Vers la création d’une administration nationale de l’urbanisme social.

Le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, en accord avec Le Président François Hollande, pourrait mettre rapidement en place l’ANUS (Administration Nationale de l’Urbanisme Social). Le gouvernement pense que cette création répond à un besoin urgent pour la France.

L’ANUS permettrait au gouvernement de digérer et d’évacuer la douloureuse crise immobilière que traverse la France.

C’est Cécile Duflot qui, naturellement, prendrait la tête de l’ANUS. Interrogée en privé, elle aurait affirmé vouloir sonner le début de la reconquête de l’urbanisme social en France à partir de l’ANUS.

L’administration française ne manque pas de compétences dans le domaine de l’urbanisme. Ces compétences, dont on peut prendre la mesure en visionnant la vidéo jointe (source Libertas), seraient regroupées dans l’ANUS.

Mais, le souhait de la Ministre Duflot est beaucoup plus ambitieux.

Les propriétaires et les entreprises privées seront associés dans un ANUS élargi. S’agissant d’une cause nationale, c’est toute la France qui pourrait bientôt se retrouver dans l’ANUS, au dire de la Ministre. Elle pense que les possibilités offertes par l’ANUS seront illimitées, certaines, dit-elle, nous surprendront.

Les seules réserves émises viennent de Bercy qu’inquiète le coût d’une telle opération. Interrogé en privé, un haut responsable nous a confirmé que l’ANUS, financé sur la solidarité, pourrait venir agrandir le trou de la SECU, ce qui pourrait ne pas être accepté par l’Europe.

Souhaitons à l’ANUS de ne pas rencontrer de vents contraires dans sa marche en avant. Car, c’est bien dans l’ANUS que le Président et son gouvernement mettent tous leurs espoirs pour solutionner la grave crise immobilière que traverse le pays. C’est à travers l’ANUS que la France retrouvera la joie de vivre immobilière.

On disait : « quand le bâtiment va tout va ». Demain on dira : « c’est par l’ANUS que se résorbent les crises du bâtiment. »
On en parle en Europe:

– Le gouvernement Grec, qui traverse une crise encore plus grave que la notre, suit de très prés cette expérience, à laquelle ses spécialistes sont associés.

– L’Espagne, dont l’ANUS (Administationé Nationalé dé la Urbanistica Solidaritad) est en surchauffe, reste septique.

– L’Allemagne attend de connaître les résultats avant de plonger.

– Les Anglais refusent l’expérience, la reine ne souhaiterait pas s’engager dans cette voie.

 

C’était notre séquence « pétage de plomb ».

Bien cordialement. H. Dumas

 

 

 
 

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Votez pour cet article)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *