NE NOUS « MELANCHON » PAS LES PINCEAUX

Le ministre Cahuzac serait, à en croire la presse, un ancien  » implanteur  » de cheveux. Drôle de début pour devenir Ministre des Finances. C’est sans doute pour ça qu’il lui reste deux ou trois choses à apprendre.

Cahuzac, j’aurais pu l’aimer. Il a un joli nom. Je suis né à côté d’un village, dans le Tarn, qui s’appelle Cahuzac. Jeune, j’y allais souvent à la chasse avec mon père. Nous avions donc Cahuzac et moi, au moins un point commun. Hélas, il n’a pas la chance de me connaître.

Dans le cas contraire, je serais son ami et je lui dirais ceci :

Cahuzac, mon ami, à la guerre se ne sont pas les trouffions qui permettent de gagner, se sont les armes. Les amérindiens l’ont payé de leur territoire, eux qui pensaient que leur courage et leurs flèches auraient raison des carabines et des mitrailleuses des envahisseurs.

Et vois-tu, en économie se ne sont pas les hommes qui permettent de lutter et de gagner, c’est le capital. Le capital est l’arme de l’économie.

Tu peux le comprendre ça. Alors quand tu taxes le capital, couillon, tu tues l’économie.

Mélanchon l’a compris depuis longtemps, il ne touche à rien, il s’agite, il fait du bruit, il se fait grassement payé pour ça. C’est un saint cet homme. Il prend la responsabilité d’aider ceux qui ne sont pas doués pour l’économie à faire leur deuil du capital. Il est utile Mélanchon.

Toi, tu es inutile et dangereux, terriblement dangereux. Quand tu auras tondu les tenants du capital que tu détestes (ne serais-tu pas un peu jaloux), tu seras à la tête d’un troupeau de moutons tondus. Ils vont attraper froid et se faire bouffer par le loup tes moutons.

Tu devrais prendre du recul. Sais-tu qu’Hitler croyait dur comme fer que l’humanité le remercierait pour avoir éradiqué les juifs, tu te rends comptes, incroyable non ?

Ce type, finalement, il n’était ni sadique, ni aventureux, ni ambitieux, ni mégalo, il était juste très con, il a fini par croire sa propre propagande, c’est fou.

Note, c’est dangereux la propagande. On raconte n’importe quoi, en boucle, il y a toujours des cons pour y croire. Ils servent de porte-voix, d’autres s’y collent à leur tour, quand ça te reviens c’est énorme, t’es coincé.

C’est peut-être ce qui t’es arrivé avec le capital. C’est dommage.

Ne fais pas chercher mon dossier fiscal, lit mon blog, tout est dedans.

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *