Terreur et bureaucratie

A la suite de la publication de ma requête devant Tribunal Administratif de Montpellier, un ami m’adresse le mail suivant :

« Henri,

J’espère que tu obtiendras gain de cause. 

Ce que tu écris sur la Terreur est absolument vrai.

Quand j’étais jeune médecin je faisais du syndicalisme et j’étais actif. Nous avions des formations de cadre comme partout. Il nous avait été expliqué la « théorie du conducteur ivre ». 

Le moyen de la Sécu, puisque c’est d’elle dont il s’agissait, pour faire plier et soumettre les médecins est de les terroriser.

Chacun connaît, la Sécu connaît, les médecins connaissent ceux de leurs confrères qui font n’importe quoi. Si la Sécu voulait elle les sanctionnerait immédiatement. Ils ne trouveraient personne pour les défendre et tous trouveraient cela normal. Mais personne ne serait effrayé. Comme quand un conducteur ivre est sanctionné.

Par contre quand un médecin sérieux, dans les clous, médicalement performant et irréprochable voit la Sécu lui tomber dessus sans qu’il comprenne pourquoi, voit ses patients convoqués par dizaines à la Sécu sans qu’ils sachent non plus pourquoi (Mais leur docteur a sûrement fait quelque chose de très grave dont ils ne savent rien).

La Sécu est tellement compliquée qu’il est très facile de se retrouver en faute même sans en avoir conscience. (Comme avec le fisc)

Finalement tout ce déploiement n’aboutit à rien puisqu’il n’y a rien. Mais le médecin a subi des mois de tracasserie, ses patients aussi et ses confrères se disent : » Il est comme nous, sérieux dévoué, appliqué, il n’a rien fait, c’est totalement injuste, tout ce qui lui est arrivé aurait pu nous arriver » et tous en ont des sueurs froides et « balisent grave » comme on dit aujourd’hui.

Pour la Sécu c’est économique en coût d’oppression, pas besoin d’en embêter beaucoup. Un de temps en temps suffit. C’est tellement injuste que toute la profession est très vite au courant.

Du coup les médecins deviennent très dociles ! J’y ai pensé en lisant ceci « Torturer ou enfermer de façon juste ne serait qu’un acte barbare, ne serait pas en mesure de terroriser une société, il s’agirait simplement de l’expression d’une société fruste. »

Amitiés »

Cet ami anime une manifestation annuelle libérale à Dax, que je me permets de vous recommander.

Le lien pour s’inscrire : https://www.bastiat.net/inscription-au-weekend-de-la-liberte-2019/

Nous nous y retrouverons si vous en êtes, personnellement j’y vais tous les ans.

Revenons au titre de ce billet.

Un petit croquis va nous y aider

Une société est composée de décideurs et d’une population, entre lesquels est intercalé un outil de production matériel ou intellectuel dont une importante partie est bureaucratique. La bureaucratie étant le lien d’ordre, d’organisation.

Par exemple le groupe social Facebook se compose d’une communauté de 2 milliards et demi de consommateurs pour environ 25.000 salariés dont la plus grande partie sont des bureaucrates.

Nous pouvons prendre pour autre exemple un pays comme la France qui pour une population de 66 millions d’habitants possède cinq millions et demi de fonctionnaires dont une partie importante sont des bureaucrates.

Tout se joue, pour cette bureaucratie, en fonction de son sens de fonctionnement.

Si la population est considérée comme assujettie, la bureaucratie fonctionnera des décisionnaires vers les assujettis, flèche rouge. Alors la bureaucratie aura des tendances autoritaires. Elle sera encline à imposer la ligne voulue par les décisionnaires. Son outil le plus performant sera la force, puis fatalement la terreur.

Si la population est considérée comme consommatrice, la bureaucratie fonctionnera des consommateurs vers les décideurs, ceux-ci ne pouvant pas se permettre de perdre leurs consommateurs, sans lesquels la faillite n’est pas loin, flèche verte. La bureaucratie imposera la ligne voulue par les consommateurs. Son outil le plus performant sera la séduction, peut-être aussi hélas le mensonge (souvent l’allié de la séduction).

De la compréhension de ces systèmes il est aisé d’imaginer ou de constater quel type de société apporte le plus de confort et de liberté à la population.

Je vous laisse choisir.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

5 réflexions au sujet de « Terreur et bureaucratie »

  1. La peur peut facilement changer de camp. Souvenez vous il y a bien 20 ans de cela déjà, des petits malins envoyaient aux centres des impôts des enveloppes avec de la poudre blanche, c’était à l’époque où les journalistes nous abreuvaient avec la guerre bactériologique, le charbon, la ricine et George Bush. Le grand cirque médiatique pour vendre du papier et nos chers agents des impôts avaient le trouillomètre à zéro, leur hiérarchie leurs avait même distribué des gants pour ouvrir le courrier : tout bonnement risible. Le propre du fonctionnaire n’est certainement pas le courage puisqu’il choisit la sécurité de l’emploi en contre-partie de sa soumission.

  2. En ce qui concerne la première partie, vous pouvez y rajouter exactement de la même façon les inspecteur du travail, ceux là, vous disent pas bonjour, arrive, et vous menace de prison direct, correctionnel, etc…, ils commencent par ça. Ensuite réclament énormément de document d’explication, pendant 6 mois. Bizarrement toute l’entreprise s’arrête. On es aux ordre. Et plus rien, on entends plus parler d’eux, (jusqu’au suivant qui recommencera…),

  3. bienvenu dans le mondes des bisounours

    avec en tête un sociopathe
    une ordre ministérielle
    des légions de fonctionnaires zeles
    qui même a la baquette de pain et au gros rouge le peuple des sans dents et gilets jaunes

    en gros 45 millions inscrit
    la moitié qui vote
    1/4 sont des fonctionnaires
    marrant ca correspond a un score décisionnaire de 25% ce qui va passer au 2eme tour
    sachant que souvent une famille vote dans le même bord ca fait pencher la balance du second tour
    et on n’a même pas parlé de la caste des influenceurs ,réseaux sociaux, journalistes , patrons, syndicats …etc

    alors ou est la démocratie … burocrate ou population ?

    https://www.les-crises.fr/quand-emmanuel-macron-veut-manipuler-une-histoire-quil-ne-connait-pas-par-jacques-sapir/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *