Ça krach de toutes parts !

Le gouvernement communique abondamment tous les jours et tient des propos rassurants : « Tout est sous contrôle » …

Et pendant ce temps, l’épidémie continue tranquillement de se propager sans être le moins du monde contrariée par les déclarations de nos politiciens fonctionnaires …

Les cours de la bourse s’écroulent de plus de 6% à l’ouverture, le marché du pétrole s’effondre de 20% à 35$ le baril.

En fait, tout se passe exactement comme prévu (ici) et (là) !

Et ce matin, notre sémillant et inénarrable ministre de l’économie, Bruno Le Maire, vient de faire une nouvelle déclaration fracassante :

L’effondrement des prix du pétrole sur les marchés mondiaux est “une très bonne nouvelle” pour les consommateurs, mais “pas forcément pour l’économie française” !

Et d’ajouter qu’au-delà du gain de pouvoir d’achat pour les consommateurs, l’effondrement du prix du baril “n’est pas forcément une bonne nouvelle”, a toutefois prévenu Bruno Le Maire, regrettant un manque de “coordination entre les grandes économies de la planète”.

Bien évidemment, il n’a pas fait cette déclaration par hasard et il y a au moins trois sous-entendus :

  • La baisse du prix du pétrole va entrainer une réduction des rentrées fiscales puisque si le prix à la pompe baisse,  le montant de la TVA collectée, première recette fiscale de l’Etat, baisse aussi ! Or, l’Etat fonctionnaire voit déjà son monde fait de plans statistiques et de prévisions de croissances fantaisistes s’écrouler avec une prévision absolument certaine celle-là : le déficit budgétaire va littéralement s’envoler à la fin de l’année 2020 !
  • La baisse du prix du pétrole est une très mauvaise nouvelle pour tous les excités de « la violence climatique » et remet en cause la politique purement étatique de transition écologique et de gaspillage des deniers publics (et de vos impôts) dont le premier effet est de fermer des centrales nucléaires en parfait état de fonctionnement en vue de leur substituer des ENR inefficaces qui ne produisent rien et coûtent une véritable fortune,
  • On reconnait, au-delà de cette déclaration, les fantasmes habituels du fonctionnaire français totalement pétri de cette conception étatiste du monde qui veut tout contrôler les populations comme l’économie !

Car, c’est sûr, à en croire Bruno Le Maire, il vaut mieux un baril à 200$, un litre de carburant à la pompe à 2€ voire à 2.5€.

Ce serait tellement mieux pour nous tous si le carburant était beaucoup plus cher !

Déjà cela permettrait aux monarchies du golfe d’améliorer leurs fins de mois en profitant encore une fois de la rente pétrolière …. mais, ce faisant, il semble oublier que, malgré le cartel de l’OPEP, il y a un marcché avec application de la loi de l’offre et de la demande.

La demande diminue, le prix du baril diminue …. sauf chez M Bruno Le Maire !

Mais il est vrai que Bruno Le Maire a déjà eu l’idée de pondre un décret fixant un prix plafond des flacons de gel hydro-alcoolique obligeant les pharmaciens à revendre leur stock en dessous du prix d’achat !

Je vous rappelle que la revente à perte est interdite par la loi.

Quand on est capable d’énoncer de telles imbécilités, c’est sûr, on a le droit d’être ministre de l’économie payé 15.000 € par mois !

Mais il est vrai que Bruno Le Maire, qui utilise tranquillement les véhicules de fonction de son ministère pour se déplacer, n’a pas à subir les mêmes contraintes que le citoyen « de base » et qu’il voit les choses de beaucoup, beaucoup plus haut !

Je vous rappelle qu’il nous avait déjà fait son numéro avec la fameuse taxe GAFA qui allait faire cracher au bassinet fiscal français ces horribles américains … en oubliant un peu rapidement d’une part que, dans le cadre de l’utilisation d’un service, c’est toujours l’utilisateur final qui paie la taxe et d’autre part que les américains ne resteraient pas sans réagir ; ce qui fut effectivement le cas, obligeant notre magnifique ministre à remballer piteusement sa taxe !

Ce faisant, Bruno Le Maire oublie un peu rapidement que nous nous situons dans un monde qui consomme de l’énergie pour pouvoir fonctionner ; sauf à retourner au moyen âge et à la traction animale.

M Bruno Le Maire semble avoir oublié que le monde n’a résolument changé, et que le niveau de vie n’a pu s’élever qu’à partir de la révolution industrielle.

Mais, il est vrai qu’elle a eu lieu au Royaume Uni à partir du 18°s ; chez ces maudits anglais qui ne veulent pas respecter les règles fixées par les français !

Il faut donc rappeler à M Bruno Le Maire qu’il vaut mieux une énergie stable, abondante et bon marché qu’une énergie rare, chère et instable … même si elle est préconisée par l’administration !

Il n’y a pas de doute, avec Bruno Le Maire, nous tenons un véritable champion et, à travers cette opinion, il faut y voir une référence explicite à un monument du cinéma français : Le dîner de cons.

Et je le vois fort bien tenir le rôle du regretté Jacques Villeret, si vous voyez ce que je veux dire …

Bien cordialement à tous !

Licence de publication : La reproduction de cet article n’est autorisée qu’à la condition de le rependre en totalité, d’en rappeler l’auteur et le site originel de publication.

ADDENDUM :

L’actualité évoluant assez rapidement, je permets d’ajouter quelques éléments à mon article afin de compléter votre information.

Bruno Le Maire semble en effet faire consensus au sein du milieu bancaire et financier ; c’est à dire que ses vues sont partagées par cette corporation. On nous parle de choc pétrolier à l’envers !

Il faut dire que les banques et compagnies d’assurances ont beaucoup spéculé sur les marchés et, malgré la stagnation économique qui avait déjà commencé à montrer son nez au quatrième trimestre 2019, les investisseurs ont continué à faire monter les cours de bourse comme si de rien n’était !

Tout le monde savait que cela allait s’arrêter un jour, et si vous me lisez régulièrement, vous savez que je prédis le retournement des marchés depuis au moins 2 ans !

Mais, avec tous leurs diagrammes et leurs statistiques très sophistiquées, ils n’en ont pas tenu compte ; ils ont continué à spéculer en faisant monter les cours à des niveaux sans rapport avec les perspectives de l’économie réelle !

Evidemment, maintenant, tout ce petit milieu commence à trembler devant les pertes qui vont s’accumuler car, à la bourse, quand ça commence à descendre, la panique aidant, plus rien ne peut empêcher la glissade et les cours plongent de plus en plus vite !

Par un réflexe moutonnier, tout le monde vend et il est alors impossible de stabiliser les cours !

On nous parle désormais d’entreprises qui vont faire faillite, dans le pétrole ou dans la banque !

Certes, mais c’est la règle du capitalisme : on investit après avoir mesuré les risques !

Seulement, dans le cas de figure qui nous intéresse, les investisseurs se sont dit que les banques centrales allaient couvrir tout ça par une émission massive de monnaie ! ils ont investi en dépassant toute mesure …

Nous y reviendrons en fonction de l’actualité.

 

Dominique Philos

A propos Dominique Philos

Navigateur, né en 1958, après un DEA de droit commercial de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, je suis devenu Conseil Juridique, spécialisé en droit des affaires et fiscalité. L'Etat ayant décidé l'absorption des Conseils juridiques par les avocats, j'ai poursuivi mon activité en tant qu'avocat en droit fiscal et droit des sociétés spécialisé ... en divorces ; jusqu'à ce que je sois excèdé par les difficultés mises à l'exercice de mon activité professionnelle. J'ai démissionné du Barreau en 1998 et partage désormais ma vie entre la France et la Grèce. Européen convaincu, persuadé que le libéralisme est la seule option possible en matière économique, soucieux du respect des libertés individuelles, je suis un libertarien qui déteste l'Etat et son administration tentaculaire.

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,89 sur 5)
Loading...

4 réflexions au sujet de « Ça krach de toutes parts ! »

  1. Bruno Le Maire n’a pas oublié de déclarer son épouse, artiste peintre comme assistante parlementaire elle qui, comme elle le disait en interview” ne connaît rien à la politique”. C’est certainement pour échapper aux poursuites du Parquet National Financier, cette juridiction d’exception créée par Hollande qui a nommé à sa tête un ancien juge qui a appelé à voter pour lui en 2012 que Le Maire s’est rallié, comme d’autres, à Macron.

  2. le baril baisse depuis décembre (64 –>30) et on n’a pas encore vu les – 40% a la pompe.
    ca veux dire que le pétroliers se gavent en même temps que l’état de TVA ..

    n’écoutez pas l’état ..
    regardez EDF ou la FDJ .. “sarko /macron même mensonge” entre cours d’entrée et valeur a la casse quelques temps après

    le seul gagnant c’est toujours l’état

    1. Le prix du baril baisse, effectivement, mais on peut pas avoir une baisse similaire du prix à la pompe, étant donné que les taxes fixes, sont fixes et n’évolue qu’à la hausse, nul doute qu’il vont profiter de la baisse, pour y incorporer une p’tite taxe supplémentaire, n’oublions pas que le transport, le raffinage, la distribution et les taxes ne baisseront jamais, même si demain on nous offrais le pétrole, le cout à la pompe serait surement encore supèrieur à 1€10, voilà…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *