LETTRE AUX FRANÇAIS POUR CHOISIR UN PRESIDENT.

 

L’expérience de plus de quarante ans de (très) mauvais gouvernements, de droite ou de gauche, devrait (enfin) amener les français à s’interroger sur leur devenir, s’ils ne veulent pas finir, à la vitesse grand V,  selon toutes probabilité, comme nos amis grecs.

Les français se divisent, schématiquement, en cinq catégories :
1) Les élus et les  hauts fonctionnaires
2) Les fonctionnaires.
3) Les assistés.
4) Les salariés du secteur privé.
5) Les entrepreneurs, artisans, commerçants etc…

Les élus ou hauts fonctionnaires : Les élus sont très majoritairement issus de la fonction dite « publique ». Ils retrouvent, en cas d’échec électoral, leur place dans celle-ci en n’ayant rien perdu de leurs carrières  le temps de leurs mandats. Cool !
Les élus sont devenus des carriéristes, qui tout au long de leur mandat, pour se maintenir, mentent et  trichent.
Ils ne se préoccupent que de ce qu’ils peuvent tirer de leur situation de représentants du « peuple ».
Ils se protègent mutuellement pour  défendre leurs avantages, voir les augmenter.
Les hauts fonctionnaires, eux sont « crachés », tous les ans, par une machine appelé ENA.
Dès leur sortie de cette fabrique, ils n’ont plus à se préoccuper de leur avenir. Ils seront automatiquement placés dans le fromage.
Certains  seront appelés aux plus hautes fonctions et aux plus hauts salaires. Gouvernement ou direction d’entreprise d’Etat. Ils n’auront, bien entendu, aucune responsabilité en cas d’échecs.
Ceux-ci seront toujours financés par les catégories  4 et 5.
Ils seront, toujours, tout au long de leur vie, recasés dans des emplois très lucratifs, ayant de multiples avantages de fonctions.
Monsieur Michel Sapin, exemple type de ce parcours, a coûté à ce jour plus de 10 millions d’euros.
Ces deux castes vivent  exclusivement des revenus  des  catégories 4 et 5.
C’est la nouvelle oligarchie de la France.

Les fonctionnaires : Tout le monde connaît cette communauté, arcboutée sur ses privilèges, style retraite et avantages multiples (voir EDF, SNCF, ministères divers…)
Cette catégorie est financé à 100% par les impôts des catégories 4 et 5.

Les assistés : C’est une  catégorie fourre-tout.
Les chômeurs malgré eux côtoient les « professionnels » de l’assistance.
Ces « professionnels » se sont formés grâce à des niches pondues par nos dirigeants.
Ces niches ont pour fonction d’être un réservoir électoral.
Rien n’empêche cette catégorie de travailler « gentiment » au black.
Le principe est de les saupoudrer au moment opportun (élections) d’argent issu des catégories (toujours elles) 4 et 5.
Il leur est demandé, en contrepartie, de soutenir sans mollir, la catégorie 1.

Les salariés du secteur privé : Au contraire des fonctionnaires, Ils travaillent sans la sécurité de l’emploi et sans leurs avantages (retraites, horaires, absentéisme toléré…). En fonction de leurs rémunérations leurs impôts sont exponentiels.
Ils font vivre  les catégories  1, 2 et 3.

Les entrepreneurs, artisans, commerçants : Ils travaillent plus de 80 heures par semaines, ont des insomnies en fonction de leur CA et souvent des crises d’angoisse en fin de mois.
Ceux qui n’ont pas eu la chance de se barrer à temps sont par défaut (ce sont les seuls qui créent du vrai emploi) la richesse de la France.
Ils sont, bien sûr, jalousés par les catégories 2 et 3, surtout s’ils réussissent.
En cas d’échec, contrairement aux catégories  1 et 2, ils n’ont pas de parachutes. Ils payent cash leurs erreurs sur leurs biens propres !
Cette catégorie est pillée. En plus des lourds impôts qu’ils doivent « honorer », ils ont sur le dos  deux administrations aux pouvoirs dictatoriaux chargés de remplir les caisses de l’Etat pour alimenter les catégories 1, 2 et 3.
Ces deux administrations, la Sécu (RSI) et Bercy, disposent de 2 tribunaux à leur dévotion pour donner une couleur « légal  » à leurs exactions : le TASS et le Tribunal Administratif contrôlés en grande partie par des énarques.

Il est vraiment impératif que notre futur Président soit issu de la société civile.
Qu’il sache, réellement, ce que travailler veut dire.
Ce qui sera un gage de sérieux.
Il faut qu’il s’engage par écrit sur des objectifs chiffrés et mette fin à la gabegie des finances publics.
Qu’il s’engage aussi à mettre fin aux exactions de Bercy et du RSI.
J’arrête ici la liste car elle pourrait prendre plusieurs pages.
Cette liste se résume, en deux mots : travailler pour la France et non pas pour soi et ses copains.

Autant dire que ce Président, en France, n’est pas pour demain…

Emmanuel Bolling

 

P.S : il devra, cela va sans dire, fermer l’ENA !

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « LETTRE AUX FRANÇAIS POUR CHOISIR UN PRESIDENT. »

  1. Tout a fait d accord mais les peuples sont bien aveugles ou rendus aveugles
    Il n y a pas que les français il y a maintenant les anglais ils sont également
    Aveugles incapables d anticiper une pensée vraiment limitée. Et c est ainsi
    Que les prophéties se réalisent et que l Occident tombent aux mains des
    Musulmans. Bravo pour l avenir et pour nos enfants..

  2. Rappel ,La politique et la justice étaient l’art de servir et de rassembler les citoyens. La politique et la justice sont devenues l’art de se servir des citoyens et de les diviser. Il n’y a pas le pouvoir, il y a l’abus de pouvoir maintenant, rien d’autre. La France un pays d’aveugles dirigés par des idiots et incapables ? . Tel est la colère d’une partie de nos concitoyens ..La France est dans le côté obscur de la force=cliquez : http://www.temoignagefiscal.com/la-france-est-dans-le-cote-obscur-de-la-force/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *