Quand la milice de Bercy perd… elle gagne.

Le courrier ci-dessous, daté du 5 Juin et reçu ce jour, décrit mieux l’ambiance de ce pays que tous les discours.

La milice de Bercy a perdu, pas d’émotion, pas d’humilité, pas d’excuse, rien….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je rappelle les faits, en 1999 la milice de Bercy redresse la succession de ma mère.

Elle aligne : moi-même pour 157 000 €, mes enfants pour 42 000 €.

Ce n’est donc que le 5 Juin 2019 que la milice dégrève son redressement abusif, vingt ans ont passé et une lutte judiciaire que seule La Cour de Cassation sanctionnera, toutes les autres instances ayant couvert la milice fiscale. La milice s’en sort sans condamnation pour ses turpitudes.

Evidemment elle sait depuis le début que son redressement est abusif, qu’elle nous vole 200 000 €. Mais le peuple est en accord avec elle, parait-il…

La succession serait un droit abusif. Ce que l’on a acquis par son travail doit retourner à la collectivité, aux hommes de l’Etat, qui eux savent le redistribuer avec équilibre et perspicacité. Le donner à ses enfants comme l’a fait ma mère et comme je l’ai fait aux miens est amoral.

La milice de Bercy a produit dans cette affaire des faux, dont deux avérés, un certificat d’urbanise à la demande falsifiée, un plan avec un chemin inexistant. Tout cela pour démontrer que le jardin de la maison aurait été constructible, une mine d’or, or ce n’est pas le cas.

La milice de Bercy s’est arc-boutée pour maintenir son pillage, forte de sa morale, assise sur sa propagande qui distille l’idée que le pillage des possédants apporte bonheur et vie facile aux accidentés de la vie, qui eux pourtant ne voient rien de tel venir.

Prise en défaut la milice fiscale a cherché à tuer. Elle y est arrivée. La justice fait mine de ne pas voir le rapport entre l’échec de la milice fiscale dans le redressement de la succession de ma mère et les redressements irréels et indécents de mes sociétés.

Alors que les faits sont là, incontournables. S’il fallait une preuve de la fraternité dans le pillage de la milice de Bercy, le récent article en première page du journal de propagande interne a cette milice et visant notre blog serait là pour témoigner de l’indignité nationale de cette milice.

Donc vingt ans de procédures, de pression fiscale sur moi et mes enfants à l’époque encore étudiants, vingt ans d’ATD, d’huissiers, de discrédit, de haine, de violence, de harcèlement, de magistrats complices, pour arriver au courrier ci-dessus.

Le viol fiscal est totalement impuni.

Pas un mot d’excuse, bien plus un style compatissant et une suggestion pour des renseignements pour le cas ou je n’aurais pas très bien compris à quel point je me le suis fait mettre.

On sent qu’ils se marrent.

J’ai gagné 200.000€, mais ils m’ont mis plus de deux millions sur le dos de faux redressements. J’ai gagné la maison de ma mère qui m’appartenait, mais j’ai perdu tout ce que j’avais gagné en quarante ans de travail…..

Je les vois, les pieds sur leurs bureaux, en jeans et débardeurs, la cigarette au bec — tabac ou plus — , se fendant la gueule, arrosant leur victoire, morts de rire en envoyant la lettre ci-dessus.

Leur chefs les saluant en passant, les félicitant : « Bravo les gars, continuez… prenez-leur tout à ces cons »

Parce qu’effectivement, ils nous prennent pour des cons. Ils sont l’élite, la faux qui coupe toute énergie qui dépasse, qui dicte sa loi, que le peuple cajole, ils sont évidement écolos, égalitaristes, comme avant eux les curés étaient les consciences sexuelles du peuple et les garants de la science.

En quoi sont-ils différents des percepteurs de Daech, de Maduro, de Kim Jong-il ?

Cette milice fiscale aura raison de ce pays, comme elle a eu raison de moi. Elle ne fait qu’exécuter la pensée et les ordres d’un peuple de pillards.

Tout cela est pestilentiel. Mais c’est la France et les français en sont fiers, ils parait que le reste du monde nous envie, comme en son temps nous enviions les nazis, ou comme Sartre enviait Pol Pot.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (13 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « Quand la milice de Bercy perd… elle gagne. »

  1. Cher monsieur Dumas
    je suis parti sur vos traces . L aventure commence pour ma part a moins de 40 ans . Ils me demandent 200k… totalement injustifiés… frais d’avocat ; pertes d’exploitation. Bref, la guerre fiscale , c’est la guerre des temps modernes en France.
    Restons Gaulois et battons nous !

  2. La milice de Bercy ne durera que jusqu’à ce que se termine l’argent des autres contribuables !
    « Réfléchir c’est difficile pour Bercy , c’est pour cela que Bercy agit hâtivement dans un monde où il faut penser global et agir local. La République Française et son administration sont un système qui permet à une petite caste d’irréfléchis , de privilégiés d’avoir du pouvoir , des privilèges abusifs , et de l’argent en dépossédant des richesses , le peuple du secteur privé devenu esclave . Les esclaves produisent tous les jours et toujours plus taxés et imposés pour rembourser une dette que des incompétents ont créée .. »
    « Quand le pillage devient un moyen d’existence pour un groupe d’hommes, qui vit au sein de la société , ce groupe finit par créer pour lui-même tout un système juridique qui autorise le pillage et un code moral qui le glorifie . « Frédéric BASTIAT

  3. Belle victoire contre ces malfaisants pilleurs et menteurs.
    20 ans pour que votre innocence soit reconnue, c’est un peu long.
    Quand une moule vous colle et en plus quand c’est une moule assermentée avec des preuves falsifiées c’est très difficile de vous en défaire.
    20 ans monsier le Président et avec Bercy il n’y a pas de réduction de peine.
    Que des pénalités en plus…

  4. Cher Henri et ce n’est pas tout !
    il y a aussi les manques à gagner, les intérêts de ces séquestres abusifs, les réparations aux droits des confiscations, saisies, spoliations, faux en écritures, manœuvres dilatoires, atteintes à la santé par pressions infamantes non justifiées, vols qualifiés en réunion, entreprise terroriste d’état . . . j’en oublie certainement.
    Je reste admiratif de votre courage et opiniâtreté.

  5. j’y voie une différence

    le système fiscal francais prends sa source depuis l’époque féodale ..
    –>c’est a dire 1000 ans de règne.
    –> les kims c’est 70 ans
    –> les barbus ca a duré quelques années et c’est presque fini ..

    donc nous avons un système qui a faits ses preuves.. ( ou qui fait ses preuves) C’est comme vous le sentez !!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *