Ballade de la chloroquine

Je vais vous dire : je ne vois tout simplement personne parmi mes amis, mes proches ou même mes très proches qui semble être influencé, même de manière infinitésimale, par mes prises de position. Tout le monde admire le président, tout le monde se masque, tout le monde se confine, personne n’oppose le moindre doute, le moindre questionnement…

Décourageant ? Décourageant. Découragé ? Découragé.

Foin des paroles, donc, juste une petite « ballade », dont chacun fera ce qu’il voudra, y compris d’en imaginer la musique. Ou la poubelle. Ce sera comme vous voudrez.

 

Ballade de la chloroquine

 

Les spadassins tueurs en marche

Les sans pitié, hommes d’En Marche

Vrais assassins, mais faux marcheurs

La dictature des dictateurs

Ont interdit la chloroquine

 

Véran devant, mufle masqué

Vrai croque-mort empaqueté

Le peuple meurt anesthésié

Le peuple meurt à l’étouffée

Le peuple meurt sans chloroquine

 

Moi, rescapé du Corona

D’l’internement dans un ehpad

Des tripotages au fond du nez

À leur vaccin, j’veux échapper !

Vaut mieux mourir sans chloroquine

 

Confinement, couvre-feu, masques,

Tout ça, c’est pour la populace

Mais les planqués dans les palaces

Menant grand train, orgies et frasques

Ils ont tous eu leur chloroquine

 

Oui, la sorcière de l’Élysée

Museau fardé, museau masqué

Jupes levées, genoux au vent

Se moque bien de nous manants

Aura aussi sa chloroquine

 

Et non contents de nous priver

De traitement, pour nous aider

En guise de médicament

C’est le très grand confinement

Confinement sans chloroquine

 

Tant de naïfs d’imaginer

Le cauchemar se terminer

Mais les tyrans n’vont pas céder

Bien trop contents de tant régner

Ça durera sans chloroquine

 

Où es-tu donc ma liberté ?

La joie de vivre et de mourir

La liberté nous est volée

En suffoquant pour en finir

En suffoquant sans chloroquine

 

Le peuple doit se rebeller

Mais le peut-il emprisonné ?

Mais que peut-il, désespéré ?

Le peuple meurt, volé, ruiné

Le peuple meurt sans chloroquine

 

Dans les Ehpad les vieux sont morts

Liquidés au Rédemsivir

Pas de regrets pas de remords

Car Bigpharma doit s’enrichir

On interdit la chloroquine

 

Que sur les tombes, morts en errance

Le croque-mort vienne graver

En lettres d’or sans sourciller

La vérité : morts par la France

Car ils sont morts sans chloroquine !

 

Vlà les parol(es) de ma chanson

Sans prétention, votre attention

Pour la musique des couplets

Ce sera comme vous voudrez

Mais ce sera sans chloroquine

 

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

3 réflexions au sujet de « Ballade de la chloroquine »

  1. Le COVID 19 a une qualité il fait la démonstration de la médiocrité de la France avec son niveau de réflexion au plus bas. Ceux qui dirigent la France depuis des décennies, n’ont pas évolué, ils raisonnent toujours avec une pensée locale et une action globale alors qu’il faut penser global et agir local. Quand on réalise que pour 10.000 personnes en réanimations à venir, soit 100 par département , ils confinent une économie et 67 millions d’habitants, nous atteignons le sommet de la médiocratie.
    Le Problème majeur est le nombre de lit de réanimation en 2 décennies , les gouvernants français en ont supprimé + de 40.000. Les Allemands en ont 40.000 alors que la France en a 5000. De plus durant ces décennies l’administration de santé n’a cessez d’augmenté en effectif au détriment des soignants . D’ailleurs les Allemands ont moins d’administration et plus d’effectifs soignants dans leur administration de santé.

    Le mot République en France que certains utilisent à tout bout de champ.
    La Ripoublique serait préférable !
    La France depuis quelques décennies est une suite de mensonges sur lesquels beaucoup trop de citoyens sont d’accord et cela rend son redressement impossible ou très , très difficile.
    « Plus une société se détourne de la vérité, plus elle déteste ceux qui la disent. » George Orwell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *