SI TU N’AIMES PAS LA FRANCE (de Bercy), QUITTE LA !

En 2014, ils étaient 4100 ménages à hauts revenus (plus de 100.000€ par an) à quitter la France, soit 10% de plus que l’année précédente.
Tous les ans le pourcentage augmente.

Ces derniers chiffres sont publiés par Bercy. Ils sont donc à prendre avec précautions.
Le mensonge ou si vous préférez la désinformation étant inscrite dans ses gènes, comme dans toute dictature qui se respecte…
Dans ce sens là, Bercy doit minimiser les chiffres et essayer de faire en sorte qu’ils passent inaperçus. Il sait qu’il peut compter sur la collaboration sans faille des médias.

Au contraire, ce sont des chants de victoire, bien relayés, dès que cela concerne la progression constante du C.A des redressements des « fraudeurs ».
Là, ils auraient tendance à les surévaluer (pour prouver aux « égalitaristes » qu’ils font bien leur boulot).
Dans ce domaine, nous sommes dans des chiffres stratosphériques.

Environ 20 milliards d’euros en 2016 et lorsque l’on sait  que la « fraude fiscale » est estimée (par qui et comment ?) à 80 milliards d’€ , on peut présumer que si vous gagnez confortablement votre vie, ce qui est aujourd’hui considéré comme un crime, au même titre que si vous roulez la nuit à 150 sur une autoroute déserte , vous êtes devenu automatiquement  un « délinquant » et Bercy a pour mission « sacrée » de vous remettre d’équerre, c’est-à-dire de vous plumer.
Vous finirez, c’est mathématique dans la casserole du fisc.
Ceux qui travaillent et qui réussissent  l’ont bien compris.
L’heure, en France, est à la « solidarité » ! On va leur prendre pour donner aux « autres ». En commençant par notre oligarchie.
Vous connaissez: solidarité bien ordonné commence par soi-même…

Ils ont donc choisi de se barrer pendant qu’ils le peuvent encore car Bercy a certainement comme projet, dans ses cartons, de fermer nos frontières pour arrêter cette hémorragie qui s’amplifie tous les ans.
Et qui n’est vraiment pas citoyenne.

Donc nos « riches » aiment la France mais, apparemment,  pas Bercy.
C’est pour cela qu’ils  prennent la poudre d’escampette et vont s’installer sous des cieux fiscaux plus cléments.
Donc, en plus, ces mauvais citoyens, en se faisant la valise avec leurs fifrelins n’arrangent pas les finances de la France.
Ces salopards, non content de foutre le camp avec leur argent,  vont le dépenser à l’étranger.

Et un riche ça dépense sec pour son confort…
Pour Bercy, plus d’impôts, de  TVA, de taxes.
Tout ça lui passe sous le nez et va chez  nos pays concurrents moins cons.

La France, petit à petit, discrètement, se vide financièrement, mais aussi elle se vide de sa matière grise qui également va voir ailleurs.
Ceux qui espèrent, grâce à leur matière grise, leur travail et  leur courage, faire fortune l’on bien comprit. Ils  prennent les devants avant que Bercy leur tombe dessus. Ils font leur baluchon et à la vitesse de Bip Bip voyant le Coyote se diriger vers lui, montent dans le premier avion et disparaissent des écrans radar (de Bercy)

Aucun élu, aucun dirigeant, aucun énarque ne prend conscience de ce phénomène et ne souhaite apparemment y remédier.
Ils sont tous trop occupés à se battre entre eux pour, chacun, avoir la plus grosse part du gâteau France ou pour le moins, pour que rien ne change et ne remettent en question leurs multiples privilèges (que nous payons).

Bientôt la France ne sera peuplée que de pauvres.

Pauvre de nous.
Moi, je le suis déjà et je suis scotché ici car Bercy m’a déjà tondu au sang.
Sinon vous pensez bien…

E.Bolling

RAPPEL : MOBILISONS NOUS. SIGNEZ LA PETITION. (Colonne à droite)

 

Bolling Emmanuel

A propos Bolling Emmanuel

Emmanuel Bolling a été condamné le 12 janvier 2016 par jugement contradictoire à l'égard d'Anne Béot, inspectrice des impôts de Paris 18eme et partie civile. Emmanuel Bolling a été relaxé du chef de diffamation publique. Il a été reconnu coupable du chef d'injure publique envers fonctionnaire publique pour son article du 15 décembre 2014 sur le site témoignagefiscal.com intitulé "certain de leur impunité, rien n'arrête les agents du fisc". Il a été condamné à verser à Madame Anne Beot 500€. Emmanuel Bolling était un des créateurs et des dirigeants de la Discothèque LA LOCOMOTIVE à Paris. Ouverte fin 1986, décédée asphyxiée par le fisc fin 2009(RIP). Elle subira en huit ans trois contrôles fiscaux. 1992, 1996, 2000. E.Bolling contestera le deuxième (1996). Cette contestation justifiée entraînera immédiatement de la part de Bercy une série sans fin de saisies diverses étranglant son entreprise pour finir par la ruiner. Relaxée de l’accusation de « dissimulation de recettes » par le tribunal correctionnel de Paris en 2002, le fisc n’en continuera pas moins à poursuivre LA LOCOMOTIVE et ses dirigeants de son acharnement, pour les mêmes motifs, comme si de rien n'était... En 2014, après 18 ans de procédure, de procès et d’appels (gagnés ou perdus) dont la liste serait des plus ennuyeuse, E.Bolling et ses associés, ruinés, se battent toujours pour que l’on reconnaisse ce redressement pour ce qu’il est : un abus fiscal caractérisé. Il a initié deux nouvelles procédures devant le T.A.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « SI TU N’AIMES PAS LA FRANCE (de Bercy), QUITTE LA ! »

  1. Bjr,

    Tjrs un plaisir de vous lire Emmanuel, une pointe d’humour avec du pragmatisme (car le fisc sait nous ramener tjrs plus bas sous terre:).

    Je suis comme vous je n’ai plus rien & en fait j’en vis bien mieux car par leurs manoeuvres frauduleuses, tondu comme un mouton de contribuable, ils ne peuvent plus rien me voler!

    Pris à leur propre piège, les plus emmerdés maintenant ce sont eux!

    Longue vie à vous & à tous les tondus car plus nous vivrons plus nous les emmerderons les nazillons!
    @+

  2. Bonjour et bravo pour votre article tellement réaliste
    À l heure ou tout le monde manifeste pourquoi n organisez vous pas une manifestation devant Bercy pour que nous puissions nous faire entendre nous deliquants de la république qui avons été tondus par des petits fonctionnaires minables
    J aurais plaisir à prendre un café avec vous

  3. C’est normal quant on nous tape dessus soit on ne dit rien soit on se barre moi j’ai décidé de tout vendre et de partir en attendant peut être des réformes pour ceux qui apportent de la richesse et pas des assistés . Je leur laisse ceux qu’ils veulent mais plus moi .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *