Qui sont les casseurs ?

Il faut objectivement l’admettre notre pays est largement cassé.

A tel point que la vie y est devenue difficile, un peu comme sous l’occupation. Ceux qui ne sont pas des « collabos » en bavent. Je ne parle même pas des résistants, juste des gens ordinaires non « collabos », qui ne sont pas dans la connivence,

Je peux vous en parler savamment car ce qui me distingue, depuis mon plus jeune âge, c’est d’être ordinaire, mais à un point que vous ne pouvez pas imaginer.

Si ordinaire que j’accumule toutes les souffrances disponibles pour les gens ordinaires, plein fer.

Il n’est pas une nouvelle contrainte dont je ne subisse pas immédiatement la pression, que ce soit professionnellement ou dans ma vie de tous les jours.

Je suis un délinquant de la norme, un éternel châtié pour son bien.

D’une nature joyeuse étant enfant, je suis arrivé à l’école au moment de la crise de prétention de l’éducation nationale s’érigeant à mon époque potache en futur ordonnateur exclusif de l’ordre social. J’allais au lycée pour rire, ils m’y recevaient pour me contraindre. Premier accroc.

Pareillement avec la route. J’avais le déplacement routier heureux, juste au moment où tout ne fut que drame. J’ai dû me ficeler dans ma voiture, me botter et me casquer sur ma moto. Après avoir appris à déjouer les pièges routiers naturels, j’ai dû composer avec les pièges artificiels bien plus terribles, dos d’âne, rétrécissements volontaires, priorités inversées, îlots surprise non éclairés, vitesses limitées, radars, jeune au volant, etc… pas facile.

Idem pour ma vie professionnelle. J’avais aussi le travail heureux. Amoureux de l’intégrité, de la parole donnée, du service rendu, du gain pris sur le gain apporté, de la joie d’entreprendre, de la satisfaction d’être jugé sur les résultats, mais aussi de jouir librement du fruit de mon travail.

Tout cela n’a pas duré. Très vite il fallut prendre une mine sinistre au travail, la joie ne devant s’exprimer que pendant les loisirs, à la durée forcement beaucoup moins longue. L’intégrité a laissé sa place au réalisme, quant à la parole donnée elle s’est transformée en contrats dont la valeur s’estime au kilomètre dactylographié et à la possibilité de les contourner. Le gain n’ayant plus de rapport avec la prestation mais avec l’accointance. Quant au résultat, la bonne combine est devenue d’être loin quand il se fera jour.

Pour changer les mentalités, la loi s’est centuplée, multipliée à l’infini, les contrôles aussi.

Mon naturel a été pris de court. Je suis devenu la bête noire des gardiens de la nouvelle loi, de la sinistrose.

Les agents gardiens de la route, les inspecteurs de l’URSSAF, du Fisc, les agents des services municipaux, pour tous ces zélés serviteurs de la nouvelle norme de vie, je suis devenu une cible. Ils avaient décidé de faire de moi, à leur service, le robot du 21ème siècle.

Alors, ils ont employé toute la panoplie des outils à leur disposition pour me casser.

Ils n’ont pas encore tout à fait réussi, mais ils sont près de leur but, quelques mois peut-être …

Sauf que… ils ont oublié à quel point je suis ordinaire, donc reproductible à millions.

Mon problème, si multiple pour cause de clonage, les a amenés à casser en rafale.

Ils m’ont cassé, mais avec moi ils ont cassé tout ceux à qui je ressemble tant. Ils ont finalement tout cassé.

Ce sont eux les casseurs, les vrais casseurs. Pas les Gilets Jaunes. Ils ont des chefs casseurs ces casseurs, ce sont les hommes de l’Etat.

Ils essaient de nous faire porter le chapeau, mais nous sommes trop nombreux et ils n’ont pas assez de chapeaux.

Ça craint pour eux, notamment pour le chef casseur.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

7 réflexions au sujet de « Qui sont les casseurs ? »

  1. Laurent Wauquiez demande un référendum, après les manifestations des «gilets jaunes» troublées samedi par des violences. Attention de ne pas confondre.

    L. Wauquiez confond Macroléon avec Charles de Gaulle. Celui-ci, avant un banal référendum, avait dit devant tous : « Si je suis désavoué par une majorité (52,78 %) d’entre vous …. Ma tâche actuelle deviendra évidemment impossible. » Et deux jours plus tard il avait cessé d’exercer ses fonctions.

    Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, tous les deux, réclament une dissolution de l’Assemblée nationale, pour que les Français retournent aux urnes. Bien !

    Ils en attendent une majorité nouvelle. Mais est-ce là des propositions nouvelles issues des gilets jaunes? Il faudrait revoir les programmes du RN et des LFI.

    A mon avis ils n’ont ni la seconde ni surtout le premier aucune solution pour la dette. Pour rembourser la dette il faut que les français travaillent plus, en nombre, en heures, en rendement.

    C’est aussi oublier trop vite qu’E. Macron a déclaré avoir « entendu les français », qu’il va organiser une concertation. Mais qu’il ne changera pas de cap.

    Quelles concertations sans changer de cap et avec qui se concerter ?
    Et puis une cohabitation de Macroléon avec un opposant est toujours possible à qui, home jeune, attend un revirement d’opinion.

    Macroléon ne sait-il donc pas que les gilets jaunes ne veulent pas de syndicats, pas de partis politiques ! Même pas même de représentants autoproclamés des gilets jaunes !

    Ces derniers, s’ils sont français n’ont ni structures établies, ni envies de donner la patate chaude aux « corps intermédiaires ». Ils viennent, non pas des extrêmes. Mais de partout.

    Du Nord comme du Sud, de la gauche comme de la droite. Ce ne sont pas des militants de partis. Ce sont des électeurs. Et encore !

    Beaucoup étaient des abstentionnistes déçus. D’autres sont désormais des votants dégoutés.

    Il faut comprendre que les français pourront toujours causer en colère et revendiquer même en cassant et même en évitant de casser, cela ne changera rien à rien !

    Macron est debout sur ses hauts talons, droit dans ses bottes. C’est Macroléon. Il est capable de refaire le coup de l’église Saint-Roch en 1795 : faire tirer aux canons sur les insurgés.

  2. Bonsoir je me sents triste Quand vous décrivez tout cela pourquoi ? Parce que
    Nous avons vécu sans le savoir les 70 ans de çes esçrocs 1973 c est Pompidou
    avec La Banque Rothchild alors que nous étions arrivés apres la guerre cet
    Homme nous enchaîne c est La que commence l emprunt avec intérêt et
    La création de la dette puis ca continue avec les suivants Giscard. Chirac
    Mitterrand et la suite jusqu à aujourd hui?! Nous n avons pas su être des gilets
    Jaunes pour se débarrasser de tous çes politiques mafieux dans le monde
    Médical ca été sans arrêt des difficultés sécurité sociale contraintes avec çes
    Communistes au pouvoir en 1945 à Qui de gaulle à fait le cadeau de la sécu
    Des contraintes une atteinte à la liberté les médecins et des patients. Rétrospectivement de gaulle était un grand mr pour le 18 juin 1940 mais il a
    Été assez horrible pour ceux qui voulaient Algérie francaise il a été assez
    Malhonnête aussi si bien que je me suis intéressée à jean Bastien Thiry
    Jusille a 35 ans marie papa de trois petites filles beau comme un dieu brillant
    Polytechnicien mais ne supportant pas la trahison de degaulle et il s est laisse
    Allé à la dissidence et donc à l attentat du petit clamart de gaulle ne lui a pas
    Pardonne et il est le dernier fusille francais . C est atroce comme aujourdhui
    Les agriculteurs et petits patrons qui se suicident à cause du rsi ou des mandataires judiciaires. Victimes du système que les politiques esçrocs ne risquent
    Pas d aider puisqu ils soutiennent les escrocs étant de cette catégorie eux-mêmes
    Nous avons au pouvoir des incompétents et même pour macron çe que disent
    Sagatori psy italien çe que disent les psy francais psychologues sociologues
    Violé a 15 ans il est resté bloqué dans la mégalomanie infantile dans l âge
    De l enfant pervers polymorphe et elle comme dit sagatori pedophile. Il ne
    S en remettra jamais en attendant c est le peuple de france qui subit mais les
    Générations qui nous suivent se sont révoltés et ne coderont pas jusqu à çe qu il
    S en aille certains arrivent même à dire chez les intellectuels que cherche t il
    Il veut finir commejfk ? Mais c est dur à vivre je ne m attendais pas à vivre cela
    À ma retraite. Gardons courage ne sombrons pas dans la mélancolie qui nous
    Amènerait ou nous ne voulons pas aller. Je dois dire qu entre les escrocs de
    Çes tribunaux de commerce mafiosis dont personne ne parle plus la souffrance
    De la vie actuelle je me raccroche à mes enfants mais je comprends la souffrance
    Que nous éprouvons tous devant les ravages que font ces gens. Çe Qui n empêche
    Pas brigitte macron de satisfaire sa folie des grandeurs en faisant rénover
    L Élysée sans aucune culpabilité 365 pièces avec la décoration svp et où elle
    A acheté un nouveau bureau pour son Président de mari ?! Alirs que des citoyens
    Crèvent de faim qu il veut encore baisser nos retraites qu il refusé d augmenter
    Le smic qu il a supprimé la pension des anciens combattants etc etc çe sont deux
    Monstres. Œdipe et Jocaste les monstres du pouvoir en place ?!

  3. Bonjour Henri,

    Puisque vous voulez mettre ces casseurs en chef hors d’état de nuire, c’est tout simple.

    A Saint-Brieuc se lance déjà un appel au boycotte de la TVA récupérable.

    Le mieux serait que via les réseaux sociaux, des appels auprès des artisans et PMEs soient faits pour ne pas payer les charges sociales à l’URSAFF à échéance normée, par vagues d’une manière concertée. On nous parle de consentement à l’impôt avec un révolver sur la tempe. Pourquoi ne pas changer de paradigme ?

    Vague 1 : Stupeur et tremblements et terrorisme d’Etat en contre-mesure.

    Vague 2 : Extension de la vague 1 à plus grande échelle, l’oeil du cyclone.

    Cela peut se faire très rapidement et je peux vous assurer que le paquebot de bord de Seine sera aux abois bien plus vite qu’on ne l’imagine.

    Les GJs commencent à se mettre en danger en soldats. Si d’autres acteurs économiques vitaux suivent en armées …

    1. Bonsoir,
      Nul ne peut lancer un mot d’ordre de non paiement de l’impôt sans se retrouver directement en taule.
      Mais ce ne sera pas utile.
      Je suis convaincu que les Gilets Jaunes les plus durs sont dos au mûr, déjà en rupture de paiement des URSSAF et impots délirants.
      Et ils ne vont sans doute pas payer demain, pas plus qu’ils ne vont être poursuivis.
      Attendons

  4. « Pour changer les mentalités, la loi s’est centuplée, multipliée à l’infini, les contrôles aussi »
    Il serait temps de contrôler les contrôleurs par les citoyens de la société civile (retraités de préférence bien plus disponibles que les actifs) !

  5. Bercy avec la complicité des politiques ont mis des pierres sur notre route. De plus avec ces pierres, ils ont construit des murs , mais avec ce mouvement des GJ nous sommes en train de construire des ponts à nous de le saisir et de détruire les murs que certains avaient appeler:  » le mur des cons ». Eh bien les cons se rebiffe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *