APPEL A AVOCAT

Nous venons de recevoir ceci

“Bonjour Monsieur,

je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, j’étais venue à Paris et vous aviez tourné une vidéo. Je m’appelle Madame Saléha BENNI, et j’étais salariée et associée dans une sarl dans le 10eme à Paris, une discothèque, le gérant était mon compagnon et il est décédé en 2010. J’ai été condamné en 1992 et le jugement a été confirmé en 1994 par le tribunal administratif. J’ai un travail mi-temps de 20h et j’ai 60 ans et je touche 700 € et le fisc depuis un an me prend 80€. ils ont pris meubles, véhicule, j’avais un terrain à la Réunion nu que j’ai vendu et l’argent leur a été remis. Pour la troisième fois j’ai demandé une remise gracieuse, car ils me réclament encore 182.000 euros. En effet, il me reste ma maison dans laquelle je vis depuis juin 1990. La réponse vient d’arriver et sans appel, la direction des finances publiques de Bobigny m’a dit qu’ils avaient mis une deuxième hypothèque, la première arrivant a échéance en 2005. Ils m’ont demandé de vendre mon bien au plus vite car une vente judiciaire interviendra prochainement.

j’ai reçu le courrier le 7 février 2019 suite a ma demande du 17 septembre 2018.

Je ne sais plus quoi faire ni où je vais aller, il y a des travaux à faire dans ma maison je suis sur Aulnay sous bois. Pourriez vous me conseiller  et si ils peuvent faire cela et de combien de combien de temps je peux disposer.

Toutes ces années de souffrance depuis le contrôle en 1989. Tous mes comptes ont été épluchés et je suis tenue solidaire du paiement des impôts société pour dissimulation.

J’avais eu vos coordonnées et malheureusement je ne les ai plus,

cordialement

Mme BENNI Saléha”

Tout cela est insupportable. Trop c’est trop.
Voilà une personne qui comme des milliers d’épouses a fait confiance à son compagnon et a accepté d’être intégrée à une société commerciale.
Indélicat peut-être, le compagnon a négligé sa fiscalité et subi un contrôle fiscal qui s’est mal terminé. Puis il est décédé.

Depuis 26 ans sa compagne, qui n’est pas responsable de cette situation, est harcelée par le fisc, ruinée, interdite de vivre, d’élever correctement son enfant.

Il s’agit de la part du fisc du plus odieux des chantages, d’une prise d’otage familiale qu’il pratique à longueur de journées au titre du foyer fiscal.

Nous rencontrons très régulièrement ce type de situation qui consiste à attenter à la vie d’innocents au motif qu’un proche aurait fauté.  Cela touche principalement les compagnes ou épouses de redressés fiscaux. C’est l’acte le plus barbare qui soit, auquel les familles des truands ou assassins les plus ultimes ne sont pas soumises.

Existe-t-il dans ce pays un avocat qui accepterait de citer au pénal les agents du fisc qui pratiquent ces méthodes pour délit de mise en danger de la vie d’autrui ?

Nous serions heureux de le rencontrer, qu’il se fasse connaître.

Bien à vous. H. Dumas

Henri Dumas

A propos Henri Dumas

Que les choses soient claires, je n'ai jamais triché fiscalement. Cela indiffère le fisc, qui considère que ses intérêts immédiats sont supérieurs à ceux de la survie de l'entreprise. C'est ainsi qu'il est capable de redresser et de tuer à partir de données relatives telles que des provisions, des évaluations de stock, des refus de déduction ou de récupération de TVA que le chef d'entreprise a pu gérer en toute bonne foi dans le cadre de ses responsabilités légitimes. De la sorte, alors qu'il est consentant vis à vis de l'impôt, respectueux des règles fiscales, l'entrepreneur peut se trouver, du fait de la cupidité du fisc, exposé lors d'un contrôle fiscal à des redressements qui, suivis des moyens de coercition démesurés du fisc, vont le paralyser, ruiner la confiance de ses partenaires et, finalement, le détruire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 4,60 sur 5)
Loading...

6 réflexions au sujet de « APPEL A AVOCAT »

  1. Bonjour,

    Il n’y a pas assez de précisions pour pouvoir aider cette personne. Il faut connaître sa situation matrimoniale exacte et disposer des éléments du contrôle ainsi que de ceux du recouvrement. La copie des inscriptions d’hypothèques est également utile.

    Cordialement

  2. Bonsoir scandaleux de voir ça comme vous l avez dit tous ces haut fonctionnaires qui se gavent c est atroce de faire souffrir les citoyens que peut on faire si. Çe n est
    La revolution par le peuple et pour le peuple et comme Claude Reichman supprimer l ENA Qui nous bouffe en attendant cette dame a un pb comment
    L aider mr poilât peut être action justice à Valence Corinne morel à Lyon
    La mairie où elle réside autant d idées n’a explorer les associations de défense
    Des femmes schiappa rue st dominique Paris 7 e un petition sur change.org
    Leitchi de georgia pouliquen pour lancer une cagnotte . Demander l aide
    Juridictionnelle. Muriel robin qui défend les femmes il y a peut être des solutions autres écrire à macron ou brigitte. A darmanin à Bercy il ne faut pas hésiter à se défendre. Un médiateur fiscal ou conciliateur fiscal Paris tout cela est sur internet.
    Contacter son député.

  3. Bonjour,
    Enfiler un gilet Jaune me semble la meilleure solution . Ce système dans lequel nous vivons est une usine à souffrance individuelle, il doit être revu de fond en comble.

  4. notre cher Francis..
    tant décrie et parfois brut de décoffrage je le conçois mais quand il est question de confier sa survie fiscale je crois qu’il serait un atout non négligeable a cette petite dame

    1. Nous en avion un…
      Dans ce cas là comme dans d’autres, vu son taux (réel) de réussite mieux vaut passer son chemin!
      Cordialement.
      Michel

  5. Il est souhaitable que dans le grand débat la question de la refonte totale du code fiscal et des procédures y afférentes le rendant plus équitable donc plus juste…arrivent sinon au premier rang, au moins au second rang.
    Au pays de la liberté, de l’égalité et de la Fraternité.(en théorie)..se serait la moindre des choses…
    La citadelle de Bercy semble imprenable dit-on.
    Il n’est de murs qui ne résistent à la colère du peuple…certains en savent quelque chose.
    Ce serait une solution extrême ..mais assurément salutaire…tant le mépris et le sentiment d’impunité affichés par les occupants de Bercy,encouragés et soutenus par leurs chefs,..deviennent un abus de pouvoir caractérisé … et une insulte faite au peuple!
    Vous avez dit République? De tendance bananière alors….ce qui justifie la demande de changement de régime sans doute..!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *