Que doit faire le président ?

En cette période de contestation sociale, il est intéressant de recadrer le débat dans un contexte plus général.

Deux positions s’opposent :

– ceux qui disent que E. Macron ne doit pas céder, comme Margaret Thatcher qui n’a pas cédé devant les mineurs … Sauf que le RU, en 1979, était en faillite et que le 1er ministre britannique a véritablement réformé le pays et libéralisé une économie complètement soviétisée et à deux doigts de passer sous la tutelle du FMI ; ce que n’a pas du tout l’intention de faire E. Macron qui est un ultra-étatiste, un haut fonctionnaire, un contrôleur, un adepte de l’économie dirigée et planifiée. Meilleure preuve ? L’économie britannique est repassée devant l’économie française et sans allègement de la charge étatique ni réforme de l’Etat, il n’y aura pas de modernisation du pays, aucun rebond économique, pas de croissance autre que celle des impôts et un lent mouvement de paupérisation de la population !

– ceux qui disent que les gilets jaunes ont raison et que Macron doit dégager (le fameux dégagisme) ; sauf que, si l’on écoute les revendications des gilets jaunes, on s’aperçoit qu’ils ne veulent pas moins d’Etat et plus de libéralisation. Ils veulent juste plus de dépenses et moins d’impôts pour eux-mêmes mais … plus d’impôts pour les voisins ou les entreprises ou les riches (rétablissement de l’ISF) ou les fraudeurs fiscaux (le fameux mythe à 50, 60 ou 80 milliards d’€ qui résoudrait tous nos problèmes d’un coup) ou encore les GAFA, ou encore les américains en général. Autrement dit, les gilets jaunes veulent juste que le système actuel continue comme avant mais, et vous apprécierez la nuance, que leurs impôts soient payés par les autres !

En attendant, si E. Macron recule …il est mort politiquement, il ne pourra plus rien imposer puisqu’à la moindre velléité de changement (je n’ose pas parler de réforme eu égard à son passif), la foule va se mobiliser et s’il ne recule pas, la contestation et la casse vont continuer et … il est mort politiquement.

En plus, des informations douteuses indiquant qu’il aurait donné l’ordre de tirer dans la foule (si nécessaire) commencent à circuler !

Autrement dit, dans tous les cas de figure, c’est foutu pour lui !

Reste à savoir s’il saura tirer les conclusions qui s’imposent et si … ce n’est pas déjà foutu pour nous ?

On nage en pleine confusion et, au train où vont les choses, nous allons nous payer une magnifique récession et continuer à dégringoler …

Je connais quand même deux petits malins qui doivent être bien contents d’avoir quitté le navire Macron : N. Hulot et G. Collomb … Ont-ils senti, de l’intérieur, que le macronisme était à bout de souffle et qu’il allait s’écrouler ?

Bien cordialement à tous

 

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, intransigeant sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

11 réflexions au sujet de « Que doit faire le président ? »

  1. De tout cela il y a une conclusion à tirer.
    .Le Président est prêt à tout pour devenir le grand chef d’un royaume multiracial et soumis à sa volonté.
    Il ne reculera devant rien tant il est persuadé qu’il a raison..et il avance sans se soucier vraiment de l’opinion des Français..
    .il signera l’accord …une main sur le coeur en jurant que notre pays sera une terre d’accueil pour tous ces malheureux (300./350.000 par an sur trois ans) pour commencer) qui vont enfin connaître la pays qui hante leurs rêves……
    et conséquemment redresser une natalité déclinante…(3,9 pour les africains contre 1,9 enfant pour les européens par femme en moyenne…) ce qui semble lui tenir beaucoup à coeur (sinon à corps)
    Que voilà une perspective réjouissante pour nos économies en Europe….et pour le bien être de ces populations .
    Je crains que son action ne soit pas très bien comprise ,voire pas du goût du tout, d’un grand nombre de nos concitoyens mais également d’autres pays européens….
    Nous risquons alors de connaître des heures difficiles voire très difficiles …de grands désordres…et pour le coup voir la violence ressortira du bois avec une force inconnue…..
    La suite comportera plusieurs options…..dont le choix décidera de l’avenir de notre société,….pas moins!
    En plus de la dégradation du climat ,et des dettes colossales à rembourser…nous allons léguer aux suivants des problèmes raciaux dont on sait qu’ils sont susceptibles d’engendrer des tensions extrêmes ..annonciatrices d’événements très graves…..
    Cela peut sembler excessif à certains ..et pourtant en réalité il y a bien longtemps que la sagesse a perdu droit de cité dans ce monde ou tant de conflits armés sont en cours pour tenter de résoudre bien des problèmes ,ce qui;: pour certains d’entre-eux est illusoire…
    Ce qui se passe chez les autres peut aussi arriver chez nous…il ne faut surtout jurer de rien….
    Faire l’autruche ou se draper dans l’arrogance ne sont pas de toute évidence des comportements de nature à redresser une situation compromise.
    Par contre faire face aux difficultés avec, et non contre, le peuple…sans se cacher derrière des prétextes fallacieux, c’est assumer ses responsabilités en homme d’Etat, si tant est que ce qualificatif ait encore cours.

  2. Ce qui est malheureux dans tout cela est que les représentants politiques ont failli depuis 1974 en promettant la lune sans avoir créé une moindre richesse de leur vie. Il ont usé de l’utilisation de l’argent emprunté pour vivre, sauf qu’un jour il faut bien rembourser le prêteur et ce jour est venu. Ce que ne savent pas les GJs et les autres français, c’est qu’ils sont les prêteurs (fonds euros des contrats d’assurance vie). Ils ont prêté leur épargne à l’Etat qu’ils leur a redistribué sous toutes les formes que nous avons connues, ils ont reçu de cet Etat d’intérêts, appelés coupons, que l’Etat a payés avec leurs impôts ( !), maintenant l’Etat ne peut plus les rembourser et il ne sait pas comment leur dire. Alors il fomente un « coup d’état » pour installer une « dictature » de type soviétique.
    Ce qu’il faudrait faire est simple pour diminuer la pression fiscale, c’est de diminuer la dépense publique (en référence à Mme Thatcher) et diminuer la dépense publique c’est simple sauf pour l’étatiste E Macron et son premier ministre. Je crois qu’ils vont le regretter amèrement, mais nous aussi. Mais nous sommes certainement au bout du bout et en France il s’appelle la révolution avec tous ses drames

  3. Bonjour Dominique,

    Deux choses d’abord :

    – Quand Mme THATCHER est arrivée au pouvoir, elle n’a pas reculé parce qu’elle avait un projet pour changer de logiciel. Celui dans lequel était la Grande Bretagne à l’époque et dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. Quid d’E. Macron ? Rien … Ou plutôt on continue avec le prétexte de la transition écologique pour tondre les français encore et encore, à l’insu de leur plein gré.

    – Ensuite, il faut bien comprendre que les français ont été bercés dans l’ignorance économique, par l’éducation nationale – Mussolini en parlait d’ailleurs très bien quand à sa nécessité. Puis par ces médias qui tendent leurs micros mous à des gens comme Besancelot, Arthaud, Mélanchon – l’admirateur de Chavez au Venezuela, sans même les retoquer, tellement leurs propos sont absurdes. D’où toutes ces revendications diffuses des GJs qui ne voient pas le problème de logiciel.

    Donc nous avons les « Oints du seigneur » et leur clergé, les médias et les syndicats qui combattront pour poursuivre l’assommoir de la base. Et cette base pour partie qui vit la fin du socialisme où il est temps de régler les factures de tant d’hypocrisie, complètement perdue dans ses repères. Même le bon sens a quitté les deux parties qui s’opposent.

    Alors que va t’il se passer ? Je n’en sais rien à ce stade, mais je vais prendre quelques précautions car cela un peu la fumée…

    Pour E. Macron, c’est probablement terminé. Il avait la main quand il a pris le pouvoir sur un coup d’Etat médiatique.

    Je regretterai toujours de ne pas avoir assisté à un débat aux dernières présidentielles entre Macron et Fillon.

    Le deuxième n’était peut-être pas parfait, mais il semblait démontrer un projet, d’autant qu’il n’était plus le subalterne de qui que ce soit s’il prenait la première magistrature, vers une voie enfin dégagée. De plus c’était un rompu de la politique qui connaissait tous les rouages internes du pays et les grands de ce monde. Il envisageait même de se rapprocher de la Russie, ce qui était loin d’être déconnant, bien au contraire.

    Il y a du business à faire là-bas. Je peux en parler, parce que c’est un pays que je connais plutôt bien en m’y rendant très régulièrement avec mon épouse russe en y ayant investi. Ce pays se transforme et se modernise dans l’ombre. La Russie s’est désespérée des positions de Bruxelles et se rapproche de l’Asie, alors que c’est un allié naturel. Vous seriez pourtant sidérés de voir comment les Russes connaissent notre culture et l’apprécient.

    Bien à vous.

    1. Il est évident qu’il y a deux France avec d’un côté les profiteurs du régime et de l’autre … les autres !

      Il suffit d’écouter les commentaires dans la presse (surtout publique).

      Concernant Fillon, à part son addiction à l’argent, il est évident qu’il avait beaucoup plus d’expérience et n’aurait peut-être pas commis les mêmes erreurs.

      Comme je l’avais dit à un ami choqué par le déballage sur Fillon : « ne regarde pas ce qu’il a volé mais ce qu’il pourrait te voler »

      Le français de base a bien le sentiment de se faire voler en rase campagne !

      1. Alors que faire ?

        De toute façon, nous avons un Etat avec des institutions et des forces de l’ordre pour le protéger.

        Henri, nous a d’ailleurs servi le couplet qu’il faille à E. Macron qu’il s’assure que lesdites forces fassent allégeance à sa sauvegarde, ce qui ne me semble pas faux, bien qu’épuisée et en sous-effectif. Le prochain stade : l’armée ?

        Je vous ai dit est qu’il fallait changer de logiciel. Le socialisme, c’est terminé. Sinon, ce sera la révolution ….

        Ce que n’a certainement pas impacté une « bonne » partie de nos GJs, parce qu’ils pensent que tout est durable et qu’il y a à chercher le pognon là où il est, sans même comprendre la notion de valeur ajoutée qui est la base du développement de l’Occident.

        Il y a bien sûr le mode Tribal, comme vécu récemment à Notre Dame des Landes, mais comme vous le savez, l’âge de pierre ne s’est pas achevé par manque de cailloux – Je remercie Charles Gaves pour nous l’avoir rappelé.

  4. bonsoir,kalispera,

    dans tout ce merdier n’y a t-il pas enfin un créneau pour que le parti libéral démocrate d’Aurélien Veron se fasse entendre et pose alors des revendications claires chères aux libertariens audibles pour chaque français qui prendrait le libéralisme pour le poison ultime?

  5. Bonsoir ce qui paraît encore plus inquiétant c est le pacte de Marrakech que
    Macron veut signer le 10 et 11 deçembre sur l immigration. Qu allons nous devenir? Nombre de pays européens y compris les États Unis ne signeront pas macron lui prépare le NOM et veut signer?! Donc je ne sais combien de milliers
    De migrants vont arriver dans une france en déroute et appauvrie avec ses millions de pauvres ses millions de chômeurs. Ses sdf etc etc. Je confirme cet
    Homme est bien malade. Ou encore il veut anéantir les francais?!

    1. Gardez en mémoire que Macron trahit la Constitution et que sa signature n’engage que lui. De même que beaucoup d’autres Pétainistes qui vendent la France et qui devront payer eux mêmes leurs engagements et leurs nombreuses trahisons… si le peuple tient bon.

  6. Oublions Macron.
    Il est pris à contre-pied car il comptait sur l’Allemagne pour payer sa faillite. Ce qui ne sera pas.
    Quant aux Gilets-Jaunes il est clair qu’ils étouffent et cherchent la liberté, même s’ils ne savent pas où et comment encore, même si peut-être in fine ils vont la rater.
    Amicalement Philos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *