nous est d’autant plus facile de rester en dehors des partis qu’en France tous les partis dits « de gouvernement » sont adeptes de la spoliation légale.

« Oui, tant qu’il sera admis en principe que la Loi peut être détournée de sa vraie mission, qu’elle peut violer les propriétés au lieu de les garantir, chaque classe voudra faire la Loi, soit pour se défendre contre la spoliation, soit pour l’organiser aussi à son profit ». Frédéric Bastiat La Loi.

Légiférer sur la manière d’appliquer la spoliation légale et à qui, voilà à quoi se limite l’action des partis politiques aujourd’hui. En fonction de son intérêt propre, le législateur épargnera ou écrasera un groupe de pression ou une autre. Il maquillera son forfait de l’appellation « intérêt général »

En tant qu’association culturelle nous avons un rôle important à jouer dans notre pays. La culture constitue un moyen d’épanouissement des qualités propres de chaque personne. La culture d’un pays assure la cohésion de sa société. Une des raisons aux difficultés que rencontre la France aujourd’hui est précisément la déliquescence de cette culture française autour de laquelle s’est bâtie notre nation.

Le libéralisme croit en la rationalité des individus. La culture permet le développement de cette rationalité. Elle fournit les outils pour un jugement libre et éclairé hors du politiquement correct. C’est là que les idées de Bastiat, sa culture de respect des Droits Naturels et de responsabilité individuelle, interviennent. C’est pourquoi elles méritent d’être diffusées. Une association culturelle n’est pas une association passive. Le Cercle a un rôle actif à jouer dans la défense des libertés individuelles quand celles-ci sont attaquées. C’est pourquoi chaque personne membre ou sympathisant du Cercle est naturellement investie de la mission de libération de ses concitoyens. La liberté se mérite chaque jour. Les forces de la spoliation légale s’étendent sans cesse. Notre mission  est de les combattre et de les vaincre.

Nous pouvons prendre exemple sur Frédéric Bastiat :

« L’Absence de Spoliation, — c’est le principe de justice, de paix, d’ordre, de stabilité, de conciliation, de bon sens que je proclamerai de toute la force, hélas! bien insuffisante, de mes poumons, jusqu’à mon dernier souffle. »

A chacun d’en faire autant !

Patrick de Casanove

Président du Cercle Frédéric Bastiat

Patrick De Casanove

A propos Patrick De Casanove

Né en 1959, marié, père de 4 enfants, le docteur Patrick de Casanove, diplômé en 1985, exerce comme généraliste dans la ville d'Ondres. Il en a été le Maire de 1995 à 2001 Il écrit des articles pour le journal suisse "Le Temps" et pour diverses organisations libérales. Il est président du Cercle Frédéric Bastiat. Il est l’auteur de Sécu comment faire mieux. Livre facile à lire qui va bien au-delà de la Sécu. Après un bref rappel historique sur la création de la Sécu et ses problèmes récurrents il rappelle qu’elle est la clé de voûte et l’alibi du système de spoliation légale que constitue l’État providence. Il démontre que c’est l’État providence qui en détruisant la responsabilité individuelle est responsable de la situation dramatique de notre pays. Il prouve que dans la vie en société le libre choix est supérieur à la contrainte. C’est vrai dans le domaine économique comme dans celui de la protection sociale, en particulier de la santé et de l’assistance à autrui. Pour sortir la France de la crise économique et de confiance qu’elle traverse il propose des solutions nouvelles inspirées de la pensée de Frédéric Bastiat. Solutions qui tiennent en peu de mots : mettre fin à la spoliation légale. Sécu comment faire mieux Editions Tatamis http://www.tatamis.fr/virtuelle.php/id/111213 ou http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=s%C3%A9cu%20comment%20faire%20mieux

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

2 réflexions au sujet de « L’État providence repose sur la spoliation légale »

  1. @dubos-S’il est vrai que les bénéficiaires des largesses de l’état-providence sont anesthésiés il n’en est pas moins vrai que nous avons une mission individuelle vis à vis de chaque individu de répandre la bonne parole si je puis dire, il faut le faire et continuer à la faire. La contamination a été longue (40 ans) la décontamination sera longue aussi.

  2. vous ne ferez jamais avaler cette idée a tous ceux qui bénéficient de ses largesses, qui les maintiennent prisonier de l’état « mains douces « et qui obscurcissent leur raison , les privant de la lberté de choisir
    le résultats des vélections de cev our et du 12 décembre , vont infirmer ou confirmer cette écrit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *