Une France en marche … immobile !

La France est en marche … vers quoi nul ne le sait vraiment ; surtout que notre aimable président a récemment déclaré que sa pensée était trop complexe pour faire l’objet d’une interview pour le 14 juillet !?!

Certes … mais le narcissisme égocentrique émanant d’une telle déclaration fait rarement bon ménage avec la transparence et la démocratie …

D’ici qu’on nous explique que nous sommes trop idiots pour comprendre la pensée profonde du président …

Sinon, tout le monde s’est réjoui de l’élection de Macron et le mouvement continue de se poursuivre puisque les élections législatives lui ont donné une large majorité lui permettant de gouverner.

Macron a donc tous les pouvoirs et mais que va-t-il en faire ?

Il est sûr qu’en Europe, tout le monde a été soulagé (Allemagne en particulier) que le Pen ou Mélenchon n’aient pas été portés au pouvoir car, on le sait depuis longtemps même si une partie des français (45% des électeurs quand même) reste encore  persuadée du contraire, c’eut été un cataclysme (notamment avec un Frexit suivi d’une sortie de l’€) dont on aurait eu du mal à se relever !

M Macron semble donc avoir convaincu une majorité de français puisqu’il a été élu au 2ème tour et qu’il a reçu une majorité à l’assemblée nationale ; sans toutefois que l’on puisse être persuadé qu’il s’agit bien d’une adhésion à ses idées ou d’un vote par défaut voire même d’un désintérêt grandissant compte tenu de la forte abstention enregistrée.

Toutefois, j’ai bien peur qu’on ait quelques surprises … car il faut que les choses évoluent mais vont-elles évoluer ?

Or, de ce qu’on voit d’ores et déjà de la future et hypothétique réforme du travail, ce ne seront que des mesures à la marge … comme je l’avais d’ailleurs écrit précédemment et ce n’est pas avec une vision exclusivement bureaucratique du marché de l’emploi que l’on va résoudre les problèmes de recrutement des entreprises !

Par ailleurs, il apparaît clair dès à présent qu’il n’est nullement question de réduire le poids de l’Etat alors que les allemands, qui sont 80 millions, ont 2 millions de fonctionnaires en moins que nous qui sommes 65 millions !

Or, la seule solution viable et légitime est que l’Etat réduise son train de vie et notamment le nombre de ses fonctionnaires ; ce qui n’est pas évident lorsque l’on prend conscience de ce que, M Macron, ancien fonctionnaire, avec son gouvernement formé de fonctionnaires, n’a pas le profil pour s’attaquer au problème des fonctionnaires … surtout que plane derrière la menace supplémentaire de M Mélenchon (qui, en bon marxiste révolutionnaire, ne reconnaît le résultat des urnes que s’il lui est favorable) de mettre la France dans la rue …

Là est le nœud du problème : le secteur public est trop important et pèse trop sur l’économie réelle qui repose, rappelons-le, sur la seule partie privée de l’économie (les entreprises).

Tous nos voisins ont réduit leurs dépenses publiques, le Royaume Uni a 10 millions d’emplois productifs que nous, mais, fidèles à notre idéologie, droits dans nos bottes, nous restons campés sur ce modèle ni social ni économique qui a un moment va finir par nous coûter très cher !

Rappelons brièvement les comptes publics actuels :

– Dette de 2.200 mds € soit 99% du PIB

– Déficit budgétaire 70 mds € qui s’est creusé au-delà des 3.5% depuis le début de l’année,

– 6.000.000 de chômeurs

– Déficit du commerce extérieur persistant de 50 mds €

– Croissance 1 à 1.3% espérée pour 2017

– Des caisses de retraite déficitaires au bord de l’implosion !

Et l’on apprend aujourd’hui que la dette a augmenté de 62 mds € (rien que ça) au seul 1er trimestre 2017 ; ce qui établit sans ambiguïté que Hollande et ses acolytes, au mépris de tous leurs engagements faits devant les français, ont laissé filé les déficits lors du 1er semestre 2017 avec un dérapage budgétaire de 8 mds € et que les comptes prévisionnels qui ont été établis en 2016 ont été faussés par des artifices comptables qui commencent à être mis à jour !

Par ailleurs, les dernières statistiques ont montré que non seulement le recrutement de fonctionnaires avait continué (+171.300 postes en 5 ans) mais que l’ancien gouvernement avait consenti une augmentation la valeur du point d’indice de 0,6 % en juillet 2016 et de nouveau de 0,6 % en février 2017 avec des effets catastrophiques attendus pour 2018 … occasionnant une dérive inquiétante de la masse salariale de l’Etat et des finances publiques à tel point que la Cour des Comptes a tiré la sonnette d’alarme dans son dernier rapport sorti ces jours-ci !

Alors, dans l’urgence, la suppression du CICE (système complexe et bureaucratique d’allègement de charges des entreprises) est reportée à l’après 2018 par Macron ; ce qui veut tout dire !

Et, finalement, on apprend que les finances publiques sont dans un état lamentable et que nous paierons pour l’irresponsabilité de ces politiciens si fiers d’eux mais ni responsables ni coupables et qui pourtant mériteraient bien quelques bonnes sanctions pour leur passer cette envie irrépressible de nous mentir et de nous tromper !

Alors, que valent les promesses d’un Emmanuel Macron au regard de cette situation alors que la plupart des mesures proposées sont non financées (étatisation de l’assurance chômage, modification de l’ISF, suppression de la taxe d’habitation pour 80% des contribuables, indemnités chômages pour les démissionnaires) ou tout bonnement inapplicables !

Car, nous sommes pour l’instant bien loin de ce qu’il faudrait faire avec la libéralisation du marché du travail, la diminution de la fiscalité, la réduction du train de vie de l’Etat et des retraites révisées.

Comme toujours, la haute administration française, persuadée de sa supériorité à la fois intellectuelle et technique, s’imagine qu’elle va pouvoir continuer ses petites affaires, et de surcroît duper nos partenaires européens (Allemagne en tête), avec des mesures en trompe l’œil ou relevant de la manipulation financière !

Aujourd’hui, en France, prendre le pouvoir se résume à profiter de tous les avantages liés à la fonction mais en aucun cas à prendre les mesures qui pourraient sauver le pays d’une débâcle qui s’annonce, de plus en plus, comme inéluctable !

Et finalement, en France, on peut mentir impunément à la population, la ruiner sur plusieurs générations et néanmoins percevoir paisiblement ensuite une très confortable retraite payée par nos impôts !

Au bout de l’impasse, il ne restera alors que la solution habituelle du fonctionnaire au pouvoir : les impôts !

On va déjà commencer par la CSG mais vous ne perdez rien pour attendre … car, pour le reste, on avisera !

Et, en 2022, ces mêmes politiciens/fonctionnaires (le terme est réversible) viendront nous expliquer qu’ils ne sont pour rien dans l’arrivée d’un populiste (de droite ou de gauche) au pouvoir ; avec toutes les conséquences dramatiques qui en découleront !

Le cynisme des politiciens nous étonnera toujours !

Bien cordialement

 

Απο την ελλαδα (de Grèce)

PHILOS

A propos PHILOS

Né en 1958, titulaire d’un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis un ancien avocat fiscaliste et partage ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, très à cheval sur les libertés individuelles, j’ai un ennemi : l’étatisme rampant qui détruit le tissus économique et social.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « Une France en marche … immobile ! »

  1. La France un pays dirigé par des politiques de combines et des comportements dignes de la maffia qui rendent aveugles les citoyens et surtout les journalistes qui sont complices.
    La France est foutue à court terme, c’est l’histoire de Pinocchio (Les jeux « dont les JO », amusements, …etc.) , la solution de la conclusion aussi .Ce pays s’enfonce tous les jours dans la médiocratie et rien ne l’arrêtera de couler , le trou dans la coque est trop grand. C’est ainsi , ce pays renaîtra de ses cendres dans un siècle ou deux. De+ Les Magistrats font de la politique et obtiennent des promotions des politiques . La justice en France il faut beaucoup d’humour pour y croire. Il faut que les citoyens élisent les Magistrats comme en 1789 après la révolution jusqu’à ce que NAPOLEON en fasse des fonctionnaires en 1799.
    LA France EST UN PANDEMONIUM !

  2. A méditer en Allemagne le pays a une balance commerciale positive de + de 300 milliards d’€ personne ou peu de monde n’accuse les paradis fiscaux , ou les cadeaux fiscaux en Allemagne , en France il y a un déficit de la balance commerciale commercial de + de 50 milliards d’€ , que dire…….

  3. La pensée de la semaine =
    « Les finances publiques doivent être saines, Le budget doit être équilibré,
    La dette publique doit être réduite, L’arrogance de l’Administration doit être combattue et contrôlée , et l’aide aux pays étrangers doit être diminuée de peur que Rome ne tombe en faillite, La population doit encore apprendre à travailler au lieu de vivre de l’aide publique. » Cicéron -55 ans avant JESUS CHRIST- Moralité : la crise dure depuis 2065 ans , et la démonstration des excès de l’homme !
    Celui qui oublie son passé est condamné à le revivre!

  4. oui les Français sont idiots d’avoir pensé& voté pour lui ..
    –>enfin ce sont les mêmes qui quelques « ânées » aux -paravent s’étaient raie-joui de celle d’obwana et avec le RE-cul on voie bien ce que ca a donné !!

    on voie bien quand même que en tant que NO-vices pour certains (ils ont déjà des casseroles aux culs) et soyez certains ce n’est pas pour nous annoncer un mariage FRANCO /allemand.

    comme dit l’adage, qui SURVIVRA verra !!

    1. Bjr,

      Les Veaux français ont cru aux sourires ultrabright de Hollande junior!

      C’est la devise du politicien: »je fais n’importe quoi avec l’argent qui ne m’appartient pas et je demande aux citoyens de payer la facture !  »

      En optant pour le pantin Pinocchio de Hollande & des magnats de la finance, c’est comme s’ils n’étaient pas assez sodomisés parle fisc, ils en redemandent encore une fois de plus!

      « Je t’aime macron, reviens m’en mettre une louche de plus »!

      Ils ont mis le bulletin, les veaux, oui mais l’urne était funéraire!

  5. De toute façon , ce qui est certain, c’est qu’aucune remise en question des augmentation d’impôts prévues, n’est à ce jour remise à plus tard… , de plus j’ai vraiement une question qui me taraude, et c’est difficile d’avoir la réponse sur le net. Comment est calculé le PIB? Qu’y a-t-il dedans?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *