Toujours l’enquête de Contrepoints : Toine Manders

Aujourd’hui Contrepoints évoque un fiscaliste hollandais, Toine Manders, qui va au bout de sa démarche en assumant son parcours, du vrai courage, nous n’avons pas l’équivalent en France : https://www.contrepoints.org/2018/10/25/327805-limpot-cest-le-vol-4-toine-manders-condamne-davance

En fait cet homme s’est engagé avec ses clients pour ce que nous appelons  « l’optimisation fiscale ». Un peu partout dans le monde égalitariste, où l’idée de propriété est contestée, cette attitude tend à être déclarée délictuelle.

Les arguments de part et d’autre sont philosophiques et se résument à dire d’un côté que l’Etat est un excellent opérateur de santé, d’éducation, de transport, etc… et de l’autre qu’il se mêle de choses qui ne le regardent pas, que la propriété privée, la concurrence et le marché peuvent assumer bien mieux que lui.

Nous ne sommes pas en pointe dans ce débat ici à Temoignagefiscal. Nous sommes plus particulièrement attachés aux zones d’abus et de non-droit de notre société, en acceptant que le système en place est le fruit d’un combat politique dans lequel notre poids est nul.

Nous pensons que les arguments de Toine Manders sont bons mais inaudibles. Il faudra attendre la faillite de l’Etat, opérateur incompétent , pour que le discours de Toine Manders soit audible.

Certains parmi vous pensent peut-être que le temps est venu d’abattre cet Etat obèse, pillard, voleur. Peut-être….. mais attention, il possède la force et n’hésite pas à l’employer.

L’époque des CRS bras dessus bras dessous avec la foule réclamant moins d’Etat n’est peut-être pas pour demain, c’est même le contraire qui risque de se produire.

Il nous parait donc sage de témoigner simplement, de poursuivre en justice les incohérences, les abus de pouvoir, les tortures, et toutes les conséquences humaines désastreuses  du système étatisé en place.

Saluons le courage de Contrepoints qui va plus loin.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *