LETTRE OUVERTE A MADAME GUIGON INSPECTRICE DES IMPÔTS: Je vous offre une PETITE RIGOLADE

Bonjour à tous ,

Aujourd’hui je vous propose de rigoler un petit peu au détriment d’une pauvre petit « médéme  » qui « faute » d’avoir pu être institutrice en CP eu égard à ses incapacités à corriger des « fautes » en orthographe est devenue une tout aussi mauvaise agent du fisc et ne se fait pas « faute » de corriger les « fautes « des autres avant les siennes en ce domaine .

Il faut bien rire au dépens de ces gens-là de temps en temps car , celle-ci démontre qu’elle à été piquée au vif ( la petite abeille ) et j’en suis fort aise si ce n’est immensément heureux

J’ai reçu il y a quelque jours une lettre anonyme de cette dame ( non signée) mais facilement identifiable car l’écriture manuscrite sur l’enveloppe correspond exactement à la sienne que j’ai pu consulter sur des documents d’un contrôle que j’ai conservé (celui d’un « pauvre homme » ( voir article sur le sujet)

J’ai reconnu son écriture dont j’ai un modèle sur l’enveloppe

Eh oui  je le reconnais humblement ; mes origines modestes , je suis issu de la basse classe et il m’a été difficile d’apprendre l’écrit de la langue de MOLIERE ( si ce n’est de maitriser son verbiage , mais vous avouerez que je sais être habile en propos sulfureux à l’égard de ces brontosaures fiscaux

J’ai donc la preuve que je lui déplais à elle et à ……….tant d’autres de ses congénères ( genre chimpanzé ou autre bipèdes au QI de même niveau)

Cette pauvre fille experte en orthographe ( d’après ses dires) relèverait dans la prose de ma présentation ( ou comme le bourgeois gentilhomme : est-ce de la prose ou de la poésie ou tout simplement un PAMPHLET ? )  « a propos de Francis Le Poizat » pas moins de 21 fautes élémentaires de Français ????en concluant par la diatribe suivante au demeurant fausse 🙁 fautes voulues)

« An 35 ens de vi prophessionnaile,

n’è pa zancore réuçi à savouar ékrire an phrenssè.

Francis Le Poizat 170 Chemin des Mazas Pont Fromentières 07160 MARIAC »

Je ne ments pas ! dixit le texte exact que j’ai reçu et je me marre encore de la CONNE  ,  rie , je n’en peux plus à chaque fois je me tiens les côtes tant je sens la vermine outrée

Je précise que j’ai pris ma retraite par la porte normale et non jeté par procédure disciplinaire à 61 ans de cette boîte de racketteurs

Vous avez raison c’est bien tard , mais à mon corps défendant , je peux vous jurer que je n’ai jamais été à l’origine d’un dépôt de bilan et que je considérais les redevables comme des clients qui ne devaient payer comme au commerce que ce qu’ils devaient et pas plus , ce qui déplaisait foncièrement à ces malheureusement abrutis de ma hiérarchie qui n’était pas de cet avis et qui m’en faisaient baver;  car ces pauvres imbéciles directeurs en têtes étaient bien loin d’avoir le 1/10 ème de mon patrimoine et se cassaient les dents en y pensant

D’autre part , ma carrière d’avocat a cessé de mon plein gré car ce « milieu » mafieux est insensé . Savez vous comme ils vous méprisent ces gens en petite robe noire jamais lavée  , les odeurs sont parfois insupportables ( cela coute cher de laver ces fringues) .

Je garde ce titre sans avoir besoin de prêter serment à nouveau mais rien que de penser à croiser ces bandits , j’en frémis , mais  je garde le titre en ayant le droit de m’inscrire dans n’importe quel barreau , ( j’envisage PARIS et être avocat d’appel)

Ce « passage » c’est terminé tout naturellement par ma demande de mise à la retraite .

Cette dernière activité me rapporte environ 150 € de retraite par mois pour 6 ans de fonction ! pas mal non ? + le fisc qui me nourrit 2500 e +° le privé (avant ) 300 € = ?  PLUS ce que je fais actuellement LA JE NE VOUS DIRAIS PAS CAR C’EST SECRET ( hi hi hi mort aux cons )  ;  PLUS ma femme pas mal lotie aussi .

AH ma pauvre Mme GUIGON , vous bavez ?

Pour les fautes , Bien sûr je suis allé vérifier .

En fait seules 5 fautes d’étourderie ( précipitation dans la rédaction ) que j’ai corrigé dans le texte que je vous invite à consulter
Reste donc 21- 5 = 16 pseudos fautes qui n’en sont pas et qui démontrent Oh combien que la correctrice auto instituée est ignare en ce domaine et qu’il ne lui a pas fallu attendre 35 ans pour être si peu douée sur cette question. .

QUI A DONC FAIT LE PLUS DE FAUTES ? ELLE OU MOI ?

Bravo pour les connaissances en écrit Français des nouveaux agents du fisc !!!

Cette dame , veut entrer dans un conflit personnel du fait de la querelle sans lien avec son appartenance au fisc  qui nous oppose ? ( elle voulait me baiser ( sens figuré il s’entend ) et j’ai dit non !!! ) soit ! et prétend en déférer à la Justice en portant plainte contre moi pour outrage la pauvre ex pucelle ?, soit ! alors qu’il ne s’agit que d’une stupide vengeance personnelle et vindicte de sa part .

Si le Juge daigne s’intéresser à cette stupide querelle personnelle , ce sera pour passer un bon moment et se tordre de rire comme je le fais avec d’autant plus de plaisir que je déplais à cette sotte au demeurant « boudin infâme »

Mélanger sa fonction et son ressenti personnel est condamnable .
En ce domaine la plainte d’un agent du fisc est une faute professionnelle dès lors qu’il est d’usage et prévu dans les notes internes que c’est à la hiérarchie ( qui ne l’a pas suivie) de déposer éventuellement plainte ce qu’elle n’a pas fait ! car se serait entrer dans une querelle privée sans lien avec les pseudos insultes qui en tout état de cause n’ont pas été proférées dans l’exercice des fonctions de la « petite offensée »
Je suis sûr que le Juge (éventuellement) rigolera bien de son courroux comme moi je m’en esclaffe.

Le propos des éventuelles fautes que j’aurai commis n’est pas le sujet car cette pauvre dame en fait bien plus , mais la réalité c’est cette HARGNE !

Vraiment ces gens-là sont teigneux et n’aiment pas qu’on se foute de leur gueule , et pourtant ils le méritent tant !!!

Ah que j’aime leur déplaire et voir leur sourde colère

Francis Le Poizat

A propos Francis Le Poizat

Bonjour , Cela fait un certain temps que j'interviens sur ce site . Certain veulent connaître mon historique. SIMPLE : Issu d'une famille très modeste ( père breton mousse à 12 ans et d'une mère Polonaise immigrée en 1938 pour bosser dans les fermes ) , 3 enfants son nés . Moi, le 2ème en 1950 . Pas de viande à table, seulement du poulet et du lapin production maison , pauvreté des années 50 obligeait. Donc, ces bons citoyens ne croyaient qu'en l'éducation et en l'espoir d'une vie meilleure pour leurs enfants suite à des études. Les bretons et les Polonais sont un mélange détonnant qui abouti à créer des être doublement entêtés et attachés à la parole donnée . J'ai donc commencé à travailler à 15 ans dans des petits boulots divers en continuant mes études secondaires et supérieures ( parfois 3 job en même temps et 3 heures de sommeil par jour ) et surtout aidé par mes parents pour le logement et les autres questions de simples contingences Vers l'âge de 24 ans, bac plus 5 en sciences économiques et droit je commence une activité dans le privé ( boursicotage) avec grand succès et pour m'éloigner de PARIS où une femme me "collait un peu trop", je vais à CLERMONT FERRAND en ayant appris ma réussite au concours d'inspecteur des impôts ( payés nourris et logés pendant un an) Le rêve.Et en plus des femmes à foisons ... je m'arrête sur une , je l'épouse et nous sommes encore ensemble 40 ans après . Elle me convainc de rester dans cet univers . N'ayant qu'un salaire modeste mais ayant réussi des opérations de bourse assez intéressantes , ce job n'était qu'une occupation dans laquelle je continuais à agir avec ma personnalité forte et nous avons obtenu un statut financier assez aisé, très envié par mes collègues et ma hiérarchie elle même . Inutile de vous dire le nombre de heurts que j'ai eu avec celle-ci qui me considérait comme un excellent technicien mais comme un mauvais fonctionnaire, car je n'obéissais pas . Moi, je répondais qu'ayant prêté serment de probité je ne pouvais me parjurer et que je ne pouvais faire mon travail qu'honnêtement. Ils n'ont donc jamais pu me prendre en défaut de faute professionnelle mais me reprochaient mon entêtement et le respect de l'honneur . L’OBÉISSANCE AVANT TOUT ! C'est ainsi. J'étais en fait indépendant et je n'ai jamais été à l'origine du dépôt de bilan d'une entreprise car je gardais secret par devers moi , mes rapports avec les administrés et à la fin, un accord de "gentleman agrément" était toujours trouvé honorablement . J'ai donc quitté ce "milieu" mafieux" in fine il y a 10 ANS, car fatigué de cette course à la "fiche statistiques" et écœuré par ces olibrius obnubilés par leur carrière de "petits fonctionnaires" le doigt sur la couture du pantalon . Cela fait donc un temps certain qu'après avoir acquis des "connaissances" parfaites dans le domaine fiscal, je les utilisent contre mes anciens "congénères" qui sont restés toujours des singes . Mon dernier Directeur, quand j'ai quitté le fisc m'avait demandé ce que je ferais ensuite et lorsque je lui ai annoncé ma reconversion en avocat fiscal, a été soudainement outré en hurlant "ON VOUS A NOURRI" et maintenant vous allez nous attaquer avec tout ce qu'on vous a appris ? J'ai répondu que j'avais été payé ( mal) et non nourri pour faire du bon travail et que maintenant j'allais travailler aussi bien pour un meilleur rendement EH OUI MONSIEUR. ET AVEC UN PLAISIR IMMENSE ET INCOMMENSURABLE Un petit plus ! Je connais ces gens là car je les ai pratiqué de nombreuses années et ils savent que je sais tout d'eux. Ils vous font croire qu'ils sont vertueux , donneurs de leçons et respectueux des lois ? C'est tout le contraire . J'ai fais une liste pendant tout le temps que j'y étais et j'ai des noms et des faits, hélas, prescrit tel qu'un directeur divisionnaire chargé du contrôle fiscal qui ne payait pas ses impôts parce qu'il ne déposait pas de déclaration . Tout simple et tranquille! De même, un Directeur chargé des succession et de l'ISF qui dépassait les limites de 10 fois, et qui bien entendu, se désempressait de déclarer. Un autre qui ne déclarait que la moitié de ce qu'il touchait au nom d'une prétendue exonération pour frais de mission inexistante . Ces gens là ? INTOUCHABLES! ET CE SONT EUX QUI VOUS ASSIGNENT EN JUSTICE POUR VOUS SAISIR ET MONTER DE GRADE AVEC (50 % de leurs rémunérations non soumises aux charges sociales - PRIMES hors salaires ! - ) CONCLUSION : Y a t-il une morale publique ? Vu de l'intérieur je suis témoin que NON ! Et ils n'osent pas m'affronter par crainte de divulgation des réalités sordides de ce milieu . Croyez en mon expérience au sein du "saint graal" ces gens là sont malhonnêtes et se foutent de l'HUMAIN . Ce qui compte n'a rien à voir avec ce qu'ils annoncent , leur carrière , leurs résultats statistiques , la compétition interne et surtout le VASE CLÔT dans lequel ils évoluent ensemble sans voir l'extérieur : équité ; morale ? etc ...........? ils s'en foutent ? ILS SONT ENTRE EUX, ET VOUS N'EXISTEZ PAS AUTREMENT QU'EN TERME DE DOSSIER ! Et l'être vivant derrière ? rien à foutre !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « LETTRE OUVERTE A MADAME GUIGON INSPECTRICE DES IMPÔTS: Je vous offre une PETITE RIGOLADE »

  1. Bjr,
    de toutes façons les tyrannosaures fiscaux ne respectent pas leurs textes légaux, ni B.O.I. deja qu’ils ne se respectent même pas eux ni entre eux!
    Faut s’attendre à tout avec de tels sbires!

  2. Je me régale à la lecture de vos articles, lesquels donnent hélas une vision bien sombre (ou objective et réaliste) de nos (très !) chères institutions.
    Victime de quelques « règlements de compte » du fisc (mais pas qu’eux) j’ai appris (forcément !) à me défendre, en déplorant amèrement de n’avoir pas (ou si peu) de connaissances juridiques… comme la plupart de nos con-citoyens.
    Ce qui permet à tous ces « ponctionnaires » (excellent !) de nous rouler dans la farine et nous griller comme des tranches de merlu…
    MERCI d’essayer, tel David Vincent, de « convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé… »

    1. Après avoir déroulé sans encombre ses 5 ans de droit, une petite cousine a été recrutée par le Ministère de l’Intérieur aux dotations des collectivités locales… Elle a quitté depuis.
      Ses « confidences » sont aussi hallucinantes que vos révélations sur le fonctionnement du fisc !
      Les « lois de finance » changent chaque année et nécessitent des heures d’étude pour 1/ comprendre (si on veut faire son boulot correctement) 2/ appliquer et tout ça pour RIEN ! Car au final ce sont les « gradés » (ou les copains des copains)qui accordent ou refusent… selon les affinités ou le contexte politique !
      Notre « mille feuilles » français, trop garni de « crèmes » et trop « arrosé » de sucre est devenu totalement INDIGESTE !
      Hélas tant qu’il y aura du pain et des jeux…

  3. Bravo mon cher ami pour ce mot « ponctionnaire » je le resservirais à l’occasion en direct à l’un d’entre eux à l’écrit et comme je ne suis pas bon en orthographe je leur dirais que c’est une faute d’étourderise comme parfois lorsque je leur écrit à ces gens des  » SéVICES fiscaux »

  4. on a 2 types de ponxionnaires :
    – les ceusses qui ont BAC -5
    – et les perroquets qui ont BAC +5 qui ont tout appris par cœur sans rien comprendre
    à l’évidence nous, pauvres citoyens, n’avons aucunes chances d’échapper à leur jalouse vindicte d’avoir « quelque éducation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *