MACRON OU LE SYNDROME POTEMKINE.

Grigori Aleksandrovitch Potemkine,  né le 11 octobre 1739 à Tchijovo et mort le 16 octobre 1791, amant de Catherine II de Russie, fut l’inventeur pour sa tzarine des villages Potemkine.
L’expression « village Potemkine » désigne un trompe-l’œil à des fins de propagande.

Selon une légende historique, de luxueuses façades en carton-pâte auraient été érigées1, à la demande du ministre russe Grigori Potemkine, afin de masquer la pauvreté des villages lors de la visite de l’impératrice Catherine II en Crimée en 1787.  (Wikipédia)

 

Notre très cher Président Emmanuel Macron, depuis plus d’un an ne supporte plus, semble-t-il la contradiction des français qui ne sont plus d’accord avec lui et veulent lui faire savoir.
Chacun de ses déplacements mobilisent contre lui un nombre plus ou moins important, plus ou moins virulents de citoyens .

Petit à petit nous avons assisté à de véritables déploiements d’une armée de CRS ou gardes mobiles pour éviter qu’il  ne se retrouve à  au contact des français mécontents.

La paranoïa des responsables de sa sécurité font que pour chaque apparition du chef de l’état son périmètre « vital » s’agrandit.
Seuls sont autorisés à y pénétrer des sympathisants pur sucre LREM.

Dès le matin à l’aube, pour ne pas avoir de surprise, les forces de l’ordre bouclent un périmètre important, établissent plusieurs barrages successifs, contrôlent et fouillent et re-contrôlent et re-fouillent  jusqu’à plus soif ceux qui ont la « chance » d’avoir le carton d’invitation.
Ceux qui auraient la prétention de prétendre venir, ne serait-ce par sympathie ou curiosité sont refoulés manu militari.
La foule est parquée dans des limites qu’elle ne doit en aucun cas franchir.
Des escadrons de robocopes armés, comme pour attaquer Fort Alamo, surveillent d’un œil méfiant ces rassemblements.
Si quelqu’un a le malheur de porter du jaune sur lui, tee shirt ou bandana, il sera appréhendé avec « vigueur ».
C’est l’illusion Potemkine, jouée pour les médias et donc pour les français afin de  faire croire aux acclamations d’une foule heureuse et aimante pour son président.

La France dans son délire sécuritaire et potemkinien a interdit la couleur jaune.  Cette couleur doit fatiguer les yeux de notre président.
Une première dans le monde.
Donc, dans notre beau pays, la palette des couleurs ne comprend plus maintenant de jaune.
Bientôt, parti comme c’est parti, nous n’auront plus le droit d’avoir de la moquette ou des murs jaunes.
Attention aux voitures jaunes…

Ce 14 juillet 2019, nous avons assisté à un exercice Poutinien avec l’arrestation en pleine foule lors du défilé de 2 figures des gilets jaune (double mots à ne plus prononcer) par un peloton de robocops.
Cela devient de l’arrestation politique.
Ce que nous dénoncions chez Poutine et d’autres « autocrates » entre en vigueur chez nous.
Bientôt, dans la continuité,  le goulag ( ou queque chose avec un nom plus démocratique) pour les opposants de tout poil.

Tout cela ressemble et rappelle le côté obscur de Star Wars avec les méchants républicains contre les gentils de l’Empire.

Le S.O de notre bien aimé président ressemble de plus en plus à une garde prétorienne impériale aux pouvoirs et à la violence illimités.

Tout cela ressemble et rappelle le côté obscur de Star Wars avec les républicains contre l’Empire.

La France sombre chaque jour un peu plus dans le côté obscur.
Pourquoi pas?

E.Bolling

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,71 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « MACRON OU LE SYNDROME POTEMKINE. »

    1. Ce que je crains, c’est de voir utiliser le vote électronique pour la prochaine présidentielle comme prévu par Macron. Est – ce que le vote sera régulier si c’est le cas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *