Ah bon, on est à l’os ? Ah bon, on fait ce qu’il faut ? par H16

 On l’a dit, on le répète : la situation est grave parce que l’austérité frappe la France de plein fouet, pif, paf. Partout, les élus, âpres à la dépense et conscients de leur énorme responsabilité si un déficit trop gros venait à obérer les finances publiques, font assaut d’inventivité pour tailler dans les services obèses, couper les charges indues et affûter les budgets au plus près.

Bien sûr, cela provoque de la grogne, des cris et des grincements de dents chez ceux qui sont les premiers touchés par ces mesures courageuses. Ainsi, le ministère de la Culture a-t-il pu mesurer les difficultés à assécher les robinets d’argent public et l’impitoyable dureté des éléments se déchaînant sur le monde des Arts a même fait l’objet d’une carte dédiée. Dans les collectivités territoriales, la main ferme de l’État refuse d’ouvrir un peu la bourse publique, et les élus locaux sont donc confrontés à de douloureuses décisions et doivent faire preuve de créativité pour dégager des marges de manœuvre et faire des économies. Il faut dire que d’après la Cour des comptes, ces collectivités n’ont encore fait que peu d’efforts pour réduire leurs dépenses de fonctionnement (notamment en personnel). Serrer la vis s’impose donc avec urgence pour redresser les finances du pays.

Et les résultats sont là ! Grâce à ces mesures inédites dans un pays jadis habitué à la dépense, Christian Eckert, le secrétaire d’État au Budget, a eu le plaisir d’annoncer que la masse salariale des collectivités locales avait bondi de 4% l’an dernier après une progression de 3.1% en 2013 ce qui est très … heu… Bondi ? Quoi ? Hein ?

Vous voulez dire qu’en cette période de disette budgétaire et alors que le déficit de l’État pour cette année ne devrait pas être inférieur à 70 milliards d’euros, nos élus sont infoutus non seulement d’arrêter les embauches, non seulement n’arrivent pas à se contenter d’embaucher autant que l’année précédente, mais qu’ils sont infoutus de s’empêcher d’augmenter encore le nombre d’embauches d’une année à l’autre ?

tout ceci est parfaitement normalNon ! Ce n’est pas possible. Si cela se savait, cela déclencherait, à n’en pas douter, un mouvement de grogne sans précédent chez ces Français qui payent, chèrement, ce genre de gabegies.

Et alors qu’on entend partout l’orchestre philharmonique d’instruments à vent, pipeaux et flûtes de l’Élysée, jouer sa célèbre rhapsodie « On fait 50 miyards d’économies », il est impensable de lire en parallèle que les dépenses publiques ont encore augmenté, pour atteindre 57.7% des richesses produites, un chiffre jamais atteint auparavant.

Pourtant, pourtant, rappelez-vous, on a bien dit partout que l’austérité frappe les Français ! On a même entendu, partout, sur les plateaux télé, à la radio, on a lu dans moult éditoriaux d’une presse massivement subventionnée que la crise obligeait des économies dans les services publics (que le monde nous envie) à tel point que ces services sont menacés au moment même où les Français en ont le plus besoin (bien sûr) !

Nous aurait-on menti ? Nos élus nous bobarderaient-ils le visage sans vergogne ? Ne se foutrait-on pas un petit peu de notre gueule ?

Oh, ce serait du populisme que dire ça. Il semble évident que, derrière les masses ventripotentes qui siègent à l’Assemblée et au Sénat se cachent des hommes et des femmes respectueux des Français et de leurs finances, qui n’ont à cœur que le bien-être du contribuable si souvent mis à mal. D’ailleurs, c’est précisément pour cela que jamais, ô grand jamais, ces élus ne voteraient, en pleine crise, une loi pour augmenter encore (encore !) les indemnités de certaines catégories de hauts fonctionnaires.

Jamais.

Ah tiens, si.

bonification indiciaire

Apparemment, même en période de crise, on peut être élu de gauche, qui pense au peuple qui trime, ou de droite, qui fait attention aux deniers publics, et voter dans une belle décontraction une augmentation pour des hauts fonctionnaires alors qu’il est plus que temps que toute augmentation, toute nouvelle embauche soit parfaitement et totalement proscrite.

Mais à bien y réfléchir, peut-être que ces votes d’augmentations, peut-être que ce dénides uns et des autres (Delaunay, qui estime sans rire que « L’État et les collectivités sont générateurs d’emplois » ou Philippe Laurent, président de la Commission des finances de l’AMF, Association des maires de France, qui rétorque simplement qu’« Il ne peut pas en 2014 y avoir 4% de progression de la masse salariale »), peut-être que cette parfaite déconnexion avec la réalité explique assez bien le constat sans échappatoire possible que, non, non, l’austérité n’a toujours pas commencé en France ?

dépenses administrations publiques - 2013

Peut-être cette préoccupation à continuer le train-train quotidien des dépenses fumistoïdes, des gabegies décontractées et le déni douillet qui les accompagne expliquent-ils que non, loin s’en faut, le gouvernement, les politiciens et les administrations sous leur responsabilité ne font absolument pas ce qu’il faut, et ont même la furieuse tendance à accroître le problème ? Par exemple, alors que tous ceux qui ont encore un contact avec le réel ont bien compris que l’un des gros problèmes qui plombent le pays est le poids des charges, comment interpréter un petit amendement ajouté lors du vote de la loi de finance de Sécurité sociale pour 2015, petit amendement qui ouvre grand la porte à l’obligation de payer des cotisations pour les gérants minoritaires non salariés ? Tout comme les centaines de bonnes idées précédentes (depuis la loi Macron jusqu’à la loi Consommation en passant par d’autres), toujours motivées par les meilleures intentions, et déclenchant toujours les pires catastrophes, comment ne pas voir ici à l’œuvre une bonne dose de crétinerie ou un désir pervers d’emmerder encore un peu plus certaines personnes ?

Comment ne pas voir, devant l’accumulation de ces débilités néfastes, que nos élus sont maintenant prêts à raconter n’importe quelle bêtise pour faire perdurer la situation tant qu’elle leur est profitable ? Comment ne pas voir leur déni, et comment ne pas voir qu’au final, … ce pays est foutu ?

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « Ah bon, on est à l’os ? Ah bon, on fait ce qu’il faut ? par H16 »

  1. la colère groonnnddddde !!!
    manque de l’argent … on taxe c’est pourtant clair depuis les années 80 ?
    vous, électeurs n’aviez pas compris !!
    4% d’augmentation des fonctionnaires —->+ 22% dans les sondages .
    encore 2 ans il aura 6 millions de fonk = 30% des électeurs Potentiels
    en 2017( bien aidé par les journalo-collabos) Flamby fait 100% ,se représente
    et est encore élu !!.
    nos politicards ont encore de beaux jours devant eux, le manège tourne encore et la populasse va leur donner un ticket pour refaire un tour !!
    il y a un dicton en bourse qui dit .
     » c’est quand la mer se retire que l’on voie ceux qui sont a poils », ce qui veux dire que quand il n’y aura + d’os a ronger , caisse a sec , que les taux vont monter et que les pays vont attaquer la dette de l’état … quand ils retireront leur bille
    hollande sans maillot quand le tsunami sera passé , je paye pour voir ça !!

  2. Mes sentiments envers ce gouvernement et les autres avant lui :
    – RAS-LE-BOL, depuis des années de cette politique fiscale qui condamne, décourage et frappe ceux qui travaillent.
    – SOUFFRANCE, de voir la France s’effondrer, de nous voir, nous, citoyens devenir de plus en plus pauvres. De voir certains se suicider de ne plus pouvoir subvenir à leurs besoins, de ne plus supporter de perdre leur travail, leur entreprise.
    – CRAINTE, que cette situation économique continue de s’aggraver au point du non-retour.
    – COLERE, de voir tous ces politiciens se battre…….non pas pour le peuple ni pour les intérêts des français……..mais seulement pour leur carrière, leur avenir, leurs avantages…
    – SOUFFRANCE et REVOLTE, de voir la France perdre son identité, de voir se réduire de jour en jour nos libertés, notre droit de penser, notre droit de parler.
    – ECOEUREMENT, de comprendre finalement, que ces situations graves (économiques, fiscales, sociales..) sont voulues et mises en place délibérément par les politiques dans un seul but : empêcher, contrôler, brider….le peuple.
    – REVOLTE, de se voir taxer de raciste lorsque l’on défend ou parle simplement de nos valeurs, nos traditions françaises…notre existence.
    – ECOEUREMENT, de ne pas être défendus ni protéger par nos dirigeants qui, au contraire, nous sacrifient sans aucun remord.
    – ECOEUREMENT, de voir au contraire, une justice laxiste ; pire, CRIMINELLE ; une justice faîte pour les bandits et les assassins.
    MAIS SURTOUT,
    – UNE TRES GRANDE DOULEUR pour nos jeunes qui ont été les cibles d’assassins, de lâches, de terroristes qui ont eu toute l’aisance et le temps de venir sur le territoire sans aucune difficulté pour tuer.

    J’ai vécu avec effroi les drames qui ont touchés nos jeunes et qui m’ont finalement touchés moi-même au plus profond de mon cœur.

    Ce gouvernement et ceux avant lui, sont responsables de la situation catastrophique dans laquelle nous nous trouvons et responsables des tragédies et malheurs de ces derniers jours dans notre pays. De la mort de nos jeunes qui, non seulement, n’étaient pas protégés, mais qui ont été MIS EN DANGER par nos politiques.

    Les résultats des actions (et des inactions) des politiques, prouvent qu’ils sont incapables à tout. Mais surtout, ils prouvent qu’ils sont un VERITABLE DANGER pour notre société, et pour notre vie.

    Je n’ai pas grande instruction ni connaissances politique, mais je comprends et discerne que
    les gouvernements successifs nous ont déjà entrainés dans une descente économique catastrophique et maintenant ils nous entraînent dans une guerre que nous n’avons pas voulu, que nous n’avons pas souhaité.

    Tous ces partis n’ont pas été, et sont incapables de diriger la France pour qu’elle soit forte. Pire les évènements prouvent qu’ils sont un véritable danger pour notre pays, pour nos vies.

    Nous sommes à la veille des Régionales et, je ne l’ai les jamais vu autant s’agiter et paniquer pour…….leurs places et privilèges, car j’ai bien compris que ce n’est pas pour nous qu’ils se battent ni s’inquiètent.

    Je fais parti de ces français qui sont restés dans un mutisme et dans l’attente trop longtemps, ces français qui avaient confiance, qui ont été trompés et sacrifiés.
    Mais là, c’en est trop. La coupe est pleine.

  3. Bonjour je vous incite vivement a regarder la video sur Manolo de Claude Reichman Mouvement pour la liberté de la protection sociale et vous verrez
    Que le Manolo peut récupérer 50 milliards assez facilement mais il faudrait qu il
    Soit plus courageux !! De plus les conflits d intérêtś entre les cotisations sociales
    Prélevées et reversées aux mutuelles 99,5 pour cent il y’a des économies a faire?!
    De plus 0,5 pour cent qui restent sont reversées aux caisses RSI 20 millions d euros
    Pour chaque caisse régionale??!! Donc encore des économies a faire le pays n est
    Pas foutu il devient foutu parce que ces gens ont beau être énarque. L état est
    Mal géré il y a gaspillage fraude et corruption dans tous les domaines!! Les liquidations judiciaires coûtent cher a la nation par les pertes d emplois les
    Pathologies des liquidés les milliards des spoliations envolés mais pendant ce
    Temps les mandataires s enrichissent de façon considérable ils ruinent pour
    Empocher plus. Tant que les institutions ne changeront pas que le mensonge
    Persistera que l on demande aux citoyens de cotiser a outrance de cotiser pour
    Une retraite solidarité alors que tous les politiques et les élus gagnant des 120000
    Euros par mois de argent de poche indemnités pour déplacements. Repas. Loges
    Dans des studios de l état etc etc cotisations retraite pour eux capitalisation
    Et ils prétendent nous faire la morale effectivement la France va a sa perte. Les
    Intérêts payés sur les marchés financiers pour les emprunts et qui dépassent la dette effectivement la France s enlise de plus en plus. Mais question posée pourquoi tout cela et si c était voulu??!! Pour asservir encore davantage ceux
    Que l on appelle le peuple??!! Avec ces élus qui nous confisquent le pouvoir??!!
    Il faut voter disent ils ils n ont qu une obsession le FN ils n ont pas encore,compris
    Qu ils feraient mieux de se taire??!! Plus ils en parlent plus il monte bravo !!? A la
    Bêtise??! Ils ne sont pas capables de considérer des réflexions élémentaires c est
    Le comportement de l interdiction on a tous des souvenirs d enfants a qui on
    Défend bonbons,chocolat confitures??!! Etc plus vous interdisez plus ils se
    Manifestent lorsque vous avez le dos tourne.??!! Un sénateur a demande a un chef d entreprise libere du RSI de continuer a cotiser par solidarité c est un monde
    Comme vous dites ces ventripotents qui nous font la morale qu ils comment a se
    Regarder??!! Eux cotisants par capitalisation font la morale et se mettant a l abri
    Au chaud dans leur burnous de mandat ils veulent nous faire la morale avec tout
    Ce que je viens d énoncer alors qu il y a 9 millions de pauvres tous ces gens qui
    Vont a la soupe populaire comme pendant 39-45 six millions de chômeurs et ça ne cesse d augmenter ? Mais ils s en foutent c est a celui qui sauve sa peau et son
    Portefeuille. Regardez l émission manger c est voter ça part d une bonne idée
    Mais regardez le sénateur avec la députée comme ils salivent chez le marchand
    De fromage chez le boucher chez le pâtissier specialiste du macaron plus ils
    Sont énormes plus ils emportent le panier garni lors de leur tournée??! Et ils
    L audace de laisser 600!agriculteurs se suicider par an ils ont l audace de payer
    34cts le litre de lait au producteur,ils ont l audace de refuser avec la ministre de la santé 30 € la consultation des médecins généralistes . On aura tout vu un repas
    A l Elysée 3000€ par tête de pipe par repas voilà le coût que nous devons assumer
    En tant que contribuable. Je pourrais continuer encore longtemps. Système
    Effrayant asservissement des citoyens qui ont depuis longtemps perdu leur pouvoir
    Vis a vis du vote des lois et qui sont des quasi esclaves.??!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *