Oui, il faudrait d’abord tout casser

Les Gilets Jaunes ne se trompent pas, rien ne peut être reconstruit sans d’abord tout casser.

La technobureaucratie n’a pas de limite, son oppression est totale, elle usurpe le pouvoir et détruit inutilement le capital de la France et par la même occasion tous les français y compris les plus humbles.

Rien ne peut l’arrêter. Elle n’est pas modifiable. Elle n’a pas de marche arrière.

En voici la preuve.

Ceux qui suivent ce blog depuis le début savent que tout a commencé il y a vingt ans, quand une fonctionnaire — escroc par vocation personnelle et servilité à la technobureaucratie — nommée Jourdes, représentant les Services Fiscaux, a redressé les droits de succession au décès de ma mère et les droits de donation à mes enfants.

Elle dut pour cela, alors que les déclarations étaient parfaitement conformes à la réalité, réaliser des faux grossiers. Puis face à ma violente réaction judiciaire elle fut contrainte d’appeler à son aide la « fraternelle fiscale » pour me liquider pensant du même coup m’empêcher de m’exprimer. Cela me valut deux contrôles fiscaux qui ont entraîné ma ruine totale.

Cela a duré vingt ans. Oui, vingt ans !!!

Vingt ans de misère. Ma fille à 15 ans recevait déjà des mises en demeure de paiement, son premier salaire d’interne fut saisi. Personnellement j’ai dû vendre la plus grande partie des objets que j’aimais et vivre avec une retraite de 470€ par mois, en accumulant les dettes.

Puis il y a deux ans La Cour de Cassation m’a donné raison et renvoyé l’affaire devant La Cour d’Appel de Montpellier.

Contrainte celle-ci a rendu hier l’arrêt que vous pouvez lire avec ce LIEN.

La Cour d’Appel a dû me donner raison, elle n’avait pas le choix.

Mais, informée évidemment des manœuvres frauduleuses du fisc, de ses harcèlements destructeurs, de ses comportements indignes, elle n’en a pas pipé mot. Alors que ces éléments délictueux étant mis au dossier, l’arrêt aurait dû les évoquer et prendre position. Qui ne dit rien consent…

Bien plus, La Cour m’a alloué 3.000€ pour les frais de procédure, le dixième de leur coût réel. Une insulte.

Pire. À l’audience le magistrat s’est permis de dire : »Finalement il ne s’agit que d’une différence d’estimation entre vous et le fisc, si tout le monde faisait un tel foin dans ce cas on ne s’en sortirait plus »

Je rappelle qu’il est prouvé que le redressement était injustifié, que le magistrat le savait, ce qui revient pour lui à avoir dit, publiquement, en pleine audience et en toute impunité : « Si tous les français à qui l’on demande une somme qu’ils ne doivent pas faisaient comme vous des procès au lieu de payer, on ne s’en sortirait pas ».

Peut-on imaginer pire ? Oui on peut.

Car dans le corps de son arrêt le magistrat dit ceci : »…l’administration fiscale a engagé une procédure de redressement dans des conditions régulières et si le bien-fondé de la contestation est finalement retenu, cette circonstance n’est pas en soit de nature à caractériser un recours abusif à une telle procédure, alors que l’administration fiscale est dans son rôle lorsqu’elle procède au recouvrement de l’impôt et que la détermination du montant des droits de mutation effectivement dû procède, en l’occurrence, d’une simple divergence quant à l’évaluation des biens soumis à l’imposition, peu important que la procédure de redressement  et les procédures judiciaires, qui l’ont suivie, durent depuis près de 19 ans maintenant… »

Et oui, vous avez bien lu. La Cour d’Appel de Montpellier instance de haut niveau, sur renvoi de La Cour de Cassation trouve naturel :

que Bercy et ses sbires puissent éditer une imposition à partir de falsifications — faux certificats d’urbanisme, faux plan d’un chemin inexistant —

que Bercy puisse en dernière instance, devant cette Cour d’Appel, se réclamer encore de ces faux

que Bercy, pour dissimuler ses falsifications, puisse tuer en établissant de fausses fraudes fiscales sur mes entreprises, en les ruinant, en me poussant à la misère moi et ma famille après 40 ans de travail transparent et irréprochable

que tout cela gâche à moi et à ma famille 20 ans de vie.

Circulez, il n’y a rien à voir, La Cour trouve tout cela parfaitement normal, dans la droite ligne de la mission naturelle des Services Fiscaux….

Nous sommes au fond du trou.

« Échappe toi pour sauver ta vie, ne te retourne pas » dit l’ange à Lot avant que Dieu détruise Sodome la perverse. Nous en sommes là.

Conclusion

Les contrôles fiscaux et leurs conséquences sont hors-sols, on évolue ici dans une zone de non droit tout à fait semblable aux lettres de cachet, dénoncées en 1778 par Mirabeau, qui jetaient des milliers d’innocents dans les prisons royales.

Elles ne furent abolies qu’en Mars 1790 et difficilement, une grande partie des députés de la Constituante hésitant à les abolir au prétexte que la justice pourrait en être déstabilisée….

Bercy et ses escrocs assermentés ont encore de beaux jours devant eux, la magistrature, à son plus haut niveau, soutient leurs turpitudes. Les Gilets Jaunes n’ont aucune chance d’aboutir, ils n’ont pas les moyens de tout casser.

Cependant, que Dieu existe ou non, une société qui agit ainsi ne peut qu’être emportée, détruite, éradiquée. Elle n’a pas sa place dans l’humanité.

Fuyez, sans regardez derrière vous de peur d’être changés en statuts de sel.

Bien à vous. H. Dumas

 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (12 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

10 réflexions au sujet de « Oui, il faudrait d’abord tout casser »

  1. Bonsoir bravo pour votre courage et votre tenacite. Mais comment peut on etre
    Ainsi traité comment dans un pays comme le notre que je pensais honnête
    Il faut tenir des années ét des années pour obtenir la victoire c est invraisemblable, comment un etat. Un gouvernement unejustice peut elle
    Demander autant a un homme floue bafoue il y a la beaucoup de choses à
    Casser comme vous dites ét à reconstruire c est peut être çe que les gilets
    Jaunes sont en train de découvrir. Souhaitons le afin de ne plus vivre des
    Choses pareilles. Que les gilets jaunes mettent par terre tout ce système
    Mafieux. Encore bravo ét savourez votre résultat. Bonne soirée. Je ne peux m empêcher de dire avec vous qu ils nous volent notre vie çe sont des monstres?!

  2. Toute cette affaire est édifiante sur le régime dans lequel nous vivons;..Avoir supporté cela et s’être battu avec ténacité aussi longtemps ..ne peut que nous inciter a suivre votre remarquable exemple…Il ne faut rien lâcher.!
    Une marée plus forte que les autres arrivera tôt ou tard à emporter les vestiges d’une époque catastrophique pour le pays…..
    Le plus tôt sera le mieux…
    Au mois de Mai par exemple une marée a fort coefficient populaire pourrait emporter tel un tsunami les illusions électives de nos dirigeants. moins qu’honnêtes..pour nombre d’entre eux….
    Ce serait le début du grand changement nécessaire à la refonte de notre constitution,;de notre droit en général et le fiscal tout particulièrement.,de notre système judiciaire…social,économique,etc…
    Nul doute que d’autres y ont pensé avant nous !
    Espérons simplement que ce ne seront pas de vaines promesses..mais des actes résolus qui découleront de cette nouvelle situation….
    Rien ne sera .facile…..mais la victoire n’en sera que plus utile!

  3. Bonjour M. Dumas,
    Ne vendez pas la peau de l’ours …. Les gilets jaunes ne lâcheront rien, tant qu’une démocratie (une vraie cette fois) ne sera pas mise en place. Ce que vous subissez est intolérable, ignoble et vous n’êtes pas le seul à subir des injustices. Mais le gouvernement fait tout pour attirer notre attention sur l’antisémitisme, les casseurs, les incivilités des méchants gilets jaunes. Ce sont peut être ses dernières cartouches…

  4. Dans un autre domaine, il y a 15 ans maintenant, dans un cas de prud’homme. Rien à voir donc avec vous biens sur; mais devant le tribunal, une salariée qui ne s’est caché à personne vouloir son licenciement, même est allé voir le maire pour cela. Je suis contraint par ses actes à réaliser son « rève », être licencié, avec en appuie un syndicat « représentatif », la CF…, je vous passerais les détails de l’affaires, mais elle a produit un document émanent d’un psychologue, racontant comment elle était harcelé au travail, ce psy, n’ayant jamais visité l’entreprise, ni pris contact avec celle-ci; elle produit un document d’une ancienne salarié, qui explique également, que cette personne lui as raconté une altercation qui se serait produit avec moi, sans aucuns témoin. Elle produit également un Document signé de 2 témoins présent racontant comment je l’ai « violenté » un jour lors d’une réunion, que je lui aurais arraché des mains violemment un document de travail. Oui mais voilà ce jour là j’étais absent (depuis plusieurs jours d’ailleurs), ce quel reconnait devant le juge, (j’étais hospitalisé àplus de 300 bornes de là, avec un planning de soins, qui ne laissait aucun doute d’ou je me trouvais), elle demandée à ce titre 4000€ de dommage et intérêts, en plus du reste… , malgrés des faux, usages de faux, faux témoignage de salariés complices, le juge me condamne à verser cette indemnité demandé pour harcèlement, confirmé en appel…, cette personne avait 3 mois d’ancienneté en cdd sans aucuns problèmes, puis passe en cdi, et 2 mois aprés tout change, elle exigeais son licenciement, voulais aucunes transactions ni démissionné, il lui fallait ses droits au chomage, et oui. Donc ancienneté 3 mois de cdd, 2 mois de cdi puis 6 mois de procédure pour la licenciée, et 2 ans de tribunal…

  5. Certains ponctionnaires de l’empire de Bercy (à l’échelle de l’hexagone) mériteraient d’être ravaillaquisés, ces véritables crimes ne sont jamais punis ce qui est révoltant. J’imagine ce que vous avez enduré toutes ces années et malgré toutes ces vicissitudes, injures, vols qualifiés, mensonges, harcèlements, et autres infamies vous êtes resté debout ! J’admire votre courage en souhaitant que beaucoup d’autres suivent votre exemple de ténacité et de force à faire entendre raison à cette administration mortifère.

  6. Un rappel pour ceux qui n’ont pas reçu mon analyse=
    Comme le dira le Général De Gaulle – écœuré par le nombre de polytechniciens qui auront collaboré avec les nazis pendant la seconde guerre mondiale et qu’un valeureux d’Estienne d’Orves rachètera de justesse – :  » Le tout n’est pas de sortir de polytechnique , mais de sortir de l’ordinaire ! »
    ils ont l’humour noir A Bercy, l’ENA, Sciences Po et dérivés ils ne savent pas sortir de l’ordinaire, ils apprennent que les finances publiques doivent être malsaines, Le budget doit être non équilibré, la dette publique doit être augmentée, L’arrogance de l’Administration doit être développée et son effectif doit croitre et non contrôlé bien sûr au détriment des services régaliens, l’aide aux pays étrangers doit être augmentée, le mensonge une règle, tout cela afin de mettre en faillite la FRANCE et les Français. La population du secteur privé doit encore apprendre à travailler plus au lieu de vivre .
    Moralité la France était coupée en 2 maintenant elle est pliée en 4.
    Les Gilets Jaunes sont donc le dernier espoir pour sauver la France du déclin

  7. Cher Henri vous avez dit l’essentiel. Comme j’ai résumé Certains veulent rétablir l’esclavage, les magistrats jugent le poids des chaines aux pieds, les Syndicats négocient le poids des chaines aux pieds; les journalistes expliquent l’utilité des chaînes aux pieds. Les Gilets jaunes veulent supprimer les chaines aux pieds. Le temps fera son œuvre!
    Mes parents des résistants de la 1er heure m’ont appris que sans violence rien ne change. La loi du talion est la meilleure loi qui soit, pour ma part j’y suis prêt, ils sont prévenus.
    En conclusion La France est devenue peu à peu un pandémonium , ce n’est pas un euphémisme et Certains sont si pauvres qu’ils ne possèdent que de l’argent.

    SEULS CEUX QUI RISQUENT , en particulier DE DIRE LA VERITE, SONT LIBRES !
    Lire sur mon blog Qui suis-je lire la suite= http://injustice.blog.free.fr/public/Qui_suis_je.pdf
    Mais en 1 page Qui est Richard ARMENANTE lire la suite= http://injustice.blog.free.fr/public/Cv_RA_1_page_Communication_15_MAI_2013.pdf

  8. Très bel article d’une vérité glaçante et terrifiante qui résume malgré tout si peu 20 ans de violence fiscale de d’abus sans fin.
    Bravo Henri!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *