Un lecteur assidu….

 

…Très assidu, mais grognon.

Très grognon, voir le lien : link

Aujourd’hui c’est sourire. Je vous propose de revisiter la fable de La Fontaine : Le loup et l’agneau

« Le fisc et le jeune entrepreneur

La raison du plus fort est toujours la meilleure

Nous l’allons montrer tout à l’heure.

Un jeune entrepreneur travaillait

Faisant des affaires droites et pures

Le fisc survient envieux qui cherchait aventure,

Que le pillage en ces lieux attirait.

Qui te rends si hardi à gagner sans partage ?

Dit le fisc plein de rage :

Tu seras châtié de ta témérité

– Contrôleur, répond respectueusement l’intimé,

Que votre majesté ne se mette pas en colère

Mais plutôt qu’elle considère

Que je me vas travaillant

Honnête et vaillant,

Payant l’impôt auprès d’Elle.

Et que par conséquent, en aucune façon,

Je ne puis troubler sa moisson.

– Tu la troubles, reprit le fisc cruel.

Et je sais qu’à moi tu n’as rien payé l’an passé.

-Comment l’aurais-je fais, je n’étais pas installé ?

Reprit l’entrepreneur, je dois des sous à mon père.

– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.

– Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :

Car vous ne m’aimez guère,

Toi, ton père et tous les tiens.

On me l’a dit : il faut que j’vous éponge.

Là-dessus, saisissant la monnaie 

Le fisc emporte tout, et puis le ronge,

Sans autre forme de procès. »

Bien cordialement. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *