L’information : ciment sociétal

C’est l’information qui regroupe les hommes.

Votre frère n’est votre frère que si vous savez qu’il l’est. Dans le cas contraire il n’est qu’un autre homme parmi les autres hommes, vos convergences biologiques ne font rien à l’affaire.

Qu’une autorité reconnue déclare qu’il n’est pas un homme mais un sorcier par exemple, il ne sera plus un homme à vos yeux mais ce sorcier.

Tout est donc dans le partage accepté de l’information.

Il n’est pas utile que celle-ci soit véridique. Si votre frère ne l’est pas biologiquement peu importe, seule l’information qu’il est votre frère vous lie à lui, quelle soit fausse est indifférent.

Vous êtes informé depuis votre naissance que vous êtes français, vous l’êtes donc. D’ailleurs un document officiel certifie cette information.

Par voie de conséquence celui qui contrôle l’information possède le pouvoir, c’est aussi simple que cela.

L’information est une sorte de courant qui regroupe et lie les hommes entre eux de façon indéfectible.

Au fil des siècles l’information a été captée puis manipulée par les amateurs de pouvoir.

Chacun s’efforce de posséder l’information convoitée qui fera de lui un informé, un membre du groupe. Mille artifices sont possibles à ce sujet.

Elle peut être la culture, la mode, l’initiation ésotérique, la fortune inaccessible, ou toute autre spécificité qui vous fera partager l’information d’un groupe et donc en être membre.

Le plus extraordinaire est que la force de l’information réside principalement dans son mystère tant qu’elle est inconnue. Une fois connue l’information est souvent décevante, alors qu’inconnue elle intriguait. Elle soude en cela les initiés au détriment de ceux qui ne savent pas ou qui savent moins.

Ceux qui manipulent l’information connaissent tout cela, d’instinct ou lucidement.

En regardant le passé de l’humanité on détecte facilement les périodes dites d’obscurantisme où des hommes peu scrupuleux ont sciemment capté à leur seul usage l’information connue laissant volontairement dans l’ignorance les autres hommes pour qu’ils soient leurs obligés. Et ça a marché.

On pourrait imaginer qu’à contrario tout ce qui libère l’information délie les hommes et leur rend leur liberté. C’est ce fol espoir qu’a fait naitre l’imprimerie de Gutenberg. Et ça n’a pas marché.

Pire, la radio, instrument de diffusion remarquable de l’information, nous a apporté dans ses bagages le fougueux Adolphe qui a mis à sac la planète. La radio non plus n’a pas marché.

Tout simplement parce que la somme des informations est exponentielle, illimitée, quelque soit le moyen d’accès l’information restera globalement inaccessible sans quoi elle ne pourrait plus remplir son rôle majeur de ciment sociétal. Pour chacun elle ne pourra toujours qu’être partielle. Seul Dieu sait tout, voyez avec lui.

Et internet dans tout ça ?

Justement, je crains qu’il ne se prenne pour Dieu et se fourvoie lourdement.

Il est indéniable qu’internet, arrivant après l’imprimerie et la radio que l’on croyait des aboutissements ultimes, est un vecteur de diffusion de l’information hors du commun, inimaginable il y a seulement quarante ans, c’est-à-dire hier.

Actuellement, internet décoiffe. Notamment les hommes du pouvoir qui ne savent pas encore comment manipuler l’information avec ce nouveau vecteur — sauf peut-être Daech, qui sur seul ce sujet serait en avance sur son temps –

Ce pauvre Hollande est une victime pathétique d’internet.

Le net l’a réduit en charpie. Il fait peine à voir. Lui qui était un expert manipulateur en information à l’intérieur du PS a explosé en vol face à internet en prenant la tête du pays.

Ne lui jetons pas la pierre. Que les anciens imaginent De Gaulle et ses casseroles – le SAC, les promesses trahies, l’autoritarisme – exposés sur le net, quel carnage.

On pourrait aussi imaginer Mitterrand, ses combines et ses liaisons, rendant des comptes sur le net. Autre carnage.

Donc relativisons l’échec terrible de ce pauvre Hollande.

Que conclure ?

Deux choses

            – L’information est et restera le ciment social, donc internet sera fatalement un jour à la traîne, banalisé. Personne, homme ou machine, ne pourra jamais posséder toute l’information, sans quoi il n’y aurait plus de société possible. Le rôle initiatique et agglomérant de l’information l’obligera à s’adapter, elle ne fera qu’une bouchée d’internet.

            – Mais Internet va personnaliser l’information à outrance. Il est probable que s’en est fini des meetings coûteux chers à Sarkozy. Le pouvoir ne sera plus entre les mains des stars de podium, mais entre celles de ceux qui sauront parler à l’oreille des internautes, dans le secret et la solitude de leur pensée.

Grandes manœuvres d’adaptation à prévoir pour les équipes de communication.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « L’information : ciment sociétal »

  1. Bonsoir je reprendrai sur votre article mais bonne nouvelle les TASS. Sont supprimes. Quant a moi je fais faire une contre expertise mon fond de commerce
    A été vendu ce que je pensais avec mon entourage la moitié même pas de sa valeur nl experte du mandataire a minoré sur tout elle a même oublié le CA net
    Sur certains produits j ai tout repris et je retombe dur les valeurs annoncées
    Par deux cabinets de transactions qui voulaient le vendre??!! La contre expert
    Je lui fais passer le dossier et ensuite assignation et brigades financières. Car
    J ai trop souffert je ne ferai cadeau de rien d autant qu ils s en prennent a mes
    Biens personnels ce sont des monstres??!! Alors que le fond suffit a payer
    Mes créances même avec valeur basse ou il a vendu ils ne tiennent pas compte
    Que j étais premier tabac de France 1 er du val de marne c est un,peu comme
    Mr armenanté vous je ne sais pas mr Bolling c est ignoble et vous descendre
    En fleche,quelle horreur mais pour les asiatiques nouveaux acquéreurs je
    N hesiterai pas a aller rue du chateau des rentiers??!! Tant pis pour eux?
    Bonsoir a bientôt. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *