Puissance économique mondiale : la descente vertigineuse de la France Par Yves Buchsenschutz,

Au début du XVIIIème siècle, sous Louis XIV, la France est la première puissance économique mondiale. Elle restera en compétition longtemps avec la Grande-Bretagne pour cette place avant que les Etats-Unis n’émergent comme leader incontesté au XXème siècle. Il faut bien voir l’importance de ces places qui ont entraîné, peu ou prou, le bien-être et la richesse des habitants de ces pays. Depuis les années 60, par contre, par des comportements nationaux inadaptés et la fuite devant les nécessités d’adaptation, la France a quasi systématiquement reculé dans ce classement, alors même que la croissance de sa population a été souvent bien supérieure à celle de ses principaux challengers.

Une courte vidéo montre cette évolution sur les 57 dernières années :
« The Dynamic Graph Shows Top 10 Countries with the Most GDP from 1960 to 2017 »
GDP (en Billions de US $) = GROS DOMESTIC PRODUCT = PIB

En 1961, les USA sont premiers, la Grande-Bretagne seconde et la France troisième…
En 1963, la France est la deuxième puissance économique mondiale et passe devant la Grande-Bretagne ;
En 1967, la France repasse troisième car le Japon s’intercale entre elle et les USA ;
En 1971, la France passe quatrième car l’Allemagne prend la deuxième place devant le Japon ;
En 1972, le Japon repasse devant l’Allemagne, la France reste quatrième ;
Entre 1985 et 1995, l’Italie rentre dans le club des cinq en passant devant la Grande-Bretagne avec qui elle échange son classement plusieurs fois, la France résiste ;
En 1997, la Grande-Bretagne, non seulement repasse devant l’Italie mais également devant la France qui devient cinquième ;
En 2005, la Chine double pour la première fois la France qui devient sixième ;
En 2009, la France redevient pour un moment cinquième en repassant devant la Grande-Bretagne ;
En 2014, la France repasse sixième derrière cette même Grande-Bretagne ;
En 2017, la France descend à la septième place, derrière l’Inde ; la Chine a pris la deuxième place, mais le Japon et l’Allemagne sont toujours troisième et quatrième.

Cette descente continue, que l’on retrouve malheureusement dans nombre d’autres domaines comme la santé ou l’éducation, domaines dans lesquels le volume de peuplement n’a pas d’influence, devrait donner à réfléchir sur notre manière de mener les affaires de notre pays. Il peut être intéressant d’avoir un modèle original, encore faut-il vérifier qu’il fonctionne.
En 55 ans, la France est passée dans le classement de l’économie mondiale, de la deuxième à la septième place, et il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que le niveau de vie moyen de sa population et son influence dans les affaires du monde suivront le même chemin ou au moins une route parallèle.

Sur le WEB:  https://entrepreneurs-pour-la-france.org/Libres-propos/article/Puissance-economique-mondiale-la-descente-vertigineuse-de-la-France

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (7 votes, moyenne : 4,71 sur 5)
Loading...

51 réflexions au sujet de « Puissance économique mondiale : la descente vertigineuse de la France Par Yves Buchsenschutz, »

  1. 1 hashime taqi
    2 alicesantre voqiqe
    3 macron
    4 sarkozy
    5 serbie
    6 russie
    7 turquie
    8 austriche
    9 canada
    10 portugale
    11 italie
    12 usa
    13 france
    14 allemagne
    15 chine
    16 japon
    17 core du nord
    18 core du soud
    19 bulgarie
    20 bosnie
    21 slovanie
    22 croate
    23 hungerie
    24 pays bas
    25 chade
    26 suisse
    27 belgice
    28 souede
    29 norevegie
    30 venezela
    31 colobie
    32 biremanie
    33 vitename
    34 gegene
    35 albanie
    36 vaticane

  2. 1 alicesantre voqiqe
    2 maroc
    3 russie
    4 chine
    5 turquie
    6 macron
    7 italie
    8 canada
    9 albanie
    10 kosovo
    11 esbagne
    12 roumanie
    13 gipre
    14 grece
    15 slovaquie
    16 hungerie
    17 pays bas
    18 bulgarie
    19 croate
    20 bosnie
    21 slovanie
    22 inde
    23 izeraele
    24 souede
    25 norevegie
    26 portugale
    27 algerie

  3. « Si un État avait enfanté un Microsoft, un Google, un Facebook, fait fructifier son économie comme Warren Buffett l’a fait pour les actifs de Berkshire Hathaway ces cinq dernières décennies ou inventé l’ampoule électrique, cela se saurait. » – Thierry Godefridi

  4. « Pourvu que la personne fût respectée, le travail libre et les fruits du travail garantis contre toute injuste atteinte, nul n’aurait rien à démêler avec l’État. Heureux, nous n’aurions pas, il est vrai, à le remercier de nos succès ; mais malheureux, nous ne nous en prendrions pas plus à lui de nos revers que nos paysans ne lui attribuent la grêle ou la gelée. » Frédéric Bastiat

  5. « Je me demande parfois si le monde est dirigé par des gens intelligents qui se moquent de nous ou par des imbéciles qui y croient vraiment ». – Mark Twain (1835-1910)

  6. « La politique est l’art de chercher des problèmes, de les trouver partout, de les diagnostiquer incorrectement et d’appliquer les mauvais remèdes. » Ernest Benn

  7. « La politique est une affaire sale, une ruse, un cul-de-sac idéologique, un vaste pilleur de ressources intellectuelles et financières, un mensonge corrupteur, une tromperie, un moyen de répandre dans le monde un énorme malheur, d’une espèce inattendue et indétectée ; c’est le plus grand gaspilleur de productivité humaine jamais concocté par ceux qui ne croient pas à un authentique progrès économique et social. »
    Jeffrey Tucker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *