RSI: Un juge veut m’expulser de France ! par Claude Reichman

          Un juge veut m’expulser de France !

Je n’imaginais pas qu’un jour un juge français me sommerait de quitter mon pays.

C’est pourtant ce qu’a fait la présidente du tribunal correctionnel de Paris lors de l’audience où je comparaissais pour avoir dit qu’une loi devait être appliquée.

Cette femme dont je ne connais pas le nom, puisque les juges n’affichent pas leur patronyme alors même qu’ils fouillent votre vie privée, ayant fait le constat que le système social français ne me plaisait pas (ce qui n’était en aucun cas le sujet du procès), me dit avec une morgue insupportable : « Vous pouvez partir à l’étranger. »

L’exclusion et l’expulsion des contestataires est la caractéristique de toute dictature. Celle qui règne en France respecte toutes les règles du genre.

On aurait tort d’y voir un propos sans conséquences. Il s’agit au contraire de ce que l’on appelle en médecine un signe pathognomonique, c’est-à-dire caractéristique du mal.

Quand un magistrat – fonctionnaire d’Etat – met en cause votre appartenance à la nation, et donc à tous les droits qu’elle comporte, c’est que le régime politique du pays a quitté le cercle de la démocratie.

La violence est désormais imminente. Pas celle des terroristes et des casseurs. Celle de l’appareil d’Etat.

Comment se fait-il que j’aie dû passer plus de quatre heures dans un local de police dans le cadre d’une enquête préliminaire complètement abusive puisque ne reposant sur aucun délit de ma part, puis trois jours dans un tribunal correctionnel, sans davantage de motif ?

Il s’agissait en fait de m’impressionner pour m’obliger à mettre un terme à mon action. De ce point de vue, c’est raté. Ces pions de l’appareil d’Etat sont sans pouvoir face à un homme de conviction.

Le seul problème désormais est le suivant : jusqu’où vont-ils aller ?

Le célèbre criminologue Xavier Raufer a popularisé un adage particulièrement approprié : « Les malfaiteurs ne s’arrêtent que quand on les arrête ! »

Il en est de même de tous ceux qui violent les lois et les droits du citoyen, même s’ils prétendent agir au nom de l’Etat. Il faut donc les arrêter.

Comment ? En les empêchant définitivement d’agir, c’est-à-dire en leur arrachant le pouvoir de le faire. Leur pouvoir ne tient qu’à leur irresponsabilité. Il faut la supprimer. Un agent de l’Etat, à commencer par un juge, doit non seulement rendre des comptes aux citoyens, mais aussi payer pour ses fautes.

L’ancien premier président de la Cour de cassation, Guy Canivet, a ainsi recommandé d’exercer contre les juges fautifs l’action récursoire de l’Etat, autrement dit de faire payer au juge, en monnaie sonnante et trébuchante, le prix de sa faute. Cela suffira à les faire réfléchir, de même qu’a été efficace à l’Education nationale le non paiement des jours de grève.

Au-delà, il faut exclure de la fonction publique tout agent abusant de son pouvoir. Des comités citoyens doivent se constituer partout en France et réclamer des comptes chaque fois qu’un abus est commis.

La France doit à nouveau entrer en révolution. Celle de 1789 a été annihilée par la croissance cancéreuse de l’Etat. La révolution d’aujourd’hui doit extirper la tumeur, autrement dit ramener l’Etat aux dimensions modestes qu’il n’aurait jamais dû cesser d’avoir. « Aux armes citoyens, formez vos bataillons ! »

Claude Reichman

 

Sur le Web:  http://www.claudereichman.com/articles/unjugeveutmexpulserdefrance.htm

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 4,64 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « RSI: Un juge veut m’expulser de France ! par Claude Reichman »

  1. « La démocratie pour certains , c’est la dictature de la loi. » « La justice, c’est la dictature des magistrats »=
    Je vous invite à satisfaire votre curiosité et sagacité sur la médiocre réalité judiciaire française=’Anéantissement de l’Etat de droit en France’ Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante : https://www.linkedin.com/pulse/an%C3%A9antissement-de-letat-droit-en-france-richard-armenante?trk=v-feed&lipi=urn%3Ali%3Apage%3Ad_flagship3_detail_base%3B06y5e%2BNh9OdEXSPta2AyQw%3D%3D
    En conclusion : Dans un monde où il faut penser global et agir local le comportement est plus important que les objectifs. La France a tous les atouts pour être un pays d’excellence démocratique et économique. Alors pourquoi ne l’est-elle pas ? Soyez un Battant ou mourrez lentement = Vous pouvez lire la suite à l’adresse suivante en cliquant :
    https://www.linkedin.com/pulse/soyez-un-battant-ou-mourrez-lentement-richard-armenante

  2. Effectivement, quitter le pays semble être la meilleure solution. L’État perd ainsi notre force de travail et notre consommation. C’est le meilleur moyen de propulser la France à sa place c’est-à-dire en faillite.
    Une fois que les carottes seront cuites ces petits juges à la con qui ne seront plus payés comprendront que leurs salaires ne tombent pas du ciel.
    Allez courage fuyons !

  3. Tout à fait d’accord avec vous ! comme disait Pasqua : il faut terroriser les terroristes… S ils avaient peur du peuple, ils nous représenteraient…
    Hélas, ils ont peur du pouvoir et sont attirés par la corruption…

  4. et oui Mr Reichmain, les juges penaux ont « l’intime conviction », ils peuvent dire ce qu’ils veulent ET penser ce qui veulent aussi !! Il sont protégés par un systeme penal totalement obsolete qui date de Napoleon … nous sommes leur prostiué !!

  5. aller au TA pour faire virer un juge par ses pairs .. lol
    « comme disait Coluche  »
    c’est comme aller au commissariat de police porter plainte contre les flics qui t’ont tabassé .

    après tout en ayant du temps & de l’argent a perdre ; Pavlov ayant fait son office a la fin c’est comme les impôts ca rentre tout seul et on fini par aimer ca !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *