Archives pour la catégorie Zap du Net

Une selection d’articles choisis sur le net par E. Bolling

LA LBERTE, EN FRANCE, EST PARTIE SUR LA POINTE DES PIEDS selon François Sureau.

"L'Etat réduit la liberté", selon François Sureau

"Quel est ce pays, qui pour encadrer une manifestation utilise des armes de guerre ?" François Sureau, avocat au Conseil d'Etat dénonce la disparition de l'Etat de droit, dans l'indifférence.

Publiée par France Culture sur Mercredi 9 octobre 2019

OLIVIER VERAN OU LE CRETINISME A SON APOGEE ?

La France n’est plus une fête…

Il y a des gens qui ont l’art de vous toucher même sans rien dire, ce gouvernement a l’art de tout détruire sans le voir venir !
Hier Olivier Veran a vu rouge:
Rouge-rouge, Rouge-Super-Rouge, Rouge écarlate …..tellement trop rouge que la dictature communiste est en marche !!
Avec un Exécutif de novices, tout se joue dans la symbolique, et quand on n’a ni expérience ni référence, on érige l’impensable en exemple…
Le Covid est devenu la punition divine par excellence:
« les Français sont punis de loisirs parce qu’ils refusent d’être pris en otage d’une incurie sanitaire » !
Petit à petit, le pays du bien vivre ressemble à l’Arabie Saoudite, on impose la longueur de la jupe, on interdit l’alcool, on restreint les loisirs, on impose des couvres feux….
Tout cela parce que le virus à tête chercheuse atteindrait sa cible en fonction de l’activité:
« Et que chacun se le dise, le Covid n’est pas épicurien !! »
Soyez-en certains vous pouvez être compressés dans le métro comme une œuvre de Cesar, vous ne courrez aucun risque, par contre si vous courrez boire un café: là c’est la double peine assurée, le virus sera à vos trousses à la première foulée, à la première gorgée…
Allez comprendre pourquoi les écoles, les facultés….faculté mot inconnu de ce gouvernement…bref les endroits où l’on dénombre une hécatombe de cas positifs ne seraient pas des lieux à risque, mais par contre la terrasse de café c’est Aqmi et Daesh réunis niveau pandémie !!
La doctrine sanitaire n’est ni de soigner, ni d’accompagner mais de contraindre….
Aucune organisation ni dans les écoles, encore moins dans les hôpitaux, et surtout pas les maisons de retraite, mais le problème se nomme restaurateurs !!!!
Il n’y a aucune cohérence d’exécuter une profession pour un virus qui peut toucher tout le monde, n’importe quand et en tout lieu, mais le Gouvernement a choisi son coupable, parce qu’au pays des bisounours staliniens, tout d’abord il en faut toujours un, et ensuite mieux vaut choisir celui qui vous enlève tout plaisir pour vous faire croire que le bonheur vous est offert par l’État….
Et effectivement qui y a t’il de plus jouissif que de se sentir materné par Macron et fessé par Véran ???
Tout est mis en place pour installer la sinistrose, et ériger le gouvernement en sauveur, là où en réalité les mesures mises en places sont arbitraires, totalitaires et d’une logique incantatoire !!!
Au printemps, Macron découvrait le virus, comme un petit garçon découvre son prépuce en se demandant ce qu’il peut bien se cacher plus loin, aujourd’hui le doute l’habite encore, et il feint encore et toujours d’être surpris par la pandémie…
C’est aussi inexcusable qu’inexplicable, comment un pays comme le nôtre est incapable de mettre en place un réel plan pandémie en s’adaptant à la contrainte de façon organisationnelle, et médicale ???
On apprend, que surpris par le taux élevé de personnes asymptomatiques testées positives, des tests ont été réalisés sur des lots d’écouvillons stériles: ils étaient tous positifs:
« Même la méthode pour détecter le virus est une catastrophe » !!!!!
Il n’y a ni logique, ni efficience, uniquement une politique sanitaire répressive, l’idée étant de confiner la société dans une bulle d’angoisse, de trouver la contrainte qui parle a tout le monde pour marquer les esprits, on sacrifie donc les restaurateurs pour que chacun se sente vulnérable, et donc pour devenir un recours ultérieur ….
Le timing par contre lui est soigné, ce virus longue durée devrait faire ses adieux en pleine Présidentielle, et le Gouvernement passera pour Minos enfermant le Minotaure Covid dans un labyrinthe de mesures !!
Le “en même temps “ de cette pandémie consiste à ne rien faire d’efficace contre cette pandémie, c’est une façon déguisée de tenter l’immunité collective, tout en imposant des mesures furibardes et excessives pour faire croire que l’on se bat contre la pandémie…..
Il n’y a aucune raison logique d’imposer la fermeture des bars et restaurants, tout comme d’imposer le port du masque à l’extérieur, et encore moins maintenant:
« Après avoir laissé le pays open bar à la pandémie tout l’été, le gouvernement se trouva fort dépourvu quand la seconde vague fut venue »
Est-ce que l’on peut arrêter la fable maintenant ?????!!!
L’image contient peut-être : 1 personne, costume et gros plan

Pour en finir avec le Coronavirus : un journaliste raconte son traitement à l’hydroxychloroquine. Sauvé en 2/3 mouvements…

CE JOURNALISTE N’EST PAS HORS SOL COMME CES GENS  QUI NOUS DIRIGENT DE LEURS BUREAUX ET VIVENT SUR UNE AUTRE PLANETE: LA PLANETE ENA…

Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille, a été testé positif à la Covid-19 il y a 10 jours. Souffrant de violents symptômes, il a décidé de suivre le traitement controversé préconisé par le Professeur Raoult. Il raconte la maladie et les effets du traitement, presque immédiats.

Paul Molga avec le traitement préconisé par le Professeur Didier Raoult.
Paul Molga avec le traitement préconisé par le Professeur Didier Raoult. – Paul Molga

C’est le 13 septembre que Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille, a ressenti les premiers symptômes de la Covid-19 : “Grosse fatigue, mal de tête, violentes courbatures, frissons. C’est quelque chose de nouveau dans l’organisme, ce n’est pas vraiment une grippe, c’est plus violent que ça. On se sent habité, par des êtres, des virus qui sont inconnus du corps.” Très vite, Paul se rend à l’IHU Méditerranée Infection pour faire le test. Le diagnostic tombe et après une batterie d’examens, les médecins lui proposent de suivre le traitement du Professeur Didier Raoult.

Le mercredi 16 septembre, médicaments sur la table, Paul peut commencer le traitement : azythromycine une fois par jour pendant cinq jours, hydroxychloroquine trois fois par jour associée à du zinc. Et les effets sont très rapides.

“Mercredi soir, je prends les premiers médicaments. Jeudi matin, je sens que la charge virale a déjà diminué et la plupart des symptômes se sont atténués.” – Paul Molga

Au fil des jours, Paul se sent de mieux en mieux. Dès le vendredi, il a même la sensation de ne plus ressentir de symptôme. Mais il doit tout de même poursuivre le traitement pendant 10 jours. Un traitement parfois plébiscité, parfois très critiqué, notamment dans le milieu médical. Début juin, l’essai clinique britannique Recovery concluait même que l’hydroxychloroquine ne montrait “pas d’effet bénéfique” pour les malades de la Covid-19.

Paul Molga assure qu’avant de le suivre il n’était “ni anti ni pro Raoult”Il a voulu tester pour se soigner : “Ce qui m’étonne, c’est la violence qu’on fait subir à ce traitement et à l’hydroxychloroquine. On a quand même parlé de poison alors que c’est un médicament dont on connaît les effets depuis 70 ans, il y a plusieurs continents qui en prennent régulièrement. On n’a pas parlé de taux de mortalité associé à la prise de médicament.”

En tant que journaliste il reconnaît avoir été curieux de tester ce que certains appellent “la potion du druide”“J’avais entendu, comme beaucoup, des témoignages de malades qui guérissaient du protocole Raoult.”

“C’est ma vérité, ce n’est pas une vérité absolue. Moi j’ai pu le tester, je vois les effets et je vois aussi les gens qui n’ont pas pris de traitement et dont les symptômes traînent des semaines, voire des mois.”

Ce mardi 22 septembre, donc un peu plus d’une semaine après les premiers symptômes, Paul Molga se sent mieux, il ose même prononcer le mot “guérison” : “Je n’ai plus aucun symptôme.” 

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-il-raconte-son-traitement-a-l-hydroxychloroquine-1600762347?fbclid=IwAR1Bo_btpz0WNFe3UCwXFXgSAJoCNzs1zCUmyeYgh4Dv3lnyn-Lm0qcv

Japon : une plateforme pour signaler les excès de bureaucratie ferme au bout d’un jour, victime de son succè

En France, elle sauterait en 1 heure…

«Veuillez nous envoyer des informations sur des réglementations inutiles, qui entravent votre travail», avait demandé à ses concitoyens le ministre de la Réforme administrative.

Le ministre de la Réforme administrative japonais Taro Kono.
Le ministre de la Réforme administrative japonais Taro Kono. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Un jour à peine après son lancement, une plateforme en ligne créée par un ministre au Japon pour permettre à chacun de signaler des excès de bureaucratie a dû être suspendue : elle croulait déjà sous les plaintes.
https://www.temoignagefiscal.com/liste-des-impots-et-taxes-en-france-prenez-votre-souffle-et-votre-temps-calez-vous-bien-sur-votre-fauteuil/

Taro Kono, devenu mercredi 16 septembre ministre de la Réforme administrative, une priorité du nouveau premier ministre japonais Yoshihide Suga, avait annoncé jeudi le lancement de cette plateforme. «Veuillez nous envoyer des informations sur des réglementations inutiles, qui entravent votre travail», avait-il écrit sur son compte Twitter japonais. Mais M. Kono a suspendu l’opération dès vendredi. «J’ai reçu beaucoup plus de courriels que ce à quoi je m’attendais», a-t-il expliqué. «Je suspends la réception de nouveaux courriels afin d’examiner ceux que j’ai déjà reçus».

La paperasserie et les tracasseries administratives sont un problème notoire au Japon, dont l’administration publique accuse par ailleurs un retard patent dans les technologies numériques par rapport à d’autres pays industrialisés. Avant M. Suga, son prédécesseur Shinzo Abe avait lui aussi promis de s’attaquer au vaste chantier de la simplification administrative.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/japon-la-plateforme-internet-d-un-ministre-contre-la-paperasserie-victime-de-son-succes-20200918?fbclid=IwAR2dk_IFuPaex3HS1j92Rt9xHlvAf3jgrFEqqF7_XJ3FUXJbDVt

LA MACRONIE, UN PAYS HORS SOL PEUPLE d’ALIENS. Le livre choc d’une repentie de la macronie.

VIDÉO. Marie Tanguy a été une des plumes du candidat Macron en 2017. Elle en a tiré « Confusions », un récit qui en dit long sur la déconnexion des macronistes.

Par 

Modifié le 16/09/2020 à 15:16 – Publié le 16/09/2020 à 11:02 | Le Point.fr