Mathilde HELBERT accuse imprudemment.

Mathilde HELBERT fait dans le social.

Elle a du boulot et il parait même qu’elle n’est pas assez nombreuse. Il en manque des Mathilde HELBERT, tant les français comptent sur l’Etat pour s’occuper d’eux ou de leur parents. Pourquoi se faire du souci pour sa vieillesse ou pour celle de ses parents, plein de Mathilde HELBERT s’en occupent.

Chantez et dansez, quand l’hiver viendra l’Etat sera là. Ne vous emmerdez pas avec vos vieux, tout comme avec vos mouflets, l’Etat s’en occupe. Contentez-vous de vous occupez de vous. Enfin de vos loisirs, parce que pour le reste, salaire, choix de votre profession, de votre habitation, de vos transports, de votre culture, de votre santé, l’Etat s’en occupe, même de vous emmener bientôt sur la lune. Tout va bien.

Mathilde m’a écrit.

Elle n’aime pas les propriétaires Mathilde. Tous des méchants grippes-sous qui n’hésitent pas à voler et à harceler les pov’vieux dont elle s’occupe avec amour. Elle n’hésite pas à m’accuser de demander à M. Garelli des sommes qu’il ne me doit pas.

Mais quand même, Mathilde, quand elle m’adresse des reçus du fisc, ne s’aperçoit-elle pas qu’il en manque ? Au lieu de m’accuser de façon péremptoire, n’aurait-elle pas dû me demander de lui fournir les comptes de ce monsieur ?

Allons, pensez-donc, un propriétaire ? Comment voulez-vous qu’il soit honnête, s’il n’est pas une société d’HLM ? Enfin quoi, elle n’en revient pas que je me révolte.

Pourquoi le sieur Garelli n’a-t-il pas fourni tous les mois les reçus du fisc, alors qu’il a pris la peine d’aller payer au fisc son loyer ? Hein, pourquoi ? Il ferait mieux de faire ses comptes plutôt que d’emmerder son voisinage. Mais a-t-il intérêt à faire ses comptes, où là, comme pour le reste, n’a-t-il pas intérêt à se prétendre irresponsable ? A demander l’aide des travailleurs sociaux ? Il rend service à la nation, il participe à la création d’emploi. Parfait.

Quant à se demander pourquoi le fisc pratique des ATD sur mes locations, Mathilde n’y pense même pas. Si le fisc pratique des ATD, c’est que je suis un sale tricheur fiscal. Que pourrais-je être d’autre ?

Mathilde ne peut pas imaginer que le fisc ait triché comme un malade en déclenchant chez moi des contrôles fiscaux abusifs et illégaux, jusqu’à la moelle. Non, elle ne peut pas. Tout comme elle, des millions de fonctionnaires ne peuvent pas.

Je lui ai répondu à Mathilde. Elle va aller voir son chef : « Gonflé le mec lui dira-t-elle, ces salauds de capitalistes libéraux, ils se croient tout permis. «  Il lui répondra : « Ne vous inquiétez pas Mathilde, on aura sa peau, j’en parle au receveur que je connais bien. »

Et oui, c’est ainsi. Enfin, ci-dessous ma lettre à Mathilde, pour le fun.

Merci de rectifier close et non clause (la lettre est partie comme cela, trop de travail le soir tard, il me faudrait une assistante sociale secrétaire).

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,56 sur 5)
Loading...

Une réflexion au sujet de « Mathilde HELBERT accuse imprudemment. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *