Aller à la cause et vers les effets

Préambules

Pour la cause, nous la connaissons très bien ici, mais quand elle n’existe pas pour une bonne partie de notre population, il reste les effets de scènes qu’on joue au théâtre.

Ces effets sont effectivement un jeu de scénarios à présenter à la plèbe. Des coursives préfabriquées pour ne pas expliquer l’explicable, et par là tenter d’être en responsabilité , avec des voies lactées, non pour les citoyens, mais plus pour leurs représentants élus et non-élus.

Le cygne noir était pourtant probablement blanc. Le blanc dans le registre du Covid qui émettait des alertes depuis de nombreux mois. Nous n’allons pas dire des années car nous savions après tout que les mœurs culinaires et de marchés parmi une partie de la culture asiatique prêtaient à des précautions sanitaires de notre part. Je dis une partie car j’exempte le Japon qui est tout sauf un bordel.

La cause et les effets

La cause pourrait être ce Covid. Dans son prolongement il fallait s’en prémunir. Sauf que nous n’avons pas compris la matière de cette cause et de surcroît comment s’en effacer. Alors quand on ne comprend pas grand chose à la cause, les effets deviennent un peu compliqués à gérer.

Ce Covid  s’impose ainsi comme un « Blob », un « Gloubiboulga » qui nous déstructure dans nos rapports sociaux, nos us et coutumes, et nos échanges.

Traiter les effets ou la cause

Pour l’instant, nous ne sommes que dans le traitement des effets, mais plutôt dans la peur de l’excès d’effets.

Quand à traiter la cause, nous n’en savons encore décidément rien.

Viennent des questions

Puisque dans le néant des causalités à effets, que faire ?

Attendre de pouvoir traiter la cause, par un vaccin idoine ?

Et si ce Covid pouvait muter ? Le même vaccin ou un autre à trouver ?

Courir le risque

Nos sociétés vont devenir très vite intenables si nos activités ne reprennent pas. Peu importe la casse que fera ce Covid, mais nous devons prendre ce risque avec tous nos moyens disponibles et à venir pour reprendre nos labeurs.

Nous trouverons des actions contre ce Covid en travaillant, mais certainement pas dans le confinement et l’immobilité.

Bien à vous

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « Aller à la cause et vers les effets »

  1. et si tout cela .. n’était qu ‘un test !!.
    ( ou blouser ) le péquin moyen afin de mieux le saigner a blanc

    c’est en bon chirurgien fiscal “ce qui était pérennisé par les énarques de Bercy” qu’une bonne saignée fiscale ne ferait pas de mal après une guerre ayant crée une tranchée de déficit abyssale

    bon après le coté théâtral de la pyramide du Louvre (les voies du sEigneur mac-RON) étant impénétrables soyons franc, le maçon étant au pied du mur…..le trou est prés ….on va mettre les cadavres dés le 11 mai afin de rebâtir des fondations d’une société dictatoriale .
    les lépreux confinés
    et les petits esclaves grassement rétribués a vie ne vont pas cracher sur le salaire que leur attribue leur pharea ON .

    comme dit l’expression “on” C est toujours un -ON

  2. D’après ces infos =Alexandre Adler : « Le terme “corona” apparaît dans un rapport de la CIA dès 2005 »
    Public Sénat vous propose le regard, l’analyse, la mise en perspective de grands experts sur une crise déjà entrée dans l’Histoire. Aujourd’hui, le regard de… Alexandre Adler, journaliste, historien, spécialiste des questions de géopolitique.
    Par Rebecca Fitoussi = Cliques pour lire la suite :
    https://www-publicsenat-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.publicsenat.fr/article/societe/alexandre-adler-le-terme-corona-apparait-dans-un-rapport-de-la-cia-des-2005-181525?amp

  3. Le confinement est intenable sur la durée …
    Le gouvernement cherche une issue de sortie quoiqu’il en coute
    Ce n’est pas par hasard que Macron a sorti de sa manche le 11 mai.
    Le 11 mai, le problème sanitaire ne sera nullement règlé …

    En plus, certaines voix commencent à raconter des choses”surprenantes”
    J’ai entendu ce soir Mme Sophie de Menthon, chef d’entreprise, affirmer ce soir sur France Info qu’on a bloqué toute l’économie juste pour sauver les vieux puisque ce sont eux qui en succombent !!!!

    Cette épidémie ne fait pas que tuer des gens, elle les rend fous (j’aurai pu utiliser un autre mot en trois lettres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *